Archives pour l'étiquette Jeanne d’Arc

Célébration historique: le 3 mars, Jeanne d’Arc de retour à Chinon

blason_armoiries_medievale_chinon_jeanne-d-arcSujet : fêtes historiques, célébration, Jeanne d’Arc, Guerre de cent ans, animations médiévales, Charles VII,
Période : XVe, moyen-âge tardif
Evénement : La chevauchée de Jeanne
Dates : le Dimanche 3 mars 2019
Lieu : Chinon, Indre-et-Loire, Centre-Val de Loire

Bonjour à tous,

L_lettrine_moyen_age_passione 3 mars prochain, l’Association Jeanne en Lumière  de Chinon proposera sa 4e édition de  La Chevauchée de Jeanne. Depuis 4 ans, l’événement célèbre l’entrevue historique entre Jeanne d’Arc  et Charles VII à Chinon et la pucelle d’Orléans y est invitée à arpenter, de nouveau, les rues de la Cité, à la rencontre de sa grande destinée.

« Gentil Dauphin, j’ai nom Jeanne la Pucelle et vous mande le Roi des cieux, par moi, que vous serez sacré et couronné dans la ville de Reims »
Jeanne d’Arc à Charles VII

C’était il y a tout juste 590 ans, en février 1429, et l’étonnant échange entre la jeune fille encore adolescente et le dauphin allait changer le cours de l’Histoire. Les anglais allaient être boutés hors de France et la pucelle aiderait par ses exploits à faire consacrer le fetes-historiques_animations-medievales_chevauchee_jeanne-d-arc_charles-VII_chinonroi. Quelquefois, au milieu du chaos, un être improbable, animé de sa seule foi et que nul n’attend plus, se dresse contre ce que l’on pensait être une fatalité. Cette page de l’Histoire française qui débute et se poursuit comme un mythe pour s’achever tristement dans l’injustice et les flammes, continue de figurer comme une de plus surprenantes de notre récit national et pour nombre d’esprits, si les miracles existent, celui-ci en fut un.

Au programme de la chevauchée de Jeanne

Pour fêter dignement l’événement, les organisateurs de cette chevauchée en hommage à l’héroïne médiévale proposent une marche qui partira des dehors de Chinon pour accompagner Jeanne d’Arc et ses chevaliers jusque dans les murs de la cité. Une fois sur place et après la remise de l’étendard, suivront un défilé en costumes d’époque, ainsi que des animations médiévales sous la houlette du trépident et très actif Patrick Proust. Avant de clore cette journée par quelques agapes autour d’un verre de l’amitié, toute cette joyeuse troupe devrait accompagner Jeanne en cortège jusqu’à la forteresse.

Pour plus d’informations, voir le Facebook de l’événement

En vous souhaitant une belle journée.

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du Moyen-âge sous toutes ses formes.

Les grandes fêtes johanniques d’Orléans 2018 pour faire revivre Jeanne d’Arc

fetes_medievales_johanniques_orleans_2018_jeanne_Arc_moyen-age_festif_commemoration_patrimoine_immaterielSujet : fêtes, festivités médiévales, Jeanne d’Arc, Pucelle d’Orléans, guerre de cent ans, commémoration historique, histoire vivante, défilé, marché, compagnie, troupe médiévale.
Période  : moyen-âge tardif, XVe siècle
Lieu : Orléans (Loiret)
Evénement : 589e fêtes Johanniques, fêtes de Jeanne d’Arc 2018
Dates : du 29 avril au 11 mai 2018

Bonjour à tous,

C_lettrine_moyen_age_passionomme chaque année, depuis presque déjà 600 ans, de la fin avril à début mai et durant 11 jours, Orleans revit aux heures du moyen-âge tardif  et célébre celle qui libéra la cité du joug de ses oppresseurs anglais, un jour de 1439. Nous voulons bien sûr parler de Jeanne d’Arc.

« En nom Dieu, je ne crains pas les gens d’armes, car ma voie est ouverte ! Et s’il y en a sur ma route, Dieu Messire me fraiera la voie jusqu’au gentil Dauphin. Car c’est pour cela que je suis née. «   Jeanne d’Arc  (1429)

En quelques chiffres, les fêtes johanniques d’Orleans qui comptent parmi les plus anciennes fêtes commémoratives de France, agenda,animations_medievales_commemoration_jeanne_arc_orleans_fetes_johanniques_2018_moyen-ageréunissent, chaque année, près de 300 000 visiteurs. A chaque nouvelle édition et au bas mot, près de 2500 acteurs et  participants s’y impliquent pour les faire vivre et les animer.

Pour consacrer l’importance tant historique que patrimoniale de ces grandes célébrations, l’événement a été inclus, depuis février dernier, à l’Inventaire national du Patrimoine culturel  immatériel  par le Comité du patrimoine ethnologique et immatériel, dépendant du Ministère de la culture. (voir document)

En aparté : enjeux, dilution,
récupération, instrumentalisation

 » Nous sommes perdus, nous avons brûlé une sainte. »
Le Secrétaire du roi d’Angleterre, après l’exécution de Jeanne d’Arc (1431)

A_lettrine_moyen_age_passionu delà de la cité d’Orléans et au delà même, semble-t-il, des racines profondément chrétiennes, et médiévales de sa légende et de son parcours, la guerrière et pucelle du XVe siècle qui prit les armes pour changer le cours de la guerre et contribua grandement à faire couronner Charles VII, est devenue, d’année en année, pour la classe politique au sens large, un symbole à enjeu.  De fait et de ce point de vue, cette fête unique en son genre qui rassemble dans une même célébration, autorités civiles, militaires et religieuses, a quelquefois pris récemment par endroits, les contours disputés d’un 14 juillet puisqu’on y a même frisé parfois l’incident diplomatique et politicien. Bref, le temps où la Sainte se trouvait associée tout de même plus à une certaine droite conservatrice s’éloigne à vue d’œil et il semble que nombre de politiques de tous bords,  entendent bien désormais revendiquer la Sainte médiévale et son « symbole » (oui mais lequel ?), et surtout peut-être ne pas se la fetes_medievales_johanniques_commemoration_jeanne_arc_orleans_2018laisser souffler sous le nez.

D’ailleurs et pour enfoncer le clou, en faisant entrer ces célébrations à l’inventaire national du patrimoine culturel immatériel, le ministère de la culture via le comité du patrimoine entendait bien en profiter, cette année, pour envoyer un message clair et situer la fête « au dessus des débats partisans et récupérateurs ».

Dans son communiqué officiel (cité plus haut) il affirmait ainsi que ces fêtes « sont l’occasion d’affirmer les valeurs du rassemblement et de l’engagement, dépassant les clivages  idéologiques partisans. » et qu’il s’agissait donc de « fédérer une diversité qui a voué à l’échec toutes les tentatives d’instrumentalisation politique ». Autrement dit et si vous n’êtes pas familier avec le jargon politique, comprenez : le symbole de l’épopée médiévale chrétienne et monarchiste de Jeanne d’Arc est désormais officiellement soluble dans l’action politique de tous bords et elle est à tout le monde. Du reste et en conséquence, ne vous étonnez pas si vous croisez ce week-end à Orléans, plus de parlementaires que sur les bancs de l’Assemblée nationale mais laissons-là ces considérations politiciennes qui montrent bien combien le moyen-âge réinvité dans le présent, peut quelquefois prendre des tours cocasses et parlons un peu du programme de ces grandes réjouissances.

Le programme des réjouissances

C_lettrine_moyen_age_passionomme chaque année, l’ensemble de la fête sera rythmé par de grands temps forts qui retracent l’épopée de Jeanne d’Arc pour lever le siège d’Orléans et libérer la cité. La fête a même d’ailleurs déjà commencé pour les orléanais depuis quelques jours : remise de l’épée, commémoration de l’entrée dans la ville de Jeanne d’Arc, le 29 avril dernier, défilé et chevauchée le 1er mai, et quelques spectacles associés, mais la partie la plus intense est à venir et aura lieu durant les jours qui viennent et notamment cette fin de semaine.

Marché médiéval, animations
& grand campement

En dehors des grands temps forts restant à venir autour de la mise en scène de l’épopée johannique (escorte, remise et restitution de l’étendard) accompagnés de nombreux hommages officiels, militaires, politiques mais aussi de nombreux offices religieux, la fête battra son plein comme chaque année au coeur de la ville avec son grand marché médiéval animé dans l’enceinte du Campo Santo. ainsi qu’un grand campement médiéval  installé au quartier de la source.

