Archives pour la catégorie Lieux d’intêrèt

Une incursion chez les mérovingiens du haut moyen-âge au musée des temps barbares

musee_temps_barbare_haut_moyen-age_archeosite_archeologie_experimentale_merovingiens_moyen-ageSujet : agenda médiéval, événement, sorties historiques, reconstituteurs, mérovingiens, site d’intérêt, musée, archéologie médiévale, archéologie expérimentale, archéosite.
Période : Haut Moyen-âge
Evénement : Rencontre mérovingiennes
Lieu : Musée des Temps Barbares, Marle, Aisne, Hauts-de-France
Dates :  les 23 et 24 juin, les 25 et 26 août et les 22 et 23 septembre 2018

Bonjour à tous,

N_lettrine_moyen_age_passionous n’avions pas mentionné les premières journées autour des Méronvingiens, organisées à la fin du mois de mai, par le Musée-Parc-Archéologique des Temps Barbares, mais il ne sera pas dit que nous passerons à côté des suivantes. Cette fin de semaine  ainsi que deux autres week-end en août et en septembre,  ces rencontres mérovingiennes, vous invitent, en effet, sur deux journées complètes, à la découverte de la vie rurale dans la Gaule des VI au VIIe siècles de notre ère.

Les rencontres mérovingiennes 2018

L’événement se distingue du grand Festival  « Rome vs Barbaricum » , organisé par le musée dans le courant du mois d’août et il ne s’agit donc pas ici d’un rassemblement massif  de plusieurs centaines de  médiévistes, mais plutôt de deux journées rencontres faisant intervenir une trentaine de spécialistes de la Gaule du Haut moyen-âge.

haut_moyen_age_evenement_medieval_musee_temps_barbares_sorties_historique_archeologie_experimentale_aisne

On pourra ainsi y découvrir de nombreux ateliers, ainsi que des démonstrations de techniques d’époque (tissage, poterie, fumage de la viande, lancers de haches, forge, etc…). L’événement étant résolument tourné vers le public on pourra encore y interagir avec les reconstituteurs passionnées, venus sur place pour l’occasion et leur poser mille questions.

Plus d’informations sur l’événement ici

Le Musée des temps barbares : un musée et un parc  au coeur de l’ère mérovingienne

P_lettrine_moyen_age_passion copiaour ceux qui ne le connaisse pas encore, le Musée des Temps Barbares de Marle, dans le département de l’Aisne et dans la région des Hauts-de-France, est né de la découverte fortuite dans les années 80, par un laboureur, des restes d’un ancien cimetière datant du haut-moyen-âge.

L’endroit a fait l’objet,  depuis, de nombreuses campagnes de fouilles mettant à jour une vaste nécropole ainsi que de nombreuses traces d’habitats datées de 530 à 680 après J.C. Devant le grand intérêt du site et de ces découvertes archéologiques, dans le courant de l’année  1988, le ministère de la Culture, via le service régional de l’Archéologie de Picardie, a décidé de financer une infrastructure permettant d’accueillir le résultat des fouilles et c’est ainsi que 3 ans plus tard, en 1991, le musée ouvrait officiellement ses portes au public.

musee_temps_barbares_moyen-age_monde_medieval_reconstitution_archeologie_experimentale

Achéosite & Archéologie expérimentale

Avec le temps, la structure ne s’est pas contenté d’être un simple lieu d’exposition et de conservation des collections mises à jour par les fouilles, mais il s’est aussi enrichi d’un parc au sein duquel sont conduites des expériences dans le domaine de l’archéologie expérimentale. Dans ce cadre, le musée propose également la découverte, sur site, d’un village franc du haut moyen-âge.

On a, en effet, reconstruit ici un hameau mérovingien du milieu du VIe siècle, avec ses bâtiments et ses installations d’époque, sur la base très sérieuse et très documentée de fouilles conduites dans les années 80-90, à Juvincourt et Damary, sur le site archéologique du village mérovingien dit du « Gué de Mauchamp » (site détruit depuis par le passage d’une autoroute).

haut_moyen_age_evenement_reconstitution_medieval_musee_temps_barbares_archeologie_experimentale_aisne

En plus de ses collections, de son parc et de ses activités d’archéosite, le Musée des temps barbares organise aussi très régulièrement des événements en relation avec son thème historique de prédilection, comme c’est le cas cette fin de semaine.

Si vous êtes dans son voisinage, ces nouvelles rencontres mérovingiennes 2018 pourraient vous fournir une belle opportunité de mieux connaître cette période médiévale tout en découvrant l’ensemble des activités et des installations de ce lieu d’histoire, d’archéologie et de patrimoine totalement original.

Site web du MuséePage Facebook officielle

En vous souhaitant une très belle journée.

Frédéric EFFE
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du monde médiéval sous toutes ses formes.

Une exposition sur l’Amour à la tour Jean Sans Peur et un mot d’histoire médiévale sur ce beau monument classé

tour_jean_sans_peur_musee_exposition_monde_medieval_amour_moyen-ageSujet: amour, séduction, exposition, monde médiéval, lieux intérèts, Jean Sans Peur, histoire médiévale, conflits armagnacs bourguignon, tour médiévale
Période : moyen-âge tardif, XVe siècle
Evénement : exposition l’Amour au Moyen-âge
Lieu: Tour Jean-Sans-Peur, 20 Rue Étienne Marcel, 75002 Paris
Dates: Jusqu’au 2 septembre 2018

Bonjour à tous,

J_lettrine_moyen_age_passionusqu’au début du mois de septembre prochain, la Tour Jean-Sans-Peur à Paris propose une exposition thématique sur l’Amour au Moyen-âge. Nous en profitons donc pour vous vous toucher un mot de cet événement mais aussi pour remonter le fil de l’Histoire et vous présenter ce bâtiment d’intérêt historique et patrimonial qui trône en plein coeur du deuxième arrondissement de la capitale.

