Archives pour l'étiquette Eric Fraj

Eric Fraj, Pauvre Rutebeuf en Catalan et quelques mots sur la langue catalane

rutebeuf_troubadour_medieval_musique_moyen_age_passionSujet : poésie médiévale, chanson, complainte, catalan, langue catalane
Période : moyen-âge central, XIIIe
Titre
: Pauvre Rutebeuf,  Complainte
Auteur : Rutebeuf  (1230-1285), Léo Ferré.
Interprète : Éric Fraj
Album : Arranca-me (2014)

Bonjour à tous,

D_lettrine_moyen_age_passionans les  diverses versions que nous avons déjà postées ici de la complainte de Rutebeuf de Léo Ferré en voici une qui nous donne l’occasion d’écouter un peu de poésie d’inspiration médiévale en catalan. Nous en profitons aussi pour toucher un mot de cette langue qui s’enorgueillit d’une histoire de plus de 1000 ans et qui continue de connaître un destin particulier que bien des catalans ont à coeur de continuer de faire vivre.

Pauvre Rutebeuf de Léo Ferré en catalan

Eric Fraj, auteur compositeur interprète

File:Eric Fraj2.jpg

N_lettrine_moyen_age_passionous devons cette très belle interprétation  à Eric Fraj, un artiste qui chante en Occitan, en français, en Castillan, mais aussi en Catalan, comme ici. Actif dans le domaine de la diffusion de la langue occitane, qui est une de ses langues de coeur, il a monté de nombreux spectacles originaux, mixtes au niveau des langues et il a même, au début des années 2000, incarné le troubadour occitan Jaufre Rudel dans un spectacle vivant qui retraçait des épisodes de la vie de l’artiste médiéval. Pour le reste, quand Eric Fraj ne chante pas l’occitan, il l’enseigne, comme la philosophie, dans un lycée de la région de Toulouse.

Voici une belle vidéo qui permet d’en savoir un peu mieux sur l’univers de cet artiste à la trajectoire unique entre catalan, occitan et français.

Cette belle interprétation de la complainte de Rutebeuf de Léo Ferré est tiré de son album Arranca-Me, sorti en 2014 et dont il nous parle dans cette vidéo.

poesie_medievale_leo_ferre_eric_fraj_catalan_langue_catalane_moyen-age_central

Pauvre Rutebeuf, paroles et
adaptation en catalan de Eric Fraj

Els meus amics on han passat,
Els que tenia al meu costat
I que estimava ?
I tot d’un cop s’han escampat ;
Amb un sol buf de tramuntana,
l’amor és morta…

Són amistats que el vent emporta,
I en feia molt davant ma porta ;
Se’ls va emportar…

Un vent dolent qu’arbres despulla,
Les branques ja no tenen fulla
Sense anar a terra.
Una misèria que em desferra,
De tot costat me fa la guerra,
L’hivern m’aterra…

No val la pena que faci esment
De ma vergonya i mon torment,
De cap manera…
Els meus amics on han passat,
Els que tenia al meu costat
I que estimava ?

I tot d’un cop s’han escampat ;
Amb un sol buf de tramuntana,
L’amor és morta…
Un mal ja no vé mai tot sol
I tot el que porta el seu dol
M’ha ben desfet…

Pobres sentits, pobre memòria,
M’ha donat Déu el rei de glòria
I pobre renda…
I dret al cul quan bufa el vent
M’agafa el vent i el seu torment,
L’amor és morta…

Són amistats que el vent emporta
I en feia molt davant ma porta,
Se’ls va emportar.

Concernant cette complainte de Rutebeuf, revisité par Léo Ferré, nous lui avons déjà dédié plusieurs articles que vous pouvez valablement consulter. Aussi, descendons sans attendre vers le sud des terres de France et  longeons la côte de Perpignan et du Languedoc jusqu’à Barcelone, aux Baléares ou à Valencia pour partir à la rencontre de la langue catalane.

Le catalan, une langue à part entière parlée et formée depuis le moyen-âge central

P_lettrine_moyen_age_passion copiaour ceux qui ne sont pas familiarisés  avec la langue catalane, vous y trouverez, en tendant l’oreille, une proximité indéniable avec le français, le provençal, le latin et même certains mots d’italien.  Comme toutes les langues romanes, elle est née du latin qu’on parlait sur les terres romanisées durant le haut moyen-âge.  En l’écoutant, nos oreilles profanes pourraient être tentées quelquefois de la considérer  comme un patois tant ses accents peuvent nous faire penser à certaines dialectes  provençaux de nos terroirs, mais cela est une erreur qui n’en finit pas de déplaire aux catalans et à juste raison.  Le catalan est, en effet, une langue à part entière et pas une forme dialectale dérivée du français ou de l’espagnol. Elle existait déjà dans sa forme établie au Xe siècle quand, de son côté, l’Oil balbutiait encore et  continuait de muer en ce qui allait devenir le français.

catalan_langue_rutebeuf_moyen-age_central

Les origines: ibéro-romanes ou gallo-romanes ?

C_lettrine_moyen_age_passiononcernant l’origine du Catalan, un débat existe entre les linguistes, qui est, tout de même, relativement tranché. Le Catalan faisait-il partie du berceau occitan et de la famille des langues en provenance de l’héritage gallo-romain, duquel il se serait différencié ou était-il déjà une langue d’origine différente ?  Les linguistes catalans ont définitivement opté pour cette dernière option, en rattachant la langue catalane au berceau Ibérico-roman septentrional, ce qui la différencierait indéniablement de l’Occitan qui lui est issu du berceau dialectal gallo-roman méridional. Cette théorie, a semble-t-il rallié la plupart des linguistes, même si certains continuent d’attribuer au catalan, une origine gallo-romane qui en langue_catalane_pauvre_rutebeuf_leo_ferre_eric_fraj_version_catalaneferait une forme de la langue occitane. Au niveau écrit, elle ressemble en bien des points au français, mais au niveau de sa prononciation elle se rapproche bien plus de l’espagnol.

Au niveau historique, les proximités politiques et linguistiques du Languedoc et de la Catalogne ne suffirent pas à résister à l’emprise des rois et à constituer ce qui aurait peut-être pu devenir, dans le courant du moyen-âge central, un état à part entière. Les deux provinces se retrouvèrent, en effet, bientôt rattachées à des blocs différents, France d’un côté et Espagne de l’autre, au moment où les couronnes d’Europe exerçaient de fortes pressions militaires et politiques et cherchaient à renforcer leur pouvoir en étendant leur hégémonie territoriale. Elles finirent donc par se différencier et une partie de la Catalogne se retrouva même du côté de la frontière française. ( voir article sur Perpignan la Catalane)

catalogne_catalan_langue_catalane_moyen-age_central_origine

A_lettrine_moyen_age_passion ce jour, toutes provinces confondues, le catalan est parlé par plusieurs millions de personnes entre la France, la péninsule ibérique et la Sardaigne. Certaines sources indiquent  des chiffres dépassant les 10 millions. Province autonome espagnole, la Catalogne offre un large soutien au catalan qui est reconnu langue officielle de la province. Ses habitants le parlent depuis des siècles et se le transmettent comme une langue maternelle depuis des générations. La langue est aussi la langue officielle de la province d’Andorre. A travers leur langue, les catalans défendent à la fois une identité, une culture et une Histoire, et même si, officiellement, vous vous trouvez en Espagne, vous êtes d’abord en Catalogne.

 En vous souhaitant une belle écoute et une très belle journée.

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du moyen-âge sous toutes ses formes.