Lecture audio : la housse partie, fabliau médiéval du trouvère Bernier, XIIIe siècle

fabliau_moyen-âge_trouvere_bernier_la_housse_partie_monde_medievalSujet : fabliau médiéval
Titre : la housse partie
Auteur : le trouvère Bernier
Période : moyen-âge central, XIIIe siècle
Média : lecture audio, vidéo utube

Bonjour à tous !

J_lettrine_moyen_age_passion‘espère que tout va bien de votre côté du monde et que la vie vous apporte chaque jour un peu de ce bonheur ineffable qu’il est quand même difficile de connaître sans être vivant. Nous vous proposons aujourd’hui une lecture audio du fabliau « la housse partie » du trouvère Bernier pour replonger encore dans la musique de cette langue médiévale et de ce vieux français, si loin et si proche de nous, à la fois.

« Où qu’elle est la housse partie? »

Alors, par contre, autant quand même le préciser d’entrée de jeu, si vous venez juste par hasard d’atterrir sur ce blog dédié au monde médiéval, cette « housse partie » n’a pas grand chose à voir avec une réunion de gens bizarres, éventuellement amateurs de psychotropes et qui dansent pendant plusieurs jours de suite, dans un champ, sur des rythmes endiablés. En plus, ça ne s’écrit pas du tout pareil, donc bon… Pour être clair, la housse partie dont il s’agit ici est un fabliau et pas du tout un festival techno, dont le titre signifie « la couverture coupée en deux ». Du coup, autant être honnête, pour ceux qui sont peut-être là par hasard, à la suite d’une erreur de frappe dans google, à la recherche de l’adresse du prochain festival rave underground qui déchire, ça risque d’être un peu compromis, mais bon, si vous en êtes, restez quand même, ça ne mange pas de pain, en plus nous avons mis une musique qui pète à la fin de la vidéo.

housse_partie_humour_medieval_aneries

Les chiens, le cinéma chinois et un ouzbek problématique.

P_lettrine_moyen_age_passion copiaour le reste, afin de ne pas trop corser l’exercice et parce que c’est bien aussi pour apprendre, cette fois-ci, les deux versions vieux françois et français moderne sont présentes dans la vidéo. Cela permet encore de se rendre compte que le français médiéval et le français moderne sont quand même des langues plus proches entre elles que l’ouzbek ne l’est du pékinois (le langue pas le chien) et je dis ça bien sûr sans animosité aucune. J’ai toujours aimé les chiens, j’adore le cinéma et la cuisine chinoise. Bon, tant pis, avouons-le, concernant mon niveau d’ouzbek, il plafonne par contre résolument à des niveaux voisins de zéro, voir de moins un, ce qui aurait surement le mérite de déclencher l’hilarité de plus d’un local, même s’il n’est pas dans mes projets immédiats de me rendre en terre Ouzbek.

Tout cela étant dit, pour plus d’informations sur l’histoire de ce fabliau, agrémentées de quelques âneries maison, vous pouvez aussi consulter l’article et l’adaptation en vers de la Housse partie que nous avions publié, il y a quelque temps.

Une longue vie et beaucoup de joie à tous!

Frédéric EFFE
Pour moyenagepassion.com
« A la decouverte du monde médiéval sous toutes ses formes »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *