Archives pour la catégorie Films moyen-âge

Kaamelott trilogie cinéma, news du film, news du front : le roi a parlé

kaamelott_serie_televisee_humour_alexandre_astier_roi_arthur_episode_inedit_detournement_fan_artSujet : Kaamelott, cinéma, trilogie, film, news, nouveautés, interview, humour, série télévisée,  comédie, humour, détournement.
Période : moyen-âge central pour le roman arthurien & haut moyen-âge pour la légende.
Auteur : Alexandre Astier
 Distribution :   CALT production, M6

Bonjour à tous,

A_lettrine_moyen_age_passionvec le début d’année, les fans et amateurs de la série télévisée Kaamelott apprécieront certainement à leur juste valeur les déclarations faites aujourd’hui même, mardi 2 janvier 2018, par l’auteur lui-même, Alexandre Astier, sur l’avancée de son projet cinématographique autour des légendes arthuriennes, mais encore sur les quelques points de blocages pouvant en expliquer les retards.

NB : avant d’entrer dans le vif du sujet, précisons que nous émaillons cet article d’affiches et autres images détournées issues de la page Facebook Autour de Kaamelott et qui n’ont rien à voir avec le film original prévu. Elles seront d’ailleurs seront bientôt reléguées au rencart à en juger par les nouvelles du jour.

Déboires, retards, un peu d’histoire

roi_arthur_alexandre_astier_kaamelott_trilogie_nouveaute_sortie_cinema_2018On s’en souvient, plus de deux ans se sont déjà écoulés depuis la résolution des problèmes de droits d’exploitation cinématographique entre  l’auteur et la société Calt qui l’avait accompagné dans la co-production de la série pour la télévision.  Depuis l’annonce faite du déblocage de la situation, courant 2015/2016, la grande majorité des fans s’était donc attendue à une sortie rapide du premier volet de ce qui s’annonçait comme une trilogie, sous réserve, bien sûr, que le film trouve son public, ce qui semble, encore à ce jour, peu sujet à caution, au regard du succès de la série.

Pourtant, depuis rien n’était encore venu et ce, malgré une confirmation de l’auteur lui-même de la mise en route du projet, dans une interview donnée à l’Express en Juin 2016, suivie, dans le courant de l’automne de la même année 2016, d’annonces faites par certains acteurs de la série (dont François Rollin notamment) qui avaient confirmé un possible début de tournage au printemps 2017.

kaamelott_cinema_trilogie_detournement_humour_2018Par la suite, un black-out relatif avait de nouveau recouvert le sujet. Pas de nouvelles, à l’exception d’un ou deux tweets (énigmatiques) de l’auteur, courant juin 2017 et d’une courte interview donnée au vrai faux journal de Canal+ en avril 2017 : « Le tournage s’apprêtait à commencer » avait-il alors déclaré, En date du 13 décembre 2017, c’est cette fois Serge Papagalli, le grand Guethenoc de Kaamelott, qui annonçait dans un interview sur France3  Rhône-alpes, sa participation prévue dans le long métrage et un tournage probable  prévu pour  « fin printemps, début été » de cette  année 2018.

Depuis, du côté des fans de la série, on attendait toujours une confirmation ou au moins une information de l’auteur lui-même qui puisse apporter un peu d’eau au moulin. C’est aujourd’hui chose faite puisque, invité de France Inter et d’Antoine De Caunes (le Dagonet de Kaamelott) Alexandre Astier révélait ce début-d’après midi et sans même entendre qu’on lui pose la sempiternelle question, être toujours affairé sur le projet, en donnant, en plus, quelques informations fraîches le concernant.

Kaamelott, le film, opus 1, les news

alexandre_astier_kaamelott_cinema_trilogie_news_2018« Il faut le faire comme il faut. Il ne faut pas que ce soit simplement une comédie avec uniquement des vannes à la con. Il faut que ce soit un film avec tout dedans – et tout dedans c’est compliqué. Il est écrit. Simplement, voilà, il faut trouver des sous. Je ne vais pas m’en sortir avec un film d’1h25. Ça ne dépend pas que de moi, vous vous doutez bien que je vais pas faire ça tout seul dans ma cave. Il faut que je trouve un petit plus de sous parce que c’est un film de près de deux heures, c’est compliqué à monter. «   Alexandre Astier – extrait interview France Inter, 2 janvier 2018

kaamelott_news_trilogie_detournement_humour_cinema_interview_alexandre_astier_2018Le film est donc écrit, on le savait déjà, mais c’est une nouvelle information, il devrait durer au moins 2 heures, et c’est encore une news, sans doute même plus importante, bien que glissée entre deux phrases, le budget n’est pas encore tout à fait bouclé.

Évalué il y a quelques années, le budget du premier volet cinématographique  de Kaamelott avait été annoncé comme bouclé, la partie financière comme ne constituant pas un frein à la réalisation. Il semble donc s’avérer aujourd’hui un peu plus coûteux que prévu. Sans douter aucunement de la capacité d’Alexandre Astier, le réalisateur, à évaluer les coûts et à dimensionner précisément ses ambitions, il faut dire qu’à l’époque l’enveloppe annoncée (de mémoire autour de 15 millions d’euros) avait même pu paraître à certains particulièrement modeste en prenant en considération les possibles moyens à engager pour un tel sujet et supposant que le film n’allait pas se contenter comme la série télévisée d’être tourné majoritairement à « huis clos ».

Pendant ce temps dans la presse à sensation…

kaamelott_cinema_trilogie_news-2018_detournement_humour
photo originale © Maxppp / JUSTE PHILIPPE

Ecrit depuis longtemps, peut-être qu’avec le temps Alexandre Astier y a aussi apporté quelques petites retouches ? Difficile de le savoir. Quoiqu’il en soit, il nous annonce en tout cas et c’est une bonne nouvelle un film de 2 heures, ce qui semble une durée bienvenue pour traiter convenablement un thème de la richesse des légendes arthuriennes. Au passage, cela

kaamelott_cinema_detournement_alexandre_astierdevrait aussi permettre aux spectateurs d’en avoir pour leur faim, après une si longue attente.

