Tous les articles par Frédéric EFFE

Cantiga de Santa Maria 375, un miracle de guérison autour de Santa-Maria del Puerto

musique_espagne_medievale_cantigas_santa_maria_alphonse_de_castille_moyen-age_centralSujet : musique médiévale, Cantigas de Santa Maria, galaïco-portugais, culte marial, miracles, Sainte-Marie, vierge, pèlerin, guérison, El Puerto de Santa Maria
Période : moyen-âge central, XIIIe siècle
Auteur : Alphonse X  (1221-1284)
Titre :  Cantiga 375 En todo nos faz merçee
Ensemble : Grupo de Música Antigua, dir Eduardo Paniagua
Album : Remedios Curativos (1997)

Bonjour à tous,

D_lettrine_moyen_age_passionu côté du culte marial médiéval, voici une nouvelle Cantiga de Santa Maria tirée du corpus d’Alphonse X de Castille.  C’est un nouveau récit de miracle qui porte, cette fois, sur la guérison d’un cheval mourant sauvé par l’intervention de la Sainte. Il fait partie d’un groupe de chants dédiés a Santa Maria del Puerto.

Alphonse X et Santa Maria del Puerto

culte-marial-medieval-cantigas-santa-maria-alphonse-X-El-puerto-santa-maria-vierge-des-miraclesEn 1260, le souverain de Castille reprit le port et la cité d’Alcanatif (Alcanate) des mains des conquérants musulmans qui l’occupaient depuis les débuts du VIIIe siècle. Il rebaptisa alors le lieu Santa Maria del Puerto. Un château y fut bientôt édifié (le Castillo de San Marcos) sur le site de l’ancienne mosquée et une église dédiée à Sainte-Marie del Puerto fut fondée. L’Ordre de Santa María de España crée par Alphonse X y fut également établi.

Aujourd’hui, El puerto de Santa María est visitée pour ses attraits balnéaires mais on peut encore y croiser des pèlerins. Une procession y est aussi organisée, chaque année, en septembre, autour de la Sainte, également connue sous le nom de la vierge des Miracles.

Le Cancionero de Santa Maria de El Puerto

Les chants dédiés a Sainte-Marie du port sont au nombre de vingt-quatre dans l’ensemble du corpus des Cantigas d’Alphonse le Savant. Ils sont généralement regroupés sous le nom de Cancionero de Santa Maria de El Puerto ( Santa Maria do Porto).

Eduardo Paniagua et les Remèdes curatifs
dans les Cantigas de Santa Maria

Nous vous avons déjà touché un mot ici de Eduardo Paniagua (Voir portrait détaillé ici). Ce passionné de musiques médiévales s’est forgé une grande réputation du côté de la péninsule ibérique. S’il ne s’est pas limité au répertoire des Cantigas d’Alphonse X, il leur a néanmoins dédié un nombre impressionnant d’albums, au moyen de divers regroupements thématiques. Il a même réussi à couvrir ainsi l’ensemble de ce corpus et, à ce jour, c’est une des seuls, cantigas_santa-maria_miracle_culte_marial_moyen-age_musique_chanson_medievale_eduardo_paniagua_alphonse-Xà notre connaissance, à l’avoir fait.

En 1997, entouré de sa formation le Grupo de Música Antigua, le grand directeur de musique espagnol proposait un album de onze Cantigas de Santa Maria sur le thème des remèdes curatifs (pour une autre pièce issue de cet album, voir aussi Cantiga 189 : dragon, poison et guérison miraculeuse pour un courageux pèlerin) Il est toujours disponible à la vente et voici un lien qui vous permettra de le découvrir ou de l’acquérir au format CD ou MP3 : Remedios Curativos – Cantigas de Santa Maria


La Cantigas de Santa Maria 375
et sa traduction en français moderne

Como Santa María do Porro guariú un cavalo dun escrivá del Rey que lle quería morrer.

Comment Sainte-Marie du Port guérit le cheval mourant d’un scribe du roi.

En todo nos faz merçee
a Sennor que todo vee.

Elle nous est miséricordieuse (fait grâce) en tout
La Dame qui voit tout

Merçee por humildade
nos faz, e por sa bondade
acorre con pïadade
a quen lle pede merçee.

En todo nos faz merçee
a Sennor que todo vee.

Elle nous fait miséricorde par humilité
et par sa grande bonté
Et secourt avec piété,
Qui lui demande sa grâce.

Refrain

Sequer enas bestias mudas
nos mostra muitas aiudas
grandes e mui conosçudas
a Senor que todo vee.

En todo nos faz merçee
a Sennor que todo vee.

Au moins pour les bêtes muettes,
Elle nous montre ses nombreuses aides
Grandes et très célèbres 
La Dame qui voit tout.

Refrain

E de tal razon fremoso
miragre maravilloso
a Madre do Glor’ioso
fezo , comprida merçee,

En todo nos faz merçee
a Sennor que todo vee.

Et sur ce beau sujet,
La Mère du Glorieux  fit

Un miracle merveilleux
(démontrant sa) parfaite Miséricorde.

Refrain

Na çibdade de Sevilla,
que é grand’ a maravilla,
mostrou a Madr’ e a Filia
de Deus que nos sepre vee,

En todo nos foz merr¡ee
a Sennor que todo vee.

Dans la cité de Séville,
Qui est grande par ses merveilles
Elle a montré la mère et fille 
De Dieu qui toujours nous voit

Refrain

A Bonamic, que avía
seu cavall’ e lle morría.
Porend’ a Santa María
do Porto pidiu merçee

En todo nos faz merçee
a Sennor que todo vee.

A Bonamic (1), qui avait
Son cheval qui se mourait
Et pour cela, avait demandé grâce
à Sainte-Marie 
du Port.

Refrain

Que, se ll’o cavalo désse
vivo, porende possesse
un de cera que sevesse
ant’ ela que todo vee.

En todo nos faz merçee
a Sennor que todo vee.

Que, si elle sauvait la vie du cheval,
Il ferait don 
d’un de cire qu’il possédait,
Devant celle qui voit tout (en son sanctuaire).

Refrain

Est’escrivan del Rey era,
que do cavalo presera
mui gran coita e soubera
que morría; e merçee

En todo nos faz mercee
a Sennor que todo vee.

 Et celui-là qui était scribe du roi,
Etait pris pour ce cheval, 
De grande douleur, sachant
Qu’il allait mourir: et miséricorde.

Refrain

Pidiú aa Glorfosa
que é Sennor pïadosa,
que de ll’o dar poderosa
é, ca nossas coitas vee.

En todo nos faz mercee
a Sennor que todo vee.

Il a demandé à la Glorieuse
Qui est dame de piété
Qu’elle accorde de son pouvoir
Car elle voit toujours nos ennuis.

Refrain

E ú iazía tendudo
ia come mort’ e perdudo,
fez-ll’o a que noss’escudo
é viver por sa merçee.

En todo nos faz mercee
a Sennor que todo vee.

Et à celui qui était étendu 
Comme mort et déjà perdu,
Celle qui est notre bouclier le fit,
Vivre par sa miséricorde.

Refrain

E tan toste deu levada
e comeu muita çevada.
E porem foi mui loada
a Senor que todo vee.

En todo nos faz merçee
a Sennor que todo vee.

Et aussitôt que la bête fut levée;
Elle mangea de grandes quantités d’orge
Et La dame qui voit tout
fut de tous grandement louée

.

Refrain

(1) Bonamic Zavila, clerc et scribe du roi établi à Murcia, qui, selon l’universitaire Jesús Montoya Martínez ( Cancionero de Santa María de El Puerto) a également accompagné le souverain Alphonse X durant un voyage qu’il effectua à Beaucaire  pour visiter le pape.


Retrouvez l’index de toutes les Cantigas de Santa Maria traduites et commentées par nos soins, et présentées par les plus grands ensembles de musique médiévale,

Une très belle journée à tous.
Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du Moyen-Age sous toutes ses formes.

Agenda médiéval : fêtes et animations du 12 et 14 juillet 2019

agenda_fetes_festival_animations_medievales_moyen-age_festifSujet :  fêtes médiévales,  animations, compagnies médiévales,  moyen-âge festif,  marché médiéval
Lieu : Normandie, Auvergne-Rhône-Alpes, Hauts-de-France, Nouvelle-Aquitaine, Provence-Alpes-Côte d’Azur,
EvénementMédiévales d’ici et d’ailleurs
Dates: du 13 au 14  juillet 2019

Bonjour à tous,

P_lettrine_moyen_age_passion-copiaour les juillettistes qui pourraient se trouver pris d’envies festives, à la façon de nos ancêtres médiévaux, voici  l’agenda de fin de semaine. Il est encore bien dodu et replet même s’il croise le chemin des défilés de circonstance.


La 47e Fête médiévale du Grand Fauconnier

Lieu : Cordes sur Ciel, Tarn, Occitanie
Dates : les 13 et 14 juillet 2019

medievales-cordes-sur-ciel-2019-OccitanieAu programme : grands défilés, contes, musiques, spectacles variés, escrime médiévale, spectacle nocturne, le samedi soir.

Compagnies médiévales présentes :
Compagnie Irmensul – Les Compagnons de l’Aurore – Les Chevaliers de l’Ordre des 4 vents – Le Goupil – Pescaluna – Comme des gosses – Les crinières d’Evol – La Petite Flambe – Jean-Luc Scavino – Pierre d’Ayhaut –  La Compagnie des 5 Tours 

Site officiel – FB de l’événement


La Légende du Volo Bioù

Lieu : Saint-Ambroix, Gard, Sud Ardèche, Auvergne-Rhône-Alpes
Dates : les 12, 13 et 14 juillet 2019

fete-medievale-2019-volo-boiu-saint-ambroix-ardeche-auvergne-rhone-alpes

Le taureau ailé et volant est de retour à Saint-Ambroix, cette fin de semaine, pour de grandes célébrations médiévales et votives.

Il s’agira de la 33e édition des ces médiévales occitanes.

Site officiel –  Nos articles sur la légende du Volo Bioù 20172018


Les Médiévales du Château de Couches

Lieu : Couches,Saône-et-Loire, Bourgogne-Franche-Comté
Dates : les 12, 13 et 14 juillet 2019

medievales-2019-Couches-animations-moyen-age-Bourgogne-Franche-ComtéLe château de Couches vous propose , ce week end, un voyage  vers le XVe siècle.  Au programme, trois jours de réjouissances et de divertissement autour de la vie médiévale et du moyen-âge festif avec ateliers d’antan, campements, spectacles équestres, spectacles de feu, et bien sûr, musiciens et danseurs.

Site du château et programme détaillé


Le festival médiéval de Montségur

Lieu : Château de Montségur, Ariège, Occitanie
Dates :  les 13 et 14 juillet 2019

medievales-animation-marche-moyen-age-montsegur-occitanieC’est la deuxième édition de ce festival médiéval donné au pied du mythique  pog  du château de Montségur, qui fut longtemps le refuge des derniers cathares du pays d’Oc.

Au programme, animations, ateliers, archerie et banquet festif animé par Les Faydits d’Oc 

Facebook de l’organisateur


Les Médiévales fantastiques de Mormal

Lieu : Locquignol, Nord-Pas-de-Calais, Hauts-de-France
Dates :  les 13 et 14 juillet 2019

medieval-fantastisque-2019-Mormal-Hauts-de-FranceMarché  médiéval-fantastique (+ de 60 artisans), spectacles variés  (danse, fauconnerie, contes, etc), campements médiévaux, jeux d’époque. Nocturne le samedi, avec spectacle pyrotechnique.

Troupes et compagnies médiévales

Ensemble Tormis – Mesnies des Frères d’Armes de Saint Guinefond – Aux bois enjoués – – Jan Seyrian – Les Légendes d’Asgard – Les Compagnons de Mormal

Site officielFB de l’événement


Autres fêtes et animations médiévales

Medievales-le-pontet-chateau-de-fargues-Vaucluse-Provence-Alpes-Côte-d'Azur

La Médiévale du Pontet
Lieu : Château de Fargues,
Vaucluse PACA
Dates :  13 et 14 juillet 2019

Spectacles, ateliers, banquet
musique, campement médiéval.
Site de l’organisateur

animations-medievales-chateau-rilhac-lastours-limousin-Haute-Vienne

Les Médiévales de Rilhac-Lastours
Lieu : Haute-Vienne,
Nouvelle-Aquitaine
Dates :  13 au 16 juillet 2019

campement, archerie,
jeux, animations  médiévales.
Facebook  – Site du château

fetes-medievales-Château-Thierry-2019-Hauts-de-France

Les Médiévales de Château Thierry
Lieu : Château-Thierry, Aisne, Hauts-de-France
Dates : 13 et 14 juillet 2019

Campement médiéval,
marché, troupes et artistes
Facebook de l’événement 

marche-animations-medievales-2019-bayonne-Nouvelle-Aquitaine-Pyrénées-Atlantiques

Le Marché Médiéval de Bayonne
Lieu : Pyrénées-Atlantiques
Nouvelle-Aquitaine
Dates :  12 au 14 juillet 2019

Echoppes, spectacles, animations médiévales
Facebook  – Comité du tourisme

En vous souhaitant une belle journée.

Frédéric EFFE.
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du Monde médiéval sous toutes ses formes.

La roé (roue) de fortune, poésie morale et satirique du XIIIe siècle

poesie_medievale_fabliaux_chevalerie_chevalier_heros_valeurs_guerrieres_moyen-age_XIIIeSujet : poésie médiévale, littérature médiévale, fortune, vanité, fabliau, trouvère, langue d’oïl, vieux français, MS Français 837
Période : Moyen-âge central, XIIIe siècle.
Auteur : anonyme
Titre : la roé de Fortune (roue de fortune)
Ouvrage : Jongleurs & Trouvères, d’après les manuscrits de la Bibliothèque du RoiAchille Jubinal, 1835.

Bonjour à tous,

D_lettrine_moyen_age_passionu côté de la poésie satirique du moyen-âge central, nous vous proposons, aujourd’hui, la découverte d’un texte du XIIIe siècle, sur le thème, alors très prisé, de la Roue de fortune et son implacabilité.

Sources historiques et manuscrits

Cette pièce est présente dans plusieurs manuscrits médiévaux,  quatre en tout, dont trois se trouvent conservés hors de France : le Manuscrit 9411-9426 de Bruxelles, le  L V 32 de Turin, le Cod 1709 de la Bibliothèque du Vatican.

