Archives pour l'étiquette quête du Graal

La revue trimestrielle « Les Mystères de l’Histoire », à la poursuite des Légendes Arthuriennes

legendes_arthuriennes_lectures_revues_roman_arthurien_moyen-age_centralSujet : légendes arthuriennes, revue, mystères de l’Histoire, numéro trimestriel, roman arthurien.
Période : Haut moyen-âge pour la période de référence, Moyen-âge central pour l’écriture.
Média : Revue Trimestrielle Les Mystères de l’Histoire  (Juillet/Août/Septembre 2018)

Bonjour à tous,

C_lettrine_moyen_age_passionertaines mauvaises langues éprises d’Esope, de Phèdre, de La Fontaine ou même encore de fables médiévales à la façon de Marie de France ou d’Eustache Deschamps, diront peut-être que tout cela ressemble à une histoire de ramage, de plumage et de fromage, mais je peux vous assurer qu’aucun renard n’est venu chanter sous nos fenêtres. Aussi, nous ne bouderons pas notre plaisir et nous sommes très heureux d’avoir été cités, à plusieurs reprises, dans le dernier numéro de la revue Les Mystères de l’Histoire, consacré aux Légendes arthuriennes.

Particulièrement bien sourcé et puisant abondamment aux sources médiévales de la légende et de ses premiers grands auteurs ( les Boron, les Monmouth et autre Chrétien de Troyes). ce septième numéro trimestriel de la revue se fixe revue_legendes_arthuriennes_moyen-age_central_roman_arthurien_lectures_livresl’ambition, en quelques 150 pages de confronter mythe, faits et état actuel des connaissances sur les héros de la quête du Graal, en nous offrant ainsi un beau tour d’horizon du sujet.

Disponible en Kiosque, cette édition est également accessible en ligne, au format numérique. Aussi, si tout comme nous, vous êtes amateurs du roman arthurien et de ses mystères, vous pourrez l’acquérir directement sur le site de son éditeur Phoenix-publications.

En voici le lien  : Les Mystères de l’Histoire spéciale La Légende du Roi Arthur au format PDF

En vous souhaitant une belle journée.

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du Monde médiéval sous toutes ses formes.

Voir aussi tous nos articles sur les Légendes Arthuriennes

Le mythe du Graal, entre quête initiatique et existentielle et aventure épique, une citation de Michel Zink

michel_zink_litterature_medievale_academicien_philologie_citation_moyen-age_medievalismeSujet : citation sur le moyen-âge,littérature médiévale, Chrétien de Troyes, quête du Graal, légendes arthuriennes, roman arthurien, médiéviste, Michel Zink, mythe du Graal, aventures médiévales.

Bonjour à tous,

N_lettrine_moyen_age_passionous avions déjà publié cette citation de Michel Zink dans notre article sur la conférence « La quête du Graal » qu’il donnait, en 2009, à l’Académie royale de Belgique, mais ses qualités valaient bien un visuel et une mention à part. Ce sera donc chose faite.

citation_litterature_medievale_quete_du_graal_legendes_arthuriennes_medieviste_Michel_Zink_chretien_de_troyes_moyen-age_central

« Le mythe littéraire du Graal combine en lui deux éléments. D’une part, une quête spirituelle promettant la révélation d’une vérité sur le monde et sur soi-même. flattant l’illusion que nous pourrions, une bonne fois, trouver la clef de notre destin. (… ) Et d’autre part, le monnayage de cette quête en une aventure concrète palpitante, faite de voyages, de rencontres, de combats. »
Michel Zink – Citation extraite de la conférence « La quête du Graal »,  Académie Royale de Belgique (2009)

Tout est dit. Promesse de belles aventures épiques, la quête du Graal vient encore ajouter, à travers sa dimension initiatique, l’espoir de réponses claires sur le sens de l’existence. En dehors ou au delà même de sa dimension chrétienne, près de 900 ans après Chrétien de Troyes l’histoire n’a pas pris une ride. C’est le propre des mythes, De fait, cette grande épopée médiévale et les questions qu’elle soulève continuent de fasciner et il n’est nul besoin d’être chevalier pour se l’approprier.

En vous souhaitant une belle journée.

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du monde médiéval sous toutes ses formes.

Une conférence de Michel Zink sur la quête du Graal, de Chrétien de Troyes à ses premiers successeurs

moyen-age_quete_graal_legendes_arthuriennes_conference_matiere_de_bretagne_auteurs_medievaux_roman_arthurien« Sujet : Roman Arthurien, Graal, légendes Arthuriennes, quête du Graal, table ronde, châteaux et chevaliers, Conférence, Chrétien de Troyes, Robert de Boron, Wolfram Von Eschenbach
Période ; moyen-âge central, XIIe, XIIIe siècle
Titre : La quête du Graal
Auteur: Michel Zink
Lieu : Académie Royale de Belgique (2009)

Bonjour à tous,

A_lettrine_moyen_age_passionujourd’hui, nous revenons à la Matière de Bretagne, au roman arthurien et aux aventures médiévales des chevaliers  du Graal avec le médiéviste et philologue français Michel Zink, dans le cadre d’une conférence qu’il donnait, en 2009, au collège de l’Académie royale des Sciences et des lettres de Belgique.

quete_graal_legendes_arthuriennes_roi_arthur_roman_arthurien_MS_FR_112_bnf
Eluminure du Manuscrit Ancien MS Fr 112 « Messire lancelot du Lac » de Gauthier Map, 1470, BNF, Départements des manuscrits

L’académicien français et grand spécialiste de littérature médiévale nous invitait ici à une réflexion qui, partant de Chrétien de Troyes, « inventeur du modèle du roman chevaleresque d’aventure et d’amour » et allant jusqu’à ses premiers successeurs, tentait de décrypter le sens et les messages nichés derrière l’allégorie du Graal. Il y faisait aussi le constat que les premiers ouvrages du cycle arthurien, à partir de Chrétien de Troyes, étaient loin de faire une éloge manichéenne ou « simpliste » de la chevalerie et de ses valeurs et ne pouvait, en tout cas, pas se résumer à cela.

La Quête du Graal, par Michel ZINK, Académie royale de Belgique, 2009

Loin d’une promotion manichéenne des valeurs chevaleresques, les leçons du Graal

E_lettrine_moyen_age_passionn se penchant d’abord sur l’époque moderne pour montrer combien le récit arthurien semble y avoir supplanté les autres histoires, mythes ou récits en provenance du Moyen-âge (Roland, Tristan & Yseult, Jeanne d’Arc,…), le médiéviste fera un crochet par les usages actuels du terme Graal. Au passage, il notera que cette mention du Graal (encore bien présente dans les jeux de rôle, les jeux vidéo, l’Heroïc Fantasy, le langage et finalement l’imaginaire médiéval contemporain) constitue « le seul cas » de référence positive au Moyen-Age. Nul doute que la quête du Graal nous fascine et nous parle encore pour deux raisons principales  qu’il nous exposera  :

michel_zink_litterature_medievale_academicien_philologie_citation_moyen-age_medievalisme« Le mythe littéraire du Graal combine en lui deux éléments. D’une part, une quête spirituelle promettant la révélation d’une vérité sur le monde et sur soi-même. flattant l’illusion que nous pourrions, une bonne fois, trouver la clef de notre destin. (on arrive dans un château, on dit ce qu’il faut et, bon sang mais bien sûr !, c’est  ça la clef de la vie). Et d’autre part, le monnayage de cette quête en une aventure concrète palpitante, faite de voyages, de rencontres, de combats. »
Michel Zink – La quête du Graal – Citation –
Conférence à l’Académie Royale de Belgique (2009)

Ayant souligné les relations entre la Sainte relique et  les mythologies liées à la fertilité, il passera encore en revue ici les différentes formes prises par le Graal dans le roman arthurien, avant de nous gratifier d’un résumé, par le menu, de la première partie de Perceval, le roman de Graal inachevé de Chrétien de Troyes, non sans avoir au préalable resituer l’auteur médiéval dans son innovation :

cycle_roman_legendes_arthuriennes_litterature_medievale_moyen-age_central« Chrétien est l’inventeur du chevalier errant, un pur type littéraire à concevoir dans la réalité du temps, mais qui incarne en lui cette idée d’un cheminement qui conduit à la fois à l’aventure extérieure et à la révélation de soi-même, image dont l’aventure extérieure est l’image et que l’aventure extérieure provoque, donc ce parallélisme de l’aventure extérieure de l’aventure intérieure. »  
Michel Zink – La quête du Graal – Citation Citation (Conférence citée)

Ayant suivi à la trace les premiers pas de Perceval, l’exercice lui permettra de mieux s’interroger, dans un second temps, sur le sens véritable de cette quête chevaleresque, devenue avec Chrétien et les premiers auteurs médiévaux du roman arthurien  (Robert de Boron,  Wolfram  Von Eschenbach), pétrie de valeurs chrétiennes et même cisterciennes.  Et comme nous le disions plus haut, loin d’y voir à l’oeuvre une mise en valeur sans condition de la chevalerie, Michel Zink s’évertuera à nous démontrer qu’en réalité, l’éloge qui lui est faite « n’est pas sans restriction », les aspects les plus critiques s’étant peut-être dilués avec le temps et les auteurs suivants :

« Il me semble que, tout au contraire, les tout premiers de ces romans  (ceux du cycle arthurien) montrent les tensions de l’être au monde à travers les contradictions entre la fin et les moyens, entre cette voie chevaleresque qui, seule, conduit à la révélation des mystères du Graal, et le sens profond mais aussi tout proche de ces mystères qui renvoient à leur néant l’aventure et la gloire chevaleresque. »
Michel Zink – La quête du Graal – Citation (Conférence citée)

simone_weil_philosopheAu delà des valeurs chevaleresques, le médiéviste nous expliquera finalement que, du point de vue du cheminement intérieur, cette quête du Graal qui ne regarde en rien l’habileté au combat du chevalier, pas plus que sa volonté ou sa force, nous parle aussi et peut-être même surtout de l’oubli de soi-même. S’oublier pourquoi ? Peut-être pour retrouver « l’attention » (à ce qui est tout proche, à l’autre) dans la définition qu’en donnait la philosophe Simone Weil et prise comme « la forme la plus rare et la plus pure de la générosité » (Correspondance,  Simone Weil, Joe Bousquet).

En vous souhaitant une belle journée.

Frédéric EFFE
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du Moyen-Age sous toutes ses formes.

Humour Kaamelott: lecture imaginaire autour des Burgondes

kaamelott_serie_televisee_humour_alexandre_astier_roi_arthur_episode_inedit_detournement_fan_artSujet : humour, Kaamelott, série télévisée, série culte, lectures, livres, quête du Graal, légendes arthuriennes, comédie, médiévalisme, Guillaume Briat, Burgondes.
Période : moyen-âge central pour le roman arthurien & haut moyen-âge pour la légende.
Auteur : Alexandre  Astier
Distribution :   CALT production, M6
Médias : détournement, humour

Bonjour à tous,

J_lettrine_moyen_age_passionuste pour la détente, voici un autre  détournement humoristique autour de la série Kaamelott et de la quête du Graal, à la façon d’Alexandre Astier. Il s’agit cette fois, dun nouvel ouvrage imaginaire que vous ne trouverez donc pas dans le commerce, j’en ai peur.

Encore une fois, nous sommes, ici, bien plus clairement dans le registre de la farce, la comédie moderne et le médiévalisme que dans l’humour médiéval à proprement parler, aussi que les puristes veuillent bien nous excuser ce glissement catégoriel, ce ne sera pas le premier. Pour le reste, s’il y a des Burgondes dans la salle et pour paraphraser Pierre Desproges, ils peuvent rester.

kaamelott_serie_televisee_livres_legendes_arthuriennes_alexandre_astier_roi_burgonde_guillaume_briat_humour_detournement_lecture

Quelques liens utiles :

Une très belle journée à tous.

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du monde médiéval sous toutes ses formes.

Kaamelott, humour : ma petite bibliothèque imaginaire autour de la série télévisée d’Alexandre Astier

kaamelott_serie_televisee_humour_alexandre_astier_roi_arthur_episode_inedit_detournement_fan_artSujet : humour, Kaamelott, Alexandre Astier, série télévisée, série culte, lectures, quête du Graal,   légendes arthuriennes, roi Arthur. comédie, médiévalisme,
Période : moyen-âge central pour le roman arthurien & haut moyen-âge pour la légende.
Auteur : Alexandre  Astier
Distribution :   CALT production, M6
Médias : détournement, humour

Bonjour à tous,

A_lettrine_moyen_age_passionujourd’hui, nous partageons un peu d’humour façon Kaamelott avec quelques créations et lectures imaginaires inspirées, au fil de l’eau, par la série télévisée d’Alexandre Astier. Inutile donc de chercher ces livres dans le commerce, ils sont totalement fictifs et vous ne pourrez les trouver sur les rayonnages d’aucun libraire. D’ailleurs et les fans de Kaamelott le savent bien, à quelques exceptions près, la grande majorité des personnages de la série est censée ne pas savoir lire et encore moins écrire.

kaamelott_serie_televisee_legendes_arthuriennes_perceval_de_galles_franck_pitiot_humour_detournement_lecture
l’encyclopédie des jeux du pays de Galles par Perceval le Gallois (Franck Pitiot), façon Kaamelott
kaamelott_serie_televisee_legendes_arthuriennes_alexandre_astier_lancelot_thomas_cousseau_humour_detournement_lecture kaamelott_serie_televisee_legendes_arthuriennes_alexandre_astier_dame_mevanwi_caroline_ferrus_humour_detournement_lecture
 Lancelot du Lac (Thomas Cousseau)  Dame Mevanwi (Caroline Ferrus)
 kaamelott_serie_televisee_legendes_arthuriennes_alexandre_astier_guethenoc_serge_papagalli_pecore_humour_detournement_lecture  kaamelott_serie_televisee_legendes_arthuriennes_alexandre_astier_roparzh_pecore_gilles_graveleau_humour_detournement_lecture
 Guethenoc (Serge Papagalli)  Roparzh (Gilles Graveleau)
 kaamelott_serie_televisee_legendes_arthuriennes_alexandre_astier_leodagan_lionnel_astier_humour_detournement_lecture  kaamelott_serie_televisee_legendes_arthuriennes_alexandre_astier_nicolas_gabion_bohort_humour_detournement_lecture
 Léodagan (Lionnel Astier)  Bohort de Gaunes (Nicolas Gabion)

kaamelott_serie_televisee_legendes_arthuriennes_alexandre_astier_roi_arthur_humour_detournement_lecturePour des lectures plus sérieuses sur la série, vous pouvez consulter l’article suivant: Kaamelott : lectures, conferences et colloques, du rire intelligent au service des légendes Arthuriennes.

Les créations postées ici sont entièrement originales. Vous pouvez les retrouver ainsi que de nombreuses autres sur notre page Facebook Autour de Kaamelott (Kaamelottcreas).

En vous souhaitant une belle journée.

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du moyen-âge sous toutes ses formes.

1964-1978 Eric Rohmer à la rencontre des légendes arthuriennes et du Perceval de Chrétien de Troyes.

chrétien_de_troyes_legendes_arthuriennes_litterature_medievale_conte_du_graal_moyen-age_central_XIIe_siecleSujet : légendes arthuriennes, littérature médiévale,
Période : moyen-âge central, XIIe
Auteur : Chrétien de Troyes (1135-1185)
Titre : le conte de Graal ou Perceval le Gallois
Média : documentaire et trailer
Réalisateur :  Eric Rohmer

Bonjour à tous,

E_lettrine_moyen_age_passionn 1964,  bien avant la sortie de son film Perceval le Gallois, le cinéaste Eric Rohmer connaissait déjà bien son sujet. Il en faisait la démonstration en réalisant un documentaire de vingt minutes sur le roman de Chrétien de Troyes pour le compte de l’institut Pédagogique National et dans le cadre de la série « En profil dans le texte ».

eric_rohmer_regards_sur_chetien_de_troye_perceval_le_gallois_litterature_medieval_moyen-age_centralPour ceux qui ne connaissent pas du tout le Perceval de Chrétien de Troyes et qui souhaiteraient en avoir une première approche, voila donc une excellente introduction. Peut-être vous donnera-t’elle l’envie d’aller au plus près d’un des textes fondateurs des légendes arthuriennes à la française. Comme nous l’expliquait Richard Trachsler dans une conférence sur le roman arthurien donnée à la grande Ecole des chartes, Chrétien de Troyes  semble bien avoir été, et de loin, l’un des auteurs les plus populaires du corpus arthurien durant la période médiévale. De fait, on peut difficilement s’intéresser aux légendes arthuriennes en en faisant l’économie.

Ce documentaire d’Eric Rohmer a, en quelque sorte, une double valeur historique. La première renvoie, bien sûr, au moyen-âge central et aux prémices du roman arthurien à la française: les vers de Chrétien de Troyes feront date et marqueront à jamais le cycle de la légende du Graal.  Pour ce qui est de la deuxième valeur historique de ce programme, elle concerne le septième art et nous témoigne de l’intérêt de longue date d’Eric Rohmer  pour l’oeuvre de chretien_de_troyes_litterature_auteur_medieval_moyen-age_central_XIIe_legendes_arthuriennes_perceval_graalChrétien de Troyes avant de la porter sur grand écran.

(Gravure supposée de Chrétien de Troyes, anonyme,  XVIe siècle BnF)

Illustré par de nombreuses enluminures d’époque et quelques beaux extraits de l’oeuvre originale, nous suivons ici, pas à pas, le Perceval de Chrétien de Troyes. C’est le plus ingénu des chevaliers d’Arthur, mais aussi celui qui sera le plus proche d’atteindre le but ultime de la quête : le Saint Graal. On regrette presque que le programme n’ait pu être réalisé en couleurs pour apprécier à plein les enluminures, mais hormis cela, sa valeur pédagogique n’a pas pris une ride au moment d’approcher ce très célèbre conte du moyen-âge central.

Le Conte du Graal

« Et lui, qui ne savait son nom, le devine et répond qu’il s’appelait Perceval le Gallois. Il ne sait s’il dit vrai ou non, mais il disait vrai, bien qu’il n’en sût rien. »
Chrétien de Troyes – Perceval le Gallois ou Le Conte de Graal 

C_lettrine_moyen_age_passioneux qui connaissent le Kaamelott d’Alexandre Astier ne pourront s’empêcher de sourire à la lecture de la citation en prose ci-dessus  (« Provençal le Gaulois ! même pas foutu de connaître son nom). Il faut dire que le Perceval de Chrétien de Troyes semble personnifier l’ingénuité et la spontanéité qui l’accompagne. On se souviendra notamment de la première apparition de ce personnage dans le roman médiéval et de sa rencontre avec les chevaliers qu’il prend pour des anges et qu’il harangue de ses questions, au risque d’émousser la patience de certains d’entre eux, par son ignorance.

Le Conte du Graal Perceval, Chrétien de Troyes Manuscrit ancien, 12577 Bnf (1330)
Le Conte du Graal Perceval, Chrétien de Troyes Manuscrit ancien, 12577 Bnf (1330)

Avec le roman de Perceval le Gallois, Chrétien de Troyes nous contera donc le voyage initiatique de ce jeune « valet » d’abord tenu loin du monde et qui sera finalement rattrapé par sa destinée, à la grande tristesse de sa mère qui avait tout fait pour le préserver de l’univers de la chevalerie, de crainte qu’il n’en périsse comme ses frères et son père avant lui. Finalement adoubé, Perceval se signalera par ses faits, mais il  passera pourtant à côté des épreuves les plus importantes qui lui seront soumises sans les relever, même si ce sera pour mieux en tirer les leçons.

Le paradoxe d’une innocence nécessaire et nécessairement perdue

C_lettrine_moyen_age_passionette parabole d’un Perceval, « récipient » vide ou récipiendaire » qui fait de son mieux pour s’emplir des valeurs de la chevalerie, les suivant même trop littéralement, pour finir par comprendre qu’il  aurait dû savoir s’en affranchir et dépasser sa timidité pour deco_medievale_epeerejoindre sa véritable destinée est à l’image même de la difficulté de la quête du Graal. L’erreur et l’errance sont nécessaires dans ce parcours qui conduit au dépassement de soi véritable et à la renaissance dans les valeurs chrétiennes qui deviennent ici, et plus que jamais, indissociables de celles de la chevalerie.

Paradoxalement, cette innocence qui semble presque être une des raisons, sinon une des conditions nécessaires pouvant expliquer le succès de Perceval, est à jamais perdue mais peut-être n’a-t-elle pas été sacrifiée en vain ? La leçon sera lourde pourtant qui résonnera comme une sentence imparable et une malédiction pour n’avoir pas poser les bonnes questions qui auraient pu sauver le roi et le royaume, autant que pour avoir laissé mourir sa mère. A peine nommé « Perceval le Gallois » le voilà déjà rebaptisé « Perceval l’infortuné ».

Le Conte du Graal Perceval, Chrétien de Troyes Manuscrit ancien, 12577 Bnf (1330)
Le Conte du Graal Perceval, Chrétien de Troyes Manuscrit ancien, 12577 Bnf (1330)

« Perceval l’infortuné. Ah ! malheureux Perceval, comme il t’est mésavenu de n’avoir pas posé ces questions. (sur le Graal et sur la lance) C’eût été un tel bienfait pour le bon roi infirme qu’il eût retrouvé l’usage de ses jambes et eût été désormais capable de gouverner sa terre. Et quel service rendu à tous les autres ! Mais maintenant sache qu’il. en coûtera cher à autrui et à toi. Et c’est ton péché qui en est la cause, car deco_medievale_epeetu as fait mourir ta mère de douleur. »
Chrétien de Troyes – Perceval le Gallois ou Le Conte de Graal 

Au final, le héros devra parvenir à trouver son propre chemin et sa propre vérité dans une allégorie du dépassement de soi qui passera par la transcendance. La quête du chevalier ne peut se faire sans Dieu. Dernier roman de Chrétien de Troyes, le conte de Graal restera inachevé et sans doute l’auteur médiéval a-t-il laissé ainsi involontairement ouvert le mystère de Perceval et de sa destinée, autant que celui du Graal, pour de longs siècles après lui. Le plus pur et le plus innocent des chevaliers de la table ronde était-il à jamais destiné à faillir ? Certains auteurs ont écrit leur propre suite, en le faisant triompher et en lui faisant trouver et, cette fois, saisir le Graal. Chrétien de Troyes n’en a pas eu le temps. L’aurait-il fait du reste?

Le Perceval d’Eric Rohmer sur grand écran

I_lettrine_moyen_age_passion copial faudra pas moins de quatorze ans pour que la fascination d’Eric Rohmer pour l’oeuvre de Chrétien de Troyes et pour le personnage de Perceval le Gallois qu’il exprimait déjà dans ce documentaire, prenne forme sur grand écran.

