Archives pour l'étiquette moyenâgeux

Agenda : autres célébrations, fêtes et animations médiévales du week-end

agenda_sortie_historique_festivals_fetes_ripailles_week_end_theme_medieval_moyen-ageSujet : agenda, fêtes médiévales, animations, compagnies, spectacles, marché médiéval,
Lieu : Gironde, Ille-et-Villaine, Auvergne, Val d’Oise.
Evénement: Fêtes, marchés et animations médiévales d’ici et d’ailleurs
Dates : des 30 septembre au 1er octobre 2017

Bonjour à tous,

A_lettrine_moyen_age_passion l’approche de la fin de semaine, voici un nouvel article pour compléter l’agenda des manifestations aux couleurs du moyen-âge qui vous attendent encore, ici ou là, et qui sont, il faut bien le dire, déjà bien moins nombreuses à l’approche du mois d’octobre. Comme à l’habitude, il s’agit encore une fois d’une sélection faite dans les événements qui couvrent le week end.


Les Journées médiévales du château de Langoiran en Gironde

Lieu : Langoiran, Gironde, Aquitaine
Dates : des 25 au 30 septembre 2017

journees_animations_medievales_chateau-fort_langoiran_soties_celebration_moyen-ageEdifice défensif dont les premières pierres furent posées au courant du XIIIe siècle, le château médiéval de Langoiran a encore de beaux restes et beaucoup de charme.

Prestigieuse seigneurie du temps du puissant duché d’Aquitaine, le fief fut, durant la plus grande partie de son Histoire, l’allié des Anglois, et l’on y célébrera ce week end, pour la huitième année consécutive de grandes journées médiévales, autour du retour de Bertrand de Montferrand, chevalier et baron de Guyenne des XIVe XVe siècle et seigneur de Langoiran,

Comme les éditions précédentes, c’est la compagnie médiévale gasconne Fortress Combat qui aura en charge l’animation de l’événement.  Au programme, saynètes mêlant théâtre et combats, joutes à l’épée, initiation à l’escrime ancienne, mais encore traditionnels ateliers et campements à la découverte de la vie militaire et civile du moyen-âge. Pour les amateurs d’énigmes historiques, il y aura même une chasse au trésor.


La voix des murs : spectacle son et lumière et village médiéval au Château du Bois-Guy

Lieu : Parigné, iIle-et-Vilaine.  Haute-Bretagne
Dates : Samedi 30 septembre et dimanche 1er octobre 2017

Tous les soirs, du 25 au 30 septembre inclus, l’Association  Mets-toi en scène propose un spectacle son et lumière mêlé de théâtre et de scènes d’évocation, avec pour thème, pour fond et pour décorum le Château du Bois-Guy, à Parigné, en Haute-Bretagne.

agneda_spectacle_medieval_son_et_lumiere_chateau_bois_guy_bretagne_voix_des_murs

Pendant les deux heures de ce spectacle titré « la voix des murs » et mis en scène  par Jean Barrier, près d’une centaine de comédiens évoqueront l’histoire du château à travers les siècles, en partant du XIVe siècle jusqu’à nos jours et même un peu au delà dans le futur. Avant le spectacle, pour se plonger dans l’ambiance, un village médiéval, ouvert dès 18H00, se tiendra également sur place avec présentation d’artisanat à l’ancienne, animations médiévales, et joyeuses ripailles.

Pour en dire deux mots, si l’on peut dater le domaine du Bois-Guy et ses dépendances de la période médiévale, le château actuel est, quant à lui plus tardif et date du XVIIe. C’est aujourd’hui  un établissement hôtelier de prestige et un restaurant fort bien côté, mis en place et tenu depuis 2009 par le danois Mickaël Linhoff et le suisse Mathias Haefeli,

Consultez la page Facebook de l’événement la Voix des Murs.


La fête médiévale de Leignecq

Lieu : Merle Leignec, Loire – Rhône-Alpes-Auvergne
Dates : Samedi 30 septembre et dimanche 1er octobre 2017

agenda_sorties_fetes_animations_compagnies_medievales_LeignecqIl s’agit de la deuxième édition de cette fête médiévale, organisée par la commune de Merle Leignec.

Au programme  de ces deux journées de célébration, déambulations, spectacle équestre, vol d’aigles et fauconnerie, tir à l’arc et escrime ancienne pour la partie martiale et militaire, mais encore musiques et diverses autres animations d’époque.

Tout droit sortis du moyen-âge, les Seigneurs de Leignecq y seront à l’honneur et on comptera sur place avec la présence de quelques belles compagnies de reconstituteurs, venues pour l’occasion :

Les Aigles de Rochebaron de Bas en Basset – Les Natchipoy (musique et danse) – Cendreloup  (campement et démonstration de combat) –  Les Archers d’Usson en Forez  –  Méluzine (cracheurs de feu) – Les cavaliers de Leignecq 

Voir le programme complet de la fête médiévale de Liegnecq


Haches & Hydromel, un Marché médiéval et une fête Viking au château de Menucourt

Lieu : Menucourt, parc du château, Val d’Oise, Ile-de-France
Dates : Samedi 30 septembre et dimanche 1er octobre 2017

Organisé par la jeune Association d’évocation Viking Flokkr of Bekri, l’événement s’étalera sur deux journées et proposera, en plus des échoppes d’artisans médiévaux et produits,  un campement ainsi que diverses animations inspirées des vikings du haut moyen-âge (du IXe au XIe siècle).

compagnie_viking_animation_medievale_Flokkr_of_bekri_moyen-age_central

Au programme et sur fond de musique médiévale, rituels viking, ateliers divers : fabrication de cotte de maille, entraînement aux combats, frappe de monnaie, etc. En tout, trois associations seront sur place dont deux spécialisées sur le thème des vikings. De son côté, le marché devrait compter une bonne vingtaine d’exposants.

Voir le programme sur le FB de l’Association Flokkr of Bekri


Quelque soit votre programme, nous vous souhaitons une excellente fin de semaine dans la joie.

Fred
Pour moyenagepassion.com
« Pardonnez-moi, Prince, si je suis foutrement moyenâgeux. »
Georges Brasssens – Le moyenâgeux –  1966

Moyen-âge aujourd’hui une « délicieuse évasion » en accord avec Michel Zink

Sujet : citation, Michel Zink, médiévalisme, moyen-âge, monde médiéval, évasion. moyen-âge imaginaire, divertissement.

michel_zink_litterature_medievale_academicien_philologie_citation_moyen-age_medievalisme“Heroic fantasy, films, séries télévisées, jusqu’à Harry Potter et son monde de magie préscientifique sous les ogives gothiques d’un collège anglais, peuvent nous entraîner dans un univers à coloration médiévale où nous nous évadons délicieusement.”

Michel ZINK – Médiéviste, philologue & académicien

Bonjour à tous,

N_lettrine_moyen_age_passionous n’avons pas grand chose à ajouter à cette citation de Michel Zink sur le moyen-âge et ces univers à « coloration médiévale » qu’il nous dépeint comme des occasions d’évasions délicieuses. Si nous ne le pensions pas nous-même, ce site n’existerait sûrement pas. La passion pour le monde médiéval est née chez nombre d’entre nous comme d’ailleurs, bien souvent, chez nos plus grands médiévistes, d’images reçues à travers la littérature, le cinéma, les séries ou même encore les bandes dessinés de notre monde contemporain. Ce moyen-âge « reconstruit », « évoqué » et qui parle tant à notre imaginaire, nous interpelle quelquefois au point de vouloir en savoir plus et de partir à la rencontre d’un moyen-âge plus historique.

citation_michel_zink_medievalisme_litterature_monde_medieval_passion_heroic_fantasy_serie_televisees_actualite_moyen-age

A_lettrine_moyen_age_passionlors, « Magie », « Merveilles », « évasion délicieuse », peut-être faudrait-il encore ici mettre cette citation de Michel Zink en perspective de deux autres : l’une de Georges Duby et l’autre de Jacques le Goff que nous commentions dans un article précédent : réflexions sur les merveilles et attraits du moyen-âge, à partir d’une citation de Georges Duby.

Mises en miroir et sans pour autant en gommer les nuances, elles nous nous permettent, en effet, de mesurer la passion, l’émerveillement, l’irrésistible pouvoir d’attraction et quelquefois encore l’impérieuse nécessité qui guident nos plus grands médiévistes vers leur vocation.

deco_frise

georges_duby_historien_medieviste_histoire_medievale_moyen-age“Le moyen âge est un monde merveilleux, c’est notre western, et, en cela, il répond à la demande croissante d’évasion et d’exotisme de nos contemporains.”
Citation de Georges Duby (1919 – 1996), Historien médiéviste. Entretien avec Antoine de Gaudemar – Octobre 1984

histoire_monde_medieval_jacques_le_goff_citations_moyen-âge“Le Moyen-Âge ne m’a retenu que parce qu’il avait le pouvoir quasi magique de me dépayser, de m’arracher aux troubles et aux médiocrités du présent et en même temps de me le rendre plus brûlant et plus clair.”

Citation de Jacques Le Goff, historien médiéviste (1924-2014),  « A la recherche du Moyen Âge »

deco_frise

En vous souhaitant une belle journée.

Fred
Pour moyenagepassion.com
« Pardonnez-moi, Prince, si je
s
uis foutrement moyenâgeux. »

Georges Brasssens – Le moyenâgeux –  1966

Ballade du bachelier d’armes, les valeurs de la chevalerie par Eustache Deschamps et deux mots d’étymologie

chevalier_enluminure_miniature_medievale_valeurs_chevaleresque_moyen-ageSujet : poésie médiévale, chevalerie, valeurs chevaleresques, chevaliers, bacheliers, tournois, littérature médiévale, ballade, français ancien, , moyen-âge chrétien, baccalauréat.
Période : moyen-âge tardif
Auteur : Eustache Deschamps (1346-1406)
Titre : « Ballade du bachelier d’armes »
Ouvrage :  Poésies morales et historiques d’Eustache Deschamps, Georges Adrien Crapelet (1832)

Bonjour à tous,

N_lettrine_moyen_age_passionous publions aujourd’hui, une ballade médiévale d‘Eustache Deschamps à l’attention des jeunes ou futurs chevaliers de son époque. Le poète et Seigneur de Barbonval et bailly de Senlis connait bien lui-même les métiers d’armes, puisqu’il occupa, entre autres fonctions et à un point de sa longue carrière, celle d’écuyer du duc d’Orleans.

tournoi_medieval_chevalier_bachelier_armes_enluminures_miniatures_valeurs_chevalerie_moyen-ageLà encore, l’oeuvre prolifique d’Eustache Deschamps, tout autant la façon direct qu’il a d’aborder les sujets les plus divers, en font un témoin précieux du moyen-âge central à tardif.

Cette poésie nous permet notamment d’approcher, de manière très concrète les valeurs chevaleresques du XIVe et même, dans une certaine mesure, des deux siècles le précédent. Et comme l’auteur adresse très directement sa ballade aux jeunes bacheliers d’armes qui lui sont contemporains, les valeurs dont il nous parle s’en trouvent du même coup « actualisées » dans la réalité de son temps. Dit autrement, ces dernières ne sont plus seulement ici des valeurs lointaines, admirables et allégoriques dont l’on pourrait s’inspirer à la lecture d’un roman arthurien. Que leurs sources premières soient littéraires ou historiques, elles prennent, sous la plume du poète médiéval, force de loi et de conseils directs pour l’action.

enluminure_chevalerie_ballade_eustache_deschamps_bachelier_armes_chevalier_poesie_medievales_valeurs_chevaleresques_XIV

Bachelier, aux origines du mot.

(NB : nous suivons ici le fil d’un article de Maurice Tournier, paru en 1991, dans la revue « Mots » et disponible sur Persée.)

A_lettrine_moyen_age_passionvant que d’oeuvrer dans des salles d’examen, le stylo fébrile à la main et le souffle court pour obtenir le diplôme tant convoité qui leur offrira le ticket d’entrée pour les universités et autres hautes écoles, historiquement le nom de bachelier, a désigné des choses  diverse.

Au plus loin que l’on puisse remonter et notamment au latin baccalarius, il désignait des petits propriétaires de vignes (de Bacchus) ou même d’élevages bovins, soit des gardiens de vaches. Que les futurs titulaires du diplôme ou ceux qui le briguent se rassurent, même si le métier de gardien de vaches reste tout à fait noble, leur avenir ne sera pas nécessairement voué à cette fonction.

Plus tard, dans le courant du haut moyen-âge, le terme de bacheler ou bachelier désignera encore un petit propriétaire terrien, mais aussi, par extension un noble n’ayant pas été « armé tournoi_medieval_chevalier_enluminures_miniatures_valeurs_chevalerie_moyen-agechevalier » ou adoubé, ou même aspirant à le devenir. Il s’appliquera aussi pour un gentilhomme qui n’a pas suffisamment de possession pour avoir sa propre « bannière », soit un banneret. Dans ce cadre, le terme s’appliquera donc plus favorablement  au futur héritier d’un fief.

Tournois et chevalerie médiévale, Enluminure,
Code Manesse, 
(1310-1340)

Dans le courant du moyen-âge central, le mot évoluera pour désigner une classe d’armes entre les écuyers et les chevaliers, mais on le retrouvera encore usiter pour désigner de manière plus générale la classe des jeunes chevaliers. Il semble que l’usage qu’en fasse ici Eustache Deschamps se situe plutôt dans ce champ d’application puisqu’il leur donne une leçon sur les valeurs auxquelles ils devront se plier.

Dans une autre extension plus tardive du terme bachelier, on trouvera enfin la désignation de tout jeune homme libre et non encore engagé maritalement, d’où d’ailleurs également la variante Bachelette et même Bacelle qui, par le passé, fut en usage pour désigner une jeune fille à marier.

Le nom du diplôme « Baccalauréat »  est, quant à lui, le fait de François 1er qui créa un ordre de chevalerie nommé ainsi.

eustache_deschamps_poesie_ballade_medievale_chevalier_valeur_chevalerie_bachelier_armes_moyen-age_tardif

deco_frise

Ballade du Bachelier d’Armes.
Eustache Deschamps XIVe siècle

Vous qui voulez l’ordre de chevalier,
Il vous convient mener nouvelle vie,
Dévotement en oroison veillier,
Péchié fuir, orgueil et villenie.
L’Eglise devez deffendre ,
Le vefve aussi , l’orphenin entreprandre ;
Estre hardis et le peuple garder,
Prodoms, loyaux, sanz riens de l’autrui prandre
Ainsi se doit chevalier gouverner.

Humble cuer ait, toudis doit traveillier
Et poursuir faiz de chevalerie,
Guerre loyal, estre grant voyagier;
Tournoiz suir et jouster pour s’amie :
Il doit à tout honnour tendre,
Si c’om ne puist de lui blasme reprandre ;
Ne lascheté en ses oeuvres trouver;
Et entretouz se doit tenir le mendre* : (*moindre)
Ainsi se doit gouverner chevalier.

Il doit amer son seigneur droiturier,
Et dessus touz garder sa seignourie ;
Largesce avoir, estre vray justicier,
Des prodommes suir la compaignie,
Leurs diz oïr et aprandre,
Et des vaillans les prouesces comprendre ,
Afin qu’il puist les grans faiz achever
Comme jadis fist le roy Alixandre :
Ainsi se doit chevalier gouverner.

Eustache Deschamps

deco_frise

Au passage, souhaitons une bonne chance et une belle réussite à tous ceux qui passent  leur baccalauréat  cette année !

En vous souhaitant une belle journée.

Fred
Pour moyenagepassion.com
« Pardonnez-moi, Prince, si je
s
uis foutrement moyenâgeux. »

Georges Brasssens – Le moyenâgeux –  1966

Tournoi Médiéval et Béhourd au Palais du Tau de Reims, site historique d’exception

behourd_art_martial_combat_arme_armure_reconstitution_historique_tournoi_chevalerie_joute_medieval_moyen-ageSujet: Béhourd, combat,tournoi, armes et armures anciennes,chevalerie, art martial médiéval, , reconstitution historique, lieux d’intérêt.
Période: moyen-âge central à tardif
Evénement : Tournoi Médiéval au Palais du Tau
Lieu  : Reims ( Marne, Grand Est)
Date : Samedi 17 juin 2017
Organisateurs : Fédération française de Béhourd Centre des monuments nationaux.

Bonjour à tous,

C_lettrine_moyen_age_passione samedi, le Palais archiépiscopal du Tau à Reims accueille, dans sa cour d’honneur, douze équipes venues de la France entière pour un Tournoi de Béhourd exceptionnel. Au programme, charges en armures et fers croisés, durant un après-midi complet, les preux combattants s’affronteront en  mêlée de 5 VS 5.

behourd_combat_medieval_tournoi_armures_armes_anciennes_moyen-age_central_tardif_reims_palais_du_tau_HD_1080

Quand Béhourd & combat médiéval
riment avec patrimoine

O_lettrine_moyen_age_passionrganisée et encadrée par la Fédération Française de Béhourd, pour le Centre des monuments nationaux, l’objectif de l’événement est à la fois de livrer un grand spectacle de combat à l’arme ancienne, tout en valorisant le cadre historique et deco_medievale_epeepatrimonial du somptueux Palais du Tau.

L’idée est, à tous points de vue, excellente et en plus de ravir le public, elle ne peut que séduire également les pratiquants de Béhourd qui sont, en général, aussi enthousiastes à l’idée d’en découdre qu’ils sont férus et passionnés de moyen-âge et de lieux chargés d’Histoire.

Avant d’aller plus loin et si vous souhaitez plus d’information sur cet art martial qui fait revivre les combats anciens en armures et armes d’époque (très précisément reconstituées), nous vous invitons à lire cet article: Sylvain Tape-dur et la passion du Béhourd. (au passage, comme Sylvain fait partie de l’équipe des hommes du Nord qui se trouvera sur place et qu’il contribue lui aussi sur place à Reims, ce samedi).

behourd_combat_medieval_armures_armes_anciennes_moyen-age_tournoi_Reims_Palais_monument_patrimoine

Le Palau du Tau,
haut lieu de l’Histoire de France

A_lettrine_moyen_age_passionccolé à la belle cathédrale gothique, le Palais du Tau  fut, depuis le haut moyen-âge et dès le Ve siècle, le lieu de résidence des évêques et archevêques de Reims.

La présence de la Sainte Ampoule, relique hautement sacrée dont la légende conte qu’une colombe l’apporta du ciel à Saint-Rémi afin qu’il l’utilisa lors de la cérémonie de baptême de Clovis, célèbre premier roi Franc chrétien et personnage mythique de l’histoire de France, tout cela, associé à la puissance politique de l’archevêché de bapteme_clovis_reims_haut_moyen-age_cathedrale_sacre_roi_de_franceReims, a fait de l’endroit, un lieu d’exception et de grande importance historique depuis le haut moyen-âge mais peut-être plus encore, depuis le moyen-âge central.

(ci-contre, détail,
le Baptême de Clovis,
Jean Alaux, 1825) 

De fait, à partir du XIe siècle, le Palais du Tau a également fait office de résidence royale, puisque durant 800 ans, de Henri 1er en 1027 à Charles X en 1825, la cathédrale est devenue le lieu officiel du Sacre des monarques français. A quelques rares exceptions près, le Palais a ainsi vu la grande majorité d’entre eux y célébrer leur couronnement.

1179, Sacre de Philippe-Auguste à Reims - Grandes Chroniques de France par Jean Fouquet, XVe, BnF MS Français 6465
1179, Sacre de Philippe-Auguste à Reims – Grandes Chroniques de France par Jean Fouquet, XVe, BnF MS Français 6465

A_lettrine_moyen_age_passionu fil des siècles. l’ensemble du site qui héberge le Palais du Tau et la cathédrale a été l’objet de nombreux aménagements, rénovations, et reconstructions. L’eau a coulé sous les ponts depuis la première cathédrale du Ve siècle qui vit se baptiser de Clovis, jusqu’à l’actuelle, et le palais lui-même a connu de profondes transformations architecturales, passant du roman au gothique flamboyant du XVe siècle, pour finir par se fixer dans une forme classique dans le courant du XVIIe siècle.

Son histoire architecturale ne s’arrête pas là puisqu’il a été encore l’objet d’une campagne de restauration au début du XIXe, à l’occasion du Sacre de Charles X. Près d’un demi-siècle plus tard, en 1860, le célèbre architecte Eugène Viollet-Le-Duc mettra lui-même la main à la pâte en restaurant une partie du bâtiment. Par la suite, fortement endommagé par les bombardements de la première guerre palais_du_tau_reims_monument_historique_patrimoine_national_residence_royale_moyen-age_centralmondiale, comme le fut aussi la cathédrale, le palais connut, au milieu de XXe siècle, un autre vaste de chantier de reconstruction.

Il est, depuis 1907, classé monuments historiques et se trouve également inscrit, depuis 1991 au patrimoine mondial de l’UNESCO, tout comme la cathédrale.

Ce samedi, c’est donc dans la cour du palais, contemplés par plus de mille cinq cent ans d’Histoire et sous le regard de toute la royauté française passée, que nos valeureux combattants et guerriers du Béhourd, presque mais pas tout à fait tout droit sortis du moyen-âge, puisqu’ils sont bien de notre temps, croiseront vaillamment le fer, le temps d’un tournoi épique.

Pour les Informations, tarifs et détails pratiques sur l’événement, rendez-vous sur le site web du centre des monuments nationaux.

En vous souhaitant une merveilleuse journée et une excellente fin de semaine !

Fred
Pour moyenagepassion.com

« Pardonnez-moi, Prince, si je
s
uis foutrement moyenâgeux. »

Georges Brasssens – Le moyenâgeux –  1966

Edito : plus de quatre-cents articles sur le moyen-âge & toujours les mêmes questions

Sujet : édito  mars 2017, plus de 400 articles sur le monde médiéval, divertissement, moyen-âge historique, moyen-âge imaginaire.

Bonjour à tous,

P_lettrine_moyen_age_passion copiaour ceux qui arrivent sur le site à la faveur d’une recherche sur les moteurs de recherches ou par hasard, sachez que vous y trouverez plus de 400 articles sur le sujet du moyen-âge. Pour les autres, nous vous remercions chaleureusement de nous être fidèles et de nous suivre dans notre exploration du monde médiéval sous toutes ses formes.

monde_medieval_moyen-age_poesies_musique_litterature_evenement_festival_decouverte_histoire_medievale_editoMoyenagepassion est né d’un intérêt et d’une passion, autant que d’un questionnement.  Qu’est-ce que le monde médiéval  et pourquoi interpelle-t-il autant certains d’entre nous? Cette question en recouvre en réalité deux autres : qu’est-ce que le moyen-âge historique et qu’est-ce que le moyen-âge « reconstruit », soit celui que nous percevons ou que nous nous représentons encore aujourd’hui ? Quelle est la frontière entre les deux? Y-a-t’il des dénominateurs communs? Pour répondre à ces questions, nous avons décidé d’avancer  avec un parti-pris, celui de vous  divertir tout en vous informant. Vous trouverez donc ici de quoi vous amuser, de quoi explorer et, nous l’espérons, de quoi réfléchir.

Du moyen-âge « moyenâgeux » au monde médiéval: les enseignements de l’Histoire

D_lettrine_moyen_age_passionepuis sa création, Moyenagepassion  couvre donc des sujets qui touchent à l’Histoire du monde médiéval : sa musique, sa littérature, sa poésie, sa chevalerie, ses batailles  et ses personnages, sa science, sa médecine, son vieux français aussi. A travers tout cela, il est question d’approcher la vie au moyen-âge dans sa réalité autant  que de déconstruire les idées reçues qui, souvent, l’ont accompagnées. Pour compliqué et exigent que cela puisse être, c’est l’esprit véritable de cette période et sa restitution fidèle que nous recherchons .

histoire_moyen-age_passion_medievale_articles_portail_divertissement_information_moyenagepassion

Même si les historiens médiévistes continuent d’effectuer un grand travail depuis le XXe siècle pour faire le deuil des préjugés  qui,  du  siècle  des lumières au XIXe, ont projeté sur ce long moyen-âge, des caricatures « commodes », nos usages langagiers  trahissent encore sur ces mille ans d’Histoire nombre de fausses idées.

histoire_medievale_manuscrit_ancien_enluminure_litterature_portail_passion_moyen-age_bible_morgan « C’est le moyen-âge », dit-on  d’un air entendu pour se référer, tout à la fois  à un monde archaïque, violent », « barbare », « sale »,  mâtiné d’obscurantisme et d’ignorance. « chaque siècle a son propre moyen-âge » peut-on encore entendre citer dans le même esprit.  Au listing des phrases creuses, ont-ils encore nos siècles  leur  propre antiquité, leur propre renaissance ou leur propre préhistoire ? Tant d’idées reçues se sont cristallisées dans nos imaginaires que nous en sommes même venus à confondre « médiéval » l’adjectif correct qui se rapporte à cette période et « moyenâgeux » l’adjectif péjoratif qui se rapporte à ce moyen-âge  « obscur », ces « temps sombres », comme si notre monde moderne se tenait, lui, dans la grande lumière du savoir et de la paix retrouvée.

Alors oui, une des ambitions premières de moyenagepassion reste bien d’aller rechercher dans l’Histoire sérieuse, celle des laboratoires d’universités, des thèses, et des sources fiables, ce que pouvait être véritablement le moyen-âge et même quelquefois, à travers nos monde_medieval_articles_moyen-age_passion_poesies_musique_litterature_evenement_festival_decouverte_histoire_medievalerecherches et nos articles, de montrer que les influences du monde médiéval qui perdurent jusqu’à nos jours ne sont pas toujours celles que l’on croit. Cela demande des recherches, des lectures, le passage obligé par l’histoire comparative mais également, autant que faire se peut, le recours à l’historiographie, cette discipline qui consiste à mettre en comparaison les différentes versions que l’Histoire nous propose d’un  même fait, à travers les âges  et les idéologies dont elle est si difficilement exempte parce que les historiens sont aussi des hommes produits d’un contexte, d’un terroir, d’une culture.

Funambule en équilibre sur le fil  :
restituer sans encenser, éviter les écueils

Q_lettrine_moyen_age_passionuand le monde  moderne tout imbu de ses propres lumières, de ses idéologies, et quelquefois souvent de son auto-satisfaction,  pointe le « barbarisme » du passé et de ce moyen-âge « obscur et ignorant » comme pour mieux chercher à briller, il n’est donc pas question pour nous, on l’aura compris, de se laisser duper. D’une certaine façon, peut-être avons-nous perdu quelques leçons de ce monde médiéval qu’il pourrait nous être utile de nous souvenir pour mieux nous comprendre nous-mêmes. Peut-être même encore est-ce cela que nous cherchons pour partie, en nous retournant quelquefois edito_histoire_medievale_manuscrit_ancien_enluminure_litterature_portail_passion_moyen-age_noe_bible_morganvers lui, avec des envies festives et une pointe de nostalgie ?

Pour autant, s’il s’agit  de rétablir la justesse des vues, il serait tout aussi absurde d’encenser de manière aveugle ce moyen- âge retrouvé, en tombant dans un excès inverse de « passéisme ». Si l’on n’en reste pas moins homme, le  travers du jugement moral  est un premier écueil de principe que les Sciences Humaines se doivent d’éviter mais, au delà même, les historiens nous enseignent avec défiance, à ne pas  céder à la tentation de la transposition à l’emporte-pièce. Le moyen-âge reste un ailleurs, un monde complexe de signes et de symboles dont les parentés de langage avec le nôtre pourraient quelquefois nous induire à des rapprochements faciles si nous n’y prenions garde et c’est encore un autre écueil auquel il ne faut pas céder. Doit-on pour autant s’interdire  de jeter entre  cette longue période de l’histoire et notre modernité des ponts ? Sans doute pas.

