Archives pour l'étiquette événement médiéval

Agenda : un beau festival du livre médiéval et de l’imaginaire à Châteaugiron

blason_armoirie_heraldique_chateaugiron_bretagne_festival_livre_medieval_et_imaginaireSujet ;  agenda médiéval, salon, livre médiéval, heroïc fantasy, médiéval fantaisie, médiéval fantastique
Nom:  Les enchanteurs, festival du livre médiéval et de l’imaginaire
Lieu : Châteaugiron, Ille-et-Vilaine, Bretagne
Dates : les 25 et 26 novembre 2017

Bonjour à tous,

U_lettrine_moyen_age_passionn très bel événement est à retenir, cette fin de semaine, sur l’agenda médiéval pour tous ceux d’entre vous qui se trouvent en Bretagne : le 6e Festival du livre médiéval et de l’imaginaire, à Châteaugiron.

Organisé par la communauté de communes du pays de Châteaugiron entourée de nombreux partenaires, ce festival recevra durant tout le week end en les murs de son château mais aussi autour, de nombreux auteurs et créateurs. Au delà de cet aspect salon, il promet encore de très belles animations thématiques autour  du monde médiéval et de l’imaginaire.

Avant de poursuivre et au titre de ces partenaires privilégiés, mentionnons ici que l’événement compte le Centre de l’Imaginaire agenda_festival_medieval_livre_moyen-age_imaginaire_fantastique_legendes_bretonnes_chateaugiron_bretagneArthurienInstallé au coeur de la forêt de Brocéliande, ce dernier propose à l’année de nombreuses animations de qualité autour de la célèbre légende du Graal et des chevaliers de la table ronde et il sera présent, tout au long de ce week end sur le site, aux côtés d’autres artistes et compagnies médiévales.

Moyen-âge historique ou plus fictionnel et rêvé, il sera donc question durant ces  deux jours à Châteaugiron, d’approcher ces deux univers mais, vous le savez, tous les moyen-âge(s) nous interpellent ici a fortiori quand la rencontre s’annonce de qualité.

Le programme des réjouissances

P_lettrine_moyen_age_passion copiaour cette 6eme édition, la Nature sera à l’honneur. Nature nourricière et domestiquée, sans laquelle même le plus urbanisé des hommes ne saurait survivre, c’est ici plus favorablement la Nature rêvée qui sera invitée,  celle qui sait se parer des plus profonds mystères pour inspirer les contes les plus merveilleux et la littérature. (Ah ! Quel lecteur de Tolkien n’a marché, au moins une fois à sa suite et avec délice, sur le sol moussu d’une forêt profonde,  à la rencontre des Elfes ? )

Auteurs, illustrateurs, photographes 

festival_salon_livre_medieval_animations_fetes_moyen-age_historique_fantastique_chateaugiron_bretagneDu roman ou de la BD historique, aux genres les plus fictionnels et fantastiques, en passant même par l’archéologie médiévale, ils seront plus de vingt-huit auteurs et créatifs à Châteaugiron, ce week end pour répondre aux questions des visiteurs et dédicacer leurs oeuvres.

Amour et célébration du livre obligent, le festival sera aussi l’occasion de riches rencontres littéraires autour de l’Histoire, de la nature, ou du thème du héros dans la littérature fantaisie ou fantastique.  Du côté des créations graphiques et visuelles, On notera  encore trois belles expositions dont une du photographe Philippe Manguin sur la forêt de Brocéliande.

Animations médiévales, théâtre, contes, danses, musiques & farces

En dehors des livres, le grand divertissement ne sera pas en reste puisque le festival lui ménage une large place : spectacles équestres, musiques médiévales et danses anciennes, parades déambulatoires et festives, défilé de costumes sur le thème « Natures extravagantes », contes en continu autour de Brocéliande, scénettes et théâtre humoristiques ( il y aura même des farces du XVIe en français ancien ), visite guidée et animée des rues de la ville sur les pas d’un « veilleur de nuit » qui vous ménagera bien des surprises, et ce ne sont là que quelques unes  des réjouissances et festival_salon_livre_medieval_animations_moyen-age_historique_fantastique_chateaugiron_bretagnedes animations prévues!

Pour les plus actifs et prompts à l’exercice, il y aura aussi du tir à l’arc, de l’accrotour et un tournoi de « TrollBall », mélange de jeu de rôle grandeur nature et de sport.

Marché médiéval et Ripailles « tavernicoles »

Côté emplettes, l’événement propose un marché médiéval et du côté gastronomique, les affamés trouveront largement de quoi ripailler auprès des maîtres queux, crêpiers, rôtisseurs ou vendeurs de bière et d’hypocras, venus pour l’occasion.

Télécharger le programme complet du Festival du livre médiéval et imaginaire 2017.

Consulter le site officiel  –  Rejoindre la page FB de l’événement

En vous souhaitant une belle journée et un excellent festival à Châteaugiron, si vous avez l’opportunité de vous y rendre.

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du monde médiéval sous toutes ses formes.

Hildegarde de Bingen et le rire de la rate, par Frédéric Rantières

hildegarde_de_bingen_sainte_visions_mystique_chretienne_moyen-age_central_enluminureSujet : musique médiévale, chants, visions, mystique chrétienne, moyen-âge chrétien. rire, médecine médiévale, conférence.
Période : 
moyen-âge central, XIIe 
Auteur : 
Hildegarde de Bingen (1098-1179)
Ensemble: Vox in rama
Evénement : Vox Sanguinis
, mystère médiéval sur la vie, les visions & les chants d’Hildegarde, conférences et ateliers

Bonjour à tous,

A_lettrine_moyen_age_passion la faveur du spectacle musical ou plus exactement du Mystère Vox Sanguinis de l’ensemble Vox In Rama autour d’Hildegarde de Bingen qui sera donné plusieurs fois ce mois de novembre, nous avons le grand plaisir de publier, aujourd’hui, un article de la main même de son directeur artistique, Frédéric Rantières, qui se trouve être, en plus d’un artiste et chanteur accompli, docteur en anthropologie religieuse et histoire des religions, mais encore versé (tout autant que passionné) dans le domaine de la musicologie médiévale.