Loin des tendances visuelles du cinéma d’alors, le réalisateur décidera de coller à l’approche graphique médiévale pour les décors de son litterature_poesie_medieval_legendes_arthuriennes_chretien_de_troyes_perceval_gallois_conte_graal_eric_rohmer_documentaire_moyen-agefilm, utilisant des codes ambitieux qui ne seront pas décryptés par tous avec la même facilité. Les châteaux plus petits que les personnages, les décors plus théâtraux que cinématographiques, Eric Rohmer entendra situer son oeuvre dans un espace visuel reconstruit en référence aux miniatures médiévales, en prenant les codes du cinéma à contre-pied.

Nous partageons ici le trailer donné à l’époque pour présenter le film. On y reconnaîtra outre Fabrice Luchini qui décrochait là un premier rôle de taille, la présence de Arielle Dombasle en Blanchefleur et celle de André Dussollier en Gauvain.

Le choix de coller au plus près de l’oeuvre écrite avec des jeux d’acteurs qui, là aussi, s’inscriront dans un espace pas tout à fait vraiment théâtral mais pas sans doute pas non cinématographique, ne destinera pas le film au plus grand nombre, ni aux amateurs de format « standard ».  Il recevra tout de même de nombreux éloges et trouvera ses détracteurs et son public. Le film obtiendra d’ailleurs le prix Méliès en 1979 et 2 nominations aux César en 1980 et il est indéniable que Eric Rohmer signera là une oeuvre totalement originale et au plus près du texte de Chrétien de Troyes et de son roman arthurien médiéval.

En vous souhaitant une très belle  journée.

Frédéric EFFE
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du moyen-âge sous toutes ses formes

Kaamelott : en attendant le retour du roi Arthur de Bretagne (Alexandre Astier) au cinéma

Sujet : Kaamelott, légendes arthuriennes, roi Arthur, humour,  comédie, série télévisée culte,  détournement, humour médiéval, série télé
Période : moyen-âge central, haut moyen-âge pour la légende.
Auteur : Alexandre  Astier
Distribution :   CALT productions, M6
Média : épisode Kaamelott  inédit, page FB

Bonjour à tous,

P_lettrine_moyen_age_passion copiaour faire suite à l’article précédent sur Kaamelott et pour faire patienter les amateurs du genre, en attendant le retour du roi Arthur  national, alias le très affûté et talentueux Alexandre Astier, nous  vous proposons  deux nouveautés sur le sujet.

Un page Facebook Autour de Kaamelott

facebook_page_kaamelott_creation_humour_detournement_alexandre_astierLa première nouveauté est une  page FaceBook autour de la série Kaamelott. Vous pourrez y retrouver des détournements graphiques, (affiches cinéma et autres) de l’humour et tout un tas d’autres créations  sur le thème de la  célèbre série télévisée. Elle ne contient aucun « repompage » intempestif, uniquement des créations nouvelles et exclusives.

kaamelott_creations_humour_detournement_alexandre_astier_serie_facebook

Un  nouvel épisode de Kaamelott
inspiré des personnages de la série

L_lettrine_moyen_age_passiona deuxième nouveauté est un autre  épisode  à la façon d’Alexandre Astier.  Il met cette fois en scène les deux enchanteurs du château : le célèbre  Merlin  (Jacques Chambon à l’écran) et le nettement moins célèbre Elias de Kelliwic’h (Bruno Fontaine), dit « le fourbe ». Ce dernier est, en effet, nouveau dans le corpus des légendes arthuriennes  et a été crée de toutes pièces par l’auteur de la série télévisée, sans doute pour venir soutenir la nullité affligeante de son Merlin qui est un contre-pied total de celui que nous vante en principe les légendes.

Une colère gratinée  avec Merlin  et Elias,  Enchanteurs de Kaamelott

elias_enchanteur_kaamelott_legendes_arthuriennes_alexandre_astier_serie_televisee_bruno_fontainePris dans une compétition totalement illégale, au grand désavantage de Merlin, les deux enchanteurs n’en finissent pas de se chamailler, donnant lieu à quelques épisodes originaux savoureux. En voici donc un qui nous donne l’occasion de retrouver un peu ces deux personnages de Kaamelott. Il est totalement inédit. Encore une fois, c’est une forme de clin d’oeil à l’auteur et aux fans de la série pour patienter un peu en attendant le retour du roi.