Concernant le marché médiéval, il sera inauguré dès le matin du samedi 5 mai et ouvrira ses portes en journée jusqu’au 8 mai inclus, avec des nocturnes allant jusqu’à 22 heures sur les trois premiers agenda,_fetes_medievales_commemoration_jeanne_arc_orleans_fetes_johanniques_2018_moyen-agejours et même 23 heures le samedi soir. Plus d’une centaine d’exposants y sont attendus ainsi que de nombreux artistes, jongleurs, comédiens et musiciens pour refaire vivre l’endroit aux heures du moyen-âge central et tardif.

En plus de cette grande animation, il y aura encore un dîner médiéval le samedi soir suivi d’une retraite aux flambeaux, divers concerts le dimanche et le lundi un grand spectacle son et lumière, suivi en nocturne d’une soirée mix electro animée par les DJs R3hab & Boris Way. Le mardi sera encore l’occasion de commémorations et défilés variés et la fête se clôturera, en fin d’après-midi, sur la remise de l’étendard.

Avant d’en conclure, mentionnons encore que chaque année, ces fêtes sont une occasion pour le service culturel de la municipalité ainsi que les acteurs locaux du tourisme de faire mieux découvrir le patrimoine de la cité orléanaise. Dans cet esprit, de nombreuses visites guidées sont ainsi organisées  tout au long de ces journées.

Site officiel de l’événement – FB des fêtes johanniques 2018

En vous souhaitant une belle journée et de belles fêtes johanniques à Orléans si vous vous y rendez.

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du moyen-âge sous toutes ses formes.

Orléans: quatre jours de fêtes historiques et médiévales autour de Jeanne d’Arc

agenda_sortie_historique_festivals_fetes_ripailles_week_end_theme_medieval_moyen-ageSujet : fêtes, festivités médiévales, Jeanne d’Arc, Pucelle d’Orleans, guerre de cent ans, commémoration historique, histoire vivante, défilé, marché, compagnie, troupe médiévale.
Période  : moyen-âge tardif, XVe siècle
Lieu : Orléans (Loiret)
Evénement : fêtes Johanniques, fêtes de Jeanne d’Arc 2017
Dates : les 11,12,13 et 14 mai 2017

« Une enfant de douze ans, une toute jeune fille, confondant la voix du cœur et la voix du ciel, conçoit l’idée étrange, improbable, absurde si l’on veut, d’exécuter la chose que les hommes ne peuvent plus faire, de sauver son pays. »
Jules MICHELET (1798-1874), Jeanne d’Arc (1853)

Bonjour à tous,

O_lettrine_moyen_age_passionn ne célèbre pas Jeanne d’Arc à Orléans depuis près de 587 ans pour se laisser arrêter la 588ième fois par une élection, fusse-t-elle présidentielle. Quelque peu bousculées pour des raisons d’échéancier électoral, les fêtes et réjouissances historiques autour de Jeanne d’Arc se poursuivront donc ce week end sur place, pendant quatre journées complètes.

festivites_marche_fetes_medievale_historique_sortie_agenda_celebration_moyen-age_orleans_jeanne_arc

La commémoration d’une levée de siège et de son héroïne devenue légendaire

I_lettrine_moyen_age_passion copial y a un peu moins de six siècles, celle que l’on avait fini par surnommer la pucelle, libérait la ville d’Orléans du joug anglais et faisait reculer l’ennemi hors de France dans une épopée gravée à tout jamais dans les pages de l’Histoire médiévale française.

« Gentil Dauphin, j’ai nom Jeanne la Pucelle […] Mettez-moi en besogne et le pays sera bientôt soulagé. Vous recouvrerez votre royaume avec fetes_jeanne_arc_festivites_marche_medievales_agenda_sortie_orleans_2017l’aide de Dieu et par mon labeur. »
Jeanne D’Arc (1412-1431), Chinon, mars 1429

