Reconstitution d’un joli coin de rue médiévale comme si vous y étiez avec Unity 3D

Sujet : reconstitution d’une rue médiévale, outil de création 3D, monde virtuel, jeu vidéo, Unity3D, Unreal Engine (UDK)
Période : moyen-âge central à tardif
Média : vidéo, chaîne youtube

Bonjour à tous,

E_lettrine_moyen_age_passionn attendant de vous présenter nos séries de vidéos encore en préparation sur les mottes castrales et autres châteaux-forts, nous vous invitons aujourd’hui à un petit voyage visuel dans le moyen-âge avec une création 3D de taille modeste mais très réussie.

monde médiéval : une belle pièce d'infographie réalisée avec Unity3D
monde médiéval : une belle pièce d’infographie réalisée avec Unity3D

Dans le même registre,  nous avions déjà publié ici, il y a quelques temps, une « reconstitution » historique d’un village viking du moyen-âge situé au bord de la mer, mais c’est, cette fois,  un petit coin de rue médiévale que nous vous proposons de découvrir. Elle est réalisée par un infographiste de talent qui s’est spécialisé avec sa chaîne youtube dans la création d’environnements ou de paysages virtuels à thème, à l’aide du moteur du software Unity 3D ou de celui de Unreal Engine, ce qui est le cas de cette dernière.  La vidéo est accélérée mais le résultat obtenu en quelques heures reste impressionnant : ambiance, lumières, architecture, décoration, saisons, tout y est et il ne manque finalement que les habitants.

Datation de cette rue médiévale

L_lettrine_moyen_age_passiones indices manquent pour dater précisément ce monde mais on peut tout de même se divertir à essayer de le faire. Les maisons à colombages ne sont pas suffisantes pour le déduire puisque cette technique est connue et utilisée depuis des temps reculés (haut moyen-âge) jusqu’à une période avancée (XIXe siècle). Les nombreuses fenêtres sembleraient plutôt indiquer le moyen-âge central à tardif. Elles ne sont, en plus, pas dotées de toile cirée ni même de papier huilé, pas d’avantage que de verre, et les grilles qui les protègent sont en bois. L’indice le plus utile pour approcher une datation reste les encorbellements, ces décrochages et avancées des façades qui permettaient de gagner en surface dans les appartements et habitations des étages supérieurs, mais aussi de protéger les façades des écoulements d’eaux de pluies. Cette technique est, en effet,  plutôt datée du XIVe siècle et fut même interdite à partir du début du XVIe siècle. Tout cela semble donc indiquer que ce monde médiéval et cette rue se situent plutôt dans le moyen-âge central à tardif, et très probablement au XIVe ou XVe siècle.

reconstitution_rue_medievale_unity_3D_monde_virtuel_jeux_videos
Création de monde virtuels à thèmes avec Unity3D : un petit coin de rue médiévale :

Outils de réalisation :
logo_unity_3D_creation_mondes_virtuelset realisation_mondes_3D_unreal_engine_UDK

D_lettrine_moyen_age_passionans la série des outils de création de mondes ou d’environnements virtuels  mais également de jeux vidéos, le software Unity 3D permet la réalisation de choses tout à fait honorables et même de grande qualité. De fait, le marché de la 3D et du jeu vidéo ne s’y sont pas trompés et son aspect modulaire autant que sa puissance en font  un outil de production  utilisé actuellement taverne_rue_medievale_infographie_3D_unity_mondes_virtuelles_reconstitutionpar de nombreux éditeurs, qu’il s’agisse de modéliser rapidement les principes d’un jeu vidéo et son environnement, ou  même, pour certains studios, de finaliser des titres prêts à la vente.

Bien sûr, pour aller plus loin avec Unity que la simple réalisation de décors et développer des applications totalement interactives, il faudra nécessairement passer par le code et la programmation (C#/Javascript) même si l’intégration des scripts est grandement facilitée par la philosophie de l’éditeur et les outils à disposition. Pour réaliser des environnements simples comme celui que nous présentons aujourd’hui. cela n’est, en tout cas, pas utile; il faudra « simplement » compter avec la prise en main de la couche « édition » du software, la bonne nouvelle étant, sur le plan économique, que la société qui produit Unity 3D propose une version totalement gratuite en téléchargement. Cela permet de créer des mondes virtuels avancés sans en être de ces propres deniers. Bien entendu, pour débloquer certaines fonctionnalités comme l’édition sérieuse de jeux vidéo et leur portabilité sur toutes les plateformes, il faudra compter avec des formules d’abonnement ($75 par mois) ou acquérir la licence ($1500).

Le modèle économique d’Unreal vient, de son côté, de passer également sur du gratuit avec royalties au pourcentage (5%) sur la distribution des applications réalisées. Le soft, s’il fonctionne avec la même philosophie avec son Développement Kit semble toutefois trouver sa préférence chez les gros éditeurs  qui, s’ils peuvent parfois modéliser rapidement le Jeu sur Unity 3D pour en valider les principes, finissent tout de même souvent par lui préférer Unreal pour la version distribuée officiellement au public.

Autre monde médiéval créé avec le même Kit de création
Autre monde médiéval créé avec le même Kit de création

D_lettrine_moyen_age_passionoté d’un éditeur puissant pour créer des  mondes, terrains, matériaux, textures etc, les deux moteurs proposent également un traitement avancé des lumières, gèrent parfaitement l’eau, les particules et les effets atmosphériques ce qui en font des outils particulièrement adaptés à l’heure de réaliser des environnements virtuels. Un autre de leurs avantages est de s’inscrire parfaitement dans le workflow 3D en étant compatible avec la plupart des standards du marché en terme de modélisation d’objets, personnages, etc. On trouve encore pour gagner un temps précieux et si l’on ne connait pas soi-même les arcanes de la modélisation 3D, un nombre important d’infographistes 3D et autres compagnies spécialisées qui fabriquent et vendent des kits additionnels à thème: végétations, architectures, objets divers et variés, etc. Contre deniers sonnants et trébuchants, ce type de kit permet de réaliser des décors ou des mondes thématiques sans jeu_video_moyen_age_outil_unity_3D_reconstitution_rue_medievaleavoir à forcément créer tous les objets soi-même. C’est d’ailleurs le cas de l’environnement qui vous est présenté dans cette vidéo puisque les pièces modulaires utilisées pour le réaliser sont issues d’un kit dédié à l’architecture médiévale, proposé  par la société Polypixel.

Pour le reste, au niveau du workflow autant que  de la portabilité, les plus avancés en termes d’infographie 3D, d’architecture ou de design pourront, bien sûr, valablement importer leurs productions dans Unity: terrains, bâtiments, et autres objets ou personnages 3D réalisés à l’aide de programmes extérieurs à l’application (blender, 3DS Max, etc…).

Gestion superbe des effets atmosphériques et climatique, et des lumières pour cette petite rue médiévale 3D réconsti
Gestion superbe des effets atmosphériques et climatique, et des lumières pour cette petite rue médiévale 3D

Pour finir, dans la bataille des deux softs pour gagner les faveurs du marché du Jeu 3D, il semble tout de même que la longueur d’avance d’Unreal n’est pas prête d’être reprise par Unity qui s’adresse à un marché plus intermédiaire et n’a pas, pour l’instant comme son concurrent, les faveurs des plus grands studios d’édition.

Une excellente journée à tous avec tout le bonheur, la santé et la joie qu’il m’est possible de vous souhaiter.

Fred
Pour moyenagepassion.com
« A la découverte du monde médiéval sous toutes ses formes »

François Villon : Ballade et Oraison pour l’âme du bon maistre Jehan Cotard

poesie_medievale_francois_villon_la_requeste_poesie_satiriqueSujet : poésie médiévale, poésie satirique, et réaliste, tradition « gollardique »,
Auteur : François Villon
Titre : Ballade et « Oraison », l’âme du bon maistre Jehan Cotard
Période : moyen-âge tardif, début renaissance

Bonjour à tous,

V_lettrine_moyen_age_passion copiaoici encore une ballade de François Villon qui nous poursuit de sa belle poésie. Cette fois, nous le retrouvons  dans un texte plus « léger » où il ne nous conte pas ses propres souffrances mais nous parle avec humour d’un « supposé » feu maistre Jehan Cotard et de son goût pour la boisson.

La sortie de l'Arche de Noé et l'ivresse du patriarche, 1430 Manuscrit du maître de Bedford, 1430,
La sortie de l’Arche de Noé et l’ivresse du patriarche, 1430 Manuscrit du maître de Bedford, 1430,

Qui était le bon maistre Jehan Cotard?

S_lettrine_moyen_age_passionur la question de qui était ce bon maistre Jehan Cotard, on trouve les traces de deux homonymes portant ce nom là, à Paris, dans une période contemporaine de celle de Villon. Le premier est un procureur en cour d’église mais si c’est bien lui l’homme était encore vivant au moment où Villon lui dédiait ses vers. Etonnant non? Au vue de l’humour de Villon, il se peut très bien qu’il ait rédigé la ballade du vivant de son camarade de beuverie à la manière d’une farce entre amis. L’autre Jean Cotard était, quant à lui, un marchand orfèvre et bourgeois.

En réalité, il demeure difficile en réalité de savoir si ballade_villon_poesie_taverne_medieval_detail_enluminure_manuscrit_valere_maximel’homme auquel François Villon fait référence ici était l’un des deux homonymes que l’on a retrouvé grâce aux registres de la municipalité de Paris ou un autre que l’Histoire n’a pas retenu, faute de documents existants. *

(Ci-contre, détail d’une scène de Taverne, (à l »évidence arrosée jusqu’au parquet)  Manuscrit Valère Maxime, 1470)

Comme Villon semble s’être fait de nombreux amis, à l’occasion de ses études, dont une partie d’entre eux devint plus tard « de grands seigneurs et maîtres », aucune hypothèse ne peut vraiment être écartée sur l’identité de ce maître buveur. On a également avancé, en d’autres endroits, la possibilité d’un troisième Jean Cothard mais avec un H cette fois-ci, qui était inscrit comme doyen de la confrérie Saint Jacques de Paris en 1462 et 1463.  Pour être honnête, je ne sais à quel point il faut aller chercher une coquille d’orthographe dans le texte de Villon sur le nom de l’homme. Sauf erreur d’imprimerie, la rigueur de son écriture la rendrait en tout cas surprenante et de fait, à une lettre près, les recherches sur le dit Jehan Cotard pourraient sans doute nous amener assez loin.