Du côté français, on le trouve dans le MS Français 837 de la BnF (ancienne cote Regius 7218), Daté du dernier tiers du XIIIe siècle, cet ouvrage, dont nous vous avons déjà touché un mot, contient plus de 360 feuillets et présente un nombre conséquent de fabliaux, dits et contes de ce même  siècle. On y croise de nombreuses poésies et pièces demeurées anonymes mais aussi des noms d’auteurs illustres, tels que Jean Bodel et Rutebeuf, Un fac-similé est consultable sur le site de Gallica au lien suivant.

fabliau-poesie-medievale-la-roue-de-fortune-manuscrit-ancien-français-837-moyen-age_s
La Roue de Fortune dans le précieux MS Français 837 de la BnF

Sur le fond, notre poésie du jour demeure plus proche du « dit » que du fabliau. Pour autant qu’elle contienne des éléments satiriques, elle est aussi plus morale que comique, comme le sont en général ces derniers. Pour sa transcription dans des caractères plus lisibles que ceux des manuscrits originaux, nous nous sommes appuyés sur l’ouvrage Jongleurs & Trouvères d’Achille Jubinal daté de 1835,  et dans lequel le médiéviste proposait une large sélection de textes extraits, entre autres, de ce manuscrit.

La roue de Fortune médiévale

« (…) Vez cum Fortune le servi,
Qu’il ne se pot onques deffendre,
Qu’el nel’ féist au gibet pendre,
N’est-ce donc chose bien provable
Que sa roé n’est pas tenable :
Que nus ne la puet retenir,
Tant sache à grant estat venir ? »
Le Roman de la rose

(…) Vois comme fortune le servit,
Qu’il ne put jamais s’en défendre,
Qu’elle le fit au gibet pendre,
N’est ce donc chose bien établie
Que sa roue ne peut être maîtrisée
Que personne ne peut la retenir
Aussi haut soit le rang qu’il ait atteint ?

Avec pour thème central la roue de la fortune, le texte du jour reflète certaines valeurs profondes du Moyen-âge occidental ou, à tout le moins, certaines idées dont la récurrence dans sa littérature et sa poésie, laisse à supposer un ancrage certain dans les mentalités médiévales. On notera, du reste, que cette vision d’un « sort » qui, presque mécaniquement, entraîne avec lui les promesses des plus belles ascensions comme des pires déroutes, a perduré, jusqu’à nous, dans les mentalités populaires : « la roue tourne », même si son articulation ne se fait plus nécessairement en relation étroite avec les valeurs chrétiennes comme c’était le cas alors et comme c’est clairement le cas dans ce texte.

Eloge  du détachement

La première idée qu’on trouve ici plantée touche à la vanité et la vacuité. Elle est implicitement lié à l’image de la roue de fortune et son invocation : inutile de se glorifier au sujet de son pouvoir, ses richesses, son statut, la « perdurance » n’est qu’illusion. Dans son mouvement perpétuel, la roue de fortune médiévale s’assure de faire chuter, inéluctablement, celui qui a voulu monter trop haut et,  au delà de tout critère de réussite sociale, même le mieux portant des hommes, peut se trouver au plus mal, l’instant d’après. Fortune se mêle de tout et nul n’est à l’abri.

deco_medievale_mort_moyen-age_enluminuresCette leçon en amène une deuxième qui en est le corollaire. Il s’agit de la nécessité (hautement mise en avant par le moyen-âge occidental et ses valeurs chrétiennes) de pratiquer une forme de détachement, vis à vis du monde matériel. Comme la déroute n’est jamais loin de la gloire, tôt viendra le temps de l’hiver et de la mort et, avec eux, le moment de rendre des comptes. Escompter avoir une place dans le monde d’après suppose que l’on ait su s’affranchir de l’actuel, se sera-t-on suffisamment préparé ? L’attachement, au mirage du pouvoir et de l’avoir, est folie, le poète, ici, nous l’affirme. Se fier au monde est le plus court chemin vers la perte ; le salut de l’âme est en cause autant que le salut social : il sera montré du doigt comme fou celui qui pensera se soustraire à ces lois immuables, en s’harnachant aux illusions du monde matériel.

Dans la dernière partie de cette pièce anonyme, on trouvera enfin des arguments qui viendront presque prêcher une forme de non action, susceptible de mener le lecteur en deça des valeurs de la morale chrétienne. Dans un élan satirique, le poète exprimera, en effet là, un dépit plus ciblé sur son temps et sur son monde : le siècle est pourri, la morale compromise et même celui qui s’attache à faire le bien n’en retirera que les pires ennuis. Sur sa voie, l’homme de bien, le prud’homme, trouvera plus d’ennemis et d’embûches que de récompenses. Une raison supplémentaire de ne rien attendre de ce monde ? Désabusé, l’auteur n’ira pourtant pas jusque dire qu’il faille renoncer au bien pour prêcher une forme de « non action » totale (et presque bouddhiste), et le texte rejoindra, finalement, la prêche en laissant au lecteur pour unique refuge, la passion et l’exemplarité christique : résignation à ne pas voir le bien récompensé, acceptation d’une forme de souffrance, apologie encore d’une certaine forme de renoncement pour faire basculer son esprit, sa raison et ses questionnements du côté de la foi ? Sans doute un peu tout cela à la fois.


Du vieux français d’oïl au français moderne

S’il faut en croire le site Arlima, aucune traduction en français moderne n’était jusque là attachée à ce texte. Sans avoir la prétention de la perfection puisqu’il s’agit tout au plus d’un premier jet, ce vide sera, au moins, partiellement comblé.