Ajoutons que si nous n’avons pas encore de date de sortie précise,  pour la recherche de fonds, les millions de fans encore actifs sur les réseaux sociaux, les conférences, les ouvrages et le mouvement que la série suscite encore, devraient largement rassurer quelques financiers ou producteurs désireux de participer ou de s’associer au projet. Gageons donc que de ce côté là, la situation saura se débloquer rapidement et c’est tout le bien que l’on souhaite à l’auteur et à son projet.

Réécouter l’émission complète de France Inter

Kaamelott en bande Dessinée, le tome 8 :
L’antre du basilic

Dans l’attente de la sortie au cinéma, les fans pourront toujours se mettre sous la dent le Tome 8 de Kaamelott en Bande dessinée « l’Antre du Basilic » qui vient à peine de sortir chez Casterman. Ecrit par Alexandre Astier, l’album a été réalisé, comme les sept premiers, en collaboration avec le dessinateur belge Steven Dupré. Vous pourrez le trouver à la vente ici: Kaamelott, Tome 8 : L’Antre Du Basilic ou en cliquant sur l’image ci-contre.

En vous souhaitant une belle journée.
Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du moyen-âge sous toutes ses formes.


Edito du 4 janvier 2018.

tweet_kaamelott_cinema_alexandre_astierSuite à l’interview sur France Inter, de nombreux fans s’étaient manifestés pour se dire prêts à financer eux-mêmes et en partie le film, via des opérations de Crowd-funding, etc. Du coup, une petite clarification d’Alexandre Astier est arrivée, aujourd’hui même (4 janv) sur son compte Twitter, quant à ce « manque d’un peu de sous » dont il avait parlé à la radio. L’affaire est en bonne marche et il n’y a donc pas lieu de s’inquiéter.

« Holy » Kaamelott & Holy Grail: en attendant la sortie au cinéma

kaamelott_serie_televisee_humour_alexandre_astier_roi_arthur_episode_inedit_detournement_fan_artSujet : humour, Kaamelott, Alexandre Astier, série télévisée, série culte, Saint  Graal,   légendes arthuriennes, roi Arthur. comédie, médiévalisme,
Période : moyen-âge central pour le roman arthurien, haut moyen-âge pour la légende.
Auteur : Alexandre  Astier
Distribution :   CALT production, M6
Médias : détournement affiche cinéma

Bonjour à tous,

N_lettrine_moyen_age_passionous vous proposons aujourd’hui un peu de détente à la façon Kaamelott, en tirant encore partie du temps qui nous est laissé avant que ne sorte le premier opus de la trilogie sur grand écran. Nul besoin de préciser que nous sommes, là encore, bien plus dans le médiévalisme que dans le moyen-âge réaliste, et bien plus dans l’humour contemporain que dans l’humour médiéval au sens propre.

kaamelott_serie_televisee_cinema_monty_python_sacree_graal_alexandre_astier_non-sens_humourQuoiqu’il en soit, avant la date tant attendue par des millions de fans impatients, et dont il n’est pas impossible que ce petit cachottier d’Alexandre Astier (oui non je sais, c’est un peu familier, je l’ai senti en le disant) nous la taira jusqu’à la sortie effective du film en salles, voici donc une digression et une affiche de cinéma totalement imaginaire, certainement très loin d’ailleurs de ce que nous réserve le premier long métrage de l’auteur de la série culte autour du Saint Graal et du roi Arthur. Ceux qui connaissent bien les Monty Python et leur Holy Grail ne manqueront pas de reconnaître l’inspiration plutôt marquée de ce détournement.

kaamelott_holy_grail_saint_graal_humour_affiche_cinema_detournement_alexandre_astier_hommage_Monty_Python

B_lettrine_moyen_age_passionien sûr, il s’agit là encore d’un clin d’oeil et d’un hommage rendu à la série française, en l’inscrivant dans l’univers de référence des Monty Python et de leur Holy Grail.  En 75, le film fit l’effet d’une bombe et l’on a quelquefois du mal à se souvenir du souffle et du ton nouveau que les six comédiens britanniques amenaient alors dans les salles. Dans l’Angleterre conservatrice, l’impertinence de cette bande qui osait tous les contre-pieds et passait tous les sujets au crible de leur humour déjanté faisait aussi débat et divisait; difficile en tout état de cause, de demeurer indifférent.

Si l’absurde et le non-sens sont au rendez-vous dans Kaamelott, à travers de nombreux dialogues et situations, sans faire d’échelle et pour des raisons ne serait-ce que culturelles, on ne peut pas pour autant  comparer point par point  l’humour présent dans la série télévisée avec les délires très british des Monty Python qui faisaient, par exemple, courir le roi Arthur à pied sur un rythme kaamelott_monty_python_sacree_graal_non-sens_humourde noix de coco pour simuler le bruit de son cheval ou qui faisaient encore intervenir des cars de police pour arrêter les frais, dans un anachronisme totalement assumé.

L’anachronisme est aussi présent dans Kaamelott et c’est même un moteur humoristique dont Alexandre Astier use à de nombreuses reprises, mais s’il joue allègrement avec le non sens et s’aventure, on peut même le dire, bien plus loin que de nombreuses oeuvres comiques françaises sur les rives de l’humour british (et de son sens du non-sens), il y a indéniablement aussi, dans son écriture, une vraie touche de comédie française « classique » dans les situations. Par ailleurs, n’importe quel anglais mis en face de la série vous le dira, ça n’arrête pas de lever le ton et de s’engueuler dans Kaamelott, ce qui est perçu, semble-t-il, outre manche, comme « typiquement »  français.

Au delà des différences évidentes, pour qui aime les Monty Python et leur humour, on ne peut s’empêcher pourtant de voir une vraie forme de filiation entre cette version française d’Alexandre Astier autour de la « Matière de Bretagne » comme la définissait  Jean Bodel et la version des joyeux drilles anglais. Dans les deux cas, il s’agit bien de revisiter de manière légère et totalement décalée une oeuvre sérieuse, sans pour autant considérer que l’humour n’est pas une affaire à prendre au sérieux.

