Archives par mot-clé : monument historique

Le 24e Festival médiéval du château fort de Sedan

Sedan_medieval_Grand-Est_Ardennes_armoirie_ecu_blasonSujet : marché médiéval, , festival médiéval, fêtes, animations médiévales, compagnies médiévales, campements, monument classé
Evénement :  XXIVe Festival Médiéval de Sedan
Lieu : Château-fort de Sedan,
Ardennes, Grand Est
Dates : 
les 18 et 19 mai 2019

Bonjour à tous,

E_lettrine_moyen_age_passionntre toutes les fêtes aux couleurs du Moyen-âge prévues en France, cette fin de semaine, on retiendra, du côté des Ardennes, le Festival Médiéval du château fort de Sedan. Pour cette 24e édition, plus de vingt compagnies sont attendues sur site et les organisateurs ont fait le plein de nouveautés avec, notamment, un village d’artisans d’inspiration médiéval, mais aussi un nombre accru de troupes et artistes invitées.

Animations continues et temps forts

festival-medieval-2019_chateau-fort-Sedan_Grand-Est_animations-marche-medieval-spectaclesPour donner la mesure de la quantité d’animations prévues et de médiévistes présents, ce week end, à Sedan, le grand cortège du samedi annonce déjà plus de 400 participants et reconstituteurs en costume.

Au programme des réjouissances de ces grandes Médiévales : théâtre, musique, jongleries, scénettes, contes, mais aussi fer croisé et démonstrations de combat en armure et à l’ancienne. En plus des nombreux spectacles ou concerts programmés, on notera encore un tournoi d’escrime, un grand concours de costumes et encore un nombre important d’activités à destination des plus petits (public sur lequel les organisateurs ont souhaité porter une attention toute particulière pour cette édition).  Du côté des temps forts, on relèvera la nocturne du samedi soir qui se prolongera avec concert (Prima Nocta) et spectacle (Al Cantara).

Artistes et compagnies médiévales invités
(hors exposants marché médiéval)

Compagnie Ballarom – Arduenna Silva – Al Cantara – Prima Nocta – Les Loups du Mesnil – La Confrérie de la Malemort – Les Francs Compaings de Castel-Méraude – Ferme du Chaineau – Les couloirs du temps champenois – Les Chasseurs de Dragons – Cie du Loup Blanc – L’Amici d’Orbais – Fédération Belge d’Escrime Médiévale – La Garde D’Hardrada – Les Chiens de Saint-Hubert – La Compagnie des Adorateurs de Byggvir – Le Cercle d’Escrime de Sedan – La Flèche Sedanaise – Les lavandières – Cornalusa – Passe Goulette – La taverne des vantards – Ballarom – Morgan of Glencoe – Créateurs de rêve 

festival_medieval_animations_fetes_chateau-fort_sedan_Grand-Est_Agenda-moyen-age-festif

Campements,  ateliers d’époque
et grand  marché médiéval

Campements guerriers aux origines les plus diverses, tout droit sortis du moyen-âge – templiers, vikings, campement scandinave, etc… – vous attendent encore sur place, ainsi que de nombreux ateliers d’époque : calligraphie, héraldique, armement, médecine, poterie, tissage, herboristerie, ,..

A l’habitude, l’imposant et traditionnel marché médiéval viendra également investir le site. Pour cette édition 2019 du Festival médiéval de Sedan, on devrait y dénombrer plus de 100 exposants.

Site du château-fort de SedanFB de événement – Programme (pdf)

Visite guidée de la forteresse

Si ce programme de divertissements très chargé vous en laisse le temps, vous pourrez également profiter de votre séjour sur place pour visiter le château-fort. Avec ses près de 35 000 m² de superficie,  ce monument historique, classé au Patrimoine depuis 1965, est une des plus vastes forteresses d’Europe. Les visites y seront organisées en journée et même en  nocturne, avec un tarif préférentiel « spécial festival ».

Nos articles précédents sur cette fête :  édition 2017  édition 2018 

En vous souhaitant une très belle journée.

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du monde médiéval sous toutes ses formes.

Célébration médiévale : à Crécy-la-Chapelle, les 800 ans de la Collégiale de Notre-Dame-de-L’Assomption

blason_ecu_armoirie_Crecy-la-chapelleSujet : fête médiévale,  patrimoine médiéval,  animations médiévales, tournois,  concerts, conférences, monument historique, classé.
Lieu :  Crécy-la-Chapelle,
Seine-et-Marne, Île-de-France
Dates : d’avril à octobre 2019
Evénement : les 800 ans de la Collégiale de Notre-Dame-de-L’Assomption

Bonjour à tous,

A_lettrine_moyen_age_passionu titre de l’agenda des fêtes et événements célébrant le Moyen-âge, à compter de cette fin de semaine jusque dans les mois qui viennent, la ville de Crécy-la-Chapelle fêtera les 800 ans de sa Collégiale.