Laissons donc le bon maître dont il est question dans cette ballade à son mystère; il reste que Villon nous le décrit comme un boit-sans-soif invétéré ce qui pourrait permettre d’inscrire cette poésie dans la tradition des chansons à boire ou même de la poésie goliardique des XIIe, XIIIe siècles qui encensait, entre autre chose, les plaisirs de la boisson et de la chair, à ceci près que la ballade du bon maistre Jehan Cotard par maistre François Villon n’est pas en latin mais en bon français du XVe siècle.

*Sources : Romania revue trimestrielle consacrée à l’étude des langues et des littératures romanes, Volume 2, 1873

Illustration d'une taverne, enluminure du manuscrit "Valerius maximus, Des faits et dits mémorables" 1470
Illustration d’une taverne, enluminure du manuscrit « Valerius maximus, Des faits et dits mémorables » 1470

Ballade et Oraison de François Villon
L’âme du bon maistre Jehan Cotard

Pere Noe, qui plantastes la vigne;
Vous aussi, Loth, qui bustes au rocher,
Par tel party qu’Amour, qui gens engigne,
De vos filles si vous feit approcher,
Pas ne le dy pour le vous reprocher,
Architriclin*, qui bien sceustes cest art,
Tous trois vous pry qu’o vous veuillez percher
L’ame du bon feu maistre Jehan Cotard!

* Loth : s’enivra dans une caverne et ses filles abusèrent de lui pour concevoir
* Architriclin :  Personne responsable de l’ordonnance du festin. allusion à l’Architriclin de l’évangile qui commanda qu’on fit servir le vin en premier aux noces de Cana.

Jadis extraict il fut de vostre ligne,
Luy qui beuvoit du meilleur et plus cher;
Et ne deust-il avoir vaillant ung pigne,*
Certes, sur tous, c’estoit un bon archer;
On ne luy sceut pot des mains arracher,
Car de bien boire oncques ne fut faitard.
Nobles seigneurs, ne souffrez empescher
L’ame du bon feu maistre Jehan Cotard!

* Pigne : traduit par peigne dans un ouvrage de 1835. ainsi que dans le glossaire de la langue d’Oil de Alphonse Bos. Pour le sens général de ces deux vers, je proposerais quelque chose comme :
« Et même s’il ne possédait pas grand chose
D’entre tous, il n’était pas du genre à lâcher sa prise »

Comme um viellart qui chancelle et trepign
L’ay veu souvent, quand il s’alloit coucher;
Et une foys il se feit une bigne,*
Bien m’en souvient, a l’estal d’ung boucher.
Brief, on n’eust sceu en ce monde chercher
Meilleur pion, pour boire tost et tard.
Faictes entrer quand vous orrez hucher*
L’ame du bon feu maistre Jehan Cotard.

(* Bigne: Bosse)
(*orrez hucher : entendrez frapper à la porte)

ENVOI.

Prince, il n’eust sceu jusqu’a terre cracher;
Tousjours crioyt: Haro, la gorge m’ard!
Et si ne sceut oncq sa soif estancher,
L’ame du bon feu maistre Jehan Cotard.

Aparté Georges Brassens et François Villon

E_lettrine_moyen_age_passionn lisant encore les références à Villon entre les lignes de Brassens, voici un texte assez peu connu du chanteur contemporain du XXe siècle ayant pour titre « la légion d’Honneur ». Il est notoire que Georges Brassens refusa cette légion d’honneur quand on la lui proposa, mais il ne chanta pas cette chanson pourtant de son vivant. On doit à Maxime le Forestier de l’avoir fait connaître, à titre posthume puisque Georges Brassens ne l’enregistra  jamais de son vivant. On y trouve quelque vers en référence à ce Jehan Cotard dont Villon nous parle, que je vous livre ici:

« L’âme du bon feu maistre Jehan Cotard
Se réincarnait chez ce vieux fêtard.
Tenter de l’empêcher de boire un pot
C’était ni plus ni moins risquer sa peau.
Un soir d’intempérance, à son insu,
Il éteignit en pissotant dessus
Un simple commencement d’incendie.
On lui flanqua le mérite, pardi !
Depuis que n’est plus vierge son revers,
Il s’interdit de marcher de travers.
Car ça la fout mal d’ se rendre dans les vignes,
Dites du Seigneur, faire des faux pas
Quand on est marqué du fatal insigne.
La Légion d’honneur ça pardonne pas. »
Georges Brassens. La légion d’Honneur

Voici l’interprétation de la Légion d’Honneur
de Georges Brassens par Maxime le Forestier

Une très belle journée à tous!