D’ailleurs, l’auteur de Kaamelott lui-même ne cache  pas son admiration pour les comiques anglais  et nous reprenons ici, en guise de conclusion,  ses propres mots, tirés d’un interview qu’il donnait en 2013, au journal Le Progrès, dans le cadre du Festival Lumière.

Qu’est ce qui rapproche les Monty Python de Kaamelott ?

kaamelott_monty_python_sacree_graal_alexandre_astier_non-sens_humour« Je dirais qu’il y a quelque chose de l’ordre de la bienveillance paternelle. Pour nous, la mythologie, la légende arturienne, l’ancien testament sont à tout le monde, ce sont des matières faites pour être triturées. La légende arturienne est un mur et chacun met sa brique, y compris George Lucas avec « Star Wars ». Les Monty peuvent déconner, mais ils ne sont jamais pris en défaut de respect, c’est ça que j’aime chez eux. Ma scène préférée de » Sacré Graal », c’est quand le châtelain dit aux deux gardes de surveiller la chambre de son fils. Ça dure un quart d’heure parce qu’ils ne comprennent pas ce qu’on leur demande. Le fait qu’au cinéma, des auteurs aient consacré plusieurs minutes d’écran utile à deux mecs qui ne comprennent pas, pour moi, ça a été une véritable révélation. C’est l’essence même de la comédie. »
Alexandre Astier, propos recueillis par François Monnet, Le progrès

Vous aurez noté au passage les géniales illustrations de Terry Gilliam qui émaillent cet article. En réalisation, comme en animation, ses créations ont amené une touche unique dans les productions télévisuelles comme cinématographiques des Monty Python.

Pour retrouver tous nos articles au sujet de Kaamelott, suivez ce lien.

En vous souhaitant une belle journée!

Fred
Pour moyenagepassion.com

« L’ardente passion, que nul frein ne retient, poursuit ce qu’elle veut et non ce qui convient. » Publilius Syrus  Ier s. av. J.-C

Kaamelott au cinéma : Détente, humour et concours cover Facebook

kaamelott_serie_televisee_humour_alexandre_astier_roi_arthur_episode_inedit_detournement_fan_artSujet : humour, Kaamelott, Alexandre Astier, série télévisée, série culte, Saint-Graal,   légendes arthuriennes, roi Arthur. comédie, médiévalisme,
Période : moyen-âge central pour le roman arthurien, haut moyen-âge pour la légende.
Auteur : Alexandre  Astier
Distribution :   CALT production, M6
Médias : détournement, humour, cover Facebook
Groupe Facebook : Kaamelott au Cinema

Bonjour à tous,

A_lettrine_moyen_age_passionu titre de nos facéties infographiques et/ou humoristiques autour de la série Kaamelott, nous avons le plaisir ici d’annoncer que le groupe Kaamelott au Cinéma, qui est, à ce jour, sur Facebook, le plus grand groupe de fans de la série télévisée culte d’Alexandre Astier, arbore désormais une nouvelle cover de notre crû, que voici :

kaamelott_serie_tele_trilogie_cinema_Alexandre_Astier_cover_facebook

Un concours avait, en effet, été lancé dans le courant du mois de juillet pour élire la cover facebook qui rencontrerait le plus de succès auprès des membres et c’est donc (sûrement sous l’effet de la boisson) une de nos créations qui à été choisie. Nous en sommes, pour tout dire, ravis et en profitons donc pour la partager ici et pour vous indiquer aussi, au passage, les adresses utiles pour rejoindre ce groupe sur  Facebook  et même récemment sur Twitter.

Kaamelott au Cinéma sur Facebook – sur Twitter

Qu’est-ce que c’est encore
que cette co…rie d’oeufs mimosa?

minuteConcernant l’allusion aux oeufs mimosa présente sur la cover et pour donner quelques clés à ceux qui seraient passés à côté de l’info, autour de la mi-juin, Alexandre Astier répondait sur son twitter à un fan qui se disait impatient de voir la suite (très attendu) de Kaamelott  au Cinéma:  « Minute, ça  se fait pas comme des oeufs mimosas ». (voir image ci-contre)

Dans un souci d’information, nous avions, à cette occasion, relayé l’information sur notre page FB Autour de Kaamelott et même rédigé un billet spécial pour décortiquer la nouvelle. Vous allez peut-être me dire « y en a qui n’ont vraiment pas grand chose à gratter! » et je vous répondrai que, sans tout à fait être en mesure de vous donner tort, j’ai vu de mes yeux vus des journalistes d’organes de presse officiels et de renom user de l’encre pour bien moins que ça.

Quelques autres créas autour de Kaamelott

Dans la foulée et pour rester dans le sujet, nous vous présentons quelques autres covers que nous avions réalisées à l’occasion de ce concours.

Kaamelott_trilogie_cinema_alexandre_astier_facebook_actualite_arthur_morgane_meneagant_lancelot

Arthur_logres_excalibur_alexandre_astier_kaamelott_au_cinema

Kaamelott_trilogie_cinema_alexandre_astier_facebook_actualite_

kaamelott_cinema_alexandre_astier_cover_facebook   kaamelott_cinema_legendes_arthur_graal_alexandre_astier

kaamelott_trilogie_dates_actualite_cinema_sortie_alexandre_astier_arthur

kaamelott_cinema_serie_tele_actualite_trilogie_alexandre_astier_escalibur_roi_arthur

kamelott_au_cinema_actualites_alexandre_astier_cover_facebook

Et encore deux de plus pour le fun.

kaamelott_trilogie_cinema_humour_sortie_actualite

kaamelott_cinema_cover_humour_facebook_actualite

Pour retrouver tous nos articles sur la série kaamelott c’est ici.

En vous souhaitant une belle fin de semaine!