L’exposition « l’Amour au Moyen-âge »

A travers près de 80 reproductions (enluminures, fresques ou céramiques d’époque), cette exposition vous propose de découvrir les multiples aspects de l’amour au moyen-âge : des jeux de séduction aux amours interdites, en passant par l’amour charnel ou encore le langage et les codes de l’amour dans le monde médiéval.

Teaser vidéo proposé par la chaîne viagrandparis.tv

Dates : juqu’au 2 septembre 2018
Tarifs, horaires, accès, etc… : voir liens en pied d’article.

La tour Jean Sans Peur, témoin des conflits entre Armagnacs et bourguignons

A_lettrine_moyen_age_passionu début du XVe siècle, tandis que le roi de France Charles VI sombre dans la folie, les rivalités de pouvoir au sein de la lignée familiale royale ont atteint un point culminant. Les tensions avaient débutées dans le courant de l’année 1392, entre Philippe le Hardi, duc de Bourgogne, frère de Charles V et oncle de Charles VI, alors dauphin, et Louis 1er d’Orléans, fils de Charles V et frère du dauphin, mais elles passèrent un cap quand Jean Sans Peur, arrivé au pouvoir au duché de Bourgogne et jean_sans_peur_conflit_armagnacs_bourguignon_moyen-age_XVe_sièclesuccédant à son père Philippe le Hardi décida de faire assassiner Louis d’Orléans, en 1407.

(ci-contre portrait de Jean Sans Peur, (1400). Vienne, Autriche, Kunsthistorisches Museum)

Rentré en grâce à Paris, quelque temps après l’assassinat, Jean Sans Peur retrouvera la proximité du pouvoir et du roi, mais le conflit larvé ne s’interrompra pas pour si peu et de nouvelles alliances se noueront bientôt. Reprenant à son compte le conflit et l’ambition qui avait porté Louis d’Orléans, le duc de Berry, oncle de Charles VI et protecteur de Charles D’Orléans,  ralliera à sa cause les duchés de Bretagne, d’Orléans et le comté d’Armagnac. Le conflit entre bourguignons et armagnacs prendra alors sa pleine mesure et, malgré quelques trêves, il aura dans le temps, des allures de véritable guerre civile  alors qu’en toile de fond, la guerre de cent ans reprendra, de plus belle.

tour_jean_sans_peur_histoire_medievale_musee_lieux_interets_moyen-age_parisC’est dans ce contexte troublé,  deux ans après l’assassinat de Louis d’Orleans et revenu dans les faveurs de la cour. que Jean Sans Peur, fera édifié, entre 1409 et 1411, une tour de plus de vingt mètres de haut, véritable donjon, pour renforcer la protection de l’hôtel particulier qui lui sert de résidence quand il se tient à la capitale. Adossée à l’enceinte que Philippe-Auguste avait fait édifier dans la capitale en 1190 et 1215, la demeure qui avait été acquise par Robert II d’Artois dans le dernier tiers du XIIIe siècle, était tombée dans l’escarcelle des bourguignons en 1392, sous Philippe le Hardi et après que ce dernier ait épousé Marguerite III, comtesse de Flandre et d’Artois.

Après la disparition de Jean Sans Peur, assassiné à son tour en 1419, l’édifice restera à la main des Bourguignons jusqu’à la fin du XVe siècle. Il sera sera ensuite oublié jusqu’à sa redécouverte dans la deuxième moitié du XIXe. La tour sera alors classée monument historique (1884) et même restaurée un peu moins de dix ans plus tard.


Ouverte au public aux débuts des années 2000, la tour Jean Sans Peur est aujourd’hui un musée et elle se visite. Elle propose aussi, tout au long de l’année, des expositions variées sur le thème médiéval.

Site officiel de la Tour Jean Sans Peur – Page FB

En vous souhaitant une excellente journée.

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du moyen-âge sous toutes ses formes.

« Celle-ci dura cent ans » : grand rassemblement médiéval & batailles comme au Moyen-âge, en Picardie

agenda_fetes_rassemblement_medieval_reconstituteurs_compagnies_maisnies_moyen-ageSujet : agenda, fêtes médiévales,  rassemblement, animations, compagnies médiévales. escrime ancienne, histoire vivante, métiers anciens, camps médiévaux, reconstituteurs, maisnies, lieu d’intérêt
Période ciblé : XIVe, XVe, moyen-âge tardif
Lieu :  Parc Carisiolas, Crisolles, Oise
Hauts-de-France (Picardie)
Date : Les samedi 7 et dimanche 8 avril 2018
Evénement : « Celle-ci dura cent ans ». A l’assaut du village médiéval »

Bonjour à tous,

C_lettrine_moyen_age_passionomme chaque année depuis 6 ans, le Parc Carisiolas situé à Crisolles, dans l’Oise, organise une grande manifestation-rencontre de compagnies médiévales et maisnies de reconstituteurs venues des quatre coins de France & d’autres pays d’Europe.