Biaus sires Diex, que vaut, que vaut
La joie qui tost fine et faut,
Dont nus ne se doit esjoïr,
Que nus ne set monter si haut
S’un poi d’aversité l’assaut,
Qu’assez tost ne l’estuet chéïr ?
J’ai véu tel gent décheir,
Dont je me puis mult esbahir
Et merveillier, se Diex me saut,
Qui ne doutoient nul assaut,
Tant erent orguilleus et baut.
Or les covient à point venir.
Tels cuide aus nues avenir,
Quant il se cuide miex tenir,
Qui à reculons fet .i. saut.

Beau Sire Dieu, que vaut, que vaut,
La joie qui tôt fini et fane* (tombe, s’évanoui, fait défaut),
Dont nul ne se doit réjouir,
Car nul ne peut monter si haut
Qu’un point d’adversité l’assaille
Et bien vite le fait choir ?
J’ai vu de tels gens déchoir,
Dont je peux fort m’ébahir
Et m’étonner, que Dieu me garde,
Qui ne redoutaient nul assaut,
Tant étaient orgueilleux et fiers.
Or ils durent au point venir
Comme qui croit aux nues parvenir
Quand il s’y pense mieux tenir, 
A reculons, fait un saut.

Qui plus haut monte qu’il ne doit,
De plus haut chiet qu’il ne voudroit ;
Par maintes foiz l’ai oï dire.
Li siècles maint homme deçoit :
Mors et honiz est qui le croit ;
Quar cil qui plus haut s’i atire,
Et qui cuide estre plus granz sire,
Fortune vient, sel’ desatire
Et le met où estre soloit,
Ou encore en plus basse tire ;
Quar celui qui li soloit rire
Set mult bien qu’il le decevoit.
Por ce est fols qui se forvoit,
Se il el royaume se voit,
Quar tost est entrez en l’empire.
Cis siècles maint homme deçoit :
Fols-s’i-fie est nommez à droit ;
Por ce le doit chascun despire.

Qui plus haut monte qu’il ne devrait
Choit de plus haut qu’il ne voudrait
Maintes fois, je l’ai ouï dire
Ce monde en déçoit plus d’un
Blessé* (mordu?) et trompé (déshonoré) qui s’y fie
Car celui qui plus haut, s’harnache (s’y accroche, s’y fixe)
Et qui croit être plus grand sire,
Fortune vient l’en déloger
Pour le ramener d’où il venait,
Ou en un rang plus bas encore. 
Mais celui qui avait l’habitude d’en rire
Savait très bien qu’il serait déçu
Pour ce, fou est qui se fourvoie
Si au royaume, il se voit
Car il n’est entré qu’en l’Empire.
Ce monde maints hommes déçoit
Fou-qui-s’y-fie est nommé à droit (à raison)
Et (pour cela), chacun le doit mépriser (dédaigner)

En ce siècle n’a fors éur ;
N’i doit estre nus asséur,
Quar nus n’i a point de demain.
Chascuns i doit estre à péur,
Quar ainçois que soient méur,
Chiéent li franc et li vilain,
Ausi com la flor chiet du rain,
Ainz qu’ele port ne fruit ne grain,
Quant ele n’a fin air ne pur.
Por ce point ne m’i asséur,
Quar je n’i voi nul si séur,
Si jone, si haitié, si sain,
Si fort, si aspre ne si dur,
Si riche, ne si clos de mur,
Ne de si grant noblece plain,
S’un petit mal le prent au main,
Que n’el rende pâle et obscur,
Plus tost c’on ne torne sa main.

En ce monde, n’a guère de bonheur (chance)
Personne ne doit s’y sentir sûr (en sûreté)
Car, nul n’y a point de demain (d’avenir assuré)
Chacun doit être dans la peur,
Car avant qu’ils ne soient mûres,
Tombent le franc et le vilain.
Telle la fleur choit du rameau,
Avant de donner fruits ou grains
Quand elle n’a d’air pur, ni délicat
Pour cela, je ne m’y fie point,
Car je ne vois nul si sûr
Si jeune, si bien portant, si sain,
Si fort, si robuste et si rude,
Si riche, ou si enceint de murs
Ni si plein de grand noblesse 
Qu’un petit mal ne le prenne au matin, (à la main?)
Qui le rende pâle et obscur,
Plus vite qu’on ne tourne sa main. (qu’on ne l’examine)

Que vaut avoir, que vaut richece,
Que vaut boban, que vaut noblèce,
Que vaut orgueil à demener,
Que nus n’est de si grant hautèce,
Quant la luete l’i estrece,
Que par mort ne l’estuet passer;
Et quant il ne puet alener,
N’en puet o soi du sien porter
La montance d’un grain de vesce,
S’il n’a bien fet en sa jonece :
Donques n’est-il si grant proece
Com de Dieu servir et amer.
On doit por fol celui clamer
Qui l’entrelet par sa perece,
Por ce chétif siècle à amer.

Que vaut avoir, que vaut richesse
Que vaut luxe, que vaut noblesse
A quoi bon se gonfler d’orgueil (s’abandonner à)
Puisque nul n’est de si haut rang (élévation)
Lorsque sa gorge se resserre
Que par mort il lui faut passer,
Et qu’il ne peut plus respirer,
Et ne peut plus porter par lui-même
La valeur d’un grain de vesce (sainfoin),
S’il n’a bien agi dans sa jeunesse :
Ainsi, il n’est si grande prouesse,
Que de servir et d’aimer Dieu,
Et on doit bien traiter de fou
Celui qui s’y soustrait par paresse,
Pour aimer ce monde fragile.

El monde n’a riens tant chierie,
Qui tant déust estre haïe,
Com cest siècle c’on a tant chier,
Que nus tant i ait seignorie,
N’i est asséur de sa vie
Demi-jor ne .i. jor entier.
Ausi tost l’estuet-il lessier,
Le roi, le duc et le princier
Com le povre homme qui mendie ;
Que la mort fiert sanz manecier,
Ne nus hom ne s’en puet guetier
Par science ne par clergie.
N’i vaut ne guete ne espie,
Que tels est toz sainz à complie
Qui se muert ainz l’aler couchier;
Qui plus en sa santé se fie
Maintenant l’estuet trébuchier.

Au monde rien tant on chérie
Qu’on devrait en tout point haïr
Comme ces temps que l’on chérie tant
Ou nul même s’il a seigneurie,
Ni est assuré de sa vie
Demi-jour ou un jour entier.
Qu’aussitôt il lui faut laisser
Le roi, le duc et le princier (ses titres)
Comme le pauvre homme qui mendie :
Que la mort frappe sans prévenir ( menacer),
Aucun homme ne s’en peut garder
Par savoir (intelligence) ou par science
Ni ne sert de guetter ou d’épier (espionner)
Quand celui, en santé au soir, (complies dernière prière du soir)
Se meurt au moment du coucher :
Qui plus à sa santé se fie,
Maintenant lui faut choir (trébucher).

El monde n’a riens que je voie
Par qoi nus hom amer le doie.
Fols est et plains de trahison ;
Qui plus i sert plus i foloie;
Plus se meffet, plus se desroie,
Qui plus i met s’entencion.
Quar sovent muer le voit-on
En duel et en confusion,
Feste, solaz, déduit et joie.
Qui est au monde plus preudom,
Plus i a persécution,
Et je comment m’i fieroie ?
Certes grant folie feroie,
Quar nus ne va mès droite voie :
Chascuns trahist son compaignon ;

Cels qui ne béent s’à bien non
Truevent mès plus qui les guerroie,
Que li murtrier ne li larron.
Jhésus, qui souffri passion,
Nous maint  trestoz à droite voie,
Et à vraie confession.

Amen.
Explicit la Roe de Fortune.

En ce monde, n’y a rien que je vois
Par quoi nul homme aimer le doive
Il est fou et plein de traîtrise (trahison),
Qui plus le sert, plus il divague
Plus se défie ( s’égare?), plus il dévie,
Qui plus y met son intention.
Car, souvent changer le voit-on
En douleur et en confusion,
Fête, plaisir, jouissance et joie.
Et plus grand est l’homme de bien,
plus il trouve persécutions
Et moi comment pourrais-je m’y fier ?
Quand nul ne suit plus droite voie :
Chacun trahit son compagnon ;

Celui qui ne s’attache qu’à faire le bien,
En trouve bien plus qui le guerroient
Plus que meurtriers ou larrons.
Puisse Jésus qui souffrit la passion
Nous guider tous sur le droit chemin
Et à sincère (véritable) confession.

Amen.

Explicit la Roue de Fortune.


Issus du même manuscrit, voir également  : Le Salut d’EnferUne Branche d’Armes – Du vilain qui conquit le paradis en plaidant –  De Brunain la vache au prêtre

En vous souhaitant une belle journée.

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du Moyen-Age sous toutes ses formes.

Eugène Viollet-le-Duc à l’étude de l’architecture médiévale

Sujet : citation, chronologie, moyen-âge central à tardif, monde médiéval, architecture médiévale, Eugène Viollet-le-Duc.

citation-monde-medieval-architecture-moyen-age-Eugene-Viollet-le-Duc

« Le moment est venu d’étudier l’art du moyen-âge comme on étudie le développement et la vie d’un être animé qui de l’enfance arrive à la vieillesse par une suite de transformations insensibles, et sans qu’il soit possible de dire le jour où cesse l’enfance et où commence la vieillesse. »

Eugène Viollet-le-Duc – Citation extraite du Dictionnaire raisonné
de l’architecture française du XIe au XVIe siècle
 (1854-1868)


eugene-viollet-le-duc-architecture-medievale-moyen-ageAu sujet d’Eugène Viollet-le-Duc, voir : Histoire des châteaux-forts & techniques de siège médiévales – Egalement la rubrique consacrée à l’Architecture médiévale

En vous souhaitant une excellente  journée.