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du moyen-âge sous toutes ses formes

Humour : Kaamelott en attendant la trilogie au Cinéma

kaamelott_cinema_trilogie_humour_alexandre_astier_news_infos_serie_culteSujet : humour, Kaamelott, Alexandre Astier, trilogie, cinéma, actualité, série télévisée, série culte.
Période : moyen-âge central et haut moyen-âge
Auteur original: Alexandre  Astier
Distribution :   CALT production, M6
Média : détournement

Bonjour à tous,

A_lettrine_moyen_age_passionllez ! Nous postons aujourd’hui  une petite création graphique supplémentaire autour de la série télévisée Kaamelott pour détendre les fans et les faire patienter en attendant la trilogie au cinéma.

Que le bon roi Arthur (Alexandre Astier) nous pardonne s’il tombe dessus par hasard et, pour le paraphraser, qu’il n’y voit aucune malice, mais avec le temps qui passe, la tentation était trop grande pour y résister. J’en profite d’ailleurs pour faire passer cette ânerie graphique maintenant parce qu’à mon avis, justement, le premier opus ne va vraiment pas tarder et il n’y aura pas besoin d’attendre 30 ans comme cet image le suggère; quelques signes donnés sur twitter par l’auteur lui-même, il y a encore à peine deux mois, l’indiquent.

kaamelott_cinema_trilogie_mysterieux_roi_arthur_lancelot

A_lettrine_moyen_age_passionu passage pour les utilisateurs ou aficionados de Facebook, vous pouvez retrouver toutes nos créations graphiques originales et des informations sur la série Kaamelott et l’actualité de ses acteurs ici: Page Facebook « autour de Kaamelott ».

Pour ceux qui aiment aussi échanger dans le cadre de groupes FB, n’hésitez pas à rejoindre le groupe Kaamelott au Cinéma. Avec plus de 60 000 personnes inscrites, c’est sans doute, à ce jour, un des groupes les plus actifs autour de la célèbre série télévisée d’Alexandre Astier.

Une fois dit tout cela, et de vous à moi, l’idée de deux anciens de plus de 80 printemps qui s’amuseraient à rejouer à leur manière des scènes de Kaamelott m’enchanterait totalement.

Une belle journée à tous.

Fred
A la découverte du moyen-âge sous toutes ses formes.

Guillaume Briat : de la Burgondie de Kaamelott à la gaule bretonne d’Obélix

guillaume_briat_acteur_obelix_roi_burgonde_kaamelottSujet : portrait, acteur, kaamelott, Astérix et Obélix, roi burgonde. 3D, cinéma, film d’animation.
Période : Gallo-romaine
Auteur : Albert Uderzo et René Goscinny
Réalisateur : Alexandre Astier
Acteur : Guillaume Briat

Bonjour à tous,

A_lettrine_moyen_age_passionlors que se prépare le tournage d’un nouvel Astérix et Obélix, dont la réalisation échoira, pour la seconde fois et pour notre plus grand plaisir, à Alexandre Astier, nous en profitons pour vous toucher un mot des aventures prochaines de nos héros gaulois, mais également pour faire ici un tribut à l’acteur Guillaume Briat qui prêtera sa voix, une fois de plus, à Obélix, dans ce nouveau opus et qui jouait également dans la série télévisée Kaamelott.

Des légendes arthuriennes revues et corrigées à la manière d’Alexandre Astier à la Gaule d’une Pax romana pas tout à fait acquise, nous sortons donc aujourd’hui, à demi, de notre belle ornière médiévale habituelle. Nous disons à demi car chaque fois asterix_obelix_alexandre_astier_domaine_des_dieux_M6_studioqu’il est question de Kaamelott, il est forcément question de médiévalisme, soit de référence au monde médiéval dans des siècles qui lui sont postérieurs et finalement de Moyen-âge « reconstruit » et c’est, vous le savez un des propos de ce site, que de s’intéresser aussi à cela.

Et pour ce qui est d’Astérix et Obélix, que celui qui n’a jamais musardé hors des sentiers battus me jette la première pierre. Une enfance passée, en partie, à courir après les sangliers, dans les vertes forêts imaginaires, autour de l’ultime village gaulois résistant encore à l’envahisseur romain, y est sûrement pour quelque chose et peut-être que certains d’entre vous partagerons avec nous le souvenir de quelques premiers « émois » historiques suscités alors par les deux légendaires héros d’Albert Uderzo et René Goscinny. Certes, cette gaule romaine n’était pas toujours historiquement réaliste, elle n’en avait d’ailleurs pas la totale ambition, mais à travers l’extraordinaire divertissement que ses pages colorées faisaient naître, elle a, j’en suis sûr, éveillé à sa manière, quelques vocations précoces, et à tout le moins, chez certains, une curiosité enjouée pour l’Histoire de ces périodes reculées.

Un nouvel Asterix et Obélix
sous l’heureuse férule d’Alexandre Astier

A_lettrine_moyen_age_passionprès un premier opus très réussi , Astérix Le domaine des Dieux, Alexandre Astier se voit donc confier la direction d’un nouvel épisode des aventures des deux gaulois préférés des français. Cette fois ci, du côté de la réalisation et de l’écriture, l’auteur de Kaamelott a décidé de s’attaquer à un scénario original inspiré, en partie, de deux albums différents: la serpe d’or et le tour de Gaule. Et comme on ne change pas une équipe qui gagne, la direction et la réalisation des animations 3D seront encore signées de la main du très talentueux Louis Clichy, sorti diplômé, il y a quelques 10 ans déjà alexandre_astier_asterix_obelix_guillaume_briatde la très célèbre école parisienne des Gobelins.