Miroir  Miroir, le moyen-âge aujourd’hui

E_lettrine_moyen_age_passiont comme si tout cela n’était pas suffisant, dans ce jeu de miroirs où notre monde moderne se mire, avec plus ou moins de justesse, dans l’eau de son passé, suivant qu’il le fasse par l’oeil d’historiens soucieux de méthode ou de contemporains plus éloignés de ces préoccupations d’exactitude et de rigueur, nous voulons encore, ici, aller plus loin. Et c’est, en effet, une autre des ambitions qui nous guident que de rechercher, au sens le plus large possible, les marques  du moyen-âge  et les signes de notre engouement actuel pour cette période jusque dans notre présent,  car ils existent de toute part. Alors, ce moyen-âge qui a la « cote », quel  est-il ?

enluminure_moyen-age_histoire_passion_medievale_articles_portail_divertissement_information_moyenagepassion

Avec la belle saison qui approche, pas une semaine ne passera sans qu’on le fête, ici ou là. Dans la France entière, mais encore dans de nombreux lieux d’Europe, les festivals et les festivités sont chaque année, innombrables; on se costume, on parade, on festoie, on joue et  on danse à l’ombre des remparts de nos moindres châteaux et chaque ville fait chanter ses vieilles pierres. Histoire vivante, archéologie, archéo-sites, de nombreuses associations célèbrent aussi le monde médiéval, à leur manière, en tentant de le recréer le plus fidèlement possible et même parfois de le revivre au quotidien dans des lieux protégés et qui se tiennent enluminure_moyen-age_noe_histoire_passion_medievale_articles_portail_divertissement_information_moyenagepassioncomme hors du temps. Vous y trouverez des passionnés intarissables sur leur sujet qui y occupent leur week-end et leurs heures libres.

Dans la musique, qu’ils s’agissent de formations classiques s’abreuvant à la source des manuscrits anciens et médiévaux, ou même de groupes plus folkloriques mettant en scène un moyen-âge imaginaire qui puise dans le répertoire profane, festif ou même encore dans des légendes celtiques réinventées, la référence à la période médiévale a, là encore, la vie belle  et trouve largement son public.  Dans nos médias, un certain moyen-âge a aussi bien trouvé sa place. Les succès  télévisuels de séries comme le Trône de fer ou comme Kaamelott l’ont démontré, mais encore celui des films de Peter Jackson sur l’oeuvre de JRR Tolkien. De ce point de vue là, sans doute cette période du passé a-t-elle supplanté l’engouement pour les péplums sur la mythologie ou sur l’antiquité qui fleurissaient de toute part au XXe siècle et dans les années-soixante. Dans notre littérature enfin, nos rayons de librairie regorgent de sagas palpitantes ayant souvent pour théâtre un moyen-âge fantastique et imaginaire et  même quand les ouvrages sont historiques et quelquefois plus âpres  à la lecture, les succès sont au rendez-vous, des ouvrages comme la « cathédrale de la mer » ou le « nom de la rose » l’ont largement démontré.

Embrasser tous les moyen-âges: découvrir, expérimenter, s’informer, rire et se divertir

histoire_moyen-age_passion_musique_manuscrit_medievale_articles_portail__divertissement_information_moyenagepassion

N_lettrine_moyen_age_passionotre monde a faim de moyen-âge et ce qui, aujourd’hui,s’y donne à lire et y résonne  encore   nous intéresse donc tout autant, qu’il s’agisse de très sérieuse histoire vivante ou d’archéologie, ou même d’événements  et de représentations plus fantaisistes ou fantastiques. Car même si ces dernières évocations n’ont souvent plus grand chose à voir  avec la réalité de ces mille ans d’Histoire, elles nous disent beaucoup de notre monde actuel, des espaces qu’il remplit autant de ceux qu’il laisse vides.  Alors bien sûr, sans doute voudra t’on faire la différence entre un moyen-âge des puristes, animés de l’ambition de sa restitution exacte et un autre plus fantasmagorique histoire_enluminure_architecture_medievale_portail_passion_moyen-age_bible_morganet rêvé, moins criant de vérité historique ? De notre côté, nous ne voulons pas faire l’impasse justement parce que comprendre ou même tracer des lignes claires, imposent que l’on puisse s’aventurer sur tous les territoires, y compris ceux de l’imaginaire. C’est vraiment avec un grand angle observons tout ces « moyen-âges » et de cette façon aussi, chacun peut y trouver sa place.

Au sortir de tout cela, l’ambition est vaste et l’objet  est large. Pour le cerner, nous privilégions, pour l’instant, l’approche focalisée, un peu à la manière de la peinture impressionniste.  Par petits points, par petites touches, en nous défiant des grandes généralités ou pire des généralisations, l’idée est de faire un travail patient de compulsion, de recherche et d’information précis sur les sujets que nous traitons, avec l’exigence de l’objectivité et celle des sources sérieuses. Avec le temps, dans cette confrontation du moyen-âge  « reconstruit » par les historiens et les sources qui nous en sont parvenus, et le moyen-âge représenté ou  remis en scène  par notre monde moderne, nous espérons que nous saurons un peu mieux tracer les lignes  de démarcation, entrevoir les ponts aussi  pour, finalement, avoir une vision plus claire du moyen-âge historique, autant que de notre monde moderne, de ses racines médiévales et de ses aspirations.

enluminure_moyen-age_bible_de_morgan_david_goliath_histoire_passion_medievale_portail_divertissement_information_moyenagepassion Comme un alchimiste derrière un athanor en  forme de plume, avec ses encres pour ingrédients, cet espace web reste aussi un laboratoire d’expérimentation. Et encore une fois, comme il s’agit aussi de divertissement, nous ne nous privons pas, par instants, d’être facétieux ou de nous adonner au goût de la farce. Pour autant que les sujets que nous y abordons puissent être sérieux, nous ne voulons, pour rien au monde, laisser l’ombre d’un personnage qui serait tout droit sorti d’un roman de Umberto Eco, nous ravir  le plaisir de rire et de vous divertir !

