Archives par mot-clé : francophonie

Agenda : le salon de la passion médiévale de Montreal

Sujet : salon médiéval, festival, événement médiéval, Moyen Âge, animations, compagnies médiévales, marché artisanal, médiéval fantastique
Evénement : Salon de la Passion médiévale
Lieu : Montréal, Québec. Centre Pierre-Charbonneau
Dates :  les 13, 14 et 15 mai 2022

Bonjour à tous,

e week-end, aux Amériques et plus précisément au Québec, le Salon de la Passion Médiévale se réinvitera à Montréal. Le retour de cet événement fait vraiment plaisir à voir, après les aléas sanitaires des années passées. Cette nouvelle édition nous donne aussi l’occasion de saluer chaleureusement nos amis québécois, tout en élargissant nos vues médiévales à la Francophonie, ce que nous ravit.

Combats, musiques, campements,
des animations pour tous !

A l’habitude, le Salon de la Passion Médiévale montréalais mélangera animations historiques avec d’autres plus librement inspirées du Moyen Âge ou même plus folkloriques et traditionnelles. Dans un esprit de grande fête ouverte et ludique, le médiéval fantastique y aura aussi sa place. Du côté pratique, l’événement se tiendra, en extérieur et en intérieur, au Centre Pierre-Charbonneau de Montréal. Il ouvrira ses portes, dès le vendredi 13 mai en fin d’après-midi jusqu’au milieu de soirée pour se prolonger les samedi 14 et dimanche 15 mai en journée.

Le programme sera bien garni et de nombreuses compagnies de reconstitutions, artistes et groupes locaux y sont invités. On pourra donc compter sur de beaux combats à la façon médiévale et échanges de Béhourd. Il y aura aussi des concerts de musique, mais encore des campements et stands à la découverte des réalités d’époque.

Compagnies et artistes attendus

Bardos – Dogue de Montreal – Estreya – Isa – Les Murènes – Les Ramancheurs – Prunelle et Francince – Tirs de Canon et mousquets – Ulfhednar – Wakinyan Qc – Les Tambours du patrimoine – Ethereal Tribal – Les Habitants de la Nouvelle France – La Garde du Lys – Les terres d’Eliagoth – Urwaz – Le pirates du Sans-quartier – Valfreya – Myriam Reid – La Fédération des Grandeur Natures du Québec.

Concours, jeux, conférences
et une foule d’exposants et d’artisans

Pour compléter sa programmation ludique et divertissante, cette nouvelle édition du Salon de la Passion Médiévale sera encore émaillé de jeux concours divers : défilés de mode à la façon médiévale, jeux de pistes pour les enfants, mais aussi loteries gratuites avec lots. Les nourritures pour l’esprit n’ont pas été oubliées avec un programme de conférences prévu tout au long de l’événement. On y parlera en particulier de la pratique des « GN » sous ses différents aspects. Les GN sont ces jeux de rôle grandeur nature qui proposent des aventures fantaisie palpitantes en décor réel et non autour d’un table avec un MJ. Invitée pour l’occasion, la Fédération Québécoise du Grandeur Nature du Québec sera largement sollicitée pour parler de ses activités sous toutes les coutures.

Bien sûr, comme à chaque édition, des exposants seront là avec leurs échoppes, pour proposer aux visiteurs du salon leurs créations et leurs produits. On en comptera, cette année, plus de cent. De quoi découvrir, chiner, explorer et se plonger dans un océan d’artisanat et de créativité.

Voir le programme détaillé du Salon

Voir nos articles sur les éditions précédentes de ce salon : 20172018

Une excellente  journée à tous.

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du monde médiéval sous toutes ses formes.

NB : en premier plan sur la photo d’en-tête le guerrier en armure de cuir provient des Ateliers Nemesis Workshops qui seront présents au salon de la passion médiévale de Montréal, ce week-end.

Conférence : Le Français, 800 ans d’Histoire et ce n’est qu’un début !

Sujet : langue française, francophonie, anniversaire, conférence, histoire du français, linguistique, vieux français, monde médiéval
Période : du moyen-âge à nos jours
Auteur : Alain Rey
Titre : « Le français, une langue à l’épreuve des siècles« 
Média : vidéo-conférence à l’Université de Genève (2009)

Bonjour à tous,

ous ceux qui nous suivent l’ont bien compris, entre les lignes de nos aventures médiévales et notre exploration des langues romanes, de leur origine, leur évolution, leur richesse, se niche une passion qui s’intéresse autant à l’histoire de notre langage qu’à celle de notre civilisation. De fait, on peut difficilement se pencher sur le Moyen-âge sans croiser le thème de la gestation du Français, de ses formes premières à ses transformations.