Le Domaine des Dieux :
rétrospective

Accueilli favorablement par le public et la presse, Astérix le domaine des Dieux, tant au niveau de ses personnages que de sa réalisation renouait au plus près de l’oeuvre d’Albert Uderzo et René Goscinny. Retour aux sources « salutaire » pour les puristes ? Il faut dire que les dernières super-productions cinématographiques européennes autour de l’oeuvre s’étaient parfois éloignées des origines de cette dernière. Le débat de la portabilité de la bande dessinée à l’écran avec des acteurs incarnés est sans cesse remis sur la table et nous le laisserons de côté ici; il y a eu aussi, dans les adaptations au cinéma quelques belles perles et d’heureuses trouvailles, mais au delà, c’est un exercice toujours difficile que de mettre sa plume au service d’une oeuvre en y apportant sa touche, tout en sachant s’effacer suffisamment pour lui laisser du champ. Or, ce fragile équilibre et cette légèreté de plume ont indéniablement été atteints par Alexandre Astier à l’occasion de ce Domaine des Dieux.

alexandre_astier_asterix_obelix_domaine_des_dieuxQuoiqu’une certaine presse ait pu, par ailleurs, en dire, qui attendait peut-être justement que le réalisateur éclipse plus résolument l’oeuvre et prenne avec elle plus de libertés, pour nous en faire, pourquoi pas, une sorte de nouveau Kaamelott sauce gauloise, l’auteur-réalisateur n’y a pas cédé, sans doute plus par humilité et respect pour l’oeuvre originale, que par timidité.

Difficile de savoir, s’il s’en tiendra à la même ligne pour ces nouvelles aventures mais nous pouvons le supposer. Ses choix précédents, lui ont, en effet, donné raison, puisque finalement, Anne Goscinny comme Albert Uderzo ont salué ce premier film d’animation avec enthousiasme, au point même de décider de lui en confier un second. Direction de qualité, justesse de ton, choix graphiques judicieux, réussite des animations et pour tout dire fidélité dans la restitution, Albert Uderzo parlera même de « réalisation extraordinaire », de « merveille »  et de « talent fou » et considérera encore cette adaptation de son oeuvre à l’écran, comme la meilleure de toutes jusque lors!

Pour ce qui est des chiffres, le film d’animation s’était placé à la treizième place du box office français avec près de 3 millions d’entrée et il s’est tenu dans le Top 10 des films français les mieux exportés pour l’année 2015.

gauloiserie_asterix_obelix_alexandre_Astier_Guillaume_Briat

Guillaume Briat,
des légendes arthuriennes à Obélix

P_lettrine_moyen_age_passion copiaour la deuxième fois consécutive, Guillaume Briat tiendra donc, dans ce nouvel opus, la voix de notre Obélix national. Il l’avait déjà incarné dans Astérix le domaine des Dieux.

kaamelott_burgonde_guillaume_briat_roi_burgondie_legendes_arthuriennes_alexandre_astierPour ceux qui s’en souviennent, dans la série Kaamelott Guillaume incarnait et incarne virtuellement toujours puiqu’elle n’est pas achevée, l’incroyable roi burgonde, barbare rabelaisien et pantagruélique, amateur de ripailles et de poésie mais qui, il faut bien le dire, n’arrive pas à aligner deux mots cohérents d’affilée. Lui et ses armées, passent leur temps à venir assiéger le château de Kaamelott et le Roi Arthur doit se mettre en quatre pour éviter le pire. En général, il s’en tire à grands renforts de victuailles et de pirouettes hasardeuses, vu qu’il semble à peu près impossible de communiquer avec le Burgonde, même en présence d’un interprète; le problème n’est, à l’évidence, pas que langagier.

kaamelott_roi_burgonde_citation_guillaume_briat_portrait_acteur« Les oiseaux sifflent, le printemps siffle. »
Guillaume Briat, roi des burgondes,
Kaamelott, Alexandre Astier, M6, Calt Production

Un burgonde chez les bretons de Logres

kaamelott_burgonde_guillaume_briat_roi_burgondie_legendes_arthuriennes_alexandre_astier_002La rencontre entre le mythique roi breton et le représentant burgonde est là encore une pure création d’Alexandre Astier, puisque, sauf erreur et jusqu’à lui, on n’en trouvait la trace dans aucune légende arthurienne. De fait, dans le premier tiers du VIe siècle, le royaume des burgondes a déjà fort à faire avec ses propres problèmes et notamment avec les francs qui le convoitent. Les ancêtres des bourguignons ne s’aventureront donc pas jusqu’aux côtes de l’île de Bretagne, mais sans cet anachronisme aussi drôle que savoureux, nous n’aurions pu entrevoir le visage de ce chef de guerre barbare épique, incarné par Guillaume Briat .

Parcours et itinéraire d’un bel acteur français

kaamelott_burgonde_guillaume_briat_roi_burgondie_legendes_arthuriennes_alexandre_astier_003S’il faut saluer sa performance dans ce rôle kaamelottien dans lequel il s’est donné à fond, en prêtant vie à cet incroyable personnage, la carrière et le travail d’acteur de Guillaume sont pourtant loin de se résumer à cela. L’acteur parisien tourne, en effet, depuis 1989.

Il a aujourd’hui, à son actif, des rôles dans plus de 25 longs métrages, plus d’une dizaine de productions télévisuelles et encore de nombreux moyens et courts métrages, De 86 à 99, il est aussi monté sur les planches, à l’occasion de pièces de théâtre variées. Au fil de sa carrière, ses performances et son interprétation à l’écran ont été saluées et primées à plusieurs reprises.  Ce roi burgonde  de Kaamelott qui a tant marqué les esprits par sa force comique et sa justesse, n’est donc qu’un aspect de la palette que l’acteur peut livrer face à la caméra. Si vous voulez vous en faire une idée juste, ne manquez pas cette vidéo :

Vous pouvez également  retrouver toute son actualité sur son site web ici : Le site officiel de Guillaume Briat

En vous souhaitant une belle journée.

