Une Ductia médiévale par les musiciens andalous de Artefactum

musique_medievale_moyen-age_tardif_saltarelle_danse_italienneSujet : danse, musique médiévale, ductia
Période: moyen-âge central, XIIIe siècle
Titre : « Ductia »
Auteur : Anonyme
Interprètes : ArteFactum
Album: « Saltos brincos y reverencias »  2008

 

Bonjour à tous,

V_lettrine_moyen_age_passion copiaoici un peu de musique médiévale pour commencer dans la joie cette journée, avec une Ductia du XIIIe siècle. Comme l’estampie, la Ductia est, en générale, une pièce instrumentale destinée à être dansée même s’il en existe quelques formes chantées. De tempo modéré, rythmée par un battement de percussions, cette danse se classe dans la musique_danse_moyen-age_ductia_estampie_nota_artefactummême famille que l’Estampie ou la nota.  On la trouve mentionnée au XIVe siècle par Jean De Grouchy (1255-1320). théoricien de la musique français encore connu sous le nom de Johannes de Grocheio, dans son traité Ars musicaeL’auteur dira de ces danses qu’elles « influencent le coeur des jeunes filles et garçons et peuvent les tirer de la vanité » et leur prêtera même encore la réputation de pouvoir éloigner les passions et notamment celle qu’on appelle l’amour. Nous ne nous aventurerons pas à nous prononcer sur la nature scientifique de cette assertion mais il la faisait en relation à la difficulté technique et la concentration que ces danses très précises et structurées requéraient de leurs exécutants.

Artefactum un ensemble espagnol
dévoué au répertoire médiéval

ArteFactum : le goût de la péninsule ibérique pour les musiques médiévales et anciennes
ArteFactum : le goût de la péninsule ibérique pour les musiques médiévales et anciennes

C_lettrine_moyen_age_passiononcernant les interprètes de cette ductia dont l’auteur est resté inconnu, à ce jour, ArteFactum est un ensemble espagnol originaire de Séville, formé de musiciens d’expérience aux trajectoires artistiques variées.

musique_medieval_artefactum_danse_ductia_albumDès leur création en 1994, le groupe s’est positionné sur le répertoire des musiques anciennes et médiévales, en ne s’interdisant rien et avec l’ambition de tout explorer de cette période, des pièces liturgiques aux compositions les plus légères, jusqu’à la poésie goliardique. On leur doit, à ce jour, cinq albums, dans lesquels ils nous entraînent successivement à la découverte de la musique des troubadours, des Cantigas Santa Maria ou des danses médiévales variées, en passant par les chants et musiques des pèlerins de Compostelle et en allant jusqu’à l’interprétation de Carmina Burana dont nous avions déjà publié un morceau de leur cru ici, il y a quelque temps.

Une très belle journée à tous.
Fred
Pour moyenagepassion.com
« L’ardente passion, que nul frein ne retient, poursuit ce qu’elle veut et non ce qui convient. » Publiliue Syrus  Ier s. av. J.-C

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *