La sagesse et la poésie persane médiévale de Mocharrafoddin Saadi

Sujet : citation médiévale, sagesse persane du moyen-âge central

saadi_Mocharrafoddin_citation_poesie_conte_sagesse_-medievale_moyen-age_central

Un mal d’yeux’ survint à. un pauvre petit homme; il alla trouver un vétérinaire, lui disant : “Donne-moi un remède.” Le vétérinaire lui introduisit dans l’oeil la drogue dont il se servait pour les yeux des quadrupèdes, et notre homme devint aveugle. On porta la contestation devant le juge, lequel dit : “il n’y a pas d’amende à payer par le vétérinaire. Si cet autre n’avait pas été un âne, il ne serait pas allé le trouver. ”
Mocharrafoddin Saadi (1210-1291), poète et conteur persan
 Gulistan, le jardin des roses.

Talaban, fiction moderne sur toile de fond médiévale recherche figurants

court_metrage_fiction_duel_arme_ancienne_projet_3iS_toile_de_fond_medievaleSujet : fiction,  court-métrage, projet étudiants, passionnés, cinéma, David Gemmell, étudiant 3is, duel médiéval, escrime ancienne
Période :  moderne.
Titre : Talaban,  recherche de figurants
Dates : le mardi  4 avril 2017
Lieu :  basilique de Longpont-sur-Orge, Essonne.

Bonjour à tous,

A_lettrine_moyen_age_passionujourd’hui, nous vous parlons d’un projet  de court-métrage  réalisé dans le cadre  de l’école de cinéma et d’audiovisuel 3iS. Comme l’équipe de tournage se trouve être à la recherche de figurants, c’est aussi l’occasion de vous en communiquer  l’information.

talaban_court_metrage_etudiant_realisation_fiction_toile_de_fond_medieval_passion_moyen-ageTalaban,  c’est  le titre  d’une fiction,   réalisée  par le jeune  Sylvain Ladousse, qui  a réuni autour de lui et autour de ce projet de fin d’études, quelques 25 étudiants passionnés de cinéma et d’audio-visuel. Le court métrage met en scène  deux jeunes gens : Arthur et Guillaume autour d’une belle qu’ils convoitent tous deux : Diane. Comme tous pratiquent l’escrime médiévale, les tensions entre les deux prétendants se traduiront en armure,  épées à la main.

Escrime ancienne
et affrontements chevaleresques

U_lettrine_moyen_age_passionne romance et des duels à la façon médiévale au programme donc, sur fond de musique épique. Si l’approche du moyen-âge et de ses valeurs chevaleresques y reste allégorique, le scénario entend encore s’inspirer des romans de l’écrivain David Gemmell  et son univers médiéval fantasy pour lesquels le jeune réalisateur ne cache pas son admiration.

Teaser : une fiction  moderne  sur toile de fond médiévale

talaban_court_metrage_fiction_toile_de_fond_medieval_passion_moyen-ageConcernant les combats, ils sont  réglés  au plus près de la discipline, avec l’appui, d’un  professeur émérite  du centre de formation et de recherche sur l’escrime ancienne de Paris.  Cela devrait promettre de belles scènes d’action en perspective et montre aussi tout le sérieux que le jeune réalisateur apporte à cette première fiction, pour laquelle il s’est encore entouré d’une équipe digne des plateaux cinématographiques les plus exigeants: machiniste, chef opérateur, direction de la photographie, costumière, maquilleuse, régie générale, responsable du making-of, etc…  (cet article vous en présente quelques uns en image).  Bref, conjugué à sa passion et son enthousiasme, voilà autant de raisons pour  nous avoir convaincu de lui apporter ici notre soutien.

Tournage  et recherche de figurants

D_lettrine_moyen_age_passionésireuse de porter jusqu’au bout son projet,  l’équipe de Talaban s’est mise en quête de fonds, il y a quelque temps déjà et a réussi ainsi à financer totalement son budget via Ulule. Ils  entrent donc maintenant en phase concrète de tournage. Pour cela,  ils sont donc comme nous le disions plus haut,  à la recherche de figurants.

court-metrage_fiction_3is_escrime_medievale_Talaban_cherche_figurants

talaban_court_metrage_fiction_toile_de_fond_medieval_passion_moyen-age_projet_3iSSi vous voulez apporter votre petite pierre à l’édifice par votre présence et faire partie de l’aventure, c’est donc le moment où jamais !

Une grande scène  notamment, se déroulera autour d’un duel médiéval et aura lieu le 4 avril 2017, à côté de la basilique de Longpont-sur-Orge dans l’Essonne, à partir du 9 heures du matin. Le tout sera tourné en tenue de ville, Aucun critère d’âge ou de physique particulier n’est requis. Il sera, plus que tout, question d’assister à des scènes de duel en tant que spectateur. Pour participer, nous vous laissons  contacter l’équipe via la page Facebook créée à cet effet.

En vous souhaitant une belle journée et en adressant à toute la jeune équipe de Talaban tous nos voeux de réussite.

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du monde médiéval sous toutes ses formes.

Polémiques à Tintagel : entre gestion du patrimoine et « Disneyïsation » des sites historiques

chateau_tintagel_haut_moyen-age_celte_histoire_archeologie_medievale_legendes_roi_arthur_angleterreSujet : archéologie médiévale, Tintagel, château, statue roi Arthur, sites touristiques,  légendes Arthuriennes, gestion de patrimoine.
Période : haut moyen-âge, moyen-âge central.
Lieu d’intérêt : Tintagel, site archéologique et historique  d’exception

Bonjour à tous,

E_lettrine_moyen_age_passionntre presse à sensation, exigence du négoce touristique et archéologie sur site, les polémiques font rage, depuis 2016, du côté de Tintagel. Après avoir dédié, il y a quelque temps, un article sur les découvertes récentes sur site, en relation aux légendes arthuriennes, nous voulions,  cette fois, aborder les questions qui touchent le difficile équilibre à trouver entre marché Merlin_legendes_arthuriennes_tintagel_site_archeologique_touristique_partrimoine_historiquedu tourisme et gestion du patrimoine sur les sites d’intérêts.

Comme nous l’avions dit, les archéologues qui s’affairent sur  le lieu que Geoffrey de Monmouth avait consacré comme celui de la naissance d’Arthur depuis le moyen-âge central, sont loin  de tous résumer leur travail quotidien à la poursuite d’un Graal que serait devenu lui-même le légendaire Roi de Bretagne, et pourtant l’organisme qui gère le site et  y finance les fouilles n’a pas résisté, de son côté, à mettre un peu l’emphase sur le sujet. Il faut dire que l’attrait principal de Tintagel auprès des nombreux touristes qui le visitent chaque année, n’est  bien sûr pas étranger aux légendes arthuriennes. Pour le dire autrement, on vient plus certainement y chercher un peu de la saveur de cette quête du Graal que pour s’entendre dire que rien, à ce jour, ne permet sur place d’en établir  avec certitude la véracité historique.

Merlin_enchanteur_sculpture_legendes_arthuriennes_roi_arthur_tintagel_site_archeologique_touristique_partrimoine_historique
Merlin l’enchanteur, une sculpture moderne dans la roche du site archéologique de Tintagel

English Heritage : gestion du  patrimoine et maintien des sites historiques anglais

E_lettrine_moyen_age_passionnglish Heritage est un organisme de bienfaisance très officiel et tout à fait sérieux qui gère la collection du patrimoine national anglais. A ce titre, association_organisme_gestion_patrimoine_historique_grande_bretagne_english-heritagel’organisation a en charge plus de 400 bâtiments, monuments et sites historiques, pour un patrimoine qui couvre plus de 5000 ans d’histoire. Sa mission consiste donc à faire vivre tous ces lieux, à prévenir leur détérioration et à assurer leur conservation. Tout cela suppose, entre autres missions, de  les animer,  les rentabiliser et  d’y pratiquer
encore, quand les moyens le permettent, des campagnes de fouilles.

Merlin_enchanteur_sculpture_legendes_arthuriennes_tintagel_site_archeologique_touristique_partrimoine_historiqueDans le courant 2015/2016, English Heritage a donc décidé de faire appel à deux artistes pour  effectuer sur le site de Tintagel deux créations :  une sculpture de Merlin dans la roche, réalisée par Peter Graham et un chevalier de bronze, réalisé par  Rubin Eynon. Cette dernière oeuvre n’a pas de nom, libres aux visiteurs du site d’imaginer s’il s’agit du Roi Arthur lui-même, de Uther Pendragon ou même encore d’une référence allégorique aux chevaliers de la table ronde.

Concilier gestion du patrimoine
et exigences du négoce touristique

A_lettrine_moyen_age_passionu delà de la dimension esthétique de ces créations, laissée au goût et à l’appréciation de chacun, sitôt mises en place elles ont suscité de vives polémiques, démontrant combien il est quelquefois difficile de tracer la ligne entre gestion du patrimoine et animation touristique sur les lieux d’intérêt historiques.

roi_arthur_pendragon_chevalier_legendes_arthuriennes_sculpture_site_archeologique_historique_de_tintagel
Un chevalier fantomatique de  Rubin Eynon, sur le site historique de Tintagel

Là où bien sûr, personne n’en doute, il s’agit pour l’organisme anglais de dynamiser l’endroit et d’y attirer plus favorablement les touristes,  les levers de boucliers ne se sont pas faits attendre et  on a même parlé  de  « Dyneyïsation »  du site. Les puristes et les plus conservateurs ont crié au scandale, jugeant que l’intérêt de l’endroit roi_arthur_pendragon_chevalier_legendes_graal_table_ronde_site_archeologique_historique_de_tintagel_monde_medievalse suffisait largement à lui-même sans qu’on ait à y ajouter. Les autres y ont  trouvé, sans doute, un  aspect ludique à leur goût, se contentant d’apprécier les oeuvres, en laissant voguer leur imagination. Est-ce ludique ? Est-ce esthétique ? Est-ce vulgaire et dévoyé ?

Au delà, les questions sont soulevées. Comment faire fonctionner, maintenir et financer les sites d’intérêts historiques sans un apport de touristes ? Si les fonds privés ne suffisent pas, l’Etat doit-il les prendre entièrement en charge ?  Les réponses peuvent devenir rapidement politiques mais ne font, en tout état de cause, que déplacer le  débat car quand bien même on déciderait de faire reposer l’ensemble des lieux historiques sur fond public, il ne viendrait sans doute plus à l’idée de personne de se priver de l’apport touristique pour participer aux frais de fonctionnement et de maintien  des  sites.

roi_arthur_pendragon_chevalier_legendes_graal_table_ronde_site_archeologique_historique_de_tintagel

A_lettrine_moyen_age_passionlors,  comment favoriser  le développement du tourisme grand public sur les sites patrimoniaux ? Y-a t’il une  manière correcte de le faire ? Comment concilier intérêt historique et exigence du marché touristique, sans tomber dans la tentation de « raconter » des histoires simples aux visiteurs, au risque de vulgariser les données en présence ? Qui peut tracer la ligne entre le racoleur et le « bon ton » ?  Tout ceci n’est sans doute pas qu’une affaire de bon goût et le difficile débat de la gestion de patrimoine reste tout entier posé ici. Nous vous laissons le soin de le trancher. Le  sujet prouve bien, en tout cas, à quel point, les anglais ne badinent pas quand il s’agit  des légendes Arthuriennes et de  leurs sites  historiques.

En vous souhaitant une belle journée.

Frédéric  EFFE.
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du monde médiéval sous  toutes ses formes.

Ghaetta, estampie du XIVe, manuscrit de Londres

artefactum_musique_danse_et_repertoire_medieval_moyen-age_central_a_tardifSujet : danse, musique médiévale, estampie, Italie, Ghaetta.
Période : moyen-âge tardif,  XIVe siècle.
Auteur : anonyme
Source : Manuscrit Add 29987, Manuscrit de Londres, British Museum
Titre : Ghaetta
Interprètes : Arte Factum
Album: « Saltos brincos y reverencias »

Bonjour à tous,

E_lettrine_moyen_age_passionn espérant que ce billet vous trouve en joie, nous vous proposons une  danse médiévale pour égayer votre journée.  Tirée du Manuscrit de Londres, cette pièce manuscrit_ancien_musiques_danses_estampie_medievales_add_29987_manuscrit_de_londres_moyen_agenommée « Ghaetta » est une estampie de l’Italie du XIVe siècle, dont l’auteur est demeuré   anonyme.

Concernant ce précieux manuscrit ancienréférencé  Add 29987 , nous vous laissons retrouver plus d’informations en cliquant sur le lien suivant : le Manuscrit de Londres, danses et musiques toscanes  de l’Italie médiévale.

O_lettrine_moyen_age_passionn trouve bien des versions de cette pièce mais, aujourd’hui, nous vous proposons l’interprétation de l’excellente formation  espagnole Artefactum dont nous avons déjà parlé, ici, à quelques reprises.

musiques_medievales_authentiques_Artefactum_quatuor_andalous_moyen-age_central_tardif

Tout entier dédié au répertoire de la musique médiévale, ce quatuor d’artistes andalous revisite avec bonheur  les « classiques » du moyen-âge,  en puisant à la source  des manuscrits et des codex anciens.  On leur doit, à ce jour, des albums qui  passent pas les chansons de troubadours des XII, XIIe siècle, et vont jusqu’à Carmina Burana  ou  aux chants de pèlerins du moyen-âge central, en passant par les très célèbres Cantigas Santa Maria, et les danses médiévales et autres estampies qu’ils ont mis à l’honneur dans leur album « Saltos, brincos y reverencias » sorti en 2007 et réédité dans le courant de l’année 2016.

En vous souhaitant une merveilleuse journée et une belle écoute.

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du monde médiéval sous toutes ses formes.

Conférence : vers une historiographie de l’hérésie, avec l’historien médiéviste André Vauchez

heresie_heretiques_histoire_medievale_historiographie_video_conference_andre_vauchez_moyen-age_centralSujet : hérésie, historiographie,  cathares, albigeois, hérétiques, Histoire, méthodologie
Média : conférence
Titre : Les hérétiques  au moyen-âge, approches historiographiques. 
Période : du moyen-âge central  à nos jours
Auteur : André VAUCHEZ

Bonjour à tous,

A_lettrine_moyen_age_passionujourd’hui, nous vous proposons d’aborder le sujet des « hérésies » et des mouvements hérétiques de l’antiquité au moyen-âge tardif, examiné  du point  de vue critique  et comparatif de  l’historiographie.

inquisition_heresie_heretique_monde_medieval_approche_historiographique_video_conference_moyen-age

Repenser les hérésies médiévales
en perspective de l’historiographie

S_lettrine_moyen_age_passion‘il est un sujet entre tous qui a questionné et fasciné nombre d’historiens médiévistes, à travers le temps, c’est bien celui des différentes  » hérésies ».

Or, dans le domaine de l’historiographie,  ce thème reste privilégié pour une raison particulière. La notion même « d’hérésie » situe, en effet, déjà l’historien du côté de l’autorité ecclésiastique  puisque c’est cette dernière qui nomme et qualifie ce qui est « hérétique » de ce qui ne l’est pas.  Pour des raisons de neutralité, on serait donc plutôt enclin de nos jours,  et de nombreux historiens le font, à plutôt  utiliser le terme de dissidence pour désigner ces pratiques religieuses qui se différenciaient de la ligne officielle de Rome, tout en prônant tout de même souvent un retour à un christianisme des origines.

Au delà du simple fait qui a longtemps consisté à  prendre, en quelque sorte « au comptant »,  une « hérésie » qui stigmatisait socialement des catégories de pratiques sur des bases théologiques mais aussi forcément idéologiques,  un autre problème  auxquels les historiens ont dû faire face dans l’étude de ces mouvements et Jean-Louis Biget  le souligne bien dans ses travaux sur « l’hérésie » cathare, histoire_medieval_moyen-age_historiographie_methodologie_historique_video_conferencec’est que les sources qui permettent de les analyser sont, bien souvent, des documents laissés par les tribunaux d’inquisition eux-même. De fait, sans totalement les remettre en question, un certain nombre d’historiens nous invite aujourd’hui à les manier avec précaution.

A quel point les  questions soumises aux accusés ne les piégeaient-ils pas dans une grille de réponses déjà pré-construites ? A quel point encore, les « hérésies » dualistes et manichéennes auxquelles s’était frotté Saint Augustin  durant l’antiquité sont-elles venues servir de modèles aux clercs et religieux du moyen-âge central pour être  mises au service de visées politiques ? Jugements biaisés ou stratégies calculées ? Une fois qualifiée et nommée, l’hérésie n’était-elle qu’un instrument idéologique au service d’intérêts « corporatistes » ? Voilà les questions que tout historien sérieux soulève nécessairement, aujourd’hui, face à  ce délicat objet d’étude.

Au delà, penser « l’hérésie » en historiographie pour tenter de la reconstruire de manière objective  est  un exercice  qui permet de bien comprendre le mouvement et les avancées de la science historique dans son approche méthodologique comme dans son nécessaire recul critique. A travers son analyse critique des mouvements hérétiques,  Andre Vauchez  nous invite à une belle leçon d’Histoire sur l’Histoire.

Conférence: hérésies et hérétiques
dans l’Occident médiéval

L_lettrine_moyen_age_passiona conférence  sur l’historiographie n’étant plus disponible  pour des raisons inconnues, depuis ce jour sur le site  de   l’Ecole nationale des Chartes et en espérant que cela soit temporaire, nous vous présentons ici une autre conférence donnée par André Vauchez sur le même sujet. Nous laissons tout de même temporairement le lien vers la conférence  que proposait alors l’ENC en espérant qu’il soit restauré dans le temps.

Lien initial conférence  ENC André Vauchez  pour l’instant non  fonctionnel :  https://www.youtube.com/watch?v=nyl-zFiD3fU

Conférence alternative, la Marche de l’Histoire France inter
Les hérétiques du Moyen-âge (nov 2014) avec André Vauchez, 

Si difficultés, ien vers le même Podcast sur le site de France Inter

André Vauchez, portrait d’un historien médiéviste et d’un académicien français

F_lettrine_moyen_age_passion-copiaormé à l’école normale supérieure, reçu premier à l’agrégation en Histoire, André Vauchez a fait de sa spécialité l’histoire de la spiritualité et de la Sainteté au moyen-âge, et de manière plus large, le christianisme médiéval. Depuis sa thèse sur l’histoire de la canonisation et de la sainteté à la fin du Moyen Âge, on lui doit un certain nombre d’ouvrages sur  le sujet dont un sur heresies_heretiques_histoire_medievale_historiographie_video_conference_andre_vauchez_moyen-age_central Saint François d’Assise qui lui a valu le prix chateaubriand en 2010. Il a aussi contribué à des ouvrages d’ordre plus général sur le monde médiéval et son histoire du moyen-âge, coécrit avec le médiéviste Robert Fossier (1927-2012), lui a également valu le prix Balzan en 2013.

Sur le sujet de l’hérésie, il a publié en  2014,  « les hérétiques au Moyen Age : Suppôts de satan ou chrétiens dissidents ? ». Il y revisitait l’histoire des mouvements hérétiques pour y faire tout à la fois le portrait de l’église et de ses intentions, mais aussi celui des mentalités médiévales sous-tendues par ces mouvements.

andre_vauchez_conferences_histoire_historiographie_historien_medieviste_heresies_christianisme_medieval_moyen-age_centralProfesseur émérite des universités, André Vauchez  a également été directeur de l’Ecole Française de Rome et est encore membre, depuis 1998, de l’Académie des inscriptions et des belles lettres, dont il fut même le président en 2009.

 Sa participation  et ses travaux dans le domaine de l’histoire médiévale et l’histoire du christianisme lui ont valu de recevoir  le titre d’officier de la légion d’honneur,  celui de commandeur de l’ordre des palmes académiques et encore celui d’officier de l’ordre national du mérite. Hors de France, ses contributions et ses publication sont largement reconnues. Il est en effet Docteur Honoris Causa de l’université de Genève, Commandeur de l’ordre national du mérite de la république italienne et membre de plusieurs académies à l’étranger (Italie, Tunis, Vatican, Belgique). Très actif dans son domaine, il y fait autorité et il est encore membre de la British Academy et correspondant de la Medieval Academy of America. Ajoutons pour finir qu’il dirige la revue Mabillon,  revue internationale consacré à  l’histoire et la littérature religieuse.

Vous l’avez compris, il s’agit là d’un prestigieux intervenant qui maîtrise parfaitement son sujet et c’est un grand plaisir de vous faire découvrir ici cette conférence, autant que son parcours autour de l’histoire médiévale.

En vous souhaitant un excellente journée.

Frédéric EFFE
Pour moyenagepassion.com.
A la découverte du monde médiéval sous toutes ses formes.