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du monde médiéval sous toutes ses formes

Perceval le Gallois, Eric Rohmer et les films du Losange : un regard sur le moyen-âge et sur le cinéma

litterature_poesie_medieval_legendes_arthuriennes_chretien_de_troyes_perceval_gallois_conte_graal_eric_rohmer_documentaire_moyen-ageSujet : Cinéma, Perceval le Gallois, 7eme Art, littérature, poésie médiévale, reconstruire le moyen-âge, légendes arthuriennes, roman arthurien, conte du Graal.
Période : moyen-âge central
Auteur : Eric Rohmer, Chrétien de Troyes
Société de distribution : les films du Losange

Bonjour à tous,

S_lettrine_moyen_age_passionuite à notre article sur Eric Rohmer et son Perceval le Gallois, nous tenions à faire aujourd’hui une mention spéciale à la société que le cinéaste créa en 1962 avec Barbet Schroeder : les films du Losange.

films_du_losange_perceval_le_gallois_eric_rohmer_7eme_artLa société produisit, bien sûr, ce Perceval qui demeure, à travers le temps, un chef d’oeuvre pour qui sait s’ouvrir à l’étonnement et se libérer des codes attendus. Nous l’avions déjà évoqué, ce film est un voyage au plus près du Conte du Graal de Chrétien de Troyes, autant qu’une plongée artistique dans un moyen-âge visuel et allégorique et sa qualité vaut que nous en disions  ici un mot de plus.

« Il n’y a pas un plan de Perceval qui ne soit le fruit d’une mûre réflexion, d’un parti pris esthétique, d’une connaissance profonde de l’œuvre originale. Joignant l’érudition de l’historien au raffinement du miniaturiste, Rohmer nous propose le plus merveilleux des voyages dans le temps. »
Jean de Baroncelli, Le Monde, 13 octobre 1978

perceval_le_gallois_eric_rohmer_7eme_art_film_du_losange_moyen-age_allegorique

Reconstruire le moyen-âge des légendes

« Je voulais du naturel. Je n’aime pas indiquer de gestes aux acteurs. Je leur ai, en revanche, montré des miniatures. »
Eric Rohmer – 2007 –  Table ronde sur « la quête du Graal »
Musée national du Moyen Age, Paris
 – Le Monde 

C_lettrine_moyen_age_passionomment reconstruire le moyen-âge des légendes et approcher l’oeuvre littéraire de Chrétien de Troyes au moyen du cinéma ? Avec Perceval le Gallois, Eric Rohmer efaisait une démonstration magistrale en donnant, plus qu’une simple réponse, une vision profonde qui interrogeait autant la restitution de l’oeuvre du célèbre auteur médiéval que la manière de faire du cinéma : le 7eme Art au service de la littérature médiévale, donc mais au delà, l’art cinématographique comme medium de reconstruction et Perceval_fabrice_luchini_eric_rohmer_litterature_poesie_medievale_chretien_de_troyes_moyen-age_legendes_arthuriennessupport de l’évocation d’un monde dans lequel il va puiser les codes et les clefs, en réinventant au passage les siens.

De fait, il faut se tenir devant cette oeuvre d’Eric Rohmer sans a priori, comme l’on se tient face à un tableau de maître, pour le recevoir dans sa totalité et rechercher, à travers le pinceau de l’artiste et la fresque qu’il nous propose, les arcanes de l’allégorie: celles d’un moyen-âge reconstruit à travers l’approche compréhensive  de ses codes intrinsèques.

Et ce n’est pas par hasard si près de quarante ans après sa sortie dans les salles, on redécouvre aujourd’hui encore ce Perceval dans toute sa profondeur.  Plus que de fournir des arguments intellectuels à la glose, à laquelle nous nous prêtons ici de bonne grâce, il est encore et peut-être d’abord une émotion que l’on démêle patiemment après l’avoir reçue.

Les films du Losange

A_lettrine_moyen_age_passionlors, oser le 7eme Art comme une recherche artistique insatiable capable de remettre en jeu ses propres codes pour les réinventer ? C’est un défi que les films du Losange continuent à travers le temps de vouloir relever, en explorant cette question dans toutes ses dimensions et en donnant leur chance à des réalisateurs qui interrogent aussi le cinéma en tant qu’Art, c’est à dire, comme une « discipline » qui échappe aux ornières et ne cède jamais aux recettes faciles, une aventure buissonnière à la recherche de sens et de nouvelles formes d’expression.

perceval_gallois_conte_du_graal_Chretien_de_troyes_litterature_poesie_medievale_cinema_eric_rohmer

Pour conclure et puisqu’il est question ici de mention spéciale, il faut découvrir ou revoir le Perceval d’Eric Rohmer mais il faut aussi à travers ce film, saluer la société qui a rendu cela possible. Depuis plus d’un demi-siècle, avec plus de 80 films à son actif, les films du Losange poursuivent sans relâche leur quête d’un cinéma différent. Voici l’adresse de  leur site web à visiter sans modération.

En vous souhaitant une merveilleuse journée.

Frédéric EFFE
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du monde médiéval sous toutes ses formes.

1964-1978 Eric Rohmer à la rencontre des légendes arthuriennes et du Perceval de Chrétien de Troyes.

chrétien_de_troyes_legendes_arthuriennes_litterature_medievale_conte_du_graal_moyen-age_central_XIIe_siecleSujet : légendes arthuriennes, littérature médiévale,
Période : moyen-âge central, XIIe
Auteur : Chrétien de Troyes (1135-1185)
Titre : le conte de Graal ou Perceval le Gallois
Média : documentaire et trailer
Réalisateur :  Eric Rohmer

Bonjour à tous,

E_lettrine_moyen_age_passionn 1964,  bien avant la sortie de son film Perceval le Gallois, le cinéaste Eric Rohmer connaissait déjà bien son sujet. Il en faisait la démonstration en réalisant un documentaire de vingt minutes sur le roman de Chrétien de Troyes pour le compte de l’institut Pédagogique National et dans le cadre de la série « En profil dans le texte ».

eric_rohmer_regards_sur_chetien_de_troye_perceval_le_gallois_litterature_medieval_moyen-age_centralPour ceux qui ne connaissent pas du tout le Perceval de Chrétien de Troyes et qui souhaiteraient en avoir une première approche, voila donc une excellente introduction. Peut-être vous donnera-t’elle l’envie d’aller au plus près d’un des textes fondateurs des légendes arthuriennes à la française. Comme nous l’expliquait Richard Trachsler dans une conférence sur le roman arthurien donnée à la grande Ecole des chartes, Chrétien de Troyes  semble bien avoir été, et de loin, l’un des auteurs les plus populaires du corpus arthurien durant la période médiévale. De fait, on peut difficilement s’intéresser aux légendes arthuriennes en en faisant l’économie.

