Archives pour l'étiquette guerre de cent ans

Célébration historique: le 3 mars, Jeanne d’Arc de retour à Chinon

blason_armoiries_medievale_chinon_jeanne-d-arcSujet : fêtes historiques, célébration, Jeanne d’Arc, Guerre de cent ans, animations médiévales, Charles VII,
Période : XVe, moyen-âge tardif
Evénement : La chevauchée de Jeanne
Dates : le Dimanche 3 mars 2019
Lieu : Chinon, Indre-et-Loire, Centre-Val de Loire

Bonjour à tous,

L_lettrine_moyen_age_passione 3 mars prochain, l’Association Jeanne en Lumière  de Chinon proposera sa 4e édition de  La Chevauchée de Jeanne. Depuis 4 ans, l’événement célèbre l’entrevue historique entre Jeanne d’Arc  et Charles VII à Chinon et la pucelle d’Orléans y est invitée à arpenter, de nouveau, les rues de la Cité, à la rencontre de sa grande destinée.

« Gentil Dauphin, j’ai nom Jeanne la Pucelle et vous mande le Roi des cieux, par moi, que vous serez sacré et couronné dans la ville de Reims »
Jeanne d’Arc à Charles VII

C’était il y a tout juste 590 ans, en février 1429, et l’étonnant échange entre la jeune fille encore adolescente et le dauphin allait changer le cours de l’Histoire. Les anglais allaient être boutés hors de France et la pucelle aiderait par ses exploits à faire consacrer le fetes-historiques_animations-medievales_chevauchee_jeanne-d-arc_charles-VII_chinonroi. Quelquefois, au milieu du chaos, un être improbable, animé de sa seule foi et que nul n’attend plus, se dresse contre ce que l’on pensait être une fatalité. Cette page de l’Histoire française qui débute et se poursuit comme un mythe pour s’achever tristement dans l’injustice et les flammes, continue de figurer comme une de plus surprenantes de notre récit national et pour nombre d’esprits, si les miracles existent, celui-ci en fut un.

Au programme de la chevauchée de Jeanne

Pour fêter dignement l’événement, les organisateurs de cette chevauchée en hommage à l’héroïne médiévale proposent une marche qui partira des dehors de Chinon pour accompagner Jeanne d’Arc et ses chevaliers jusque dans les murs de la cité. Une fois sur place et après la remise de l’étendard, suivront un défilé en costumes d’époque, ainsi que des animations médiévales sous la houlette du trépident et très actif Patrick Proust. Avant de clore cette journée par quelques agapes autour d’un verre de l’amitié, toute cette joyeuse troupe devrait accompagner Jeanne en cortège jusqu’à la forteresse.

Pour plus d’informations, voir le Facebook de l’événement

En vous souhaitant une belle journée.

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du Moyen-âge sous toutes ses formes.

Spectacle Historique : Ouverture de la Bataille de Castillon 2018 pour 15 nouvelles représentations

evenement_spectacle_medieval_guerre_de_cent_ans_moyen-ageSujet : festivités médiévales, spectacle historique, reconstitution historique, guerre de cent ans, animations médiévales
Période : moyen-âge tardif, Juillet 1453,
Evenement : La Bataille de Castillon
Lieu : Castillon la Bataille,  Gironde, Nouvelle-Aquitaine
Dates: Les 20, 21, 26, 27, 28 juillet et les 03, 04,, 09, 10, 11, 16, 17, 18, 24 et 25 août 2018.

Bonjour à tous,

A_lettrine_moyen_age_passionu coeur du XVe siècle, la Bataille de Castillon vit la victoire de l’Ost du roi de France Charles VII, sur les armées de Henri VI d’Angleterre, poursuivant la reconquête des terres françaises restant encore aux mains des anglais et marquant, ainsi , un tour décisif à la guerre de cent ans.  Comme chaque année, en Nouvelle-Aquitaine, une reconstitution grandeur nature de cette célèbre bataille du moyen-âge est proposée sur le site même où elle se joua et pour en faire revivre les temps forts.

evenement_medieval_spectacle_historique_reconstitution_bataille_de_Castillon_1453_moyen-age

De juillet à août, et chaque fin de semaine, une quinzaine de représentations est ainsi proposée. Largement salué par la presse, avec des centaines de comédiens, figurants et cavaliers. le spectacle met en scène, durant près d’une heure trente, une action haletante, soutenue par de nombreux rebondissements et d’impressionnants  bataille_castillon_evenement_spectacle_historique_animations_medievales_nouvelle-aquitaine_moyen-ageeffets visuels, pyrotechniques et sonores.

Comme on ne change pas une formule qui gagne, l’événement reprend la recette qui a fait son succès. Un village médiéval animé est reconstitué pour l’occasion. Il ouvre ses portes en fin d’après-midi.  Le tout est suivi d’un dîner-spectacle ou, à discrétion, simplement du spectacle qui lui débute, autour de 22 heures et à la nuit tombée.

Informations & programme FB de l’événement

Voir notre article détaillé sur la bataille historique de Castillon
Voir article sur l’édition 2017 de l’événement

En vous souhaitant une excellente journée.

Frédéric EFFE.
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du Moyen-âge sous toutes ses formes

Reconstitution historique et moyen-âge festif au Centre Historique Médiéval d’Azincourt

azincourt_bataille_guerre_de_cent_ans_histoire_medieval_centre_historiqueSujet :  centre historique, histoire médiévale, histoire vivante, joutes équestres, escrime ancienne, marché médiéval, reconstitution
Période : moyen-âge tardif, XVe, 1415
Lieu : Centre Historique Médiéval d’Azincourt,
Pas-de-Calais, Hauts-de-France
Evénement : journée médiévale d’Azincourt
Intervenants : combattants, artisans et compagnies médiévales historiques.
Date : Dimanche 22 juillet 2018 (journée)

Bonjour à tous,

C_lettrine_moyen_age_passionette fin de semaine, les amateurs de festivités et de reconstitutions historiques aux couleurs du Moyen-âge qui se tiennent dans le Pas-de-Calais ne manqueront pas de noter le retour des Médiévales du Centre Historique d’Azincourt.

centre_medieval_azincourt_animations_compagnies_medievales_reconstitutions_historiquesComme à chaque édition, c’est à un voyage temporel, au début du XVe siècle que cette journée vous invite et plus précisément en 1415.

Sur le fond, qualité et exigence d’authenticité restent un des cheval de bataille du centre, nous sommes donc bien, ici, dans le champ de l’histoire vivante. Au programme des réjouissances et des divertissements : grand tournoi de chevalerie et joutes équestres, découverte de l’escrime ancienne et de l’archerie, un campement médiéval sera également installé sur site et on pourra encore y assister à de vibrantes scènes de reconstitutions historiques inspirées de la célèbre bataille de la guerre de cent ans qui vit la cuisante défaite de la chevalerie et de la noblesse française contre les archers long anglais.

Pour les emplettes et les grands faims, on pourra aussi trouver sur place des artisans et leurs échoppes, ainsi qu’une taverne.

histoire_vivante_reconstitution_historiques_fetes_evenements_mediieval_azincourt_pas-de-calais

Notons que c’est la dernière occasion, pour cette saison 2018, de découvrir le Centre Historique Médiéval d’Azincourt et ses expositions , puisqu’il fermera, suite à cela, pour quelque temps et pour travaux.

Voir tarifs, détails, accès sur le site officiel de l’événement 

Voir article sur l’édition précédenteVoir tous nos articles sur le Centre Historique Médiéval d’Azincourt

En vous souhaitant une belle journée.

Frédéric EFFE
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du moyen-âge sous toutes ses formes.

Les grandes fêtes johanniques d’Orléans 2018 pour faire revivre Jeanne d’Arc

fetes_medievales_johanniques_orleans_2018_jeanne_Arc_moyen-age_festif_commemoration_patrimoine_immaterielSujet : fêtes, festivités médiévales, Jeanne d’Arc, Pucelle d’Orléans, guerre de cent ans, commémoration historique, histoire vivante, défilé, marché, compagnie, troupe médiévale.
Période  : moyen-âge tardif, XVe siècle
Lieu : Orléans (Loiret)
Evénement : 589e fêtes Johanniques, fêtes de Jeanne d’Arc 2018
Dates : du 29 avril au 11 mai 2018

Bonjour à tous,

C_lettrine_moyen_age_passionomme chaque année, depuis presque déjà 600 ans, de la fin avril à début mai et durant 11 jours, Orleans revit aux heures du moyen-âge tardif  et célébre celle qui libéra la cité du joug de ses oppresseurs anglais, un jour de 1439. Nous voulons bien sûr parler de Jeanne d’Arc.

« En nom Dieu, je ne crains pas les gens d’armes, car ma voie est ouverte ! Et s’il y en a sur ma route, Dieu Messire me fraiera la voie jusqu’au gentil Dauphin. Car c’est pour cela que je suis née. «   Jeanne d’Arc  (1429)

En quelques chiffres, les fêtes johanniques d’Orleans qui comptent parmi les plus anciennes fêtes commémoratives de France, agenda,animations_medievales_commemoration_jeanne_arc_orleans_fetes_johanniques_2018_moyen-ageréunissent, chaque année, près de 300 000 visiteurs. A chaque nouvelle édition et au bas mot, près de 2500 acteurs et  participants s’y impliquent pour les faire vivre et les animer.

Pour consacrer l’importance tant historique que patrimoniale de ces grandes célébrations, l’événement a été inclus, depuis février dernier, à l’Inventaire national du Patrimoine culturel  immatériel  par le Comité du patrimoine ethnologique et immatériel, dépendant du Ministère de la culture. (voir document)

En aparté : enjeux, dilution,
récupération, instrumentalisation

 » Nous sommes perdus, nous avons brûlé une sainte. »
Le Secrétaire du roi d’Angleterre, après l’exécution de Jeanne d’Arc (1431)

A_lettrine_moyen_age_passionu delà de la cité d’Orléans et au delà même, semble-t-il, des racines profondément chrétiennes, et médiévales de sa légende et de son parcours, la guerrière et pucelle du XVe siècle qui prit les armes pour changer le cours de la guerre et contribua grandement à faire couronner Charles VII, est devenue, d’année en année, pour la classe politique au sens large, un symbole à enjeu.  De fait et de ce point de vue, cette fête unique en son genre qui rassemble dans une même célébration, autorités civiles, militaires et religieuses, a quelquefois pris récemment par endroits, les contours disputés d’un 14 juillet puisqu’on y a même frisé parfois l’incident diplomatique et politicien. Bref, le temps où la Sainte se trouvait associée tout de même plus à une certaine droite conservatrice s’éloigne à vue d’œil et il semble que nombre de politiques de tous bords,  entendent bien désormais revendiquer la Sainte médiévale et son « symbole » (oui mais lequel ?), et surtout peut-être ne pas se la fetes_medievales_johanniques_commemoration_jeanne_arc_orleans_2018laisser souffler sous le nez.

D’ailleurs et pour enfoncer le clou, en faisant entrer ces célébrations à l’inventaire national du patrimoine culturel immatériel, le ministère de la culture via le comité du patrimoine entendait bien en profiter, cette année, pour envoyer un message clair et situer la fête « au dessus des débats partisans et récupérateurs ».

Dans son communiqué officiel (cité plus haut) il affirmait ainsi que ces fêtes « sont l’occasion d’affirmer les valeurs du rassemblement et de l’engagement, dépassant les clivages  idéologiques partisans. » et qu’il s’agissait donc de « fédérer une diversité qui a voué à l’échec toutes les tentatives d’instrumentalisation politique ». Autrement dit et si vous n’êtes pas familier avec le jargon politique, comprenez : le symbole de l’épopée médiévale chrétienne et monarchiste de Jeanne d’Arc est désormais officiellement soluble dans l’action politique de tous bords et elle est à tout le monde. Du reste et en conséquence, ne vous étonnez pas si vous croisez ce week-end à Orléans, plus de parlementaires que sur les bancs de l’Assemblée nationale mais laissons-là ces considérations politiciennes qui montrent bien combien le moyen-âge réinvité dans le présent, peut quelquefois prendre des tours cocasses et parlons un peu du programme de ces grandes réjouissances.

Le programme des réjouissances

C_lettrine_moyen_age_passionomme chaque année, l’ensemble de la fête sera rythmé par de grands temps forts qui retracent l’épopée de Jeanne d’Arc pour lever le siège d’Orléans et libérer la cité. La fête a même d’ailleurs déjà commencé pour les orléanais depuis quelques jours : remise de l’épée, commémoration de l’entrée dans la ville de Jeanne d’Arc, le 29 avril dernier, défilé et chevauchée le 1er mai, et quelques spectacles associés, mais la partie la plus intense est à venir et aura lieu durant les jours qui viennent et notamment cette fin de semaine.

Marché médiéval, animations
& grand campement

En dehors des grands temps forts restant à venir autour de la mise en scène de l’épopée johannique (escorte, remise et restitution de l’étendard) accompagnés de nombreux hommages officiels, militaires, politiques mais aussi de nombreux offices religieux, la fête battra son plein comme chaque année au coeur de la ville avec son grand marché médiéval animé dans l’enceinte du Campo Santo. ainsi qu’un grand campement médiéval  installé au quartier de la source.

Concernant le marché médiéval, il sera inauguré dès le matin du samedi 5 mai et ouvrira ses portes en journée jusqu’au 8 mai inclus, avec des nocturnes allant jusqu’à 22 heures sur les trois premiers agenda,_fetes_medievales_commemoration_jeanne_arc_orleans_fetes_johanniques_2018_moyen-agejours et même 23 heures le samedi soir. Plus d’une centaine d’exposants y sont attendus ainsi que de nombreux artistes, jongleurs, comédiens et musiciens pour refaire vivre l’endroit aux heures du moyen-âge central et tardif.

En plus de cette grande animation, il y aura encore un dîner médiéval le samedi soir suivi d’une retraite aux flambeaux, divers concerts le dimanche et le lundi un grand spectacle son et lumière, suivi en nocturne d’une soirée mix electro animée par les DJs R3hab & Boris Way. Le mardi sera encore l’occasion de commémorations et défilés variés et la fête se clôturera, en fin d’après-midi, sur la remise de l’étendard.

Avant d’en conclure, mentionnons encore que chaque année, ces fêtes sont une occasion pour le service culturel de la municipalité ainsi que les acteurs locaux du tourisme de faire mieux découvrir le patrimoine de la cité orléanaise. Dans cet esprit, de nombreuses visites guidées sont ainsi organisées  tout au long de ces journées.

Site officiel de l’événement – FB des fêtes johanniques 2018

En vous souhaitant une belle journée et de belles fêtes johanniques à Orléans si vous vous y rendez.

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du moyen-âge sous toutes ses formes.

