Dans quelques jours, ouverture de la grande exposition Tolkien à la BnF

 jrr-tolkien-terre-du-milieu-seigneurs-anneaux-exposition-moyen-age-medieval-fantastique Sujet :   exposition,   BnF,   terre du milieu,
Période :   Médiéval Fantastique
Auteur : JRR Tolkien
Titre :   Tolkien, voyage en Terre du Milieu
Lieu  :   BnF Galeries François-Mitterrand 1 et 2
Dates : du 22 octobre 2019 au 16 février 2020

Bonjour à tous,

D_lettrine_moyen_age_passionans quelques jours, un  exposition unique ouvrira ses portes à Paris.  Trois institutions de marque y sont associées : la Bibliothèque Nationale de France,    la   Bodleian    Library  et l’Université d’Oxford    auxquelles il faut encore adjoindre la collaboration étroite du Tolkien Estate et de  la famille Tolkien.  Il s’agira d’une véritable  première en France. Ce sera, en effet, la plus grande exposition consacrée à l’oeuvre de JRR Tolkien jamais organisée sur le territoire. On pourra, ainsi, y découvrir près de 300 pièces exceptionnelles  sur une surface de plus de 1000 m².

Une invitation à arpenter la Terre du Milieu

exposition-JRR-Tolkien-evenement-moyen-age-medieval-fantastique-Bnf-ParisQuelle meilleure manière de  découvrir l’oeuvre de Tolkien que d’arpenter  ses terres imaginaires ? Au programme de cette belle exposition, épreuves, manuscrits, dessins originaux du   grand maître   et une plongée au cœur de son gigantesque univers sous l’angle de la cartographie.

L’oeuvre de JRR est semblable à un iceberg. Le lecteur n’en perçoit qu’une partie. Avec une rigueur et une précision d’orfèvre, le brillant professeur, passionné de philologie et de littérature médiévale, a, en effet, imaginé  et construit tout un monde  : paysages, géographie, créatures, peuples et « ethnies » avec leurs nombreux langages,  leur économie, leurs alliances et  inimitiés. Rien n’a été laissé au hasard.  Des années après le Hobbit, il en est résulté le mythique  Seigneur des Anneaux. Si son histoire prend place dans cet univers patiemment   élaboré par l’auteur, il n’en épuise pourtant pas toutes les richesses, ni le potentiel. Pour preuve,  Tolkien ouvrira le champ à un véritable « genre » et son monde inspirera  de nombreux auteurs, dont tous, il faut bien le dire, n’auront pas son talent de plume, ni ses profondeurs de vue.

jrr-tolkien-terre-du-milieu-seigneur-anneaux-exposition-medieval-fantastiqueCi-contre une illustration
pour le Hobbit.   Fendeval  , 1937
© Bodleian Library/
The Tolkien Estate Limited

Tristes mémoires de guerre ? Allégorie d’un monde des petites communautés et de leur écologie  finissant, sous les assauts du progrès ? Oeuvre  chrétienne pour d’autres ? Le Seigneur des anneaux ne se laisse pas si facilement réduire  ou enfermer mais il possède tous les ingrédients d’un mythe, un lyrisme inégalé, et sous l’aventure et le voyage, c’est encore une invite à une  réflexion profondément morale sur notre humanité et notre modernité.

Nous ne le redirons jamais assez. Il ne faut pas s’arrêter aux déclinaisons cinématographiques du Seigneur des Anneaux, pour réussies qu’elles soient. Il faut lire et relire Tolkien pour effleurer la complexité  et la perfection  de  sa gigantesque construction, mais aussi parce que c’est un auteur merveilleux et d’une grande générosité. Il est heureux  que cette exposition de la Bnf nous donne quelques clés supplémentaires pour l’approcher et le comprendre.

jrr-tolkien-oeuvre-terre-du-milieu-exposition-moyen-age-medieval-fantastique-fantasy
Le Hobbit, Maquette de la jaquette (1937) – © Bodleian Library/ The Tolkien Estate Limited

Les pièces   arriveront fraîchement de New York et de la Morgan Library où elles viennent de passer six mois mais il faudra encore attendre  jusqu’au 22 octobre pour découvrir ces véritables trésors  issus de la production du vieux professeur d’Oxford.

Voir les infos pratiques  de l’exposition Tolkien sur le site de la Bnf

Voir également notre article :  lire et relire l’oeuvre de JRR Tolkien

En vous souhaitant une belle journée.

Frédéric Effe
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du Moyen-âge sous toutes ses formes.

Laisser un commentaire