Fred
Pour moyenagepassion.com
« A la découverte du moyen-âge sous toutes ses formes »

Kaamelott le film, Kaamelott Resistance, l’interview d’Alexandre Astier lui-même, qui on dira ce qu’on voudra, reste tout de même le mieux placé pour en parler.

kaamelott_news_actualites_long_metrage_trilogie_resistance_legendes_arthuriennesSujet :  Kaamelott, trilogie, série télé, long métrage, films légendes arthuriennes, roi Arthur
Auteur : Alexandre Astier
Interview : L’express
Date : janvier 2016 (non mais je sais mais c’est comme un bon vin ça)
Période : haut moyen-âge forcément

B_lettrine_moyen_age_passionon, sur ce coup là, je ne m’explique franchement pas comment j’ai fait pour passer à côté de cet interview d’Alexandre Astier par l’Express à propos de la suite des projets Kaamelott et qui date déjà de quelques mois. Ce n’est pas faute pourtant de jeter un oeil régulier sur le sujet mais entre De Joinville, Saint Louis, Froissard, les troubadours, les poètes médiévaux, les châteaux-forts, les croisades et aussi deux ou trois âneries, le temps file…

Du coup, je dois bien l’avouer,  je me sens un peu comme ce type qui se pointe 5 mois après pour vous souhaiter un bon anniversaire. Mais, tant pis, notre pain noir mangé, publions la nouvelle! Elle est trop bonne pour ne pas trouver ici sa place, même avec effet retard, et je me fais même une joie de l’annoncer à tous ceux qui étaient passés à coté, aussi surprenante soit-elle: Oui, vous entendez bien! Alexandre Astier plébiscite les tee shirts marins! C’est fantastique! Mais je plaisante bien sûr, la nouvelle c’est que le bateau trilogie; long métrage sur grand écran kaamelott s’apprête à lever l’ancre et la concrétisation du projet n’a jamais été si proche (pour le jargon maritime, là par contre, ce n’est pas moi qui continue mes âneries, c’est lui dans l’interview).

V_lettrine_moyen_age_passion copiaoilà tout est dit! Rien à ajouter, le capitaine de bord de la nef Kaamelott a parlé et nous serons, de toute façon et comme toujours, au rendez-vous de ses créations.

Sans parler des longs métrages et de la trilogie Kaamelott qui traiteront vraisemblablement du retour du roi Arthur et que tous les suiveurs et autres aficionados de la série télévisée attendent impatiemment depuis quelques années déjà, j’avoue que le format écrit qui semble poindre à l’horizon pour Kaamelott Resistance a, lui aussi et par anticipation, une effet assez jubilatoire. Qui sait, en alexandre_astier_des_nouvelles_de_kaamelott_le_film_et_kaamelott_resistanceeffet, où l’imagination d’Alexandre Astier et son talent pourront le porter avec sa plume, une fois affranchi des contraintes budgétaires qu’emporte toujours forcément un peu la production audio-visuelle?

Même s’il avait déjà sorti le scénario des premiers livrets en format papier, et aussi quelques bandes dessinés de choix, pour ceux qui suivent les pérégrinations du talentueux auteur et qui aiment aussi les livres, on ne peut être qu’impatient de le voir se prêter à l’exercice; si c’est bien d’un roman ou d’un livre qu’il pense nous gratifier, bien entendu, mais allez savoir avec lui. Cette manie de vouloir surprendre aussi, le pire c’est que je suis sûr qu’il a toujours été comme ça, jamais là où on l’attend…

kaamelott_resistance_alexandre_astier_auteur_exigent_interview_express_humour_monde_medieval
Alexandre Astier, un auteur talentueux et exigeant jamais là où on l’attend

P_lettrine_moyen_age_passion copialaisanterie mise à part, soyons franc c’est aussi ça qui est rafraîchissant chez Alexandre Astier: ne jamais chercher à être attendu, quitte à  prendre même le contre-pied. Franchement c’est un vrai bol d’air et c’est aussi un pari sur l’intelligence du public que le public lui rend bien. Combien de films avez-vous vu dernièrement dont vous connaissiez déjà la fin dès la première minute? Nous l’avons déjà dit ici mais je ne me lasse pas de le répéter parce que c’est loin d’être anodin. Dans nos sociétés « médiamétrisées » au ras du slip, tout est sacrifié sur l’autel du neuromarketing et des annonceurs: le politiquement correct, les choses attendues, les choses convenues, On ne cesse de nous diffuser de la médiocrité culturelle en nous expliquant que ce sont les gens qui en redemandent, mais au fond on continue de leur en servir à seule fin de leur vendre des cacahuètes, des salades ou des chips entre les vides des programmes: de l’émotion pas cher et bon marché contre du contenu qui fait réfléchir. Il faut que le cerveau soit mou et disposé pour consommer.

Dans ce contexte de mise à mort progressive du sens critique et de dictate du pognon à tout crin, surprendre et miser sur l’intelligence du public est devenu, de fait, rien moins qu’une forme d’acte engagé. Au delà d’être la marque d’une liberté que justement l’Art véritable devrait toujours permettre, c’est aussi une marque profonde d’empathie et de respect et même si on sent bien qu’il y a du jeu et de la complicité dans la manière dont Alexandre Astier le fait, il n’y a, pour autant, aucune facilité dans l’exercice. Ne nous y trompons pas, c’est toujours de la prise de risque et c’est aussi toujours dans le sens d’un pari d’élévation. Au delà de l’immense plaisir qu’il y a toujours à découvrir ses créations, il est aussi en train de démontrer quelque chose et d’ouvrir des voies. Alors une fois encore, respect et  Grazie mille!

Alexandre Astier, des news de Kaamelott Resistance et Kaamelott trilogie. (Interview l'express)
Alexandre Astier, des news de Kaamelott Resistance et Kaamelott trilogie. (Interview l’express)

J_lettrine_moyen_age_passionuste avant de décrocher par contre et pour le relever quand même, j’ai bien aimé la question suivante du journaliste, ça sent le truc mûrement réfléchi:

– Tous les personnages de Kaamelott seront-ils dans le film?

– Oui, tout à fait, absolument, les cent cinquante acteurs des six livres télés et des centaines d’heures vidéos seront tous là. Ils auront même une réplique chacun. Bon assez courte par contre. Va falloir que ça dépote pour que tout le monde puisse en placer une parce que même à une minute la réplique, ça va nous faire déjà un film de plus de deux heures trente. Rassurez-vous par contre le roi Arthur en aura deux. C’est le minimum que je pouvais faire quand même. Une autre question peut-être?

– Elle est où la poulette?

– Ah voilà! Enfin, on sent que vous retombez enfin sur vos pattes. Vous dansez?

– Non désolé. Jamais entre les repas.

– Dommage, ça aurait pu être sympa de se faire un p’tit Moon walk.

Mais allons, freinons là! Ne cédons pas à la facilité de se gausser. Le journaliste voulait surement savoir quels personnages clés on allait retrouver dans le film et soutirer quelques infos en posant la question à l’envers. A son grand dam, il fit choux blanc mais nous le remercions quoiqu’il en soit de cette interview qui, bien que publiée ici avec quelques retards, apporte son lot de vraies bonnes nouvelles pour la suite de Kaamelott et de la légende du roi Arthur, façon d’Alexandre Astier. Rassurez-vous, par contre, de notre côté, leçon bien apprise, nous avons, depuis, news_kaamelott_trilogie_le_film_resistance_interview_alexandre_astiercherché sans relâche tel le courageux teckel explorant avec frénésie le terrier du lapin s’il y avait des nouvelles plus fraîches et point n’en avons trouvé, hormis la petite phrase de l’excellent François Rollin (le roi Loth dans Kaamelott) datant de quelques jours et qui confirme les démarrages de tournage autour des débuts 2017. Il a même ajouté qu’il était vraisemblable qu’il en fasse partie. Tant mieux que serait le royaume de Logres sans ce traître né et cet inlassable comploteur. Une autre nouvelle datant de deux jours confirme également que le tournage du film devrait démarrer cet hiver. Le sujet est donc bien plus chaud que jamais!

Pour ceux qui ne connaissent pas encore Kaamelott, les cours de rattrapage sont ici. Vous y trouverez aussi toutes les infos pour vous procurer cette excellentissime oeuvre d’Alexandre Astier autour de la légende du roi Arthur et des preux chevaliers de la table ronde. Pour le cas où vous soyez passés à côté au moment de sa diffusion télévisuelle, il y a quelques années, n’ayez aucune crainte, il ne sera jamais trop tard, c’est absolument indémodable.

Une belle journée à tous!

Fred
pour moyenagepassion.com
« L’ardente passion, que nul frein ne retient, poursuit ce qu’elle veut et non ce qui convient. » Publiliue Syrus  Ier s. av. J.-C

Festival médiéval ce week end: les 33èmes médiévales de Provins

proving_ville-historique_histoire_medievale_festival_festivites_moyen-age
Sujet :
 festival, les  médiévales de Provins, divertissement sortie, lieux d’intérêt,
Lieu : Provins, haut site historique, patrimoine mondial de l’UNESCO
Dates: Samedi 11 et Dimanche  12 juin 2016

Bonjour à tous!

S_lettrine_moyen_age_passioni vous avez un peu de temps pour vous détendre cette fin de semaine et que vous êtes autour de Paris, la cité de Provins vous propose ses 33e médiévales, un festival de taille à ne pas manquer pour célébrer le monde médiéval à moins d’une heure de distance de la Capitale.

festival_medieval_provins_lieu_d-intere_patrimoine_historique_moyen-age

Les 33e Médiévales de Provins :
Un festival intense et ambitieux

A_lettrine_moyen_age_passionu programme: fête dans la joie et immersion dans le moyen-âge réaliste ou imaginaire récrée par la ville de provins pour deux jours pleins de festival: concerts et ripailles, reconstitutions historiques, jeux, gastronomie, découverte de la vie quotidienne médiévale, ateliers participatifs (forge, cuisine, tissage, cuir, etc). art du rue, danses médiévales et animations à ne plus les compter. Il y aura même de nombreux campements à thème (tir à l’arc, escrime médiévale, enluminure, cuir, vikings,…) dont un sur le thème de Thibaut IV de festival_medieval_voyage_patrimoine_france_historique_medievales_provinsChampagne ou Thibaut le chansonnier, roi troubadour de Navarre et comte de Champagne dont nous avons déjà eu l’occasion de vous parler à plusieurs reprises sur ce site.

Du côté spectacles de rue et animations, le festival vous régalera encore de théâtre comique autour de la légende d’Arthur et des chevaliers de la table ronde (Compagnie Crealid), de spectacles équestres à la poursuite de la légende des chevaliers et bien sûr de nombreux troubadours, jongleurs, équilibristes et autres saltimbanques venus pour ravir vos sens et vous transporter quelques sept ou huit siècles en arrière. La très joyeuse et dynamique compagnie  Gueule de Loup sera aussi sur place et il y aura encore, provins_festival_medievales_33_lieux_interets_moyen-agedes  caravanes de marchands venues de pays lointains qui déambuleront dans la ville; vous pourrez même d’ailleurs vous essayer à des balades à dos de chameaux  si le coeur vous en dit!

Bref, j’en passe, mais une chose est sûre quand Provins se met à l’âge médiéval, tout est fait pour que vous y trouviez votre plaisir et votre divertissement. Sachez encore que des navettes gratuites sont organisées dans la ville, tout au long des deux jours du festival pour vous faciliter les accès à toutes ces réjouissances. Pour plus de détail le programme des festivités des 33e médiévales de Provins est ici. Vous pouvez aussi consulter le site web des 33e médiévales ici.

festival_medievales_provins_patrimoine_histoire_medievale_moyen_age

La ville de Provins
Au coeur de l’histoire médiévale

D_lettrine_moyen_age_passionotée d’un très beau patrimoine historique et médiéval, la ville de Provins a conservé, à ce jour, près de soixante monuments historiques classés ou inscrits au registre du patrimoine. Elle peut être, à juste titre, considérée comme une véritable témoin de l’histoire de l’architecture militaire, civile et religieuse et de l’Histoire de France mais aussi de l’Europe commerciale et marchande. De fait, en 2001, la valeur historique de monde_medieval_provins_moyen-age_ville_patrimoine_mondial_unescola ville à été reconnue mondialement puisqu’elle a été classée sur la liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

Provins a vu passer plus d’un personnage illustre de l’Histoire de France. Clovis  s’empara de son Castrum Romain à la fin du Ve siècle et plus tard, on sait que Charlemagne y envoya ses « missi dominici », hauts fonctionnaires royaux très proches du roi que ce dernier mandait dans les points les plus importants du royaume afin d’en contrôler la bonne marche.

La majestueuse tour César de Provins, élevée sur une motte artificielle et datant du XIIe siècle
La majestueuse tour César de Provins, élevée sur une motte artificielle et datant du XIIe siècle

Plus tard et dès l’an mille, la ville s’impose comme un carrefour commercial de première importance. L’économie y sera florissante et elle attirera alors à elle de nombreux habitants et marchands. Durant le XIIIe siècle, on fortifiera la ville en y faisant construire des remparts de plus de cinq kilomètres de long pour protéger ses gens et ses richesses. Bénéficiant  de la protection des comtes de Champagne, la ville connaîtra également le très célèbre roi guerrier troubadour, Thibaud le Chansonnier ou Thibaud IV de
Champagne, vassal de Philippe Auguste et de Saint Louis, dont nous vous parlions  plus haut  dans cet article..

festival_monde_medieval_provins_histoire_moyen-age_remparts_fortifications
Les Hauts remparts de la ville, témoin de l’opulence économique de Provins au XIIIe siècle

Provins sera alors devenue une ville de majeure importance avec plus de 80 000 habitants ce qui en fera la troisième ville de France et les célèbres foires de Champagne du XIIe et XIIIe siècles consacreront encore son grand renom.  En 1429, la ville verra aussi Charles VII et sa cour, en compagnie de Jeanne d’Arc, communier ensemble autour provins_patrimoine_histoire_france_medievale_Collégiale_Saint_Quiriaced’une messe dans son église du XIIe siècle, la collégiale Saint-Quiriace (photo à droite).  A la fin du XVe siècle, le roi Louis XI dit le Prudent, visitera même la ville.

Quand il s’agit de faire revivre et d’animer sa propre Histoire. la ville de Provins n’en est pas à son galop d’essai et loin de là. Elle propose en effet, tout au long de l’année, de nombreux événements et visites de ses monuments ou de ses rues, à la découverte de son patrimoine et, pour ce qui nous intéresse, de la période médiévale de son Histoire. Avec les 33e médiévales, l’ambition est clairement de faire de cet événement l’un des plus grand festival de France sur le moyen-âge. Nul doute qu’avec l’expérience acquise, les efforts fournis, la qualité patrimoniale et monumentale de cette belle ville, et encore l’exceptionnel programme des festivités, le pari sera réussi. Alors, encore une fois, si le coeur vous en dit, voilà une très belle sortie pour égayer cette fin de semaine et la finir dans la joie!

Une merveilleuse journée à tous et, par dessus tout, joie et longue vie!

Fred
Pour moyenagepassion.com
« A la découverte du monde médiéval sous toutes ses formes »

Umberto Eco et le nom de la rose

roman_aventure_medieval_le_nom_de_la_rose_umberto_eco« Les livres ne sont pas faits pour être crus, mais pour être soumis à l’examen. Devant un livre nous ne devons pas nous demander ce qu’il dit mais ce qu’il veut dire, idée fort claire pour les vieux commentateurs des livres saints. »

Le Nom de la rose. Extrait roman d’aventure médiéval.  Umberto Eco (1932-2016 rip).

salvatore_heretique_bernard_gui_nom_de_la_rose_monde_medieval

Troubadour: une version musicale de la complainte du prisonnier de Richard d’Angleterre

toubadour_trouvere_musique_poesie_monde_medievale_moyen-ageSujet : musique médiévale, troubadours, trouvères, complainte du prisonnier
Période ; moyen-âge central
Titre :  Ja nuns hons pris.
Auteur : Richard Coeur de Lion
Interprète : inconnu

Bonjour à tous,
N_lettrine_moyen_age_passionous n’avons pu encore retrouver l’interprète de cette pièce de musique médiévale, aux belles notes en cascade. C’est visiblement encore et d’oreille, une autre libre adaptation  sur un tempo plutôt allegro et à la mandoline de la complainte du prisonnier que le roi  Richard Coeur de enluminure_miniature_monde_medieval_richard_coeur_de_lion_poete_troubadour_musiqueLion avait composé dans les geôles de Hongrie. (ci-joint portrait du roi d’Angleterre, manuscrit du XIIe siècle)

En tout cas, si ce n’est pas ça, cela y ressemble fortement. Si vous en connaissez l’interprète, n’hésitez pas à commenter! De notre côté, nous continuons de chercher.

Une belle journée!
Fred
pour moyenagepassion.com
« L’ardente passion, que nul frein ne retient, poursuit ce qu’elle veut et non ce qui convient. » Publiliue Syrus  Ier s. av. J.-C

Ballade du tournoi d’Eustache Deschamps, poésie médiévale du XIVe siècle

chevalier_tournoi_poesie_medievale_eustache_deschamps_codex_manesseSujet : poésie médiévale, auteur, poéte, chevalier, chevalerie, tournoi, poète satirique.
Période : moyen-âge tardif, XIVe siècle
Auteur : Eustache Deschamps (1346 -1406)
Titre : Ballade. Au tournoi
Ouvrage : Poésies morales et historiques d’Eustache Deschamps, par Georges Adrien Crapelet, 1832

Bonjour à tous,

N_lettrine_moyen_age_passionous avons déjà posté, il y a quelques temps ici, un premier article sur Eustache Deschamps, dit Morel (et non l’inverse), cet auteur très particulier du XIVe siècle que l’on met volontiers en droite ligne d’un Rutebeuf et en parenté d’un François Villon pour sa verve et ses productions satiriques mais aussi, en référence à Villon, pour ses ballades, genre qu’il affectionne particulièrement et dont on lui attribue de l’avoir fait évoluer.

Même s’il fréquente de près la cour et les rois, en étant à leurs services (voir article précédent sur cet auteur), Eustache Deschamps
n’hésite jamais, en effet, à s’adonner à l’art de la critique morale, religieuse ou Les tournois de chevaliers au XIII, XIVe siècle (codex Manesse, Allemagne)politique, et pour tout dire à la poésie satirique ce qui lui vaudra, d’ailleurs et à plusieurs reprises, de se faire quelques ennemis et d’essuyer quelques déboires puisqu’on cherchera à l’éloigner des couloirs du pouvoir. On y parviendra d’ailleurs pour un temps au moins; nul doute que la satire ne paye pas et ne fait jamais bon ménage avec le pouvoir. 
Voici ce que nous dit G.A Crapelet dans son ouvrage du XIXe siècle sur le poète :

« La hardiesse des pensées est surtout remarquable chez Eustache Deschamps et lui a valu de longues inimitiés qui lui ont fermé le chemin de la fortune et les faveurs de la cour, qu’il ne cesse pourtant de réclamer dans ses ballades pour ses longs et loyaux services. »
Citation de Georges Adrien Crapelet, Opus cité

Pour ses témoignages, pour son regard acerbe et sa langue déliée, autant que pour ses apports largement reconnus sur l’art poétique et en stylistique, Eustache Deschamps reste, sans conteste, un poète et un auteur médiéval à redécouvrir. A noter que sa longévité et le fait qu’il écrivit sans relâche, lui ont permis de nous léguer un oeuvre conséquente de plus de 80 000 vers et de nombreux textes précieux sur le monde médiéval.

Ballade Au tournoi, d’Eustache Deschamps
Les paroles en vieux français

A_lettrine_moyen_age_passion
ujourd’hui, cette poésie médiévale que nous présentons de lui nous replonge dans l’ambiance des tournoi_chevalerie_monde_medieval_eustache_deschamps_poesie_balladetournois de chevaliers, avec les espoirs d’y gagner honneur, gloire et avec tout cela, d’y  conquérir le coeur de belles demoiselles. Cette ballade a été écrite pour un tournoi ayant eu lieu près de Paris, à Saint-Denis pour être plus précis, au début du mois de mai 1389 (ci-contre les tournois au XIIIe et XIVe, enluminure Codex Manesse, Allemagne, 1310-1340).

Comme on se rapproche déjà considérablement de notre français moderne, je n’ai pas annoté ou adapté ce texte qui se comprend, il me semble en tout cas, très bien.

Armes, amours, déduit, joye et plaisance,
Espoir, desir, souvenir, hardement,
Jeunesce aussi , manière et contenance ,
Humble regart trait amoureusement ,
Genz corps , joliz , parez très richement ,
Avisez bien ceste saison nouvelle ,
Ce jour de may , ceste grant feste est belle
Qui par le Roy se fait à Saint-Denys ;
A bien jouster gardez vostre querelle
Et vous serez honnorez et chéris.

Car là sera la grant biauté de France ,
Vint chevaliers, vint dames ensement,
Qui les mettront armez par ordenance
Sur la place toutes d’un parement,
Le premier jour ; et puis secondement
Vint escuiers chascun sa damoiselle ,
D’uns paremens joye se renouvelle ;
Et là feront les héraulx pluseurs cris
Aux bien joustans; tenez fort vostre selle ,
Et vous serez honnorez et chéris.

Or y perra qui bien ferra de lance ,
Et qui sera de beau gouvernement
Pour acquérir d’Amour la bienvveillance ,
Et qui durra ou harnois longuement ;
Cilz ara los, doulz regart proprement
Le monsterra; Amour, qui ne chancelle,
L’enflambera d’amoureuse estincelle.
Honneur donrra aux mieulx faisans les pris ;
Avisez tous ceste doulce nouvelle,
Et vous serez honnorez et chéris.

Envoi

Servans d’amours , regardez doulcement
Aux eschaffaux anges de paradis,
Lors jousterés fort et joyeusement ,
Et vous serez honnorez et chéris.

Codex Manesse, Manuscrit, XIVe siècle.
Codex Manesse, Manuscrit, XIVe siècle.

 

 

 

 

 

 

 

En vous souhaitant une belle journée à tous, mes amis, Longue vie!

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du monde médiéval sous toutes ses formes

La conduite de l’Etat suivant Saint Louis: citation extraite du testament de Louis IX à son fils

saint_louis_testament_citations_medievales« Cher fils, je t’enseigne que tu aies une solide intention, que les deniers que tu dépenseras soient dépensés à bon usage et qu’ils soient levés justement. Et c’est un sens que je voudrais beaucoup que tu eusses, c’est-à-dire que tu te gardasses de dépenses frivoles et de perceptions injustes et que tes deniers fussent justement levés et bien employés-et c’est ce même sens que t’enseigne Notre Seigneur avec les autres sens qui te sont profitables et convenables. »
Citation médiévale; Louis IX, Saint-Louis, extrait de son Testament à son fils, 1270

 V_lettrine_moyen_age_passion copiaoilà une citation d’un roi de France à son fils, que nous aimerions voir au fronton des Etats et sur lesquels devraient s’engager tout politique du monde moderne. L’Histoire elle, en tout cas, ne l’a pas oubliée.

Elle est extraite du testament de Saint Louis à son fils, le futur roi de France, Philippe III le Hardi. C’est un document empreint aussi d’une grande dévotion que l’on cite souvent chez les chrétiens, mais citations_medievales_testament_de_saint_louis_louis_ix_philippe_le_hardirien d’étonnant bien sûr. Enfant d’un moyen-âge profondément chrétien, Louis IX était, en effet, un roi très pieu dont la vie prenait, en bien des aspects, exemplarité sur celle du Christ. (ci contre le testament de Saint Louis, Annales nationales). 

Quoiqu’il en soit et que l’on soit ou non chrétien, on trouve dans ce testament du roi de France, des paroles de sagesse et de belles idées qui contrebalancent, à elles seules, avec quelques idées reçues sur un moyen-âge sans loi et sans valeur, qu’en dehors de cercles d’historiens et de passionnés de ces questions, on ne semble généralement pas très prompt à déconstruire. Dommage! Le monde moderne aurait peut-être quelques bénéfices à s’inspirer de certaines d’entre elles.

A la découverte du moyen-âge sous toutes ses formes