Tempus Est Iocundum du Codex Buranus 179 et l’ensemble Oni Wytars

carmina_burana_goliards_poesie_humour_medievale_moyenagepassionSujet : musique   et chanson médiévales,  poésie goliardique, golliards, poésie latine et satirique
Période : XIIe, XIIIe siècle, moyen-âge central
Titre :  Tempus Est iocundum  Carmina Burana
Manuscrit ancien :  Codex Buranus 179
Compositeur : Carl Orff (Karl)
Interprètes :
  Oni Wytars & ensemble Unicorn

Bonjour à tous,

N_lettrine_moyen_age_passionous vous proposons de revenir, aujourd’hui, sur la Cantate Carmina burana de Carl Orff, tirée du manuscrit ancien Codex Buranus 179, connu aussi sous le nom de Chants de Benediktbeuern. Nous en avons déjà parlé, ici, à plusieurs reprises, ce manuscrit ancien du moyen-âge central est devenu célèbre, largement grâce au compositeur allemand qui, au passage, a contribué à « populariser » également ainsi la poésie des Goliards, ces jeunes étudiants ou clercs quelque peu dévoyés qui, au XIIe siècle sillonnait la France pour chanter en latin leurs amours, leurs joies et aussi leur moment de fêtes et  de perdition.

musique_chant_medieval_goliard_carmina_burana_manuscrit_ancien_enluminure_codex_buranus_179
Enluminure tirée du Codex Buranus 179 (Carmina Burana)

La formation Oni Wytars  en collaboration
avec l’ensemble Unicorn

C_lettrine_moyen_age_passionette fois-ci, la pièce que nous partageons est la chanson « Tempus Est iocundum », interprétée conjointement et de manière très énergique par l’excellent  ensemble Unicorn, originaire d’Autriche et  les membres de la formation  Oni Wytars.

musique_medievale_goliard_codex_buranus_179_manuscrit_ancien_carmina_burana_unicorn_Oni_Wytars

Formé en 1983 en Allemagne, par le compositeur, musicien et vielliste Marco Ambrosini,  l’ensemble Oni Wytars se dédie à un  répertoire qui va du monde médiéval à celui de la renaissance, en élargissant son champ d’investigation musical et instrumental au berceau méditerranéen et à  des pièces en provenance du monde byzantin  ou de l’Est de l’Europe.  La qualité des artistes qui le composent les ont  amenés à participer à des concerts ou productions en collaboration avec d’autres formations, et ils font eux-même appel, à l’occasion, à d’autres musiciens ou formations comme ici dans cette interprétation de Carmina Burana avec l’ensemble  Unicorn.

musiques_anciennes_medievales_renaissance_ensemble_oni_wytars

Pour faire partager sa passion, Oni Wytars  organise encore des marco_ambrosinie_vielliste_compositeur_musique_anciennes_medievales_renaissance_oni_wytarsstages de formations  à la musique ancienne. Les quelques 15 albums qu’ils ont produit à ce jour se trouvent à la vente sur leur site web (hélas pour le moment seulement disponible en allemand et japonais) mais on en trouve également quelques uns sur Amazon ou sur le site de la FNAC. Quand au fondateur du groupe, Marco Ambrosini (portrait ci-contre) sa renommée n’est plus à faire et il compte une participation sous formes diverses dans plus de 110 albums,  autour des musiques anciennes, et ce au niveau international.

Les paroles de Tempus est  iocundum
et leur traduction adaptation en français

Tempus est iocundum,
o virgines,
modo congaudete
vos iuvenes.

Le temps est joyeux,
O vierges,
Réjouissez-vous avec
Vos jeunes hommes.

Oh – oh, totus floreo,
iam amore virginali
totus ardeo,
novus, novus amor est,
quo pereo.

Oh, oh, oh !
Je fleuris entièrement !
De mon tout premier amour
Je brûle ardemment !
Un nouvel, nouvel amour
Est ce dont je meure.

Mea me comfortat
promissio,
mea me deportat
negatio.

Je suis réconfortée
Par ma promesse,
Je suis abattue par mon refus

Oh – oh, totus floreo,
iam amore virginali
totus ardeo,
novus, novus amor est,
quo pereo.

Oh, oh, oh !
Je fleuris entièrement !
De mon tout premier amour
Je brûle ardemment !
Un nouvel, nouvel amour
Est ce dont je meure.

Tempore brumali
vir patiens,
animo vernali
lasciviens.

Au solstice d’hiver
L’homme patient,
Par l’esprit printanier
Devient folâtre.

Oh – oh, totus floreo,
iam amore virginali
totus ardeo,
novus, novus amor est,
quo pereo.

Oh, oh, oh !
Je fleuris entièrement !
De mon tout premier amour
Je brûle ardemment !
Un nouvel, nouvel amour
Est ce dont je meure.

Mea mecum ludit
virginitas,
mea me detrudit
simplicitas.

Ma virginité
Me rend folâtre,
Ma simplicité
Me retient.