La Collégiale Notre-Dame-de-L’Assomption

collegiale_crecy-la-chapelle_monument-historique-classe_patrimoine-medieval_fetes-medievales

Construit au début du XIIIe siècle, ce superbe édifice gothique et religieux, rattaché au diocèse de Meaux, a essuyé depuis de nombreux revers. Partiellement détruit durant la guerre de cent ans, il a également été en proie aux crues et aux inondations du Grand Morin, quelques siècles plus tard et, tout au long de sa longue histoire, il a dû faire l’objet de nombreux programmes de sauvegarde et de restauration pour être maintenu en l’état. Il faudra attendre le milieu du XIXe siècle et l’année 1846 pour que cette belle église, considérée comme une des plus belles du département, soit classée monument historique. Le guide vert du tourisme Michelin ne s’y est d’ailleurs pas trompé puisqu’il a décidé de l’étoiler.

Au programme des 800 ans : célébration et divertissements autour du moyen-âge

Mis en place par la municipalité et l’Association Les Amis du patrimoine créçois, avec le soutien de nombreux partenaires locaux, institutionnels, mais aussi privés, le programme est ambitieux puisque’à partir de cette fin de semaine (6 et 7 avril) et jusqu’à octobre prochain, il proposera, chaque mois, des rendez-vous fete-medievale_animation-conference_collegiale_notre-dame-assomption_crecy-la-chapellethématisés autour de cet anniversaire. Ainsi, à la célébration du patrimoine culturel et historique de la cité et de sa collégiale, viendront aussi s’ajouter nombre d’animations médiévales : mise en place d’un village inspiré du moyen-âge, tournois, combats et joutes chevaleresques, mais aussi jeux, danses, concerts, ateliers et joyeuses ripailles…

Du côté nourriture spirituelle, on pourra compter sur des conférences animées par de grands spécialistes d’Histoire médiévale et de patrimoine, mais encore sur la projection de documentaires et sur des visites guidées à la découverte de ce joyau du patrimoine qu’est là Collégiale Notre-Dame-de-L’Assomption. Les samedi 6 et dimanche 7 avril, à l’occasion des premières journées d’inauguration de cette grande fête anniversaire, l’événement sera croisé avec Les Journées européennes des métiers d’Art  mais également avec les Journées des Plantes et Art du Jardin qui se tiendront, pour ces dernières, à deux pas de la collégiale, au château de la Chapelle.

Pour ceux qui ne connaissent pas encore Crécy-la-Chapelle et son beau patrimoine, ces réjouissances seront aussi l’occasion de belles ballades au cœur de la cité, à la découverte de son Histoire et de ses monuments.

Découvrir le programme détaillé –  Page  FB officielle 

En vous souhaitant une belle journée.

Frédéric EFFE.
Pour Moyenagepassion.com
A la découverte du Monde Médiéval sous toutes ses formes.

Architecture médiévale, une reconstitution 3D du Pont Saint-Bénézet d’Avignon

Sujet : pont,avignon_ecu_blason_armoirie_heraldique_provence_ville_historique reconstitution 3D, vidéo, architecture médiévale, Provence médiévale,  monument historique, Saint Bénézet.
Période : Moyen-âge central, XIVe siècle
Lieu : Pont Bénézet, Avignon, PACA

Bonjour à tous,

E_lettrine_moyen_age_passionn 2015, après quatre ans de recherches et de travail assidus, une équipe pluridisciplinaire du CNRS, composée d’historiens médiévistes, d’archéologues, d’ingénieurs, d’architectes, ainsi que d’infographistes 3D redonnait vie au Pont Saint-Bénézet d’Avignon, en présentant au public une reconstitution 3D exceptionnelle de l’ouvrage médiéval.

En plus de la vidéo dévoilée à l’issue du projet que vous retrouverez ci-dessous, une application de réalité augmentée voyait également le jour. Elle permet, encore aujourd’hui, aux visiteurs du monument dotés d’une Iphone et d’un Ipad, d’observer l’ouvrage à deux moments clés de son histoire : le moyen-âge tardif et le XIVe siècle (1350) et la fin du XVIIe (1675).

La reconstitution 3D du pont d’Avignon par le CNRS

Saint Bénézet et le Pont d’Avignon

R_lettrine_moyen_age_passionendu populaire par une chanson du XVe siècle, le célèbre pont d’Avignon fut construit, dans le courant du XIIe siècle, sur les restes d’un ouvrage romain. Son édification fit l’objet d’une légende bien connue qui possède, sans doute, un fond de vérité puisqu’il semble que le personnage qui en est à l’origine ait véritablement existé. C’est celle d’un modeste pâtre ardéchois du nom de Bénézet (Petit Benoit) qui, sur la foi d’une vision divine et dans le courant de l’année 1177, en aurait posé la première pierre,  alors qu’il était tout juste âgé de 12 ans. Au vue du poids exceptionnel de cette dernière, l’histoire conte que les habitants furent bientôt convaincus de la dimension miraculeuse et divine de l’injonction et se mirent à l’aider à édifier l’ouvrage. Dans la même veine, la construction du pont fut encore à la source de nombreux autres miracles parmi lesquels on compte près d’une vingtaine de guérisons miraculeuses opérées par celui qui devint bientôt Saint-Bénézet (1165 -1184), un Saint Provençal non canonisé par Rome. Las!, ce dernier ne vit pas la fin de son entreprise puisqu’il décéda prématurément, à l’âge de 19 ans, un avant que l’ouvrage ne soit achevé.

Un ouvrage médiéval d’exception

D’une longueur de plus de 900 mètres, le pont enjambait alors les deux bras du Rhône pour rallier la cité royale de Villeneuve-lès- Avignon, sur l’autre rive. Au sortir de sa première construction, il possédait encore un tablier de bois et ce n’est que dans le courant du XIIIe qu’il sera édifié en pierre dans sa totalité. Il fut, depuis lors, l’objet de nombreuses reconstructions et ce, jusqu’au XVIIe siècle qui, pour autant, ne architecture_medievale_pont_avignon_benezet_infographie-3D_moyen-age_spermirent pas son maintien.

A la faveur notamment d’un changement climatique et de la glaciation qui à touché l’occident du XIIIe au XVe siècle, l’oeuvre du puissant fleuve et de ses crues ont fini par avoir raison de la presque totalité de l’ouvrage médiéval. Aujourd’hui, il n’en subsiste plus que quatre arches qui s’arrêtent net au dessus du fleuve et lui confèrent une étrange aura de mystère. Du point de vue patrimonial, il fut classé monument historique en 1840.

Pour revenir à l’histoire de Bénézet et d’une manière plus factuelle, il semble que sa volonté s’était aussi accompagnée de grandes collectes et d’aumône pour réunir les moyens nécessaires à la construction de l’ouvrage. Il fonda même une confrérie laïque dont Jean Mesqui (voir article ic) nous apprend qu’elle était « sous l’autorité d’un prieur et qu’elle disposait d’une chapelle et d’un chapelain ». La confrérie demeurait alors dans une maison proche du pont pour veiller sur l’ouvrage et moins d’un demi-siècle plus tard, un hôpital dédié aux pauvres y fut également ouvert.

Œuvres de pont et frères Pontifes

Concernant l’édification du Pont d’Avignon et de quelques autres ouvrage du couloir rhodanien de la même époque, à la légende du pâtre Bénézet, quelques auteurs des XVIIIe et XIXe allaient bientôt soulevé l’hypothèse d’un ordre monacal puissant, celui des frères pontifes (les fratres pontifices) qui, dans le courant du XIIIe siècle auraient construit certains ponts le long des fleuves et en aurait même garder l’accès contre d’éventuels brigandages, protégeant ainsi Pèlerins et voyageurs. Depuis lors et au vue de la disparité des sources, les historiens médiévistes ont pourtant réfuté ces hypothèses. S’il existait bien des fraternités de pont qui assumaient l’entretien des ouvrages et leur protection, il ne semble pas qu’un ordre de bienfaiteurs religieux unique ait été en charge de cette mission. Comme l’affirme Jean Mesqui dans l’exemple d’Avignon, dans un certain nombre de cas, c’étaient bien plutôt des laïques locaux, qui, ayant eux-mêmes participé à la construction des ponts, prolongeaient tout naturellement leurs œuvres sur la gestion de ces mêmes ouvrages. On trouve encore la confirmation de ce fait dans l’ouvrage de Daniel Le Blévec La part du pauvre. L’assistance dans les pays du Bas-Rhône, du XIIe siècle au milieu du XVe siècle. (Rome, Ecole Française, 2000).

En vous souhaitant une excellente  journée.

Frédéric EFFE
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du moyen-âge sous toutes ses formes.