L’événement a pour nom « celle-ci dura cent ans » et proposera les après-midis du samedi 7 et du dimanche 8 avril de grandes batailles spectacles et mêlées en armures anciennes. Elles auront lieu au coeur du village médiéval installé sur place à l’année et du camp fortifié aménagé pour l’occasion.

evenement_animation_rassemblement_fetes_medievales_picardie_reconstituteurs_maisnies_batailles_escrime_ancienne

Durant tout le week-end, les différentes  maisnies en présence devraient encore permettre aux visiteurs de découvrir de nombreux aspects de la réalité des campagnes militaires d’époque, mais aussi de l’artisanat médiéval puisque de nombreux camps se tiendront sur le site.

agenda_fetes_evenement_medieval_rassemblement_medieviste_compagnies_troupes_reconstituteurs_moyen-age_central_parc_carisiolasLa période ciblée par ce grand rassemblement médiéviste se situe entre 1360-1420. Près de vingt troupes et compagnies médiévales sont déjà inscrites, dont certaines en provenance d’autres pays d’Europe et il faut donc s’attendre à un nombre important de reconstituteurs en armure et vêtements d’époque.

Liste (non exhaustive) des troupes médiévales & maisnies  attendues

Les plantagenets (Angleterre) – Les Fabuleux Compaings de Lastours (Belgique) – Les Francs Compaings Brabançons (Belgique) – La Compagnie des Armoises (Ile-de-France) – La Mesnie enguerran (Picardie) – Via Historiae (Normandie) – La Guerre des Couronnes (Provence) –  Les leus (Orléanais) – La Maisnie d’Adrialle (Sud-Ouest) – De fil en épée (Savoie-Suisse) – Mignoned ar Bro (Bretagne) – Maisnie de Montinius (Ile-de-France) – Mesnie de Penhoët (Bretagne) – Les Tards Venus (Bretagne) – Les Tards Venus (Bretagne) – Compagnie d’ Armes de la Tour d’Auvergne (Ile-de-France)

La liste étant encore ouverte, d’autres compagnies devraient encore s’y joindre, d’ici l’événement. Vous pouvez vous inscrire sur la Page Facebook dédiée pour en suivre les évolutions.

Pour les détails, tarifs, possibilités d’hébergement,
voir directement le site web du Parc Carisiolas
.

Un mot sur le Parc Carisiolas :
esprit médiéval et activités ludiques

S_lettrine_moyen_age_passionitué à Crisolles, à quelques lieues au nord de Noyons et en plein coeur de la Picardie, le Parc Carisiolas est un espace de loisirs, niché au sein d’un grand terrain forestier. Ouvert au public depuis l’année 2005, il propose des activités variées qui vont de l’immersion dans le monde médiéval à des parcours d’aventure de type accro-branches, des courses d’orientation, et encore de nombreux autres divertissements.

agenda_evenement_animations_rassemblement_compagnies_medievales_picardie_parc_carisiolasAu coeur du parc, on trouve donc un village médiéval  qui propose la découverte de la vie villageoise au moyen-âge et notamment au XIIe siècle : élevage et ferme, cultures et jardins, mais aussi métiers anciens et ateliers d’initiation : forge, poterie, taille de pierre, enluminures, etc… Cet aspect médiéval est en réalité le thème premier du parc qui a su, par ailleurs, tirer le meilleur partie de son environnement forestier pour proposer des aventures plus sportives ou ludiques.

Pour la partie qui concerne le monde médiéval, et hors événements spéciaux comme celui dont cet article fait l’objet, les formules incluent des parcours découverte et il faut également noter la présence sur site d’une forge réalisée d’après des sources et enluminures datant du XIIIe siècle. Sous le signe de l’archéologie expérimentale, cet atelier entend reproduire le plus fidèlement possible les techniques et savoir-faire authentiques des forgerons du moyen-âge central.

FB officiel du parc Carisiolas

Divertissement de qualité & tourisme solidaire

parc_carisiolas_village_animations_medievales_picardieAjoutons encore ici que la vocation du parc est double. En plus de ces aspects touristiques, l’Association Carisiolas qui l’a fondé et qui en a la charge est aussi un entreprise d’insertion. Cofinancée par le Fond Social Européen et bien sûr aussi par les visites, elle emploie ainsi sur son chantier près de trente personnes qui bénéficient de ce dispositif d’apprentissage et d’insertion et sont encadrées par des professionnels des différents corps de métiers représentés.

Voilà donc une excellente raison supplémentaire pour se rendre à ce rassemblement médiéval qui s’annonce riche en émotion et en divertissement.

En vous souhaitant une très belle journée.

Frédéric EFFE.
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du Moyen-Age sous toutes ses formes.

Le Château de la Barben, monument historique classé et joyau de Provence

heraldique_blason_armoirie_chateau_barben_provenceSujet : site d’intérêt, châteaux, forteresses médiévales, architecture médiévale.
Lieu : Château de la  Barben, La Barben
Département : Bouches-du-Rhône, région PACA.

N_lettrine_moyen_age_passioniché à quelques lieues de Salon-de-Provence, le château de Barben a la réputation d’être l’un des plus beaux de la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur. Bâti sur un piton rocheux, le site fut probablement un haut lieu de défense, dès le moyen-âge central. Les premières mentions d’un Castrum et d’une occupation militaire datent, en effet, du XIe siècle.