Merci encore à tous d’être là et de nous accompagner dans ce voyage. En vous souhaitant une très belle  semaine!

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du monde médiéval sous toutes ses formes.

monde_medieval_moyen-age_poesies_musique_litterature_evenement_festival_decouverte_histoire_medievale

NB : les illustrations et enluminures de cet article sont tirées du manuscrit ancien du XIIIe siècle connu sous le nome de la bible de Morgan ou de  Maciejowsky.

Edito de rentrée

Bonjour à tous,

L_lettrine_moyen_age_passiona fin septembre approche et il est temps de faire notre édito de rentrée. Il est d’abord et avant tout, en forme d’un grand merci pour tous ceux qui nous suivent déjà et nous en profitons pour souhaiter du même coup, une bienvenue chaleureuse à tous nos nouveaux visiteurs.

edito_rentree_2016_monde_medieval_moyen-age_moyenagepassionMoyenagepassion est une sorte de machine à remonter le temps pour voyager dans le moyen-âge de ses périodes les plus reculées jusqu’à nos jours. Pour les curieux comme les passionnés, c’est aussi un  laboratoire d’expérimentation pour explorer et découvrir tout en se divertissant, les mille ans d’histoire fascinante que couvre le monde médiéval.

Depuis ses premiers pas et à quelques rares exceptions près, nous avons publié, quotidiennement, un nouvel article, quelquefois plus. De fait, aujourd’hui, à près de neuf mois de lancement, vous pourrez y retrouver près de 300 articles sur des sujets aussi variés que l’histoire, la poésie, la littérature, la musique, la science, les châteaux, les manuscrits anciens, des livres ou romans plus récents sur le sujet, mais aussi sur des événements d’actualité ou des festivals  célébrant le moyen-âge, et même encore des billets d’humour.

machine_a_remonter_le_temps_moyen-age_monde_histoire_encyclopedie_medievale

S_lettrine_moyen_age_passioni nous y parlons très sérieusement et quelquefois plus trivialement d’Histoire, nous n’oublions pas non plus, dans nos pérégrinations, le moyen-âge imaginaire, celui qui vit encore dans nos esprits et même encore celui qui nous transporte jusqu’aux rivages du fantastique et de la fantaisie sur les ailes des dragons. C’est en effet, dans la confrontation de ses faits historiques comme de sa résonance réelle ou révée,  que nous voulons saisir le monde médiéval.  Que nous a-t’il légué? Que nous en reste-t’il? Comment s’invite-t’il encore dans nos vies, dans nos valeurs, dans notre imaginaire? Etait-il donc si barbare? Y était-on si misérable et si triste que nous l’ont conté les georges_duby_histoire_monde_medieval_moyen-age_temps_des_cathedralessiècles qui le suivirent ou que nous le découvrait même parfois le Georges Duby au temps des cathédrales, dans de grands élans lyriques et dramatiques télévisuels? Pour paraphraser Pierre Desproges qui voulait vivre heureux en attendant la mort, ne pouvait-on y vivre heureux en attendant la peste?

Sans aller dans ces deux extrêmes, peut-être faut-il trouver une juste demi-mesure et si vous suivez moyenagepassion depuis quelques temps déjà, vous avez déjà compris que c’est à cela que nous nous employons. De la deuxième moitié du XXe siècle jusqu’à récemment, les historiens médiévistes se sont employés à réhabiliter cette période et c’est avec ce regard neuf, que nous tentons de l’aborder nous-même, pour démontrer qu’on peut, aujourd’hui, s’intéresser au monde médiéval sans pour autant le considérer moyenâgeux.

Li livres dou tresor, une encyclopédie médiévale du XIIIe siècle par Brunetto Latini
Le livre du trésor, une encyclopédie médiévale du XIIIe siècle par Brunetto Latini

T_lettrine_moyen_age_passionoute proportion gardée et en forme de clin d’oeil,  il y a derrière tout cela un projet un peu foufou qui n’est pas sans évoquer les projets d’encyclopédie auxquels certains auteurs médiévaux pouvaient s’atteler, seuls. Nous avons de notre côté, le parchemin et la plume en  moins, mais le multimédia et la souris en plus, avec des images, des illustrations, des vidéos, des documentaires, des films, des conférences et même des lectures audio en vieux français. Au final, encore une fois en le comprenant plus dans son sens médiéval que contemporain et en le projetant un peu dans le temps, cela pourrait prendre la forme d’une sorte de petite encyclopédie médiévale artisanale qui, sans trop se prendre au sérieux, se mettrait par instant à rêver qu’elle puisse, peut-être un jour, devenir idéale, comme l’était le beau palais du facteur Cheval.

palais_ideal_du_facteur_cheval_encyclopédie_medievale
Le palais idéal du facteur Cheval à Hauterives (drôme)

Nous allons donc, de notre côté, pierre par pierre, continuer de l’édifier. Vous êtes déjà des milliers tous les mois à nous  encourager à le faire et nous vous remercions encore du fond du coeur pour cela, et pour ceux qui nous découvrent, restez encore un peu, vous êtes les bienvenus!