Oh – oh, totus floreo,
iam amore virginali
totus ardeo,
novus, novus amor est,
quo pereo.

Oh, oh, oh !
Je fleuris entièrement !
De mon tout premier amour
Je brûle ardemment !
Un nouvel, nouvel amour
Est ce dont je meure.

Veni, domicella,
cum gaudio;
veni, veni, pulchra,
iam pereo.

Viens, ma maîtresse,
Avec joie,
Viens, viens, ma toute belle,
Déjà je me meure !

Oh – oh, totus floreo,
iam amore virginali
totus ardeo,
novus, novus amor est,
quo pereo.

Oh, oh, oh !
Je fleuris entièrement !
De mon tout premier amour
Je brûle ardemment !
Un nouvel, nouvel amour
Est ce dont je meure.

Oh, oh, oh, une belle journée  à tous!

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du monde médiéval sous toutes ses formes

Kaamelott : lectures, conferences et colloques, du rire intelligent au service des légendes Arthuriennes

Sujet : Kaamelott, légendes arthuriennes, roi Arthur, humour,  comédie,  série télévisée culte.
Période : moyen-âge central, haut moyen-âge pour la légende.
Auteur : Alexandre  Astier
Média :  livres, ouvrages  sur la série, colloques
Distribution :  M6, Calt Production

Bonjour à tous,

Concernant la série télévisée Kaamelott, nous lui réservons, vous le savez, une large place ici. En dehors du fait que nous l’apprécions, nous sommes bien loin d’être les seuls dans le domaine de l’Histoire médiévale à nous y  pencher.

kaamelott_alexandre_astier_lecture_colloque_conference_moyen-age_legendes_arthuriennes_interet_monde_medieval

Le colloque de la Sorbonne sur Kaamelott:
c’est aujourd’hui & demain 24, 25 mars 2017

L_lettrine_moyen_age_passione travail d’Alexandre Astier autour des légendes Arthuriennes, autant que l’immense succès qu’il a rencontré auprès du public,  ont, en effet, fait de Kaamelott un objet d’étude de choix pour les Historiens mêmes les plus académiques. Pour légère que puisse paraître la série, il ne faut pas s’y tromper, humour ne rime pas toujours et forcément avec trivialité. Au centre de l’intérêt que suscite aujourd’hui le monde médiéval, l’oeuvre télévisuelle interpelle aussi les chercheurs et elle a donné naissance à bien des livres, articles ou conférences. L’une d’elle – c’est même moyen-age_reel_historique_moyen-age_represente_moderne_colloque_universite_sorbonne_kaamelottd’ailleurs un colloque de deux jours – est au coeur de l’actualité puisqu’elle se tient, aujourd’hui même et demain, à   la Sorbonne :

Moyen-âge réel et moyen-âge imaginaire, un colloque de la Sorbonne autour de Kaamelott

Nous vous en avions parlé à la fin du mois de février, mais comme l’événement est complet depuis déjà quelques temps, inutile de vous y précipiter. En revanche, du côté des réseaux sociaux, les plus passionnés d’entre vous peuvent en saisir dors et déjà quelques bribes en direct sur Twitter ().  Si vous n’avez pas la chance de vous trouver sur place ou que Twitter n’est pas votre tasse de thé, rassurez-vous, les minutes de ce colloque devraient, quoiqu’il en soit, être bientôt disponibles sous forme papier ou même, espérons-le, de vidéos youtube.  Nous vous en tiendrons informés,  bien entendu.

Logo-twitter-oiseau-bleuA titre d’anecdote, Alexandre Astier a retwitté l’info sur la conférence, il y a deux jours et l’afflux d’audience sur le site de l’université a, semble-t-il, créer quelques surchauffes du côté du serveur! :) L’intérêt pour l’auteur mais aussi pour la série  autant que pour le moyen-âge qu’elle évoque ne se démord donc pas.