Devenu durant le moyen-âge tardif, la propriété du « roi René », René 1er d’Anjou, qui s’était installé dans le courant du XVe siècle dans la région d’Aix en Provence, il passa bientôt à la main de la célèbre famille provençale des Forbin qui le conserva pendant plus de cinq siècles, en en prenant grand soin.

chateau_de_la_barben_histoire_medievale_provence_site_interet

Au cours de son histoire, l’édifice connut de nombreux réaménagements et les vestiges de son architecture défensive médiévale y côtoient aujourd’hui le luxe et l’agrément des plus beaux palais renaissants. Situé au coeur d’un domaine de plus de 300 hectares, il compte, avec ses dépendances un espace habitable dépassant les 5000 m². Avec des intérieurs vertigineux au beau mobilier d’époque, il s’enorgueillit encore de magnifiques jardins classés, réalisés de la main même du célèbre Le Nôtre.

Étonnamment, ce fantastique monument historique où viennent se croiser des siècles d’Histoire et d’architecture médiévale et renaissante a dû jardin_le_notre_chateau_de_la_barben_provence_histoire_medievaleattendre 1984 pour être classé. Il le fut à l’initiative des propriétaires privés qui, depuis les années soixante, ont la lourde charge de son maintien et sa conservation.

En dehors de ses Médiévales (la « petite » dédiée aux enfants dont notre article suivant fait l’objet et les plus grandes de mai), le château propose, à l’année, une pléthore d’animations historiques et des visites guidées animées et colorées. Il se loue aussi pour les événements spéciaux (mariages, anniversaires, conventions, etc) et dispose encore de belles chambres d’hôtes pour qui désirerait réaliser le rêve de dormir au sein des murs d’un château et de se prendre, le temps d’une nuit ou de quelques-unes, pour un noble de Provence ou un proche du Roi René. L’expérience en serait d’autant plus grande que, depuis ses hauteurs, le lieu offre d’imprenables vues sur son environnement naturel.

Pour plus d’informations : Site web du château – Page Facebook 

En vous souhaitant une belle journée.
Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du Moyen-Age sous toutes ses formes.

Montcornelles, une cité médiévale du XIVe sort de terre en plein XXIe siècle

heraldique_armoires_blason_ecu_bugeySujet : lieu d’intérêt, chantier, projet expérimental, parc médiéval, sortie historique,  cité médiévale.
Période :  Moyen-âge central, XIVe siècle
Lieu :  Montcornelles, chantier/cité médiévale Plateau de Hauteville, Aranc, Bugey, Ain, Auvergne Rhône Alpes

Bonjour à tous,

A_lettrine_moyen_age_passionu début des années 2010, dans le département de l’Ain et au coeur du Bugey est né dans la tête d’un ingénieur en matériaux de formation, un rêve un peu fou qui, à force de persévérance, est devenu en quelques années, un véritable projet et finalement, une réalité.  Son idée ? Construire une « cité » médiévale  ex-nihilo.

regis_navarro_cite_medievale_montcornelles_lieu_interet_tourisme_moyen-ageAprès de bien longues démarches pour viabiliser le dossier, pour convaincre et mettre d’accord aussi l’ensemble des acteurs (étatiques, territoriaux et locaux) impliqués, et encore pour trouver des appuis, Regis Navarro, c’est son nom (portrait ci-contre), concepteur et porteur du projet, accompagné de Anne Siegfried Adamovicz, attachée au service du patrimoine culturel du département de l’Ain, ont réussi à rallier à leur cause les collectivités et obtenu le feu vert autant que les premiers financements. Une des dernières étapes clés a été franchie à la mi -décembre 2017 avec une vote largement majoritaire de la communauté de communes du Plateau d’Hauteville, en faveur du projet. Le rêve est donc devenu réalité.

Tout est donc en bonne marche et il devrait y avoir sur place, au coeur du plateau de Hauteville, à quelques lieues d’Ambérieu-en- Bugey (une vingtaine de kilomètres), un parc/chantier expérimental sur le thème médiéval, ouvert aux visites et au public. La cité aura pour nom Montcornelles.

montcornelles_cite_medievale_chantier_parc_a_theme_lieux_interet_XIVe_moyen-age_central

Un parc/chantier expérimental sur le thème du monde médiéval et de ses bâtisseurs

L_lettrine_moyen_age_passiona construction de cet ambitieux projet s’étalera sur une quarantaine d’année et le site se présente à la fois comme un chantier à visées pédagogiques et comme un parc à thème fournissant un cadre et un support propice à la découverte, à la sensibilisation, mais aussi au divertissement autour du monde médiéval. La période visée est le XIVe siècle.

Même s’il n’est pas question ici de bâtir un château-fort,  du point de vue du concept et des ambitions, on ne peut s’empêcher d’évoquer ici  le chantier de château Guédelon et Michel Guyot, grand précurseur en la matière et dont la formule et le succès auront indéniablement inspiré un certain nombre de nouveaux sites sur les terres de France, ces dernières années. Le territoire étant vaste, le public friand de divertissements médiévaux  et les informations qu’on peut tirer de ce genre d’expériences toujours intéressantes en terme d’ingénierie, de sciences et techniques et d’architecture ancienne, il reste quoiqu’il en soit, largement du champ pour que Montcornelles trouve sa place et son public.

Reconstitution, restitution, ambitions, réalisme?

Du point de vue de son emplacement, la future cité médiévale ne se situe pas sur un site historique connu et daté, mais sur un site à nu, occupé précédemment par des terres agricoles. Il ne s’agit donc pas ici d’archéologie expérimentale ou d’archéosite, pas d’avantage que l’idée n’est de reconstituer  un lieu ayant existé.

batisseurs_enluminure_chantier_experimental_medieval_montcornelles_bible_Maciejowski Du côté du réalisme, l’intention reste tout de même de se situer résolument au carrefour des possibles, autrement dit d’approcher au plus près la réalité (plausibilité) historique du point de vue des bâtiments, des outils ainsi que des technologies et des matériaux en usage.

Le porteur de projet ne cache d’ailleurs pas les ambitions du chantier, eu égard à une meilleure appréhension des  techniques des bâtisseurs de l’époque : « Mieux comprendre en refaisant/recréant », le modo restera de se tenir au plus près des normes du moyen-âge central, tout en se pliant aussi à celles applicables et incontournables, à l’heure actuelle, en matière de chantier.

Quoiqu’il en soit, une Société coopérative d’intérêt collectif a été créée afin de mener à bien l’entreprise, mais aussi pour recruter l’équipe de bâtisseurs, tailleurs de pierre, charpentiers, forgerons, etc, en charge de faire sortir de terre cette cité médiévale imaginaire, et encore les personnels destinés à l’accueil des visiteurs. Le nombre de permanents devrait au départ se situer autour d’une dizaine. La SCIC entend bien également s’entourer d’experts, chercheurs et universitaires qui viendront donner à Montcornelles leur appui documenté et avisé, autant qu’une caution « historique ». Certains d’entre eux se sont d’ailleurs déjà rapprochés, avec enthousiasme, du porteur de projet. Autant le dire, toutes les bonnes volontés sont aussi mises à contribution dans cette aventure qui se veut résolument « participative et coopérative ».

montcornelles_tourisme_bugey_agenda_chantier_batisseurs_medieval_moyen-age_central_XIVe

Divertissement, animations « hors chantier » :
faire revivre le moyen-âge culturel et festif

Autour du chantier et de la découverte du quotidien des bâtisseurs/artisans tout autant que des techniques  de construction médiévale, on compte bien aussi recréer à Montcornelles, des animations et une ambiance permettant d’immerger les visiteurs dans le moyen-âge du XIVe siècle. Dans cette optique, une association a aussi été créée, l’Association BCM Monts et Cornelles. Déjà à l’oeuvre sur le terrain, elle a pour vocation de prendre en charge les parties les plus « culturelles » de la cité médiévale naissante : organisation d’événements, d’animations à thèmes, festivités et temps forts saisonniers agenda_soiree_sortie_2018_bugey_veillees_contes_fabliaux_monde_medieval_bugey_montcornelles_bugeyou annuels. A terme, elle constituera aussi la troupe permanente  d’animations du lieu.

Pour ceux qui sont dans les environs du Bugey, elle organise d’ailleurs, le samedi 27 janvier prochain, une soirée « veillée » autour de contes,  fabliaux médiévaux, chants et danses d’époque. (affiche ci-contre)

Active sur le web, elle joue également à plein son rôle en terme de communication sur le projet, mais aussi de recrutement de passionnés et  bénévoles voulant se joindre à l’aventure.

Du point de vue de la « scénarisation » de Montcornelles et de son « histoire » imaginaire, le travail de conception est en cours. Les barrières les plus difficiles ayant été franchies, les acteurs impliqués dans le projet vont pouvoir prendre désormais le temps de s’y concentrer.

Liens utiles, information, détails pratiques :
Site web – Facebook  – Association  BCM Monts et Cornelles

Pour conclure

L_lettrine_moyen_age_passione chantier de Montcornelles devrait être ouvert à l’année, d’avril à octobre. En terme de fréquentation, les objectifs sont ambitieux puisque les estimations de montée en charge projettent d’atteindre, sur les cinq à six premières années, près de 80 000 visiteurs par an, pour un volume attendu d’une quinzaine de milliers sur la première année et un seuil équilibre budgétaire autour de 40 000.

batisseurs_enluminure_chantier_experimental_monde_medieval_bugey_montcornelles_bible_-MaciejowskiAjoutons que le lieu représente aussi pour le Bugey un bel enjeu touristique. Le chantier médiéval expérimentale et les animations de Montcornelles devrait en effet permettre de prouver, si c’était nécessaire, qu’en plus de ses montagnes et de sa belle nature, propices à de merveilleuses ballades, en plus encore des généreux produits de terroirs qui ont fait sa célébrité – ses volailles, son gamay, ses fromages, son ramequin et j’en passe –  cette belle région a encore bien des choses à nous raconter de son histoire mais aussi, de manière plus large, de la notre. De notre côté, nous leur souhaitons, en tout cas, tout le meilleur, ainsi qu’une grande réussite.

En vous souhaitant une très belle journée.

Frédéric EFFE
Pour moyenagepassion.com.
A la découverte du monde médiéval sous toutes ses formes.

Le musée de la figurine historique de Droiturier, une plongée merveilleuse au coeur de l’histoire

passion_histoire_figurines_art_musee_chevalerie_bourbonnais_XIVe_siecle_moyen-ageSujet : musée, figurines historiques, artisans d’art, figurines d’art,  passionnés, passion. Histoire, reconstituteurs. lieu d’intérêt
Période : de l’antiquité à la première guerre mondiale, nombreuses pièces du moyen-âge central à tardif.
Lieu : Musée de la figurine, le Souffle de l’Histoire, centre historique du Bourbonnais.
Adresse :  Le Champ de la Garde, Droiturier,  Allier, Auvergne-Rhône-Alpes.

Bonjour à tous,

I_lettrine_moyen_age_passion copial y a bien des manières de vivre et partager une passion pour l’Histoire. En dehors des oeuvres littéraires, illustrées ou cinématographiques, des reconstitutions en 3D, ou même encore des compagnies et mesnies de reconstituteurs qui se piquent de recréer, grandeur nature, des batailles médiévales ou des tranches de vie quotidienne du moyen-âge, il existe aussi des espaces où l’artisanat et l’art, à travers  le modelage, la sculpture, la peinture et la reconstitution patiente, peuvent redonner vie aux personnages ou aux plus grands moments du passé et nous transporter, émerveillés, au coeur même de l’Histoire.

Nous avions déjà parlé ici du travail d’orfèvre de Pascale Laîné autour de ses maquettes médiévales et nous voulons aujourd’hui vous entraîner dans l’univers magique de deux autres artisans d’art :  Hervé et Marie Maneval, créateurs et conservateurs du Musée de la figurines historiques d’Art : « le souffle de l’Histoire », à Droiturier, dans l’Allier.

passion_histoire_figurines_art_musee_croisade_moyen_age_monde_medieval

Une collection de figurines d’art unique

D_lettrine_moyen_age_passionepuis 30 ans, ses deux artisans passionnés façonnent de leurs mains d’incroyables figurines historiques, reconstituées minutieusement, à l’appui de sources documentaires d’époque, et mises en scène dans des dioramas, au coeur d’événements qui ont fait l’Histoire de France. Il faut insister sur le fait que nous sommes ici dans le domaine tout à fait à part, de la figurine d’Art puisqu’en plus de faire l’objet de toutes les attentions, chaque pièce présentée est unique.   Du côté historique,  la période couverte va de l’antiquité à la première guerre mondiale mais le moyen-âge y trouve une large place : des croisades à la guerre de cent ans et au plus funeste jour de la bataille d’Azincourt, en passant par d’autres scènes épiques ou encore d’autres chevaliers célèbres du monde médiéval, en provenance du bourbonnais ou d’autres provinces.

passion_histoire_figurines_art_musee_croisade_templier_terre_sainte_moyen_age_monde_medieval

Du point de vue de sa taille, la structure s’étale sur trois salles et sur plus de 120 m2.  La figurine d’art ayant l’avantage d’occuper peu d’espace, vous trouverez là l’une des plus belles collections qui soit dans ce domaine.

En plus de la découverte de cette exposition totalement originale dans son entier, la visite vous permettra de  contempler près d’une centaine d’armes d’époque, mais encore des documents, tableaux  et livres anciens, des armoriaux  et d’autres raretés historiques uniques.

Vous y apprécierez également la qualité d’accueil et la passion autant que l’érudition de ses guides, auront tôt fait de vous transporter au coeur d’un grand  voyage à travers les siècles. Au passage, vous y trouverez aussi quelques éclairages sur la réalisation de ces petites merveilles artistiques qui se tiennent, avec l’Histoire, au centre de leur passion.

Ajoutons encore que si Marie est plus spécialisée dans la réalisation des oeuvres, Hervé Maneval est aussi, de son côté, un expert attaché à l’évaluation de pièces historiques et un découvreur de trésors cachés. A ce titre, il est même conseiller de plusieurs commissaires priseurs. Vous pouvez donc compter sur lui quand il s’agit de prendre l’Histoire au sérieux.

passion_histoire_figurines_art_musee_azincourt_1415_guerre_de_cent_ans_moyen_age_monde_medieval

Collections privées et travail à façon

En plus de la collection exposée au musée, ces deux artistes proposent encore la réalisation sur mesure de pièces à façon et sur commande: figurines,  personnages, dioramas et scènes historiques, passion_histoire_figurines_art_musee_baudouin_IV_montgisard_jerusalem_terre_sainte_croisades_saladin_XIIe_siecle_moyen-ageou même encore  tableaux, à destination de collectionneurs privées: grandes familles désireuses de faire revivre leurs prestigieux aïeux mais encore institutions ou monuments historiques soucieux de valoriser leur histoire et leur patrimoine, à travers les personnages ou événements qui les ont fondées, côtoyées ou marquées.

Pour plus d’informations sur le musée de la figurine historique d’art de Droiturier, voici les liens utiles : Site officielFacebookTwitter

 

En vous souhaitant une très belle journée.

Frédéric EFFE
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du moyen-âge sous toutes ses formes.

Motte castrale et archéologie expérimentale : la belle aventure de la Tour Roland

motte_castrale_feodale_archeosite_archeologie_medievale_experimentale_lassigny_tour_roland_armoiriesSujet : mottes castrales, motte féodale, archéologie médiévale expérimentale, architecture médiévale, château à motte, lieux d’intérêt, archéosite
Période : moyen-âge central, XIIe siècle
Lieu : Lassigny, Oise, Hauts de France
Porteur du projet : Bruno De Saedeleer Association Sauvegarde du Patrimoine,

Bonjour à tous,

Q_lettrine_moyen_age_passionu’est-ce qui nous fait lever matin ? Qu’est-ce qui fait que certains courent, plus que d’autres et avec plus de force encore, après leurs rêves ? Quelquefois, la passion pour le patrimoine, l’Histoire, et les mystères du passé suffit à soulever des montagnes et c’est le cas de l’aventure humaine dont nous voulons vous parler aujourd’hui.

L’histoire commence autour des années 2010-2011. Nous sommes dans l’Oise, près de Compiègne, dans la région des Hauts- de-France et sur le territoire de la commune de Lassigny. Il y a là un site historique, les vestiges d’une motte castrale qui,  durant le moyen-âge, surplombait un petit village rupestre qu’elle tenait sous sa protection. Comme dans la plupart des cas de ce genre, quand la motte n’a pas donné lieu à des installations plus durables, il n’en demeure plus de visible qu’une simple élévation, un tertre nu dominant la plaine. Sans être un peu averti du sujet ou curieux des choses du monde médiéval, on aurait même pu, il y a encore quelques années, passer à côté sans savoir, mais ce n’est plus le cas désormais.

motte_castrale_chateau_a_motte_chantier_archeosite_archeologie_medievale_experimentale_tour_roland_lassigny_picardie_oise

Il y a près de 6 ans de cela, Bruno De Saedeleer, un passionné d’archéologie et d’Histoire, s’est, en effet, mis en tête d’aller bien plus loin que la simple préservation du site, en l’état. Avec l’appui de la commune, il a même décidé d’y insuffler de nouveau, la vie qui animait déjà l’endroit, il y a près de 1000 ans  quand un petit seigneur du nom de Roland, tenait ce fief et en avait fait son havre, sous la main de Raoul 1er, sénéchal de France et comte de Vermandois  dont il était le vassal.

Motte castrale de Lassigny, archéosite expérimentale, Aquarelle de JC TOULLEC
Motte castrale de Lassigny, archéosite expérimentale, Aquarelle de l’artiste  JC TOULLEC

Un chantier d’archéologie expérimentale.

S_lettrine_moyen_age_passionans attendre,  une Association est donc créee avec pour nom sans équivoque « Sauvegarde du Patrimoine ». Son ambition ? Faire resurgir ici d’après plan et sur le site historique même les bâtiments, le village médiéval et la tour maîtresse, pour replonger ses futurs visiteurs au coeur du moyen-âge central.

En 2011, après une étude des sols réalisée à la demande de l’Association, sous la houlette conjointe de l’archéologue médiéviste Richard Jonvel et de l’Université de Picardie Jules Verne, on mettra à jour des vestiges, des tracés et une masse d’information suffisante pour avoir une vision plus claire du site tel qu’il se motte_castrale_feodale_chateaux_moyen-age_central_tour_roland_lassigny_archeosite_archeologie_medievale_experimentaleprésentait par le passé.  Cap sur le XIIe siècle ! L’aventure de l’archéosite de la Tour Roland pouvait enfin vraiment débuter.

De retour à la période médiévale, l’édification de la motte et la construction de sa tour soulevèrent, semble-t-il, quelques débats. Nous en avons déjà parlé en d’autres endroits, les mottes castrales ont souvent été élevées rapidement, quelquefois en quelques jours seulement, et celle-ci, en son temps,  ne fut pas du goût de l’évêché de Noyons qui n’y vit alors rien moins qu’une atteinte à sa suzeraineté sur ses terres. Après quelques pourparlers et de sérieuses négociations avec le comte de Vermandois, la question fut pourtant réglée et, sous condition(s), on laissa finalement la tour et son élévation occuper, pour longtemps, le terrain. C’est à cette période, autour de la date clé de 1137, que l’Association Sauvegarde du Patrimoine se propose de refaire vivre le site.

Le chemin parcouru : échanges,
expériences, expérimentations

A_lettrine_moyen_age_passionprès sa création, d’autres passionnés et érudits sont venus se joindre à l’aventure pour y apporter leur expertise ou y prêter leur main. De son côté, pour faire bonne mesure, l’Association a continué de s’entourer des conseils éclairés d’experts, historiens, archéologues, médiévistes et universitaires. Vous l’aurez compris, on ne veut, ici, rien laisser au hasard et il s’agit bien de conduire une expérience d’archéologie expérimentale au plus près de la réalité historique.

motte_castrale_feodale_reconstitution_chateaux_a_motte_moyen-age_lassigny_archeologie_medievale_experimentaleTechniques de constructions d’époques, taille de pierre, grand renforts de bois, outils  forgés sur place pour certains d’entre eux, à l’image du chantier de Château de Guedelon, l’Association fait appel à son environnement immédiat pour trouver les matériaux nécessaires à la réalisation du projet. Lieu d’échange et de découverte, d’apprentissage, mais encore  d’expérimentation, à quelques années de son lancement, le site de la Tour Roland est devenu un peu tout cela à la fois.

Loin de rester sur le papier, en six ans, le projet a en effet bien avancé et s’est largement concrétisé. Le site est totalement ouvert aux visites qui servent à appuyer valablement son financement et il accueille encore de nombreux bénévoles ou scolaires sur ses différents chantiers. Aujourd’hui, vous pourrez y découvrir une forge, des écuries, des étables, une belle barbacane de bois, une maison de potier, un four à pain et encore une grange qui a même, depuis sa création, donné naissance à des animaux, veaux, chèvres et poussins. Quant à la tour maîtresse juchée sur la butte, son premier niveau et ses premiers rangs de pierre se dressent déjà fièrement avec comme objectif sa finalisation dans le courant de l’année à venir. Par la suite, le projet devrait se poursuivre encore plus loin dans le temps et de nouvelles campagnes de fouilles seront également conduites sur site.

mottes_castrales_feodale_chateau_a_mottes_tour_roland_picardie_archeologie_medievale_moyen-age_central_XIIe_siecle

Partenariats institutionnels et financement

D_lettrine_moyen_age_passionu côté des partenariats, la municipalité, ainsi que le département de l’Oise et même la communauté de communes se sont associés au projet. Ils ont été encore rejoints par quelques autres partenaires privés et financiers.