Ce documentaire d’Eric Rohmer a, en quelque sorte, une double valeur historique. La première renvoie, bien sûr, au moyen-âge central et aux prémices du roman arthurien à la française: les vers de Chrétien de Troyes feront date et marqueront à jamais le cycle de la légende du Graal.  Pour ce qui est de la deuxième valeur historique de ce programme, elle concerne le septième art et nous témoigne de l’intérêt de longue date d’Eric Rohmer  pour l’oeuvre de chretien_de_troyes_litterature_auteur_medieval_moyen-age_central_XIIe_legendes_arthuriennes_perceval_graalChrétien de Troyes avant de la porter sur grand écran.

(Gravure supposée de Chrétien de Troyes, anonyme,  XVIe siècle BnF)

Illustré par de nombreuses enluminures d’époque et quelques beaux extraits de l’oeuvre originale, nous suivons ici, pas à pas, le Perceval de Chrétien de Troyes. C’est le plus ingénu des chevaliers d’Arthur, mais aussi celui qui sera le plus proche d’atteindre le but ultime de la quête : le Saint Graal. On regrette presque que le programme n’ait pu être réalisé en couleurs pour apprécier à plein les enluminures, mais hormis cela, sa valeur pédagogique n’a pas pris une ride au moment d’approcher ce très célèbre conte du moyen-âge central.

Le Conte du Graal

« Et lui, qui ne savait son nom, le devine et répond qu’il s’appelait Perceval le Gallois. Il ne sait s’il dit vrai ou non, mais il disait vrai, bien qu’il n’en sût rien. »
Chrétien de Troyes – Perceval le Gallois ou Le Conte de Graal 

C_lettrine_moyen_age_passioneux qui connaissent le Kaamelott d’Alexandre Astier ne pourront s’empêcher de sourire à la lecture de la citation en prose ci-dessus  (« Provençal le Gaulois ! même pas foutu de connaître son nom). Il faut dire que le Perceval de Chrétien de Troyes semble personnifier l’ingénuité et la spontanéité qui l’accompagne. On se souviendra notamment de la première apparition de ce personnage dans le roman médiéval et de sa rencontre avec les chevaliers qu’il prend pour des anges et qu’il harangue de ses questions, au risque d’émousser la patience de certains d’entre eux, par son ignorance.

Le Conte du Graal Perceval, Chrétien de Troyes Manuscrit ancien, 12577 Bnf (1330)
Le Conte du Graal Perceval, Chrétien de Troyes Manuscrit ancien, 12577 Bnf (1330)

Avec le roman de Perceval le Gallois, Chrétien de Troyes nous contera donc le voyage initiatique de ce jeune « valet » d’abord tenu loin du monde et qui sera finalement rattrapé par sa destinée, à la grande tristesse de sa mère qui avait tout fait pour le préserver de l’univers de la chevalerie, de crainte qu’il n’en périsse comme ses frères et son père avant lui. Finalement adoubé, Perceval se signalera par ses faits, mais il  passera pourtant à côté des épreuves les plus importantes qui lui seront soumises sans les relever, même si ce sera pour mieux en tirer les leçons.

Le paradoxe d’une innocence nécessaire et nécessairement perdue

C_lettrine_moyen_age_passionette parabole d’un Perceval, « récipient » vide ou récipiendaire » qui fait de son mieux pour s’emplir des valeurs de la chevalerie, les suivant même trop littéralement, pour finir par comprendre qu’il  aurait dû savoir s’en affranchir et dépasser sa timidité pour deco_medievale_epeerejoindre sa véritable destinée est à l’image même de la difficulté de la quête du Graal. L’erreur et l’errance sont nécessaires dans ce parcours qui conduit au dépassement de soi véritable et à la renaissance dans les valeurs chrétiennes qui deviennent ici, et plus que jamais, indissociables de celles de la chevalerie.

Paradoxalement, cette innocence qui semble presque être une des raisons, sinon une des conditions nécessaires pouvant expliquer le succès de Perceval, est à jamais perdue mais peut-être n’a-t-elle pas été sacrifiée en vain ? La leçon sera lourde pourtant qui résonnera comme une sentence imparable et une malédiction pour n’avoir pas poser les bonnes questions qui auraient pu sauver le roi et le royaume, autant que pour avoir laissé mourir sa mère. A peine nommé « Perceval le Gallois » le voilà déjà rebaptisé « Perceval l’infortuné ».

Le Conte du Graal Perceval, Chrétien de Troyes Manuscrit ancien, 12577 Bnf (1330)
Le Conte du Graal Perceval, Chrétien de Troyes Manuscrit ancien, 12577 Bnf (1330)

« Perceval l’infortuné. Ah ! malheureux Perceval, comme il t’est mésavenu de n’avoir pas posé ces questions. (sur le Graal et sur la lance) C’eût été un tel bienfait pour le bon roi infirme qu’il eût retrouvé l’usage de ses jambes et eût été désormais capable de gouverner sa terre. Et quel service rendu à tous les autres ! Mais maintenant sache qu’il. en coûtera cher à autrui et à toi. Et c’est ton péché qui en est la cause, car deco_medievale_epeetu as fait mourir ta mère de douleur. »
Chrétien de Troyes – Perceval le Gallois ou Le Conte de Graal 

Au final, le héros devra parvenir à trouver son propre chemin et sa propre vérité dans une allégorie du dépassement de soi qui passera par la transcendance. La quête du chevalier ne peut se faire sans Dieu. Dernier roman de Chrétien de Troyes, le conte de Graal restera inachevé et sans doute l’auteur médiéval a-t-il laissé ainsi involontairement ouvert le mystère de Perceval et de sa destinée, autant que celui du Graal, pour de longs siècles après lui. Le plus pur et le plus innocent des chevaliers de la table ronde était-il à jamais destiné à faillir ? Certains auteurs ont écrit leur propre suite, en le faisant triompher et en lui faisant trouver et, cette fois, saisir le Graal. Chrétien de Troyes n’en a pas eu le temps. L’aurait-il fait du reste?