Aujourd’hui, nous rendrons un double hommage à la francophonie, ainsi qu’à Alain Rey, célèbre linguiste, lexicographe et homme de média qui nous a quittés,  il y a moins d’un mois, à l’âge de 92 ans.  Qu’il repose en paix.

50 ans : l’anniversaire de la Francophonie

Le sujet de la langue française est d’autant plus d’actualité qu’on fête cette année, et jusqu’à la fin du mois de décembre, les 50 ans de la Francophonie. On pourra se reporter au site officiel de la Francophonie pour suivre l’actualité de cette célébration.  Pour donner quelques éléments sur l’état du Français dans le monde, vous trouverez, ci-dessous, une infographie et quelques chiffres clé de 2018, en provenance du ministère de la Culture.

La langue française dans le monde 

On notera que si la langue française est en recul en terme d’enseignement dans un certain nombre de pays, le nombre de personnes qui le parle est appelé à être en constante augmentation. Aussi, si vous aviez encore des doutes sur le fait que c’est une langue avec laquelle il faudra compter dans l’avenir, ils devraient être dissipés.

La langue française dans le monde

Une conférence sur l’histoire de la langue française, par Alain Rey

Hors des sentiers universitaires classiques, ce passionné de langues au parcours atypique était, notamment, devenu le visage familier des éditions Robert et de leurs dictionnaires auxquels il a largement contribué tout au long de sa carrière. Entre le milieu des années 90 et les années 2010, Alain Rey s’était aussi fait connaître du grand public par ses chroniques sur France-Inter, Europe 1 ou encore à la télévision.

En dehors de ses apparitions médiatiques, ce chercheur enjoué et plein d’esprit a beaucoup œuvré pour l’étude et la connaissance de la langue française, dans ses formes académiques mais aussi dans ses évolutions plus modernes, populaires et même argotiques.  En 2009, il donnait une longue conférence à l’Université de Genève sur l’Histoire et la gestation du Français : de ses premiers balbutiements et son oralité, à l’acquisition de ses lettres de noblesses et ses formes écrites plus formalisées et plus tardives.

Le français, une langue à l’épreuve des siècles, conférence de Alain Rey

Un plaidoyer pour une langue vivante et ouverte

« L’avenir du français, je le vois comme une évolution permanente. Les fautes d’un jour deviennent les règles du lendemain. Dans toutes les époques, on a dit que la langue était foutue et que personne ne parlait bien. »

INA 2006 – Rencontre avec Alain Rey

Dans cette intervention, suivie d’une longue séance de question, Alain Rey se posera à l’encontre d’une certaine morosité, celle qui pourrait nous venir de l’idée que nous écrivons « moins » le français. En réalité, il montrera qu’avec les réseaux sociaux, le blogging et les nouvelles technologies, l’usage du français écrit s’est ouvert à une pratique plus intensive et à un public plus large. Quant à la tendance à laquelle on assiste de  l’écrire moins correctement que ses formes académiques nous l’imposeraient, le linguiste, là encore, viendra mettre un bémol sur nos possibles déconvenues. Résolument optimiste sur cette langue  française en devenir, celui qui aimait répéter que « la faute d’aujourd’hui est la norme de demain » nous rappellera qu’une langue n’est jamais autant en danger que quand on l’arrête de la parler et de l’écrire. Toutes ses formes nouvelles viennent donc comme autant de remparts à l’encontre de ce risque et il convient de s’en réjouir. Académiques ou non, il n’y a que les langues mortes qui n’évoluent plus. 

Une belle journée à tous.

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du Moyen-Age  sous toutes ses formes.

NB : les moines copistes de l’enluminure utilisée (et rafraîchie pour l’occasion) pour l’image d’en-tête, proviennent d’un manuscrit espagnol, rédigé sous le règne d’Alphonse X et intitulé « El libro de los juegos. El Libro de ajedrez, dados e tablas (le livre des jeux : le livre des échecs, des dés et des jeux de table). Cet ouvrage, daté de 1283, est actuellement conservé à la Bibliothèque de l’Escurial, près de Madrid.