Un agrément a également été signé avec l’éducation nationale dans le cadre des Contrat Départementaux de Développement Culturel. donnant lieu notamment  à des chantiers écoles d’apprentissage et de sensibilisation à l’Histoire autant qu’aux méthodes de constructions venues du moyen-âge.

Bien sûr, afin de consolider ses appuis, de se doter de moyens supplémentaires et d’avancer plus efficacement dans ses objectifs, la structure accueille toujours avec bienveillance et enthousiasme tout nouveau partenaire   motte_castrale_feodale_chateaux_a_motte_moyen-age_lassigny_archeologie_medievale_archeositedésireux de faire partie de l’aventure, en numéraire, en moyens matériels ou même venu mettre la main à la pâte  sur le terrain.

Avant de terminer cette brève présentation du site de la Tour Roland et de son beau projet, signalons encore que chaque année, des Médiévales sont organisées sur place autour du mois de juillet. Nous aurons, bien sûr, l’occasion de vous informer de celles à venir. Dans l’attente, pour plus d’informations, de photos et de détails, visitez le site web officiel ici : www.tour-roland.fr

Pour plus d’informations sur les mottes castrales, ajoutons enfin que vous pouvez valablement vous référer à nos vidéos de reconstitution et nos articles sur la question : Les mottes castrales et les châteaux à motte.

En vous souhaitant une belle journée.

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du moyen-âge sous toutes ses formes.

Une belle reconstitution 3D pour le château-fort anglais de Corfe

mondes_3D_virtuels_rue_médiévale_unity_3D_jeux_videosSujet : château-fort, lieu d’intérêt, reconstitution 3D, vidéo, architecture médiévale, Guillaume le Conquérant, monument historique, patrimoine anglais.
Période : Moyen-âge central (XIe siècle)
Lieu : Château de Corfe (Dorset, île de Purbeck, Angleterre)

Bonjour à tous,

V_lettrine_moyen_age_passion copiaoilà quelque temps que nous n’avions pas publié un article sur un édifice et château-fort médiéval, et c’est un reconstitution très réussie à l’aide de technologies de pointe en matière de 3D qui nous en fournit aujourd’hui l’occasion.

Cette fois, il s’agit d’un château anglais, celui de Corfe. Situé dans le Dorset sur la péninsule de Purbeck, à la pointe sud de l’Angleterre,  avant son occupation normande, le site et sa belle élévation auraient été occupés par des saxons. On prête la construction de cet édifice défensif à Guillaume le Conquérant, dans le courant du XIe siècle. Il est d’ailleurs considéré comme un des plus anciens châteaux fort anglais de cette époque à avoir été construit, dès le départ et partiellement, en pierre et non en terre et en bois comme de nombreuses autres châteaux à mottes ou mottes castrales de cette période.

architecture_medievale_chateau-fort_corfe_angleterre_reconstitution_maquette_3D_moyen-age_centralPar la suite, le château de Corfe est demeurée forteresse royale anglaise jusqu’au milieu du XVIe siècle et plus précisément en 1572, date à laquelle il fut cédé par la couronne au lord chancelier Christopher Hatton, pour changer à nouveau de main jusqu’à l’aube de la révolution anglaise. Durant les XIIe et XIIIe siècles, ce  beau château-fort connut un certain nombre d’aménagements par ses différents monarques successifs. dont la construction de son donjon, l’aménagement de sa cour intérieure et encore diverses autres opérations de restauration ou de renforcement sur ses ouvrages défensifs. Au début du XIIIe siècle, il servit encore de prison royale, de garde du trésor et même d’entrepôt militaire, c’est dire si l’on comptait alors sur la fiabilité de son architecture défensive.

P_lettrine_moyen_age_passion copialus tard, dans le courant du XVIIe siècle, il fut un des derniers bastions des partisans de la royauté et du roi Charles 1er et fut assiégé par les Parliamentarians puritains farouches défenseurs du parlement anglais contre la couronne. Ils finirent d’ailleurs par faire tomber le château et ordonnèrent qu’il soit démantelé. Il le fut pratiquement complètementDe fait, aujourd’hui d’un édifice témoin du moyen-âge central, il est devenu également  un des symboles encore débout de la révolution anglaise.

Comme nombre d’autres monuments historiques du patrimoine anglais, le château de Corfe est actuellement géré par le National Trust qui y organise les visites et finance le maintien de ses vestiges.


Les technologies 3D au service
de l’architecture médiévale et de l’Histoire

Pour en revenir à la vidéo qui accompagne cet article, bien qu’assez courte, elle permet bien de se représenter l’édifice tel qu’il se présentait encore dans le courant du XVe siècle. D’un grand réalisme et d’une très belle qualité d’intégration (sur le site réel), elle démontre bien tout l’intérêt et l’apport des technologies 3D pour approcher de manière réaliste l’architecture médiévale. Ajoutons encore qu’elle a été réalisée dans le cadre d’un projet de fin d’études par l’infographiste  Ciprian Selegean, alors étudiant en animation digitale et 3D de l’université de Porthmouth. Le moteur de modélisation utilisé ici  était le très puissant software Maya d’Autodesk.

En vous souhaitant une belle journée.

Frédéric EFFE
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du moyen-âge sous toutes ses formes.