Grandes compagnies et Routiers, une ballade médiévale d’Eustache Deschamps

poesie_ballade_medievale_guerre_de_cent_ans_eustache_deschamps_moyen-age_tardif_XIVSujet : poésie médiévale, poésie morale, réaliste,  ballade, français ancien, guerre de cent ans, grandes compagnies, compagnies de routiers.
Période : moyen-âge tardif, XIVe siècle.
Auteur : Eustache Deschamps (1346-1406)
Titre : «Geline, oe, ne poucin ne chapon.»
Ouvrage :  Oeuvres complètes d’Eustache Deschamps, par Le Maquis de Queux de Saint-HilaireTome V (1887)

Bonjour à tous,

O_lettrine_moyen_age_passionn connait les ballades poétiques et réalistes d’Eustache Deschamps sur la guerre de cent ans et ses ravages, et nous en avions notamment posté une il y a quelque temps, où il décrivait les conséquences des campagnes anglaises sur la Champagne et sur ses terres, mais nous vous proposons aujourd’hui un texte dans lequel le poète médiéval témoigne d’un fléau qui, en quelque sorte, découla de cette guerre médiévale: il s’agit, en effet, des mercenaires et même de certaines parties des armées qui, même une fois les trêves signées et les batailles finies, se tenaient encore sur le terrain des conflits.

Laissées sans solde et sans pitance, désœuvrées mais au demeurant fortement armées, ces compagnies de routiers, encore appelées les grandes compagnies, quelquefois menées par des gradés ou de hauts chefs militaires, pillaient et battaient les campagnes jusqu’à les rendre exsangues, enlevant et rançonnant aussi au passage les petits nobles. Ce sont donc de ces exactions et de ces pillages dont nous parle Eustache Deschamps dans la ballade que nous vous proposons de découvrir aujourd’hui.

eustache_deschamps_poesie_moyen-age_ballade_medievale_routiers_grandes_compagnies

Les compagnies de routiers: fléau et pillages à la traîne des batailles médiévales

H_lettrine_moyen_age_passionistoriquement attachée aux armées anglaises qui commencèrent à les utiliser dans le courant du moyen-âge central et particulièrement au XIIe siècle, ces compagnies de mercenaires venues des quatre coins d’Europe furent bientôt sollicitées par d’autres souverains. Philippe-Auguste lui-même ne s’en priva pas et c’est d’ailleurs grâce à leur aide que ce dernier pu faire tomber Château-gaillard, la bien aimée forteresse de Richard Coeur de Lion.

Plus tard, dans le courant du XIVe siècle, les troupes de mercenaires employées par les armées royales anglaises dans le cadre des batailles de la guerre de cent ans, et qui restaient stationnés sur les terres de France en temps de trêve comme en temps de paix constituèrent une véritable plaie.

Quand on ne pouvait les réengager à la faveur de nouvelles batailles, on a même tenté quelquefois de les soudoyer et les couronnes connurent, avec cette méthode qui s’avéra infructueuse, quelques déboires. Autour de 1363, Jean Le bon et Philippe le Hardi en firent les frais avec « l’archiprêtre » Arnaud de Cervole, célèbre chef des grandes compagnies d’alors.  Au vue des ravages et de la ruine que ces routiers occasionnaient, une tentative de croisade a même été lancée par le pape pour les emmener batailler au loin, qui ne connaîtra guère plus de succès. On prête en général et véritablement à Charles V d’avoir su mener des campagnes efficaces contre ces compagnies pour en venir à bout,  à partir de 1365, Au passage, si le sujet vous intéresse, nous l’avions abordé dans deux vidéos consacrées au château de Bodiam puisque son propriétaire et seigneur,  Edward Dalyngrigge  avait été un temps, à la solde du célèbre  exaction_routiers_grandes_compagnies_guerre_de_cent_ans_eustache_deschamps_auteur_medievalchef routier Robert Knolles.

Compagnies de routiers, miniature, XIVe siècle,
BnF, département des manuscrits.