Merlin (un peu en dessous tout le temps) et Elias, binôme querelleur et hilarant de Kaamelott
Merlin (un peu en dessous tout le temps) et Elias, binôme querelleur et hilarant de Kaamelott

Lectures Kaamelott

P_lettrine_moyen_age_passion copiaour tromper l’attente,  en attendant le  compte rendu de  cet événement ,  on retrouve encore  des ouvrages sur le sujet de Kaamelott et notamment certains  qui valent d’être mentionnés ici  :


Un  écrivain et un historien sur la piste de Kaamelott

Accompagné de l’historien médiéviste Martin Aurell,  grand spécialiste de l’histoire du roi Arthur, l’écrivain Eric Le Nabour  suit  ici les pas d’Alexandre Astier et ses facéties « kaamelottiennes », en les croisant avec ce qui nous est parvenu des légendes.

kaamelott_serie_culte_M6_legendes_arthuriennes_medievales_livres_analyse_histoire_humour

Les  scripts de la série au format poche

Vous pouvez également retrouver l’ensemble des scripts  de la série au format poche pour vous replonger au coeur des dialogues hilarants d’Alexandre Astier.

alexandre_astier_kaamelott_serie_tele_lecture_conferences_colloque_moyen-age_reinvente_legendes_arthuriennes

Les DVD’s au complet

A_lettrine_moyen_age_passionjoutons que même si l’oeuvre  doit se prolonger sur grand écran, ses premiers opus  sont aujourd’hui bouclés. Cela signifie très concrètement que si vous êtes de ceux qui ne  regardez pas la télévision de manière régulière, et  qui n’appréciez pas forcément de dépendre d’une série à suivre, tous les jours et à heure fixe, sur le petit écran, vous avez pu passer à côté de Kaamelott lors de sa diffusion, pour cette raison même. La bonne nouvelle est que l’ensemble de l’oeuvre (écrite jusque là) est aujourd’hui disponible sous forme de coffrets  et peut être visionnée de manière continue, sans plus dépendre  de l’attente que suppose le format d’une série quotidienne télévisuelle.

Quand Perceval (Franck Pitiot) s'empêtre dans son incompréhension face à sa promise empressée (Vannessa Guedj)
Quand Perceval (Franck Pitiot) s’empêtre dans son incompréhension face à Angharad, sa promise empressée (Vanessa Guedj)

Pour conclure

E_lettrine_moyen_age_passionn résonance avec la littérature médiévale arthurienne, dans la distance ou la proximité entre les personnages de la série et ceux du corpus arthurien, entre les lignes encore de notre intérêt pour le moyen-âge d’Alexandre Astier  et tout ce qu’il nous renvoie de notre propre modernité, Kaamelott  se lit à plusieurs degrés et nous invite à la  réflexion. Bien entendu,  il est aussi question du  plaisir de rire avec  une comédie qui, pour être très française, tire aussi, par instants, l’humour du côté d’un non-sens et d’un sens de l’absurde aux accents  anglais, qui n’est pas sans évoquer l’excellent Sacré Graal des Monty Python.

En vous souhaitant une belle journée dans la joie!

Fred

Pour moyenagepassion.com.
A la découverte du monde médiéval sous  toutes ses formes

L’épigramme de la fourmi enclose dans l’Ambre, par Clément Marot

poesie_medievaleSujet :  poésie médiévale, satirique, satire, humour, poète, épigramme, poésies courtes.
Période : fin du moyen-âge, début renaissance
Auteur :  Clément Marot (1496-1544)
Titre : « Epigramme  de la Formis enclose en de l’Ambre »

clement_marot_poesie_medievale_moyen-age_tardif_renaissance_epigramme_satirique

Bonjour à tous,

N_lettrine_moyen_age_passionous partageons une nouvelle épigramme « satirique » de Clément Marot aujourd’hui. Difficile de savoir s’il le destinait à quelqu’un, mais connaissant sa verve et sa langue bien déliée, le contraire serait étonnant. Pour le reste, le poète du début de la renaissance, longtemps protégé du roi François 1er, n’en est pas à sa première moquerie sur le thème de la mort. On lui doit quelques épitaphes très drôles sur la question et  quelques autres épigrammes sur le même ton satirique.

« Dessous l’arbre où l’ambre degoutte,
La petite formis alla :
Sur elle en tomba une goutte,
Qui tout à coup se congela,
Dont la fournis demoura là
Au milieu de l’ambre enfermée,
Ainsi la beste desprisée,
Et peu prisée quand vivoit,
Est à sa mort fort estimée,
Quand si beau sepulchre on luy voit. »

Clément MAROT, (1496-1544)
Epigramme De la Formis enclose en de l’Ambre.

Pour d’autres poésies de Clément Marot, suivez le lien.

En vous souhaitant une belle journée.

Fred
Pour moyenagepassion
A la découverte du monde médiéval sous toutes  ses formes.