En espérant que tout cela vous plaise, nous vous souhaitons une excellente week end.

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du monde médiéval sous  toutes ses formes.

Moyen-âge réel et moyen-âge imaginaire, un colloque de la Sorbonne autour de Kaamelott

kaamelott_alexandre_astier_legende_medievale_roi_arthur_moyen_age_passionSujet : moyen-âge réel et historique, moyen-âge représenté, engouement pour le moyen-âge, série télévisée,  Alexandre Astier, légendes Arthuriennes, quête du Graal.
Evénement :  Colloque Université de la Sorbonne
Titre  : Kaamelott, la (re)lecture de l’Histoire
Dates : 24 et 25 mars 2017

Bonjour à tous,

A_lettrine_moyen_age_passionlors voilà, nous sommes doublement en joie aujourd’hui et cela nous  fait extrêmement plaisir de pouvoir poster cette information parce que cette interrogation est au coeur de notre  site depuis sa création et, cette fois, c’est la Sorbonne qui pose la question et tente d’y apporter des réponses.  Quelle est la distance du moyen-âge réel et historique  au moyen-âge représenté ? Que reste-t-il du moyen-âge  universitaire patiemment approché et reconstitué par nos historiens et les représentations hors des laboratoires de recherches ? Que nous apprend notre vision moderne et profane du moyen-âge sur notre propre monde ? Pourquoi vient-il  résonner encore de sa puissance évocatrice jusque dans nos fêtes, nos événements, nos goûts littéraires, nos voyages imaginaires et comment le fait-il ? Quel est ce désir de moyen-âge ? Que nous dit-il sur nous-mêmes sur nos aspirations, nos rêves ?

On ne peut approcher ces questions sans mettre en miroir constant   le moyen-âge historique et le moyen-âge rêvé ou imaginaire et c’est vraiment tout l’objet de  ce que nous faisons, ici, sur ce site, en tentant constamment d’ouvrir des pistes, de jeter des ponts et de mieux tracer les frontières entre tous ses différents « moyen-âge(s)’. Alors JOIE! Les 24  et 25 mars prochain, la prestigieuse université de la Sorbonne se penchera sur ces questions fascinantes, à l’occasion d’un colloque de deux jours, en prenant (de surcroît!) rien moins que l’excellente série télévisée Kaamelott d’Alexandre Astier pour point de départ!

moyen-age_reel_historique_moyen-age_represente_moderne_colloque_universite_sorbonne_kaamelott

Voilà  donc le digest de cet événement/conférence   à la Sorbonne.

« La série Kaamelott, écrite et réalisée par Alexandre Astier entre 2005 et 2010, a rencontré un important succès tant public que critique. L’enjeu de cette journée d’études n’est pas de lister les anachronismes et autres erreurs historiques de la série, mais au contraire de s’interroger sur les représentations historiques construites par la série, pour déconstruire le Moyen Âge de Kaamelott comme cela a pu être fait pour d’autres cycles littéraires contemporains. Le tout visant à mieux comprendre, peut-être, les façons dont le Moyen Âge est perçu, compris et réinventé au-delà des seuls cercles universitaires. »
Présentation du colloque Kaamelot – une (re)lecture de l’Histoire – Sorbonne

Vous pourrez également retrouver toutes les informations le concernant sur le site web de la Sorbonne. Vous y trouverez notamment un entretien du co-organisateur de  l’événement Florian Besson, Doctorant à Paris-Sorbonne, et lui même grand fan de la série Kaamelott (comme quoi on peut être sérieux, rigoureux et savoir apprécier les bonnes choses). Je salue encore ici sa merveilleuse initiative !

Je ne sais pas s’il reste encore des places,  mais  je vous conseillerais assez de vous en préoccuper rapidement si vous comptez vous y rendre!

Une très belle journée à tous
Frédéric EFFE.

Pour moyenagepassion.com
A la découverte du monde médiéval sous toutes ses formes.