Agenda : des centaines d’aventures sous le signe de l’Archéologie

Sujet : archéologie, archéologie médiévale, archéologie française, archéologie expérimentale, archéologie européennes, portes-ouvertes, découverte, chantiers de fouilles, atelier, reconstitution historique.
Evénement : les journées de l’Archéologie
Dates : le 17, 18 et 19 juin 2022

Bonjour à tous,

eux qui nous lisent régulièrement savent tout l’intérêt que nous portons à l’archéologie. Nous avons partagé, ici, plus d’un article au sujet de sites de fouilles datés du Moyen Âge, mais aussi d’archéosites médiévaux et d’archéologie expérimentale. Quant à l’archéologie médiévale discipline relativement récente qui, depuis son envol dans les années 70-80, a affirmé son autonomie pour venir compléter utilement, la compréhension du Moyen Âge nous l’avions abordé dans nos articles et vidéos sur les mottes castrales et à d’autres occasions encore (voir liens en pied d’article). Mais reprenons, ici, un peu de hauteur pour nous intéresser à l’archéologie au sens large.

L’archéologie, discipline majeure

Archéologue devant un chantier de  fouilles

Pour qui s’intéresse aux sciences humaines, à l’histoire de l’homme et, finalement, à ce que nous sommes, l’archéologie est une discipline simplement incontournable. En dehors même des vestiges monumentaux, la culture des objets du quotidien, des vêtements, des parures, l’étude de leurs formes et de leur destination a toujours été au cœur de la compréhension des cultures humaines, présentes ou passées. L’ethnologie (une de nos formations de base), s’en est souvent passionnée autant qu’elle s’est souciée de leur conservation et de muséologie.

Dans la sphère plus particulière de l’anthropologie préhistorique (autre passion provenant de la même source), il existe même un point de fusion pour ainsi dire, entre le terrain archéologique et les conclusions et extrapolations théoriques. A l’origine, le chercheur était souvent d’ailleurs, un paléontologue et un archéologue et, avant toute trace d’archives et de documents écrits, ces deux spécialités continuent de régner en maître sur un territoire temporel qui couvre des centaines de milliers d’années. De fait, les sciences préhistoriques et protohistoriques n’auraient jamais pu voir le jour sans terrain de fouilles, pas d’avantage qu’une bonne partie de nos connaissances sur les origines de l’humanité. Ce n’est même que, bien plus tard dans le temps, que l’archéologue doit partager ses découvertes et mutualiser ses conclusions avec celles de « ceux qui marchent debout au milieu des vieux livres* » (Heu ! désolé ! nous voulons dire, bien sûr, les historiens). Du reste, on croise quelquefois des historiens pluridisciplinaires qui sont, aussi, archéologues.

De l’image d’Épinal à la réalité scientifique

Archéozoologie - terrain de fouilles

Attachée, dans nos imaginaires, à des personnages comme Indiana Jones au cinéma ou même comme Lara Croft dans le domaine des jeux vidéo, la réalité quotidienne de l’archéologie, autant que ses différentes formes et la profondeur de son intérêt, demeure, quelquefois, assez méconnue du public. Bien sûr, on pourra sûrement s’accorder sur le fait que dans tout archéologue demeure souvent nichée l’âme d’un chercheur de « trésors » guidé par l’amour de la connaissance et toujours prompt à s’émerveiller à chaque nouvelle découverte. Pourtant, aujourd’hui plus encore qu’hier, les défis qu’il a à relever sont de plus en plus pointus et scientifiques.

L’archéologie s’est, en effet, ramifiée en de nombreuses disciplines en fonction des périodes mais aussi des terrains. Elle s’est aussi enrichie de l’apport de sciences du vivant connexes, toutes plus pointues et passionnantes les unes que les autres. Ses méthodes, elles aussi, se sont perfectionnées au point d’en faire une science pluridisciplinaire qui s’épanouit dans la collaboration enthousiaste de ses experts (archéozoologie, archéobotanique, palynologie, …). Enfin, depuis une trentaine d’années, sur le terrain des chantiers d’aménagements ou réaménagements, l’avènement de l’archéologie préventive a rendu cette discipline d’une grande utilité plus présente dans notre environnement immédiat.

Voilà pour ces quelques mots d’introduction sur l’Archéologie, ses réalités et et son grand intérêt, mais nous avons encore bien mieux pour vous. Un événement de taille déboule sur l’agenda qui devrait vous permettre de découvrir directement cette belle discipline, sous toutes ses formes. Le week-end prochain mettra, en effet, l’archéologie à la fête et vous serez conviés au cœur d’une foule d’aventures et d’activités liées à cette discipline.

Le grand retour des Journées de l’Archéologie

Affiche des journées européennes de l'archéologie

Du 17 au 19 juin 2022, auront donc lieu Les Journées Européennes de l’Archéologie. Cet événement à ne pas manquer à été créé, originellement, en 2010, par le ministère de la culture en partenariat avec l’INRAP. Il était alors connu sous le nom de « Journées de l’archéologie » ou « Journées nationales de l’archéologie ». Ces dernières sont demeurées franco-françaises jusqu’en 2019, date à laquelle d’autres pays européens ont suivi l’exemple (peut-être sous l’impulsion du gouvernement actuel. L’histoire ne le dit pas). Quoi qu’il en soit, aujourd’hui, selon les chiffres du ministère, 26 pays de la communauté européenne y participent et se sont joints à l’événement avec leur propres activités.

Pour recentrer un peu sur les terres de France, pendant ces 3 journées, l’archéologie y sera donc à la fête. A cette occasion, de nombreuses sites de fouilles, habituellement réservés aux professionnels, seront même exceptionnellement ouverts au public. Ils couvriront toutes les périodes historiques que vous puissiez rêver découvrir ou approfondir : de la préhistoire à l’âge de bronze, jusqu’à l’antiquité gallo-romaine ou des périodes bien plus récentes en passant, bien sûr, par le Moyen Âge.

Visite guidée d'un chantier de fouilles archéologique - Inrap
Archéologie préventive – Visite guidée d’un chantier de fouilles préventives en milieu urbain – Inrap.fr

600 lieux pour découvrir l’archéologie
et ses trésors sur tout le territoire

Archéologue de l'Inrap et céramiques anciennes

Les portes ouvertes de sites de fouilles sont loin d’être les seuls événements prévus pour ces trois journées de l’archéologie : projections, spectacles et reconstitutions, villages de l’archéologie, conférences, visites guidées spéciales de monuments et de sites d’intérêt, ateliers et démonstrations seront de la partie, mais encore événements spéciaux dans les musées et monuments, archéologie expérimentale dans les parcs archéologiques et les archéosites, … La liste est longue des animations prévues et les journées prévoient aussi des activités particulières en direction du milieu scolaire. Pour en prendre la mesure, le site web officiel affiche près de 600 lieux, en France uniquement, qui proposeront chacun leurs activités et événements. Notez que, côté budget, de nombreux établissements et institutions normalement payantes afficheront, exceptionnellement, des entrées gratuites pendant ces 3 jours de grande effervescence culturelle.

Concernant le Moyen Âge, quelques premières recherches avancées nous ont fait remonter quantité d’activités de haut vol. Nous n’allons pas les détailler ici. Sur le site officiel de l’Inrap, vous retrouverez un suivi de tout ces événements, mais aussi des articles fouillés et encore un dossier complet sur l’archéologie médiévale. Pour découvrir le riche programme de ces trois journées découverte, le site officiel des journées de l’archéologie reste également incontournable. Il vous permettra d’obtenir le programme complet de votre région ou des régions voisines et même de le télécharger au format PDF. C’est un bon moyen de ne rien manquer de l’événement.

Tout cela étant dit, inutile d’ajouter que ces journées qui célèbrent en grand l’archéologie, ses réalités, ses trésors, ses trouvailles n’attendent que vous pour partir en aventure !

Archéologie médiévale : Maquette village lacustre - Musée du Lac de Paladru
Archéologie médiévale : Maquette village lacustre – Le superbe nouveau Musée Archéologique du Lac de Paladru à la fête

Retrouvez nos articles les plus populaires sur l’archéologie médiévale

En vous souhaitant une belle journée.

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du monde médiéval sous  toutes ses formes

* Ceux qui marchent debout est une expression qui désigne les hommes dans la bande dessinée préhistorique Rahan de Roger Lécureux et André Chéret (Pif gadget représente)

Laisser un commentaire