Le parcours incroyable de cette jeune paysanne devenue l’héroïne chrétienne et militaire, aussi inattendue qu’inespérée d’un conflit qui s’enlisait au désavantage des français,  changea de manière définitive le visage de la guerre de cent ans en lui imprimant un tournant radical. Et si elle n’avait été vraie, l’histoire de Jeanne d’Arc et de ses reconquêtes prendraient, de nos jours encore, les contours d’un mythe. Tous les ingrédients y sont, en tout cas, et le fait que la jeune chef de guerre ait fini martyre et brûlée, sans aucun soutien du roi de France Charles VII, qu’elle avait pourtant contribué à légitimer et faire couronner n’y a rien retranché et y a peut-être même encore ajouté. Au niveau de la classe politique, inutile de dire que la figure de cette jeune paysanne qui se dressa pour défendre les terres de France contre l’envahisseur, met encore de nos jours tout le monde d’accord et ces fêtes sont souvent l’occasion de s’en apercevoir.

Au programme
des festivités orléanaises et johanniques

U_lettrine_moyen_age_passionn grand marché médiéval se tiendra du jeudi 11 au dimanche 14 mai. Il se poursuivra en nocturne jusqu’à 22 heures, et même 23 heures, le samedi soir.  Plus de cent artisans vous y attendent. Bien plus qu’un simple espace d’exposition et de vente, il sera aussi le théâtre des animations et divertissements les plus variées ; musiques et chants, trouvères et troubadours, contes, saltimbanques, échassiers,  jongleries, jeux médiévaux et scénettes fetes_jeanne_arc_festivites_historique_evenement_marche_medievales_agenda_sortie_orleans_2017d’époques seront là pour vous transporter sur les rives d’un moyen-âge réaliste ou plus imaginaire, au gré des acteurs et compagnies médiévales présentes.

Du côté des ripailles on fera, comme c’est de tradition, rôtir le ou plutôt les cochons, tout au long de ces journées de célébration pour en régaler les visiteurs. Rassurons toutefois ceux qui n’en sont pas amateurs et qui auront le bon goût de laisser leur part à ceux qui s’en régalent, ils trouveront assurément d’autres mets délicieux pour se sustenter, parmi les nombreuses tavernes d’inspiration médiévale présentes sur site. Il y aura même cette année, entre elles, une taverne viking !

festivites_marche_fetes_medievales_historique_jeanne_arc_orleans_agenda_moyen-age

En sus du marché, le vendredi 12 aura lieu la cérémonie de remise de l’étendard et, au soir, un spectacle son et lumières sera donné sur la façade   de la cathédrale, au titre évocateur de «Jeanne, visages festivites_marche_fetes_medievales_historique_jeanne_arc_orleans_agenda_evenement_moyen-ageuniversels».

Enfin, le week end se poursuivra avec les devenues traditionnelles célébrations de Jeanne d’Arc et notamment celles du dimanche qui verront se mettre en marche le grand défilé à la fois historique, militaire et politique de commémoration. Cette année, les maires  des 21 communes du territoire s’y joindront aussi pour défiler à la mémoire de la pucelle d’Orléans.

En vous souhaitant une belle journée et de très belles fêtes de Jeanne d’Arc orléanaises si vous vous y rendez ce week end.

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du moyen-âge sous toutes ses formes.

vidéo-documentaire: la guerre de cent ans en 30 minutes chrono

video_documentaire_monde_medieval_moyen-ageSujet : Guerre de cent ans, Bataille  Crecy, Azincourt, Edouard III, Philippe le Bel, Jeanne d’Arc, Charles VII.
Période : moyen-âge central à tardif (1337 – 1453)
Média : Vidéo-documentaire, France 3
Distribution :  Des Racines &t des ailes

« Le royaume de France est si noble qu’il ne peut aller à femelle. »
Chroniques  de Jean Froissart (mot prononcé aux états généraux du 2 février 1317 invoquant la loi salique)

Bonjour à tous,

A_lettrine_moyen_age_passionujourd’hui, nous publions un vidéo-documentaire télévisuel produit par la très bonne émission Des Racines et des ailes de France 3 et ayant pour sujet ce conflit incontournable du moyen-âge que fut la guerre de Cent ans. C’est donc un cours de rappel pour ceux qui connaissent l’histoire sur le bout des doigts, et un cours de rattrapage pour les autres.

video_documentaire_moyen-age_monde_medieval_guerre_cent_ansBien sûr, comme il s’agit d’un survol de trente minutes, vulgarisation historique oblige, seules les grandes dates et batailles charnières y sont abordées. Quelques raccourcis historiques sont encore imposés par le format, notamment concernant le déclenchement du conflit, l’impasse sur certains dommages collatéraux, etc…, mais on ne peut traiter de manière exhaustive un sujet aussi complexe en un temps aussi court, sans faire des choix, aussi cela reste un bon documentaire pour reprendre les bases.

video_documentaire_moyen-age_guerre_cent_ans_azincourt_crecy_monde_medieval_bases_chronologiques

video_documentaire_guerre_cent_ans_arc_long_anglaisUne parenthèse y est même ménagée pour y visiter la belle cathédrale de Bourges et nous avons encore le point de vue de deux historiens, un du côté anglais et l’autre du côté français tout au long du reportage, pour bien montrer que l’Histoire a fini par panser les blessures des deux côtés: les français ayant oublié l’outrecuidance et la barbarie sanguinaire des anglais qui combattaient même le dimanche, autant que l’assassinat sauvage et injuste de la plupart des nobles de France lors d’Azincourt et de Jeanne d’Arc, plus tard, et de leur côté, ces derniers se sont finalement consolés de leur cuisante défaite en repensant à la nullité des français à Crecy et à Azincourt, qu’ils continuent de venir commémorer en autobus (qu’on imagine anglais, bien sûr) ou en relisant ce gros menteur de Shakespeare qui n’a fait rien qu’exagérer le tout pour leur mettre la grosse tête. Bon, mais ça va, je plaisante là!

T_lettrine_moyen_age_passionout de même au sortir de tout cela, niveau stratégie militaire, il reste un constat un peu gênant: mettre près de cent ans pour se rendre compte que l’arc long ça pique et qu’il faut s’en méfier, ça fait quand même un peu long même s’il est vrai, comme le fait remarquer l’historien Olivier Naulleau (est-il cousin de Eric et surtout est-ce vraiment une question pertinente dans le cadre de cet article?) que la foi dans la chevalerie et ses valeurs avaient alors une grande place dans l’idée de la gloire et de la guerre du côté français. Cela ne peut tout expliquer. Il y a peut-être encore des histoires de discipline militaire, mais aussi certainement quand même des bons et des mauvais chefs de guerre dans toute cette histoire. Crécy (1346), Azincourt (1415), après les nombreuses guerres de croisades, les armées royales des XIVe et XVe siècles sont tout de même censées être un peu plus professionnalisées et disciplinées que celles des siècles précédents.

video_documentaire_moyen-age_guerre_cent_ans_monde_medieval_bases_chronologiques

Côté réalisation, le reportage est, comme toujours dans le cadre de ce programme, impeccable avec de très belles idées notamment pour les scènes de reconstitution des batailles et un mélange de miniatures d’époque en 2D, traitées dans une profondeur 3D très réussi. Dit comme ça, ça à l’air un peu compliqué mais une fois devant, vous comprendrez.

Au passage, nous en profitons d’ailleurs pour reposter ici, une  illustration très sérieuse que ce conflit nous avait déjà inspirée.

humour_histoire_medieval_guerre_cent_ans_philippe_de_valois_edouard_III_moyen-age_passion

En vous souhaitant une très belle journée!
Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du monde médiéval sous toutes ses formes.

Blaise cendrars, Gilles de Rais : un poête du XXe siècle à la rencontre d’un ogre du XVe

histoire_medievale_inquisition_gilles_de_rais_rets_crimes_serial_killer_moyen-ageSujet : procès, inquisition, histoire de France, histoire médiévale et criminelle, Maréchal de France,
Période : moyen-âge tardif, XVe
Auteur : Blaise CENDRARS
Titre : les annales de la Violence
Personnage historique : Gilles de Rais ou Retz (1404-1440)
Média : théâtre radiophonique (1950) France Culture

Bonjour à tous,

V_lettrine_moyen_age_passion copiaoici près de soixante-dix ans, Blaise Cendrars essayait sa plume aux programmes radiophoniques et pour cette émission particulière, sur un média qui était alors en gestation, c’est sur un personnage
du moyen-âge tardif, devenu tristement légendaire que le célèbre écrivain et poète du XXe siècle décidai de se pencher: le terrible et gilles_de_rais_gilles_de_retz_histoire_medievale_histoire_criminelle_moyen_age_barbe_bleueténébreux maréchal de France Gilles De Rais ou encore de Gilles de Retz.

(Gilles de Montmorency Laval, Baron de de Raiz ou Retz (1404-1440), par Eloi Firmin Féron, XIXe, musée Versailles)

Vous l’avez compris, c’est donc un programme très particulier que nous publions aujourd’hui. Il ne sera peut-être pas du goût de certains d’entre vous parce que les voix des commentateurs ou des débatteurs d’alors lui donnent, en début de diffusion, une saveur un peu désuète et rétro. D’autres y trouveront assurément un certain charme mais, quoiqu’il en soit, cela dure peu et  concernant la pièce radiophonique en elle-même, qui est ce qui nous intéresse le plus dans ce programme, les prestations, ni la voix des acteurs ne souffrent de cet aspect. Les mots et leur saveur restent et particulièrement quand ils sont sortis de la plume d’un grand écrivain.

L’émission par l’INA

 

Le podcast de France Culture

Deux mots sur Blaise Cendrars

R_lettrine_moyen_age_passionomancier, poète et essayiste du XXe siècle, Blaise Cendrars (1887-1961) a fait de sa vie comme de sa poésie et ses écrits une aventure littéraire, en mélangeant les deux au point que le public avait quelquefois du mal à démêler de son personnage le vécu du romancé. D’une jeunesse voyageuse de Moscou aux Etats Unis, en passant par Paris et ses milieux artistiques dadaïstes et surréalistes, d’Apollinaire à Henri Miller, de peintres en poètes, ce talent prodigue  dont on dit qu’il inspira la poésie de son temps,  se singularisera aussi durant la première guerre mondiale aux côtés de la légion étrangère et qui y perdra un bras, semble avoir eu plusieurs vies en une seule. N’ayant jamais cessé d’écrire à l’exception de quelques courtes périodes, il laissera derrière lui une oeuvre considérable faite de poésies, de romans, de contes, de blaise_cendrars_gilles_de_retz_rais_histoire_medievale_serial_killer_theatre_poesie_radiophoniquepièces de théâtres, de nouvelles, mais aussi d’écrits plus auto-biographiques, même si dans sa conception de la littérature, on écrivait finalement  toujours le livre de sa vie à travers tous les autres.

Concernant son approche de Gilles De Rais, sous l’angle d’une forme de schizophrénie à bouffées délirantes dont une des actrices principales, bien qu’absente reste Jeanne d’Arc, on peut se demander si certains de ses traits furent, en partie, inspirés à Cendrars, par Adolf Wölfli: artiste dessinateur, et un des pères de l’Art Brut, mais aussi schizophrène violent que ses crimes sexuels et tentatives de viols sur de très jeunes filles avaient poussé à l’internement psychiatrique à vie, au début du XXe siècle. Blaise Cendrars aurait, en effet, rencontré l’homme durant ses années de médecine à Berne qui l’aurait marqué au point d’en faire l’un de ses personnages de roman: « Moravagine » qui conte l’histoire d’un fou dangereux et homicide, dont la folie fascinera tant le narrateur, un médecin, qu’il l’aidera à s’évader, avant de partir avec lui à l’aventure. Cette oeuvre à tiroirs habitera longtemps Blaise Cendrars, de même que ce personnage violent et sombre, véritable « grand fauve humain » qui campe aussi le double obscur qui hante l’auteur et que seule l’écriture lui permet d’exorciser.

St-Adolf portant des lunettes, Art brut, Adolf Wölfli, début du XXe siècle.
St-Adolf portant des lunettes, Art brut, Adolf Wölfli, début du XXe siècle.

C_lettrine_moyen_age_passiononcernant Gilles De Rais et pour y revenir, dans un premier temps, nous avons choisi de poster uniquement cette pièce de théâtre qui le présente à travers le prisme et la sensibilité de l’auteur et poète suisse contemporain. D’autres articles suivront sur ce personnage historique terrifiant qui nous permettront de l’aborder plus en détail, sources historiques à l’appui, mais pour l’instant,  place au théâtre radiophonique de Blaise Cendrars et à sa vision de cet étrange maréchal de France que l’on a souvent présenté et considéré comme un des premiers serial killers de l’Histoire.

En vous souhaitant une excellente journée.

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du moyen-âge sous toutes ses formes.