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du Monde Médiéval sous toutes ses formes.

Agenda du 5 au 7 juillet : animations médiévales du week-end, l’embarras du choix

agenda_fetes_festival_animations_medievales_moyen-age_festifSujet :  fêtes médiévales,  animations, compagnies médiévales,  moyen-âge festif,  marché médiéval
Lieu : Auvergne-Rhône-Alpes, Hauts-de-France, Nouvelle-Aquitaine, Val-de-Loire, Bretagne, Normandie
EvénementMédiévales d’ici et d’ailleurs
Dates: du 5 au 7  juillet 2019

Bonjour à tous,

L_lettrine_moyen_age_passiona saison des animations médiévales bat son plein et cette fin de semaine, les amateurs du genre n’auront que l’embarras du choix. Voici une sélection de certaines d’entre elles qui s’étalent, au minimum, sur les deux jours du week end. Il conviendra de leur ajouter les Médiévales du château de Montaner et la Foire aux Laines de Chateaudun auxquelles nous avons déjà dédié des articles.


La 33e édition des Médiévales de Bayeux

Lieu : Aure, Normandie
Dates  : les 5, 6 et 7 juillet 2019

medievales-2019-Bayeux-animations-compagnies-medievales-Aure-NormandieLa cité de Bayeux se drapera, ce week-end, de ses plus belles couleurs médiévales, avec une claire ouverture sur le thème médiéval-fantastique. Les festivités débuteront dès le vendredi soir, avec une grande parade (500 participants costumés) suivie d’un spectacle en nocturne (magie et sorcellerie médiévales au programme). Samedi et dimanche, de nombreuses animations suivront : scénettes, musique, théâtre de rue, chantier médiéval avec ses artisans et bâtisseurs, campements thématiques : le roi Arthur et ses chevaliers, les « barbares », un comptoir commercial viking, etc…). Egalement, tout au long de la fête, se tiendra un salon du livre médiéval fantastique, ainsi qu’un marché artisanal, autour de la cathédrale (150 échoppes),

Compagnies médiévales attendues

Compagnie Turdion – Les contes du graal – Cie Cowprod – Gueule de Loup – Raoul le Chevalier – Les Monts Rieurs – Cie Soukha – le gay sçavoir – Cie L’Orphéon – Maryna Lys -Jàdys – La Horde – Cie Rêves Temporels – Boendr – Cité d’Antan – Compagnie Sembadelle – Abracadabouc – Le Mestre Dragonnier – Arte Flammes – – ARt6 – Les Bayeunains – Sonjévéyés – Compagnie du Bord des Mondes

Site & programme –  FB de l’événement – Article édition 2018


Les Médiévales du Blanc Buisson 2019

Lieu : Château de Blanc Buisson, Saint-Pierre-du-Mesnil,
Eure, Normandie
Dates  : les 6 et 7 juillet 2019

medievales-2019-chateau-blanc-buisson-Eure-NormandieIl s’agit de la 4ème édition de cette fête médiévale au château de Blanc Buisson,

Un village médiéval sera recréé pour l’occasion auquel viendront s’ajouter tournoi de chevalerie, tirs d’archerie et combats, ateliers de savoir-faire médiévaux, trouvères et danseurs, spectacles animaliers,… En nocturne, le samedi, banquet médiéval suivi d’un spectacle son & lumière.

Compagnies médiévales  et artistes attendus

Equip’action – Les compagnons de Roland – Jonglerie de contact – Ulf et ses lévriers irlandais – La Compagnie Versailles Soleil – Les Héritiers château Gaillard – Bric a Brac – Compagnie Dog trainer

Site du châteauFB de l’événement – Mention édition 2018


La Fête médiévale du Grand Escarton

Lieu : Briançon, Hautes-Alpes, Provence-Alpes-Côte d’Azur
Dates  : les 6 et 7 juillet 2019

medievales-2019-briançon-Provence-Alpes-Côte-d'Azur-animations-moyen-age-festifOrganisée par l’Association Le Cœur de Vauban, cette Médiévale donnera, cette année, sa 14ème édition.

Au programme, marché médiéval et échoppe, campements et ateliers, mais encore animations et spectacles variés, théâtre, musique, parades costumées, … Le samedi, en nocturne, un spectacle pyrotechnique sera suivi d’un concert du célèbre Luc Arbogast.

Compagnies médiévales et artistes

La Gueusaille – Arthus Spectacle – Fichtre Diantre – Compagnie Alba – Cécile Maillard – Les Milles Diables – Le Chant de l’Epée – Lancia di San Michele – L’Ost de Roy – parc Animalier de Serre Ponçon – Ferme itinérante du Chaineau – La Chevauchée Des Lices – Sentu Dugilos Forgeron – La Mesnie Origlia – Tinel le Surgien – Luc Arbogast

Site officiel de cette fête médiévale – Mention sur l’édition 2017


Les Médiévales de Clères en Renaissance

Lieu : Clères, Seine-Maritime, Normandie
Dates  : les 6 et 7 juillet 2019

medievales-2019-cleres-normandie-animations-marche-moyen-age-festifA l’ombre de son château du XVIe siècle et de son parc animalier, la 6ème édition de cette médiévale tirera, cette année, sa thématique du coté de la renaissance, On y croisera, tout de même, des compagnies, mesnies et artistes d’inspiration médiévale. Au programme, village artisanal et marché (40 exposants), campement, danses, musique, banquet, spectacles de fauconnerie, tournoi d’archerie et autres surprises.

Artistes, troupes et Mesnies de reconstituteurs

Les Gardes de Lys – La Queste Saint Waast – Arcamuse – La Carité de Guingamor – La Paduana – Les Gambuzinos – Passetemps et Gaillardises – Vol en scène – Berge Ancestral – Compagnie des Armoises – Il Illo Tempore – Le Pied à l’Etrier – L’Ost du Caillerbourg – Les Compagnons de l’Art Médiéval – Les Compagnons duellistes – Les Forges de le Brume – Les Lions de Monfort 

Site web de la fêteFB de l’événement


Spectacle historique au Château de la Giraudais

Lieu : Mézières sur Couesnon, Ille-et-Vilaine, Bretagne
Dates  : les 4,5, 6 et 7 juillet 2019

spectacle-historique-animations-moyen-age-Château-de-la-Giraudais-Mézières-sur-Couesnon-BretagneCrée et proposé  par l’Association 1488, ce spectacle historique se propose de faire revivre, le temps de quatre représentations nocturnes,  la Bataille de Saint-Aubin du Cormier. En l’an 1488. cette dernière vit s’affronter le duc de Bretagne François II et ses nombreux alliés à la couronne de France.

Avant le spectacle, s’ouvrira un village médiéval animé avec ses artisans, son marché et ses reconstituteurs d’époque. Au menu,  démonstrations de combats, archerie, musique, fest noz, chants et danses, contes, ateliers sur le thème du moyen-âge et des temps médiévaux (archéologie, cuisine, etc…)

Site officiel du spectacle


Autres animations et réjouissances médiévales

animations-compagnies-medievales--La-Roche-Posay-Nouvelle-Aquitaine

Les Médiévales de la Roche-Posay
Lieu : La Roche-Posay, Vienne,
Nouvelle-Aquitaine
Dates :  6 et 7 juillet 2019

Spectacles, ateliers, banquet
musique, campement médiéval…
Facebook Site de l’organisateur

animations-médiévales--fete-johannique-Sainte-Catherine-de-Fierbois_Val-de-Loire

Les Fête de Jeanne d’Arc
Lieu : Sainte Catherine de Fierbois
Centre-Val-de-Loire
Dates :  6 et 7 juillet 2019

Reconstitutions, animations,
(Patrick Proust) marché médiéval
Site de l’organisateur

tournoi-archerie-medievale-Saint-Julien-Montdenis-savoie-Auvergne-Rhône-Alpes

Tournoi d’Archerie Médiévale
Lieu : Saint-Julien-Montdenis,
Savoie, Auvergne-Rhône-Alpes
Dates :  6 et 7 juillet 2019

Épreuves sur 2 jours, marché
artisanal, banquet le samedi

Facebook  – Site de l’organisateur

medievales-2019-Nemours-animations-marche-Seine-et-Marne-Île-de-France

Nemous médiévales 2019
Lieu : Nemours, Seine-et-Marne
Île-de-France.
Dates :  6 et 7 juillet 2019

Troupes et campement
médiéval, animations, marché

Facebook  – Site officiel

animations-medievale-marche-Chateau-de-Pomboz-Saint-Pierre-de-Curtille-Savoie-Auvergne-Rhône-Alpes

Médiévale du Chateau de Pomboz
Lieu : Saint Pierre de Curtille,
Savoie, Auvergne-Rhône-Alpes
Dates :  6 et 7 juillet 2019

Animations avec la Cie
Briselame, marché médiéval
 Facebook – Site de l’organisateur

medievale-saint-omer-2019-marche-animation-medieval-fantastique-Hauts-de-France

Les 5e Médiévale de Saint-Omer
Lieu : St-Omer, Pas-de-Calais,
Hauts-de-France
Dates :  6 et 7 juillet 2019

fête médiéval-fantastique
Druides, devins et sortilèges”
 Facebook – Mention 2018

animations-medievales-2019-Saint-Germer-de-Fly-Oise-Hauts-de-France

Médiévale de Saint Germer de Fly
Lieu : Saint Germer de Fly,
Oise, Hauts-de-France
Dates :  6 et 7 juillet 2019

1ère édition, animations,
marché campement, ateliers,,…
 Site de l’organisateur

animations-medievales-montrichard-Centre-Val-de-Loire

Marché Médiéval de Montrichard
Lieu : Montrichard, Loir-et-Cher
Centre-Val de Loire
Dates :  6 et 7 juillet 2019

Marché médiéval animé,
musiciens et troupes médiévales
 Facebook de l’événement

En vous souhaitant un excellent week end.

Frédéric EFFE.
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du Monde médiéval sous toutes ses formes.