Le château bourguignon des Bordes fête ses médiévales en grand

agenda_fetes_compagnies_medievales_sorties_historique_chateau_des_bordes_bourgogneSujet :  fêtes, animations, médiévales, mesnies et compagnies médiévales, marché médiéval, joute, tournoi de chevaliers, escrime ancienne, archerie.
Lieu : Château des Bordes, Urzy, Nièvre, Bourgogne-Franche-Comté
Evénement : Les médiévales du château des Bordes
Dates : samedi 23 & dimanche 24 septembre 2017

Bonjour à tous,

Q_lettrine_moyen_age_passionuand une historienne de l’art, attachée au Musée du Louvre et un architecte du patrimoine, nécessairement férus d’Histoire, se piquent de passion pour les vieilles pierres d’un château et décident de le restaurer, quand, en plus, pour accompagner cet ambitieux projet, débuté en 2014, le couple décide d’organiser des événements à thème de haute qualité, alors nous ne pouvons que leur rendre deux fois grâce fetes_animations_medievales_chateau_des_bordes_bourgogne_nievreet vous inviter, du même coup, à vous pencher de plus près sur leur programme d’activités et notamment sur celle qu’ils ont concoctée pour cette fin de semaine.

Situé dans la Nièvre, à quelques lieues au nord de Nevers et à quelques encablures à l’est de Bourges,  le château des Bordes, car c’est de lui qu’il s’agit, vous propose donc ce week-end une belle fête médiévale de deux jours pleins. Il s’agit d’une première mais ne vous y trompez pas, les choses ont été faites en grand et cet événement s’annonce déjà comme un de ceux sur lesquels il faudra désormais compter en Bourgogne-Franche-Comté.

fetes_agenda_animations_medievales_chateau_des_bordes_bourgogne_nievre

Un programme d’exception

N_lettrine_moyen_age_passionombre de campements à la découverte de la vie au moyen-âge et à la rencontre des passionnés d’histoire vivante venus se joindre à la fête, marché artisanal et médiéval avec près de quarante cinq échoppes,  il y aura encore, ce week end, au château des Bordes, un village d’artisanat ancien spécialement reconstitué pour l’occasion, avec force démonstrations de savoir-faire, en provenance du moyen-âge :  calligraphie, enluminure, ferronnerie, taille de pierre, poterie, tourneur sur bois et de nombreux autres encore.  On comptera également, dans ce village médiéval, sur la présence d’une authentique ferme d’époque qui saura, à coup sûr, ravir les enfants !

De nombreuses compagnies médiévales, artistes et mesnies pour animer la fête 

Du point de vue des spectacles et des animations, rien ne manque et la liste est même replète :  championnat national de joutes à pied, tournoi d’archerie, tournoi de chevalerie, tournoi et combats à la façon viking, spectacles de fauconnerie, bateleurs, jongleurs, saltimbanques, ménestrels, danseurs et agenda_fetes_compagnies_medievales_spectacle_feu_fokus_chateau_des_bordes_bourgogneconteurs, il y aura même des jeux en provenance d’Ecosse et du lancer de troncs !

La Seigneurie de Lisle – la Mesnie du lion et de l’hermine – la Mesnie du Gruchet – Saor Alba – la Mesnie du Renard – les Rôdeurs de l’Odan – l’Amici d’Orbais – Steamedvik – Bernard Legris – le Village en torchis – Noël Vernois – la Cie de Saint-Ouen – la Milice marchande du Bugey – le Chardon écossais – la Horde des Mondes oubliés – Cie Fokus – Les R’montemps, –  La Cie du Rohan –  les Archers de Saint-Martin – Managarm Vikingar – Armoria et le Hérisson à plumes – Dagobert –  Thomas Fradin  vieilliste – Olivier Stojmirovic

Temps fort de ces médiévales, un grand banquet animé sera donné le samedi soir, suivi d’un spectacle pyrotechnique et équestre.

Ripailles et  fête de la Gastronomie 2017

Ajoutons encore que du côté des ripailles, Les Médiévales du château des Bordes comptent parmi les célébrations retenues au titre de la fête de la Gastronomie 2017, lancée à l’initiative du Ministère de la Culture. Entre le banquet du samedi soir, le pain cuit à l’ancienne au four (récemment restauré) du château et les près de dix échoppes du marché qui vous proposeront des recettes aux saveurs médiévales, il y aura, à l’évidence, sur place, largement de quoi vous régaler en quantité mais aussi en qualité!