Après le XIVe siècle, la France connaîtra encore d’autres épisodes de ce type notamment au début du XVe avec les écorcheurs, à la faveur de la reprise des conflits avec l’Angleterre et de la rivalité en la maison d’Orleans de de Bourgogne. Vers la fin de ce même siècle, le problème sera partiellement résolu par l’intégration de certaines de ces bandes organisées au sein des armées royales de  Louis XI,

Au XVIe siècle, François 1er aura à nouveau à faire avec ce même phénomène qui demeure étroitement lié –  on pourrait même dire de manière endémique –  au fonctionnement des guerres et des batailles médiévales, dans un contexte où les armées royales ne sont pas encore suffisantes pour faire face, ni entièrement professionnalisées. A la faveur d’un conflit, des mercenaires professionnels, mais aussi des criminels et plus généralement toute personne désireuse de gagner quelques sous et d’en découdre sont enrôlés et une fois les hostilités réglées, les financements s’arrêtent. Sur le terrain, les bandes errantes, devenues bien souvent apatrides et laissées sans solde, ne se dissolvent pas pour autant d’elles-même. En réalité, elles ont même plutôt tendance à se regrouper et comme elles sont armées, elles en tirent partie. Au passage et dans une certaine mesure, ce phénomène perdure aujourd’hui dans certaines régions très conflictuelles du monde.

Balade contre les exactions des routiers*
ou Geline, oe, ne poucin ne chapon

C_lettrine_moyen_age_passione titre « contre les exactions des routiers » est donné par le Marquis de Saint-Hilaire (opus cité), nous lui adjoignons le refrain de la ballade originale : « Geline, oe, ne poucin ne chapon » ou « ni poule, ni oie, ni poussin, ni chapon ».

Las! il n’est mais pastour ne pastourelle
Ne nul qui puist a droit garder brebis,
Car li mastin ont perdu leur querelle
Par le default d’avoir assez pain bis,
Et les loups vont tout courre le pais,
Qui n’y laissent aignel, brebis, mouton,
Vache ne veel, cheval noir, blanc ne gris,
Geline, oe (poule,oie) ne poucin ne chapon.

He! Dieu, que c’est dolereuse nouvelle !
Car du bestail estoit chascuns nourris;
De leur laine faisoit telz sa cotelle* (robe)
Qui sera nuz, povres et esbahis ;
Labours faurront, et si a encor pis,
Qu’estranges loups s’assemblent a bandon*, (en bandes)
Qui ne lairont a nul, ce m’est advis,
Geline, oe, ne poucin ne chapon.

Et j’ay veu vers la saison nouvelle
Que l’en chaçoit telz loups comme ennemis
Par cri royal et commission belle,
Dont chascun feu paioit .ii. parisis (1) ;
L’en les tuoit et pandoit on aussis.
Lors paissoient sûrement li chastron* (moutons)
Autrement va; plus n’arons, doulz amis,
Geline, oe, ne poucin ne chapon.

(1) payait deux parisis (sous de Paris)

Telz loups rapaulx (rapaces) valent pis que gabelle :
Frommaige, let, burre et oeufs sont péris,
Douce crayme, le maton en foisselle (2) ;
Far eulx seront après li enfant prins.
Que font lévrier et li alant* (chiens) de pris?
Que font veneurs, et pourquoy ne chaç’on ?
S’ilz ne chacent, plus n’aront, je leur dis,
Geline, oe, ne poucin ne chapon.

(2) Panier de Jonc, Maton en faisselle, Jonchée,

Noble Lion, le bestail vous appelle,
Et vous devez secourre voz subgis*. (sujets)
Chacez ces loups, et se nulz s’atropelle* (s’attroupe)
En voz marches, ne souffrez le logis*; (la présence)
Car vous pourriez par eulx estre honnis
Et acqueillir par leur fait povre nom ;
Briefment n’arez, se conseil n’y est mis,
Geline, oe, ne poucin ne chapon.

L’envoy
Princes, qui veult estre bien seignouris,
Et de bestail gras, peuz et nourris,
Le doit garder de loups et de larron
Et gouverner par bel et bon advis,
Ou autrement il n’ara, ce m’est vis*, (à mon avis)
Geline, oe, ne poucin ne chapon.

En vous souhaitant une très belle journée.

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du moyen-âge sous toutes ses formes.