En relation avec le spectacle autour d’Hildegarde, mais aussi des conférences ou ateliers qu’il donnera sur le sujet,  il nous invite  ici à considérer le « rire » dans une perspective historique, médiévale et médicale, à la lumière de différents auteurs mais également des conceptions de l’abbesse et sainte rhénane du XIIe siècle. Nous lui cédons donc la place, non sans vous rappeler avant cela, les dates des différents événements proposés dans le courant du mois de novembre par l’Ensemble Vox in Rama et son directeur autour des visions et des chants d’Hildegarde de Bingen.

deco_frise

VOX IN RAMA – SPECTACLES, CONFERENCES & ATELIERS
autour d’Hildegarde de Bingen

Lundi 6 novembre à 20h,
Espace le Moulin, Paris 5e

Conférence didactique de F. Rantières sur le chant de l’abbesse
Présentation et réflexion sur le thème – écoute commentée de chants d’Hildegarde de Bingen  Renseignements & réservations

Vendredi 17 et samedi 18 novembre à 20h,
Paris 5e – église évangélique Saint-Marcel

Nouvelles représentations du Mystère Vox Sanguinis sur les chants et les Visions d’Hildegarde de Bingen
Version augmentée du spectacle du mois de mai avec atelier de chant à 18h (sur réservation)  Renseignements & réservations

Dimanche 19 novembre à 15h30
Basilique de Longpont-sur-Orge

Représentation du Mystère Vox Sanguinis sur les chants et les Visions d’Hildegarde de Bingen
Version augmentée du spectacle du mois de mai Renseignements & réservations

deco_frise

Hildegarde de Bingen et le rire de la rate
Par Frédéric Rantières

Redécouvrir les dimensions spirituelles et thérapeutiques du rire au Moyen Âge

L_lettrine_moyen_age_passion’époque contemporaine assimile un peu trop systématiquement le rire au divertissement et, à son corollaire, la dérision, ce qui est dommageable pour nous au moins en deux points : comme tout amalgame, la confusion établie entre deux termes distincts entraîne inévitablement une réduction du sens de la langue, et qui plus est, pour les acceptions de ce mot très ancien, en déforme notre appréhension. Plus grave, la conséquence de ce processus affecte notre sens de la psychologie qui se trouve alors amoindri, perdant ainsi la capacité naturelle de voir, à travers cette manifestation par trop banalisée aujourd’hui, ses aspects sainte_hildegarde_de_bingen_mystere_medecine_mystique_medievale_moyen-age_chretienrévélateurs d’une personnalité, d’un caractère et d’un tempérament, comme a su si bien nous le transmettre une Hildegarde de Bingen (1098-1179) et d’autres « sachants » des temps anciens.

Le rire est en effet un symptôme pour l’abbesse, ce qui n’est pas nouveau, car il est considéré depuis la fin de l’Antiquité au même titre que la toux, les larmes, les diverses sortes de douleurs, d’exsudations, de sécrétions, etc., entrant dans la complexion d’un être en révélant l’équilibre subtil de ses humeurs. La prise « au sérieux » du rire est à ce point essentielle qu’elle permet de rentrer de manière plus organique dans « le terrain » d’un déséquilibre causant une maladie. Au lieu de l’ignorer, le thérapeute, pour une approche plus complète de l’homme, devrait alors, à en croire les sources anciennes, prêter attention à la manière dont ce dernier rit, pour en tirer des signes qui pourraient l’aiguiller vers l’origine de sa pathologie. Pour ce faire, il doit être guidé par une connaissance non seulement médicale mais aussi spirituelle des organes.

Le siège du rire est la rate

E_lettrine_moyen_age_passionn Occident, l’idée selon quoi le rire est un symptôme est avérée par le savant Quintus Serenus Sammonicus (fin du IIe-début du IVe siècle ?), qui dans son Liber medicinalis le relie au gonflement de la rate :

« La tuméfaction de la rate est dangereuse et pourtant elle provoque un rire absurde qui me semble voisin de celui qu’engendre la plante de Sardaigne [il s’agit de la sardonie, une variété vénéneuse de renoncule qui provoque un contraction des muscles du visage] qui mêle des rires sans raison [le fameux rire sardonique] à de malheureuses destinées. On dit que son ablation supprime le penchant à l’hilarité et impose un front sévère pour le reste de la vie » (Quintus Serenus, Liber medicinalis, Dr Roger Pépin, Presses universitaires de France, 1950, XXII, Pour guérir la rate, 25-30, p. 25)

rire_sardonique_moyen-age_medecine_medievale_hildegarde_de_bingen( renoncule scélérate, la Sardonia des Romains qui donna son origine à l’expression rire sardonique)

La relation que le médecin peut établir entre la tuméfaction de la rate et le rire qu’elle provoque fait de ce dernier un symptôme à même de lui indiquer un disfonctionnement de l’organe.  Cette croyance remonte en vérité à Pline l’Ancien (23-79 ap. JC), qui, dans son Histoire naturelle, rapporte entre autres qu’un rire immodéré est fonction de la taille de la rate (chap. XI, lxxx), ce passage étant mieux connu pour la mention de la rate que l’on brûlait chez les coureurs afin d’améliorer leur endurance, d’où viendrait l’expression « courir comme un dératé ». Quant à sa fonction, Platon (428-347 av. JC), dans son célèbre Timée, écrit bien connu au Moyen Âge, l’assigne à celle de nettoyer le foie de ses impuretés :

« Par ailleurs, la constitution du viscère voisin [la rate] et sa situation sur sa gauche [par rapport au foie qui est à droite] trouvent dans le foie leur explication, car ce viscère sert à garder le foie toujours brillant et net, comme un instrument fait exprès pour essuyer un miroir et toujours prêt à ses côtés à être utilisé. Voilà justement pourquoi, chaque fois que des impuretés apparaissent sur le foie, impuretés produites par des maladies qui frappent le corps, la rate les nettoie toutes ; elles sont absorbées par les trous qui parsèment la texture de ce viscère, qui est creuse et exsangue. Par suite, lorsqu’elle se remplit des impuretés qu’elle enlève, son volume augmente, la rate devient grosse et malsaine. Et, à rebours, quand le corps est purgé, elle rapetisse et revient à son volume primitif » (Platon, Timée, traduction de Luc Brisson, 2001, 72c-d, p. 187).

deco_medievale_enluminures_sainte_hildegarde_Hildegarde savait tout cela. Dans son traité de médecine, elle évoque au sujet de l’Adam un lien entre la rate et les rires qu’il émet depuis la transgression du précepte divin dans le jardin d’Éden, les ricanements discordants remplaçant désormais la faculté harmonique innée qui lui permettait, avant sa déchéance, de chanter avec les anges :

« Adam, avant la faute, connaissait le chant des anges et toute sorte de musique, et il avait une voix harmonieuse, comme celle d’un monocorde. À cause de sa faute, causée par la tromperie du serpent, s’est introduit dans sa moelle et sa cuisse une sorte de vent qui se trouve maintenant en tout homme. Sous l’effet de ce vent, la rate de l’homme se dilate, et, dans une manifestation de joie inepte, des ricanements et des éclats de rire en jaillissent » (Hildegarde de Bingen, Pierre Monat, Les causes et les remèdes, Grenoble, Jérôme Millon, 1997, La prudence d’Adam, p. 179).

Notre botaniste, comme tout médiéval, n’ignorait pas non plus le quadruple adage du compilateur Isidore de Séville (560 ?-636), qui dans ses Étymologies affirmait que « c’est avec la rate que nous rions, avec la bile (ou la vésicule biliaire) que nous nous mettons en colère, avec le cœur que nous comprenons et avec le foie que nous aimons » (Étymologies livre XI, i, 127). Au XVIe, le médecin de la Renaissance Laurent Joubert (1529-1582) repartira de ce savoir dans son traité sur le rire à propos des tempéraments mélancoliques :

« Or il etoit bien seant à l’homme, de s’ajouyr & rire : et pource il ha eu la rate fort convoiteuse et rapineuse de cette lie […] Car ayant grand force d’attirer l’humeur melancholique [qui provient de la bile noire], qui d’alheurs et copieus en l’homme, elle ne peut fahlir d’etre bien noire. Donqs tandis que celà se pratique bien, l’homme et plus joyeus : mais si la rate n’attire autant de melancholie […] ou à cause de sa foiblesse […] le sang demeure noir (comme aussi sera la rate) & l’esprit en devient triste. Il echait quelquefois, que à cause des opilacions, la lie qui et attiree & anclose dans la rate, ne se peut libremant vuider. Dontil s’y fait une tumeur dure ; que nous appelons Schyrrhe, menassant d’hydropisie […] Mais que dirons-nous au poëte Quint Serain, qui attribuë à la rate grosse et anflee, la cause de certain Ris ? […] Ha-il point voulu sinifier la manie ou folie, qui procede souvant de la rate mal disposee ? dont grand humeur melancholique monte au cerveau ? Mais celà ne seroit pas le Ris deco_medievale_enluminures_sainte_hildegarde_Sardonien […] » (Laurent Joubert, Traité du ris (facsimilé), Paris, Nicolas Chesneau, 1579, Maxtor, novembre 2014, « pourquoy dit-on que la rate fait rire ? », p. 286-288).

L’auteur, partant de la même source qu’Hildegarde, distingue cependant le rire mortel, le fameux rire sardonique que provoque la plante de Sardaigne, du rire maniaque causé par une rate mal disposée, symptôme très proche de ce dont nous avait parlé Hildegarde. Ce texte ajoute à la vision platonicienne le fait que la rate, lorsqu’elle est en bonne santé, aspire à elle l’humeur noire, ladite mélancolie, qui, telle une lie, encrasse le sang au point de le noircir, assombrissant en conséquence le tempérament tout entier de l’homme. Elle est donc l’organe qui assure bonne humeur, joie et gaité en clarifiant le sang du voile de la bile noire. Sans son aide, l’homme sombrerait assurément dans la mélancolie… C’est d’ailleurs de cette science de la rate que vient le terme « désopilant », tiré de l’expression médicale « désopiler la rate », signifiant littéralement « dégorger la rate » pour mieux libérer le corps de l’humeur noire (Grand dictionnaire étymologique et historique du français, Larousse, 2005, à « désopiler »). On comprend mieux ainsi que l’homme, pour pouvoir rire sainement, doit avoir une rate désobstruée. Mais s’il advient que celle-ci ne soit plus en mesure d’éliminer la bile, alors ce dernier ne sera plus enclin à se réjouir et encore moins à rire…

Le vent du péché envahit aussi la rate

P_lettrine_moyen_age_passion copiaour en revenir à notre abbesse, qui ne manque jamais de ressort, on peut constater, après ce petit périple autour de la rate, qu’elle va beaucoup plus loin que ses propres sources, en ancrant cette connaissance médicale dans l’épisode du dialogue de la Genèse entre Ève et le serpent, comme nous l’avons vu plus haut. Notre médecin médiéval va de surcroît rentrer dans une minutieuse description sur la manière dont le souffle maléfique du serpent parcourt désormais le corps de l’Adam :

« […] Et lorsque l’homme se réjouit des bonnes choses, ou des mauvaises qui lui plaisent, le souffle dont j’ai parlé, sortant de sa moelle, touche d’abord sa cuisse, occupe sa rate, emplit les veines de sa rate, s’étend jusqu’au cœur, emplit le foie, et ainsi pousse l’homme à rire et fait sortir sa voix sous la forme d’un ricanement semblable aux cris des animaux. »

deco_medievale_enluminures_sainte_hildegarde_Elle ajoutera même, au sujet de la rate et de sa relation avec le rire :

« L’homme qui, sous l’effet de ses pensées, est emporté ici et là, facilement, comme le vent, a une rate un peu épaisse, et, pour cette raison, il est facilement dans la joie et rit facilement. Et, de même que la tristesse et la colère affaiblissent l’homme et le dessèchent, de même un rire sans mesure blesse la rate, fatigue l’estomac, et, par le mouvement qu’il crée, disperse les humeurs de façon anormale, dans toutes les directions. » (Hildegarde de Bingen, Pierre Monat, Les causes et les remèdes, Grenoble, Jérôme Millon, 1997, la joie et le rire, p. 180).

Le souffle pervers qui s’est introduit dans Ève durant son entretien avec l’homme-serpent aurait pris racine dans la moelle de l’Adam, s’immisçant dans les organes du corps humain, dès que l’homme tente de se réjouir. Il va alors infester la rate, le cœur et le foie. Le malheureux Adam, pour s’en libérer, n’aurait alors d’autre choix que de ricaner à l’instar d’un animal qui crierait! Mais ensuite, on découvre que le rire peut à son tour blesser la rate. On ne sait plus alors vraiment si c’est la poule qui fait l’œuf, à savoir si c’est la rate tuméfiée qui provoquerait un rire incohérent, ou si c’est plutôt l’œuf qui fait la poule, autrement dit si c’est le rire lui-même qui endommagerait la rate causant alors des ricanements ineptes ? Mais pour comprendre Hildegarde, mieux vaut ne pas trop se cramponner à une logique cartésienne, ce qui serait anachronique, mais plutôt prendre une hauteur de vue qui permette de dégager des axes de réflexion plus élargis. L’idée en effet que le rire puisse être à la fois le symptôme d’un désordre organique de l’Adam, et en particulier de sa rate, ne s’oppose guère pour notre visionnaire au fait qu’il puisse également être la cause de la souffrance de la rate, puisque un rire démesuré peut avoir un effet pervers qui altère la qualité des organes, en dispersant leur énergie, jusqu’à les blesser.

Le rire, s’il est le signe d’une bonne santé de la rate lorsqu’il est modéré, peut donc indiquer dans la médecine ancienne un disfonctionnement de l’organe lorsqu’il devient incontrôlé et, par retour, blesser celle que l’on désignait communément comme étant le siège du rire.

conference_sainte_hildegarde_de_bingen_chant_moyen-age_central_chretien_XIIe_siecleCe sont de telles dimensions de connaissance, où création, âme et corps sont observés dans leurs interactions, qui m’ont poussé à mettre en scène avec l’ensemble médiéval Vox in Rama et la comédienne Marie-Laure Saint-Bonnet le Mystère Vox Sanguinis sur la vie et les visions d’Hildegarde de Bingen. Les textes que je viens de citer dans cet article font notamment l’objet de l’une des dernières scènes du spectacle consacrée à « la voix du premier Adam », afin de redonner aux textes de notre auteure toute leur puissance et d’en partager la saveur avec le public. Cette formidable réflexion de la visionnaire a provoqué chez moi un tel engouement que je lui consacre depuis plus d’un an une conférence sur sa conception de la voix et du chant en lien avec le rire, que je referai encore trois fois entre les mois de novembre et de décembre 2017 sur Paris (renseignements sur www.fredericrantieres.com, à la rubrique « agenda des concerts et conférences ; ou sur www.voxinrama.com pour la conférence du 6 novembre 2017 »).

Je suis heureux de pouvoir à nouveau représenter trois fois sur Paris ce mystère, qui d’ailleurs a connu un franc succès au mois de mai, les vendredi 17 et samedi 18 novembre 2017 à 20h à l’église évangélique Saint-Marcel (Paris 5e) et le dimanche 19 novembre 2017 à 15h30 à la basilique de Longpont-sur-Orge (91) avec une conférence introductive à 14h. Avant les spectacles des 17 et 18 novembre sera proposé au public sur réservation un atelier de chant entre 18h et 19h sur « le rire au moyen âge », en repartant des textes anciens sur le rire.

Lundi 6 novembre 2017 à 20h, j’introduirai les textes du spectacle ainsi que des chants d’Hildegarde de Bingen dans une conférence qui se déroulera à l’Espace le Moulin, Paris 5e.

Frédéric Rantières.
Directeur Artistique de Vox in Rama


Comme indiqué plus haut, pour tout renseignement ou réservation sur l’ensemble de ces événements, n’hésitez pas à consulter le site de l‘ensemble vocal médiéval Vox In rama ou celui de Frédéric Rantières.

Béhourd & Marché médiéval à Tourcoing avec le Tournoi de Flandres 2017

blason_heraldique_tourcoing_evenement_festival_sortie_medievalSujet ;  combat médiéval, béhourd, reconstitution historique, armes, armures anciennes, art martial, tournoi, marché, animation médiévales
Nom: Tournoi International des Flandres
Lieu : Tourcoing (Nord)
Dates : samedi 4 & dimanche 5 nov 2017

Bonjour à tous,

N_lettrine_moyen_age_passionous  avions dédié un article à cet événement l’année dernière et, ce week end, Le Tournoi International des Flandres, accompagné de son marché médiéval, est de retour à Tourcoing. Comme l’année précédente et pour cette seconde édition, c’est encore Sylvain Lienard,  alias Tape-Dur et son équipe les combattants de Béhourd du  Nord Médiéval Full Contact (NMFC)  qui en sont à l’initiative et qui se chargent de son organisation.

Petit rappel sur le béhourd

tournoi_behourd_flandres_tourcoing_agenda_marche_animation_medievale_combat_escrime_anciennePour rappel, concernant  cette  discipline  martial d’inspiration médiévale, le Béhourd consiste, pour ses pratiquants, à s’affronter en individuel, en équipe ou en mêlée, vêtus d’armures  scrupuleusement reconstituées et munis d’armes anciennes, le tout émoussé pour ne pas offrir de tranchant ou de « perçant ». Même si ça n’est pas tout à fait aussi tranquille que du Badminton, la discipline reste très encadrée et il ne s’agit pas de s’écharper non plus; la victoire se tient dans la charge, la percussion,  la capacité à maintenir l’équilibre, et encore une bonne dose de stratégie. (consultez plus d’articles sur le Béhourd).

Le Tournoi des Flandres
et le Nord Médiéval Full Contact

D_lettrine_moyen_age_passionans le paysage du Béhourd français, en plus d’être à l’initiative et l’organisation de ce Tournoi des Flandres, les combattants du Nord Médiéval Full Contact ont déjà largement démontré, par leurs performances, qu’ils étaient parmi ceux sur lesquels il faut compter. D’ailleurs, huit d’entre eux ont été sélectionnés cette année pour représenter la discipline et la France, à l’occasion des championnats du monde de la discipline au Danemark.

behourd_tournoi_flandres_evenement_combat_medieval_tourcoing

Ce week end, à Tourcoing pour ce grand tournoi qui clôt la saison de Béhourd, plus de 135 combattants sont attendus et des équipes en provenance de cinq autres nations. Même s’il reste encore peu connu, le sport bénéficie d’une médiatisation croissante et quelques deux milles visiteurs avaient assisté à l’événement, l’année dernière. Pour cette édition 2017, on espère bien du côté des organisateurs égaler et même dépasser cette fréquentation.  Les hommes du Nord Médiéval Full Contact ont, cela dit, de quoi être optimistes puisque par la qualité des combats présentés mais aussi des animations médiévales proposées et notamment de son marché, ce Tournoi des Flandres a été reconnu par les instances représentatives de la discipline comme l’un des plus beaux tournois de Béhourd en France.  Nous leur souhaitons  de notre côté une très belle réussite !

Retrouvez le FB de l’événement Tournoi des Flandres 2017 ici

Une excellente fin de semaine à tous.

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du monde médiéval sous toutes ses formes.

Le Centre médiéval d’Azincourt à la découverte des hommes d’armes du XVe siècle

azincourt_bataille_guerre_de_cent_ans_histoire_medieval_centre_historiqueSujet :  sortie historique, événement, musée médiéval, chevaliers, homme d’armes, histoire vivante, armure, armement, escrime ancienne.
Période : moyen-âge tardif, XVe siècle.
Lieu : Centre Historique Médiéval d’Azincourt
22, rue Charles VI. 62310 Azincourt
Evénement : l‘homme d’Armes en 1415
Intervenant : Compagnie Genz d’armes 1415
Date : Les samedi 16 et dimanche 17 septembre 2017 de 10h00 à 18h00.

Bonjour à tous,

C_lettrine_moyen_age_passionomme pour faire écho à notre article précédent sur Jean Meschinot poète, ecuyer et gentilhomme d’armes du XVe siècle,  le Centre Historique Médiéval d’Azincourt vous propose, cette fin de semaine, à l’occasion des journées européennes du Patrimoine, un week end complet à  la découverte des chevaliers et des hommes d’armes du XVe siècle.

evenement_agenda_medieval_centre_medieval_historique_azincourt_chevalier_XVe_moyen-age_tardifA cette occasion, la compagnie Genz d’armes 1415 sera sur place pour  présenter la vie quotidienne des combattants du XVe siècle. Ces passionnés de reconstitution historique aborderont entre autres aspects, l’armement offensif et défensif de cette période, les techniques de combat et d’escrime ancienne en usage, mais encore les étapes de l’habillement d’un chevalier.

A l’égal des autres événements présentés par le centre médiéval, ces journées  se présenteront sous la forme de rencontre-ateliers, avec de claires visées de transmission et laisseront une large place aux démonstrations pratiques et à l’interactivité avec le public.

chevalier_XVe_1415_evenement_histoire_vivante_historique_centre_medieval_historique_azincourt_moyen-age_tardif

Genz d’armes 1415,
histoire vivante, passion médiévale & origine de la gendarmerie

C_lettrine_moyen_age_passionréé lors du 600e anniversaire de la bataille d’Azincourt, à l’initiative à la fois du Centre Historique Médiéval et de la Gendarmerie nationale, la compagnie Genz d’armes 1415 se donne pour vocation de présenter au grand public les origines médiévales de la gendarmerie.

Composée au départ de deux membres, eux-même gendarmes de profession et qui incarnaient alors deux personnages historiques tombés à la Bataille d’Azincourt (photo ci-dessous) :  Sire Jehan de Quesnes et le  prévôt des maréchaux Gallois de Fougières,  considéré comme un des premiers gendarmes de l’histoire mort au combat, la troupe comprend aujourd’hui près de 15 membres venus des quatre coins de France et même du Quebec.

Vous l’avez compris, si l’Histoire médiévale est une passion pour cette jeune association fondée en 2015, elle reste aussi une affaire très sérieuse et nous sommes donc ici résolument du côté de « l’Histoire vivante », comprise comme la volonté de restituer un moyen-âge, au plus près de son authenticité. Vous pouvez retrouver plus d’informations la concernant sur leur page Facebook Genz d’armes 1415.

gendarmerie_historique_origine_medieval_genz_armes_1415_azincourt
Aymeric Savary et Kristian Boulinguez, deux gendarmes passionnés d’Histoire médiévale, à l’origine du projet « Gallois de Fougières » et de la troupe « Genz d’Armes 1415 ».

Habitué des rencontres ayant pour thème le  moyen-âge tardif, avec une exigence au plus près du réalisme evenement_agenda_medieval_centre_medieval_historique_azincourt_moyen-age_tardifhistorique, le Centre Médiéval Historique d’Azincourt produit régulièrement des événements de qualité et c’est toujours un plaisir de pouvoir les relayer ici. En voilà donc un de plus pour tous les passionnés de moyen-âge et d’Histoire qui auront la chance  de  se trouver dans la région du Pas-de-Calais, ce week-end.

Pour plus d’informations, vous pouvez contacter directement le centre d’Azincourt  au numéro de téléphone suivant : 03 21 47 27 53 ou par courriel  : courriel_centre_historique_medieval_azincourt_1415_guerre_de_cent_ans

En vous souhaitant une belle journée.

Frédéric EFFE
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du moyen-âge sous toutes ses formes.

Orléans: quatre jours de fêtes historiques et médiévales autour de Jeanne d’Arc

agenda_sortie_historique_festivals_fetes_ripailles_week_end_theme_medieval_moyen-ageSujet : fêtes, festivités médiévales, Jeanne d’Arc, Pucelle d’Orleans, guerre de cent ans, commémoration historique, histoire vivante, défilé, marché, compagnie, troupe médiévale.
Période  : moyen-âge tardif, XVe siècle
Lieu : Orléans (Loiret)
Evénement : fêtes Johanniques, fêtes de Jeanne d’Arc 2017
Dates : les 11,12,13 et 14 mai 2017

« Une enfant de douze ans, une toute jeune fille, confondant la voix du cœur et la voix du ciel, conçoit l’idée étrange, improbable, absurde si l’on veut, d’exécuter la chose que les hommes ne peuvent plus faire, de sauver son pays. »
Jules MICHELET (1798-1874), Jeanne d’Arc (1853)

Bonjour à tous,

O_lettrine_moyen_age_passionn ne célèbre pas Jeanne d’Arc à Orléans depuis près de 587 ans pour se laisser arrêter la 588ième fois par une élection, fusse-t-elle présidentielle. Quelque peu bousculées pour des raisons d’échéancier électoral, les fêtes et réjouissances historiques autour de Jeanne d’Arc se poursuivront donc ce week end sur place, pendant quatre journées complètes.

festivites_marche_fetes_medievale_historique_sortie_agenda_celebration_moyen-age_orleans_jeanne_arc

La commémoration d’une levée de siège et de son héroïne devenue légendaire

I_lettrine_moyen_age_passion copial y a un peu moins de six siècles, celle que l’on avait fini par surnommer la pucelle, libérait la ville d’Orléans du joug anglais et faisait reculer l’ennemi hors de France dans une épopée gravée à tout jamais dans les pages de l’Histoire médiévale française.

« Gentil Dauphin, j’ai nom Jeanne la Pucelle […] Mettez-moi en besogne et le pays sera bientôt soulagé. Vous recouvrerez votre royaume avec fetes_jeanne_arc_festivites_marche_medievales_agenda_sortie_orleans_2017l’aide de Dieu et par mon labeur. »
Jeanne D’Arc (1412-1431), Chinon, mars 1429

Le parcours incroyable de cette jeune paysanne devenue l’héroïne chrétienne et militaire, aussi inattendue qu’inespérée d’un conflit qui s’enlisait au désavantage des français,  changea de manière définitive le visage de la guerre de cent ans en lui imprimant un tournant radical. Et si elle n’avait été vraie, l’histoire de Jeanne d’Arc et de ses reconquêtes prendraient, de nos jours encore, les contours d’un mythe. Tous les ingrédients y sont, en tout cas, et le fait que la jeune chef de guerre ait fini martyre et brûlée, sans aucun soutien du roi de France Charles VII, qu’elle avait pourtant contribué à légitimer et faire couronner n’y a rien retranché et y a peut-être même encore ajouté. Au niveau de la classe politique, inutile de dire que la figure de cette jeune paysanne qui se dressa pour défendre les terres de France contre l’envahisseur, met encore de nos jours tout le monde d’accord et ces fêtes sont souvent l’occasion de s’en apercevoir.

Au programme
des festivités orléanaises et johanniques

U_lettrine_moyen_age_passionn grand marché médiéval se tiendra du jeudi 11 au dimanche 14 mai. Il se poursuivra en nocturne jusqu’à 22 heures, et même 23 heures, le samedi soir.  Plus de cent artisans vous y attendent. Bien plus qu’un simple espace d’exposition et de vente, il sera aussi le théâtre des animations et divertissements les plus variées ; musiques et chants, trouvères et troubadours, contes, saltimbanques, échassiers,  jongleries, jeux médiévaux et scénettes fetes_jeanne_arc_festivites_historique_evenement_marche_medievales_agenda_sortie_orleans_2017d’époques seront là pour vous transporter sur les rives d’un moyen-âge réaliste ou plus imaginaire, au gré des acteurs et compagnies médiévales présentes.

Du côté des ripailles on fera, comme c’est de tradition, rôtir le ou plutôt les cochons, tout au long de ces journées de célébration pour en régaler les visiteurs. Rassurons toutefois ceux qui n’en sont pas amateurs et qui auront le bon goût de laisser leur part à ceux qui s’en régalent, ils trouveront assurément d’autres mets délicieux pour se sustenter, parmi les nombreuses tavernes d’inspiration médiévale présentes sur site. Il y aura même cette année, entre elles, une taverne viking !

festivites_marche_fetes_medievales_historique_jeanne_arc_orleans_agenda_moyen-age

En sus du marché, le vendredi 12 aura lieu la cérémonie de remise de l’étendard et, au soir, un spectacle son et lumières sera donné sur la façade   de la cathédrale, au titre évocateur de «Jeanne, visages festivites_marche_fetes_medievales_historique_jeanne_arc_orleans_agenda_evenement_moyen-ageuniversels».

Enfin, le week end se poursuivra avec les devenues traditionnelles célébrations de Jeanne d’Arc et notamment celles du dimanche qui verront se mettre en marche le grand défilé à la fois historique, militaire et politique de commémoration. Cette année, les maires  des 21 communes du territoire s’y joindront aussi pour défiler à la mémoire de la pucelle d’Orléans.

En vous souhaitant une belle journée et de très belles fêtes de Jeanne d’Arc orléanaises si vous vous y rendez ce week end.

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du moyen-âge sous toutes ses formes.

Le salon de la passion médiévale de Montreal : quand le moyen-âge s’invite en terres québecoises

blason_montreal_salon_passion_historique_medievale_quebeco_moyen-ageSujet : marché, salon, festivités, festival, événement médiéval,  agenda sortie, historique, moyen-âge, artisanat, animations, compagnies médiévales.
Evénements : Salon de la Passion médiévale
Lieu : Montréal, Quebec.
Dates :  les 5, 6 et 7 mai 2017

Bonjour à tous  bonne gens
de toutes les terres de ce monde où l’on parle le françois,

A_lettrine_moyen_age_passionujourd’hui, nous avons le plaisir de vous annoncer un bel événement qui se tient chaque année à Montréal et qui donne l’occasion aux belles terres du Quebec agenda_salon_evenement_festivites_fetes_festival_historique_passion_medievale_quebec_2017de s’enflammer pour la passion du monde médiéval.

Si vous résidez en France, il vous sera sans doute compliqué de vous y rendre, mais comme  nous sommes suivis au delà des frontières par un public francophone  qui se tient aussi outre-atlantique, nous voulions saluer cet événement et en souligner la présence auprès de tous nos amis québécois ou encore français et francophones résidents au Québec.

Un programme complet  pour
trois jours de festivités et découvertes

salon_histoire_passion_medievale_quebec_evenement_sorties_historiques

M_lettrine_moyen_age_passionusiques, danses historiques, costumiers, défilés de « mode », compagnies et animations médiévales, artisanat d’époque, cuirs,  fabricants d’armes anciennes et autres « reconstituteurs », chaque mois de mai, Montréal se met à l’heure du moyen-âge durant trois jours complets, pour un salon entièrement dédié à  l’Histoire vivante.

Au fil des années, ce rendez-vous toujours très attendu, s’est imposé comme le principal  rassemblement des amateurs et professionnels, agenda_salon_evenement_festival_historique_passion_medievale_quebec_2017passionnés d’histoire et de moyen-âge du Quebec. On y vient depuis les quatre coins du pays et l’événement est de taille; il comptera, cette année, plus de cents exposants et intervenants.

Pour cette édition 2017, on retrouvera bien sûr  de très sérieuses troupes de reconstitutions historiques  : vikings  du haut moyen-âge, routiers du XVe siècle, mais aussi templiers du Quebec, tous venus pour faire revivre à travers démonstrations, campements, tournois ou ateliers, ces temps lointains dont ils se sont fait une spécialité.

Pour plus d’informations sur les activités ainsi que les détails pratiques, n’hésitez pas à visiter le   site du salon de la passion médiévale de Montréal.

A tous ceux qui auront la chance de s’y rendre en mai prochain, ainsi qu’aux organisateurs, nous souhaitons un très heureux salon  et une belle réussite pour cette année!

Une excellente  journée à tous.

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du moyen-âge sous toutes ses formes.

Exposition : le moyen-âge à la lumière des dernieres découvertes de l’archéologie et de l’histoire médiévale

exposition_archeologie_histoire_medievale_evenement_moyen-age_cite_des_sciences_InrapSujet : événement, exposition multimédia et interactive monde médiéval, exploration, archéologie, histoire médiévale,  INRAP, Cité des Sciences et  de l’Industrie, contre les  idées reçues et à la lumière des  dernières  découvertes.
Période : haut moyen-âge au moyen-âge central
Lieu : Cité  des Sciences et de l’Industrie,
30 avenue Corentin Cariou PARIS
Titre :  » Quoi de Neuf au moyen-âge ? »
Dates : jusqu’au 6 août 2017

Bonjour à tous,

Q_lettrine_moyen_age_passionuand la Cité des Sciences et de l’industrie  décide d’associer son expérience avec l’INRAP et les dernières découvertes archéologiques sur le moyen-âge, cela donne une belle exposition  dédiée au monde médiéval, à l’assaut des idées reçues.

Entre archéologie et histoire médiévale une exposition à l'assaut des idées reçues.
Entre archéologie et histoire médiévale une exposition à l’assaut des idées reçues.

Interactivité, multimédia,
et divertissement tout public

L_lettrine_moyen_age_passion‘exposition qui  se tient donc à la Cité des Sciences depuis maintenant près de quatre mois, y sera encore pour les cinq mois qui viennent et jusqu’au début du mois d’août 2017. Il est donc encore temps d’en profiter. Familles, curieux, public jeune ou moins jeune, le parti-pris est celui de la vulgarisation dans le bon sens du terme, soit prendre les éléments savants en matière de moyen-âge pour les rendre accessibles, à tous le plus fidèlement possible. Et comme il s’agit d’explorer et de s’informer tout en se divertissant, l’exposition reste résolument multimédia et interactive et propose de nombreux supports de découverte : vidéo-documentaires, maquettes, visites guidées par des personnages historiques recréés pour l’occasion, jeux interactifs, etc…

evenement_exposition_archeologie_histoire_medievale_decouverte_exploration_moyen-age_cite_sciences_Inrap

A la lumière des dernières révélations de l’Archéologie et de l’histoire médiévale

« Brosser un portrait novateur de cette époque dynamique et inventive qui couvre plus de mille ans. »

L_lettrine_moyen_age_passionoin des images toutes faites et souvent erronées, il est question avec l’exposition  Quoi de neuf au moyen-âge  d’une restitution réaliste du moyen-âge, basée sur les éléments de découverte concrets de toutes ces dernières années en histoire et en archéologie médiévales, mais aussi dans des branches scientifiques moins connues du public comme l’archéozoologie ou encore l’archéobotanique.

Et comme le moyen-âge, nous ne cessons de le constater et de l’affirmer ici, continue, presque en dépit des historiens et archéologues qui l’étudient au jour le jour, de  souffrir d’une image  chargée de préjugés,  présenter clairement la réalité  des découvertes et des recherches fait déjà en soi office de réhabilitation. Au demeurant, les intentions du côté de l’INRAP  comme de la Cité des Sciences restent  bien claires : faire aussi, avec cette exposition, la chasse aux « sornettes et balivernes » qui collent à la peau des mille ans d’histoire que couvre la période médiévale.

E_lettrine_moyen_age_passionn dehors des solides repères chronologiques que l’exposition vous fournira, en jetant même des ponts du moyen-âge occidental aux événements survenus dans le même temps, en Chine, au Moyen-orient ou même en Amérique pré-colombienne,  Quoi de neuf au moyen-âge  lève encore le voile  sur  six grandes thématiques  de la période médiévale :  les  invasions ou même plutôt les migrations, les campagnes au quotidien, les hommes, les paysages et les ressources, les élites  au moyen-âge, les voyages et les échanges, et encore les villes du moyen-âge. Pour en savoir sur tous ces aspects, vous pouvez valablement consulter les pages web très détaillées de l’exposition.

Comme cette exposition fait suite à une première collaboration  de la Cité des Sciences avec l’INRAP qui avait  en  2012 et sur le thème  de la Gaule et des Gaulois, attirée  près de 280 000 visiteurs, tout le mal que l’on souhaite à cet événement sur le moyen-âge est de rencontrer dans les mois qui lui restent à courir, le même succès que cette première opération, voir même de le dépasser.

En vous souhaitant une très belle journée.
Fred

Pour moyenagepassion.com
A la découverte du monde médiéval sous toutes ses formes.

Château de Wasselonne : une sortie week-end aux couleurs de Noël et du moyen-âge

wasselonne_blason-heraldique_chateau_marche_medieval_histoire_moyen-age_fetes_festival_idees_sortiesSujet : fêtes historiques, événement moyen-âge, troubadours, compagnies médiévales. idée sorties, marché noël.
Evénement : « Noël au château »
Lieu : Wasselonne, Bas-Rhin (Alsace)
Date : les 3 et 4 décembre 2016

Bonjour à tous,

A_lettrine_moyen_age_passion l’approche des fêtes de fin d’année, la réputation des marchés de Noël alsaciens n’est plus à faire et si vous êtes proche du Bas-Rhin, cette fin de semaine, la cité de Wasselonne et son château vous proposent en plus d’un incontournable marché de Noël dans les règles de l’Art, deux jours de fêtes costumées ayant pour thème tout à la fois le moyen-âge mais aussi noël.

fetes_evenement_festivale_marche_noel_medieval_alsace_sortie_week_end_moyen-age

Le Programme des réjouissances:
Marché de noël et animations médiévales

L_lettrine_moyen_age_passion‘événement débutera le samedi 3 décembre dans l’après-midi pour se poursuivre jusqu’au dimanche 4, en soirée. Côté ambiance et animations, c’est une fête de deux jours relativement panachée et aux couleurs clairement locale. Rien à voir, il faut bien le dire, avec un grand festival historique comme nous en présentons souvent ici avec des dizaines de compagnies médiévales, etc… Et il faut plutôt y voir l’occasion d’aller voir un beau marché de Noël alsacien, tout en ayant des animations et un cadre historiques à se mettre sous la dent.

fetes_marche_noel_animations_compagnies_medievales_Toroul_Boroul_chateau_wasselonne_idees_sorties

On y célébrera donc Noël autant et sinon plus que le moyen-âge. Du côté du monde médiéval, vous pourrez toutefois trouver de nombreux ateliers avec démonstrations d’artisanat et métiers anciens (cuir, taille de pierre, vannerie, etc,…), des animations musicales de type fanfare médiévale avec le trio Toroul Boroul et le groupe Muzikë, un campement avec présentation d’armes et d’armures par la jeune association locale « l’Ost du Hibou » et encore un atelier de tir à l’arc et des démonstrations de fauconnerie.

fetes_marche_animations_compagnies_campement_medievales_ost_du_hibou_chateau_wasselonne_idees_sorties

Côté nativité, des concerts de chant de Noël seront proposés du côté des différentes paroisses de la ville, ainsi que des contes pour les enfants sur le même thème. Quand au marché de Noël, il sera ouvert traditionnellement le samedi jusqu’à 21 heures et le dimanche jusqu’à 20 heures.

Côté ripailles, outre les nombreuses gourmandises qui vous attendent sur place en journée, si vous vous sentez l’âme gauloise, on prévoit le samedi de faire rôtir un sanglier à la broche!

Pour le programme détaillé des fêtes Wasselonne c’est ici.

L’histoire médiévale de Wasselonne

L_lettrine_moyen_age_passion‘archéologie et l’histoire font remonter l’occupation du site de Wasselonne à plus de 20 000 ans, à partir du néolithique jusqu’à la période gallo-romaine et, plus tard, sous les mérovingiens. La première wasselonne_histoire_medievale_ville_chateau_moyen-age_tardifmention écrite de la ville date du VIIIe siècle et du haut moyen-âge. Elle était alors vraisemblablement occupée par des tribus celtiques et on la nomme: WasselnheimDepuis le VIIe siècle, elle bénéficie aussi de sa proximité avec le village de Kirchheim où les rois carolingiens, Charles le Gros, notamment, ont établi l’une de leur résidence royale.

wasselonne_histoire_medievale_ville_chateau-fort_moyen-age_tardif

Au début du XIVe siècle, en 1308, l’empereur du Saint Empire romain, Henri VII, cédera la moitié des terres de la commune aux évêques de Strasbourg pour reprendre la main sur Mulhouse. C’est durant ce même XIVe siècle que l’on trouve les premières mentions du château de Wasselonne. Il est possible qu’une autre construction l’ait précédée mais l’édifice défensif, fait de pierre de gré rose, ne prendra sa vraie dimension que durant ce siècle et le suivant. Au XVe siècle. Il sera devenu un des plus gros château-forts de la basse Alsace avec pas moins de vingt-sept tours.

wasselonne_histoire_medievale_ville_chateau-fort

C_lettrine_moyen_age_passion‘est au milieu de ce même XVe siècle que la forteresse et le village seront assiégés par les troupes strasbourgeoises lors d’un conflit qui les opposera au bailli de Dhan, alors propriétaire du château, au motif d’une alliance que ce dernier avait conclu avec le comte de Fenétrange, ennemi juré des Strasbourgeois qui avait, lui-même, soutenu les Armagnacs lors du sac des campagnes autour de Strasbourg. Suite à cet épisode de deux ans, connu sous le nom de guerre de Wasselonne (1446-1448), le château, incendié et ravagé par le siège, sera bien vite reconstruit (les gravures présentes dans cet article témoignent de cette nouvelle architecture).

Pour en finir avec l’Histoire médiévale de Wasselonne, à la fin du XVe siècle le village ainsi que son château seront vendus à la ville de Strasbourg par Walther von Dahn, avec le consentement du Saint-Empire et de son empereur d’alors Maximilien 1er.

wasselonne_histoire_medievale_ville_vestige_chateau-fort_forteresse_moyen-age_tardif

A_lettrine_moyen_age_passion ce jour, il ne reste du château que quelques vestiges: la porte d’entrée, le logis du bailli, quelques restes de l’enceinte et la base d’une tour ronde. Il fut en effet partiellement détruit au XVIIe siècle pendant la guerre de Hollande et ne fut jamais plus reconstruit. L’illustration ci-dessous, tirée du panneau présent dans la cour du château, vous donne de plus amples détails sur les vestiges actuelle de cette forteresse.

Voilà pour la sortie week-end, mes amis, pour le cas où vous soyez proche de l’Alsace cette fin de semaine. avec, une fois n’est pas coutume, une saveur de fêtes de noël, autant qu’une touche de médiéval. Quoiqu’il  en soit, et comme toujours, que vous puissiez vous y rendre ou non, passez un excellente fin de semaine.

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du monde médiéval sous toutes ses formes.