Le Perceval d’Eric Rohmer sur grand écran

I_lettrine_moyen_age_passion copial faudra pas moins de quatorze ans pour que la fascination d’Eric Rohmer pour l’oeuvre de Chrétien de Troyes et pour le personnage de Perceval le Gallois qu’il exprimait déjà dans ce documentaire, prenne forme sur grand écran.

Loin des tendances visuelles du cinéma d’alors, le réalisateur décidera de coller à l’approche graphique médiévale pour les décors de son litterature_poesie_medieval_legendes_arthuriennes_chretien_de_troyes_perceval_gallois_conte_graal_eric_rohmer_documentaire_moyen-agefilm, utilisant des codes ambitieux qui ne seront pas décryptés par tous avec la même facilité. Les châteaux plus petits que les personnages, les décors plus théâtraux que cinématographiques, Eric Rohmer entendra situer son oeuvre dans un espace visuel reconstruit en référence aux miniatures médiévales, en prenant les codes du cinéma à contre-pied.

Nous partageons ici le trailer donné à l’époque pour présenter le film. On y reconnaîtra outre Fabrice Luchini qui décrochait là un premier rôle de taille, la présence de Arielle Dombasle en Blanchefleur et celle de André Dussollier en Gauvain.

Le choix de coller au plus près de l’oeuvre écrite avec des jeux d’acteurs qui, là aussi, s’inscriront dans un espace pas tout à fait vraiment théâtral mais pas sans doute pas non cinématographique, ne destinera pas le film au plus grand nombre, ni aux amateurs de format « standard ».  Il recevra tout de même de nombreux éloges et trouvera ses détracteurs et son public. Le film obtiendra d’ailleurs le prix Méliès en 1979 et 2 nominations aux César en 1980 et il est indéniable que Eric Rohmer signera là une oeuvre totalement originale et au plus près du texte de Chrétien de Troyes et de son roman arthurien médiéval.

En vous souhaitant une très belle  journée.

Frédéric EFFE
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du moyen-âge sous toutes ses formes

Kaamelott au cinéma: Alexandre Astier confirme le tournage de la trilogie

Sujet : Kaamelott, légendes arthuriennes, roi Arthur, humour,  comédie, série télévisée culte,  actualité, trilogie, cinéma. interview télé.
Période : moyen-âge central, haut moyen-âge pour la légende.
Auteur : Alexandre  Astier
Distribution :   Regular prod (?)

Bonjour à tous,

N_lettrine_moyen_age_passionous publions aujourd’hui une information qui a ravi, il y a deux jours, tous les fans de Kaamelott qui en doutaient encore, et dont toute la presse se fait aujourd’hui écho, en la présentant presque comme l’exclusivité du siècle. En réalité, pour ceux qui suivent de près l’actualité d’Alexandre Astier et ses projets autour des légendes arthuriennes, même si la confirmation est toujours réjouissante, il n’y a pas grand chose de nouveau sous le soleil.

kaamelott_cinema_trilogie_scoop_roi_arthur_interview_alexandre_astier

Une confirmation
bien plus qu’une véritable nouveauté

L_lettrine_moyen_age_passion‘information vient du Gros journal, émission en clair de Canal+ qui recevait  l’auteur de Kaamelott, il y a  quelques jours. Au sortir de l’interview, ce dernier a donc confirmé ce qu’il avait déjà affirmé maintes fois par le passé. Oui, la trilogie  Kaamelott  aura bien lieu.  Elle est même déjà écrite et, sans surprise,  il continuera d’y incarner en personne, le  Roi Arthur. kaamelott_cinema_trilogie_humour_alexandre_astier_news_infos_serie_culteLe contraire eut été aussi surprenant que décevant.  Autre information qui nous vient du même interview, la Dame du Lac continuera d’être jouée par la très belle et devenue très populaire Audrey  Fleurot.  Comme aux dernières nouvelles les Dieux l’avaient déchue de leur panthéon,  il reste à espérer qu’elle  ait trouvé un moyen d’y remonter, mais nous  avons bon espoir que oui.

Encore une fois,  ces nouvelles  relèvent bien plus de la confirmation que de la vraie exclusivité, et montrent bien, en tout cas, combien  le passage au cinéma des légendes arthuriennes à la française est attendu par les médias, comme par les  fans de la série. Il y a aussi de la part  d’Alexandre Astier qui  avance, on le sent bien, dans le plus grand secret sur cette trilogie, la volonté de  donner un petit quelque chose à tous ceux qui pourraient penser que le projet ait pu être abandonné:  un  peu de  baume au coeur  en direction de son public donc, sans pour autant ouvrir la boite de Pandore.


P_lettrine_moyen_age_passion copiaour information, en recroisant toutes les sources et interviews de Alexandre Astier, y compris les plus récentes de 2016, il a toujours été question que ce projet Kaamelott sur grand écran se fasse. Les droits sont libérés, les financements sont au rendez-vous, l’auteur en a la volonté et les acteurs sont là. Il faut se kaamelott_audrey_fleurot_dame_du_lac_cinema_trilogie_fan_interview_alexandre_astiersouvenir de ses longues négociations avec ses anciens partenaires de production et de leur issue favorable pour mesurer sa motivation à réaliser cette trilogie au cinéma. Sauf cas de force majeure qui viendrait se mettre en travers de sa route, il n’y a donc aucune raison de douter du fait que ce projet  verra le jour. Un petit peu de patience est requis. Rappelons-nous encore que l’auteur aime surprendre son public et ses fans, il ne s’en est jamais caché.

D’ailleurs, rien ne dit que  le tournage n’a pas déjà commencé dans la plus grande confidentialité et que l’annonce officielle du film ne se  fera qu’une fois le premier opus déjà emballé et fini de monter. Avouez que  cela surprendrait tout le monde.

En vous souhaitant une belle journée.

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du monde médiéval sous  toutes ses formes.

A la découverte du moyen-âge sous toutes ses formes