En vous souhaitant une très belle journée à tous.
Frédéric EFFE
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du monde médiéval sous toutes ses formes

Sur les pas de François Villon: le moyenageux de Georges Brassens

françois_villon_poesie_francais_moyen_ageSujet : monde médiéval, chanson, hommage à François Villon. poésie satirique
Titre : le moyenageux
Auteur : Georges Brassens
Période : contemporaine Année : 1966
Album : Supplique pour être enterré à la plage de Sète

Brassens sur les pas de  François Villon

Bonjour à tous,

C_lettrine_moyen_age_passion‘est sans doute un des plus bel hommage de Georges Brassens à Maistre François Villon que cette poésie et chanson : le moyenâgeux. C’est un texte qui fera écho chez tous les amateurs de Villon, autant que les familiers du site puisque nous n’en sommes pas à notre première publication concernant le grand poète du moyen-âge tardif.  Brassens a truffé son texte de référence à la vie et aux amitiés de Villon  et lui emprunte même directement francois_villon_hommage_georges_brassens_moyenageux_monde_medieval_poesiequelques vers par endroits, notamment tirés du testament de Villon et de « ses hontes bues ».

(ci-contre partition de la chanson le moyenâgeux de Brassens, cliquez  sur l’image pour ouvrir)

En l’an trentiesme de mon eage,
Que toutes mes hontes j’eu beues,
Ne du tout fol, ne du tout sage.
Nonobstant maintes peines eues,
Lesquelles j’ay toutes receues
Soubz la main Thibault d’Aussigny.
S’evesque il est, seignant les rues,
Qu’il soit le mien je le regny!

François Villon (1431-1463?), le testament (extrait)

S_lettrine_moyen_age_passionur les traces de Villon et de ses facéties, autant que ses amitiés délictueuses, entre quelques clins d’oeil au « Prince » de l’envoi des ballades du Maistre, Brassens fait encore allusion au « trou de la pomme de pin », taverne fameuse de l’époque que le poète médiéval fréquentait et qu’il a mentionné, à plusieurs reprises, dans ses poésies et ses ballades. On retrouve aussi dans cet hommage, l’inévitable spectre du gibet de Montfaucon qui hantait brassens_ballade_de_villon_poesie_medievale_satirique_dames_du_temps_jadisles nuits d’un Villon, emprisonné et qui se pensait alors condamné à la corde. A coup sûr, le mauvais garçon et illustre maître de poésie médiévale n’aurait pas renié le grand Brassens comme brillant disciple, pour son anticonformiste profond comme pour son amour de la poésie et de la langue,

Le gibet de Montfaucon, Gravure de Charles d'Aubigny, 1844, ouvrage :Notre Dame de Paris
Le gibet de Montfaucon, Gravure de Charles d’Aubigny, 1844, ouvrage :Notre Dame de Paris

Le Moyenâgeux de Georges Brassens
Hommage à  François Villon

Le seul reproche, au demeurant,
Qu’aient pu mériter mes parents,
C’est d’avoir pas joué plus tôt
Le jeu de la bête à deux dos.
Je suis né, même pas bâtard,
Avec cinq siècles de retard.
Pardonnez-moi, Prince, si je
Suis foutrement moyenâgeux.

Ah! que n’ai-je vécu, bon sang!
Entre quatorze et quinze cent.
J’aurais retrouvé mes copains
Au Trou de la Pomme de Pin,
Tous les beaux parleurs de jargon,
Tous les promis de Montfaucon,
Les plus illustres seigneuries
Du royaum’ de truanderie.

Après une franche repue,
J’eusse aimé, toute honte bue,
Aller courir le cotillon
Sur les pas de François Villon,
Troussant la gueuse et la forçant
Au cimetièr’ des Innocents,
Mes amours de ce siècle-ci
N’en aient aucune jalousie…

J’eusse aimé le corps féminin
Des nonnettes et des nonnains
Qui, dans ces jolis temps bénis,
Ne disaient pas toujours  » nenni « ,
Qui faisaient le mur du couvent,
Qui, Dieu leur pardonne ! souvent,
Comptaient les baisers, s’il vous plaît,
Avec des grains de chapelet.

Ces p’tit´s sœurs, trouvant qu’à leur goût
Quatre Evangiles c’est pas beaucoup,
Sacrifiaient à un de plus :
L’évangile selon Vénus.
Témoin : l’abbesse de Pourras,
Qui fut, qui reste et restera
La plus glorieuse putain
De moine du quartier Latin.

A la fin, les anges du guet
M’auraient conduit sur le gibet.
Je serais mort, jambes en l’air,
Sur la veuve patibulaire,
En arrosant la mandragore,
L’herbe aux pendus qui revigore,
En bénissant avec les pieds
Les ribaudes apitoyées.

Hélas ! tout ça, c’est des chansons.
Il faut se faire une raison.
Les choux-fleurs poussent à présent
Sur le charnier des Innocents.
Le trou de la Pomme de Pin
N’est plus qu’un bar américain.
Y’ a quelque chose de pourri
Au royaum’ de truanderi’.

Je mourrai pas à Montfaucon,
Mais dans un lit, comme un vrai con
Je mourrai, pas même pendard,
Avec cinq siècles de retard.
Ma dernière parole soit
Quelques vers de Maître François,
Et que j’emporte entre les dents
Un flocon des neiges d’antan…

Ma dernière parole soit
Quelques vers de Maître François…

Pardonnez-moi, Prince, si je
Suis foutrement moyenâgeux.

Près de cinquante ans tout juste après que cette chanson fut révélée par Brassens au grand public et pas une ride. Au delà du tribut à Villon, il y a même des fois où l’on se sentirait presque aussi avec lui foutrement moyenâgeux.

Une excellente journée à tous!

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du moyen-âge sous toutes ses formes.
historiques, contemporaines ou imaginaires.