Le Château des Bordes, du château-fort médiéval au palais renaissant du XVIIe

« Dans la riante vallée de la Nièvre, et sur le sommet d’un coteau, qui domine à l’est le paisible village d’Urzy, situé à deux lieues de Nevers, s’élève l’ancien château des Bordes, l’un des plus beaux du Nivernais. Ses tours aux créneaux et aux mâchicoulis sans nombre, aux toits d’ardoises orgueilleusement jetés dans l’espace, ses tourelles et sa coquette vigie, en un mot l’ensemble et l’aspect de ses constructions offrent un spectacle imposant pour une imagination, lorsque venant de Nevers, soit par le Pont-Saint-Ours, soit par les bois d’Urzy, il se découvre grandiose et majestueux aux yeux étonnés du voyageur. »
Le château de Bordes et ses seigneurs, Adrien Bonvallet, 1869

C_lettrine_moyen_age_passionomment servir une meilleure introduction à ce beau monument historique classé depuis 1946 que ces quelques lignes que l’historien et archéologue Adrien Bonvallet lui dédiait au XIXe siècle ? A l’aube du moyen-âge central, le site qui domine depuis ses hauteurs la plaine de la Nièvre et garde un oeil sur la route de Bourgogne, est occupé par une famille alors puissante, les Bordes. Un premier château-fort y sera érigé, prés du milieu du  XIe siècle (en 1041) par Jehan de Bordes, chambellan de France. L’édifice restera aux mains de cette maison jusqu’au XVe siècle.

heraldique_blason_armoirie_Bourdillon_de_la_Platiere_chateau_bordesDétruit en grande partie durant la guerre de cent ans, il ne subsistera guère de la première forteresse que la tour Jeanne d’Arc et le château fera l’objet d’une reconstruction à la fin du XVe, sur ordonnance de Charles VIII. On y édifiera alors tours et donjon, pont-levis, fossés et poterne en lui conservant, à l’évidence, sa dimension défensive. Au milieu du XVIe, de nouveaux travaux y seront entrepris donnant cette fois au bâtiment, de fières allures de palais renaissant. Le site sera alors passé par les jeux de dots et d’héritages aux mains de la puissante famille des La Platière (voir armoiries ci-dessus), proches à la fois de la couronne de France et du Duc d’Orléans.

Un siècle plus tard,  Louis II d’Ancienville, conseiller royal, ayant à son tour hérité du château par son père et par le jeu des lignages et des épousailles, apportera sa touche personnelle à l’édifice  avec  de nombreux aménagements parmi lesquels on pourra compter, entre autres, de grands Marie_Casimire_Sobieski_reine_de_polognevergers et potagers, quelques édifices et dépendances supplémentaires et, encore, de grandes écuries. Il dotera également les plus belles pièces du château de somptueuses décorations entre cheminées monumentales, peintures murales et belles faïences.  C’est dans le courant de ce même siècle que la petite fille de ce dernier, Marie de La Grange d’Arquian, ajoutera au château une galerie de portraits de souverains polonais, et agrandira aussi les écuries, en leur donnant leur dimension royale, pour y accueillir l’équipage de sa soeur, devenue reine de Pologne, Marie-Casimire Sobieski (portrait ci-contre de Jean Tricius, 1676)

Aux siècles suivants, l’édifice, comme tant d’autres dans le courant des XVIIIe et XIXe, changera plusieurs fois de propriétaires sans que son entretien soit vraiment assuré. Il faudra attendre le milieu du XXe pour qu’il soit classé et notamment, les propriétaires actuels, Monsieur et Madame Matthieu Joulie pour que des sérieuses campagnes de restauration y soient engagées, Vous pouvez valablement consulter cette page pour en savoir plus sur les travaux qu’ils y  ont engagés : campagne actuelle de restauration du château des Bordes.

Il va de soi qu’en vous rendant à ces belles médiévales, qui encore une fois, s’annoncent comme une fête de taille et de qualité, vous ferez en quelque sorte coup double, en partageant un peu de leur passion et en les soutenant dans ce grand projet qu’ils ont décidé d’entreprendre.

Avant de vous laisser, j’ajoute que sur place, vous pourrez visiter l’exposition des superbes maquettes médiévales de Pascale Lainé.

En vous souhaitant une excellente journée.

Frédéric EFFE
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du moyen-âge sous toutes ses formes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *