Archives par mot-clé : Pucelle d’Orléans

Les grandes fêtes johanniques d’Orléans 2018 pour faire revivre Jeanne d’Arc

fetes_medievales_johanniques_orleans_2018_jeanne_Arc_moyen-age_festif_commemoration_patrimoine_immaterielSujet : fêtes, festivités médiévales, Jeanne d’Arc, Pucelle d’Orléans, guerre de cent ans, commémoration historique, histoire vivante, défilé, marché, compagnie, troupe médiévale.
Période  : moyen-âge tardif, XVe siècle
Lieu : Orléans (Loiret)
Evénement : 589e fêtes Johanniques, fêtes de Jeanne d’Arc 2018
Dates : du 29 avril au 11 mai 2018

Bonjour à tous,

C_lettrine_moyen_age_passionomme chaque année, depuis presque déjà 600 ans, de la fin avril à début mai et durant 11 jours, Orleans revit aux heures du moyen-âge tardif  et célébre celle qui libéra la cité du joug de ses oppresseurs anglais, un jour de 1439. Nous voulons bien sûr parler de Jeanne d’Arc.

« En nom Dieu, je ne crains pas les gens d’armes, car ma voie est ouverte ! Et s’il y en a sur ma route, Dieu Messire me fraiera la voie jusqu’au gentil Dauphin. Car c’est pour cela que je suis née. «   Jeanne d’Arc  (1429)

En quelques chiffres, les fêtes johanniques d’Orleans qui comptent parmi les plus anciennes fêtes commémoratives de France, agenda,animations_medievales_commemoration_jeanne_arc_orleans_fetes_johanniques_2018_moyen-ageréunissent, chaque année, près de 300 000 visiteurs. A chaque nouvelle édition et au bas mot, près de 2500 acteurs et  participants s’y impliquent pour les faire vivre et les animer.

Pour consacrer l’importance tant historique que patrimoniale de ces grandes célébrations, l’événement a été inclus, depuis février dernier, à l’Inventaire national du Patrimoine culturel  immatériel  par le Comité du patrimoine ethnologique et immatériel, dépendant du Ministère de la culture. (voir document)

En aparté : enjeux, dilution,
récupération, instrumentalisation

 » Nous sommes perdus, nous avons brûlé une sainte. »
Le Secrétaire du roi d’Angleterre, après l’exécution de Jeanne d’Arc (1431)

A_lettrine_moyen_age_passionu delà de la cité d’Orléans et au delà même, semble-t-il, des racines profondément chrétiennes, et médiévales de sa légende et de son parcours, la guerrière et pucelle du XVe siècle qui prit les armes pour changer le cours de la guerre et contribua grandement à faire couronner Charles VII, est devenue, d’année en année, pour la classe politique au sens large, un symbole à enjeu.  De fait et de ce point de vue, cette fête unique en son genre qui rassemble dans une même célébration, autorités civiles, militaires et religieuses, a quelquefois pris récemment par endroits, les contours disputés d’un 14 juillet puisqu’on y a même frisé parfois l’incident diplomatique et politicien. Bref, le temps où la Sainte se trouvait associée tout de même plus à une certaine droite conservatrice s’éloigne à vue d’œil et il semble que nombre de politiques de tous bords,  entendent bien désormais revendiquer la Sainte médiévale et son « symbole » (oui mais lequel ?), et surtout peut-être ne pas se la fetes_medievales_johanniques_commemoration_jeanne_arc_orleans_2018laisser souffler sous le nez.

D’ailleurs et pour enfoncer le clou, en faisant entrer ces célébrations à l’inventaire national du patrimoine culturel immatériel, le ministère de la culture via le comité du patrimoine entendait bien en profiter, cette année, pour envoyer un message clair et situer la fête « au dessus des débats partisans et récupérateurs ».

Dans son communiqué officiel (cité plus haut) il affirmait ainsi que ces fêtes « sont l’occasion d’affirmer les valeurs du rassemblement et de l’engagement, dépassant les clivages  idéologiques partisans. » et qu’il s’agissait donc de « fédérer une diversité qui a voué à l’échec toutes les tentatives d’instrumentalisation politique ». Autrement dit et si vous n’êtes pas familier avec le jargon politique, comprenez : le symbole de l’épopée médiévale chrétienne et monarchiste de Jeanne d’Arc est désormais officiellement soluble dans l’action politique de tous bords et elle est à tout le monde. Du reste et en conséquence, ne vous étonnez pas si vous croisez ce week-end à Orléans, plus de parlementaires que sur les bancs de l’Assemblée nationale mais laissons-là ces considérations politiciennes qui montrent bien combien le moyen-âge réinvité dans le présent, peut quelquefois prendre des tours cocasses et parlons un peu du programme de ces grandes réjouissances.

Le programme des réjouissances

C_lettrine_moyen_age_passionomme chaque année, l’ensemble de la fête sera rythmé par de grands temps forts qui retracent l’épopée de Jeanne d’Arc pour lever le siège d’Orléans et libérer la cité. La fête a même d’ailleurs déjà commencé pour les orléanais depuis quelques jours : remise de l’épée, commémoration de l’entrée dans la ville de Jeanne d’Arc, le 29 avril dernier, défilé et chevauchée le 1er mai, et quelques spectacles associés, mais la partie la plus intense est à venir et aura lieu durant les jours qui viennent et notamment cette fin de semaine.

Marché médiéval, animations
& grand campement

En dehors des grands temps forts restant à venir autour de la mise en scène de l’épopée johannique (escorte, remise et restitution de l’étendard) accompagnés de nombreux hommages officiels, militaires, politiques mais aussi de nombreux offices religieux, la fête battra son plein comme chaque année au coeur de la ville avec son grand marché médiéval animé dans l’enceinte du Campo Santo. ainsi qu’un grand campement médiéval  installé au quartier de la source.

Concernant le marché médiéval, il sera inauguré dès le matin du samedi 5 mai et ouvrira ses portes en journée jusqu’au 8 mai inclus, avec des nocturnes allant jusqu’à 22 heures sur les trois premiers agenda,_fetes_medievales_commemoration_jeanne_arc_orleans_fetes_johanniques_2018_moyen-agejours et même 23 heures le samedi soir. Plus d’une centaine d’exposants y sont attendus ainsi que de nombreux artistes, jongleurs, comédiens et musiciens pour refaire vivre l’endroit aux heures du moyen-âge central et tardif.

En plus de cette grande animation, il y aura encore un dîner médiéval le samedi soir suivi d’une retraite aux flambeaux, divers concerts le dimanche et le lundi un grand spectacle son et lumière, suivi en nocturne d’une soirée mix electro animée par les DJs R3hab & Boris Way. Le mardi sera encore l’occasion de commémorations et défilés variés et la fête se clôturera, en fin d’après-midi, sur la remise de l’étendard.

Avant d’en conclure, mentionnons encore que chaque année, ces fêtes sont une occasion pour le service culturel de la municipalité ainsi que les acteurs locaux du tourisme de faire mieux découvrir le patrimoine de la cité orléanaise. Dans cet esprit, de nombreuses visites guidées sont ainsi organisées  tout au long de ces journées.

Site officiel de l’événement – FB des fêtes johanniques 2018

En vous souhaitant une belle journée et de belles fêtes johanniques à Orléans si vous vous y rendez.

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du moyen-âge sous toutes ses formes.