Archives par mot-clé : détournement

Kaamelott au cinéma : Premier record sur les avant-premières

Sujet  :  Kaamelott,  médiéval-fantastique, légendes arthuriennes, cinéma, trilogie, humour, détournement, produits dérivées, entracte.
Période  : haut moyen-âge à central
Auteur/réalisateur :   Alexandre Astier
Date de sortie : 21 juillet 2021

Bonjour à tous,

lors que nous sommes clairement passé en mode estival comme nombre de nos lecteurs, nous continuons de nous attacher, tout de même, à parler de la sortie du film Kaamelott Premier Volet au cinéma. Si sa sortie est prévue pour le 21 juillet, depuis 4 ans, nous avons, de notre côté, consacré plus de 100 articles à la série d’Alexandre Astier et son actualité. Cela compte tout de même, même si c’est loin de résumer le contenu du site. De ce côté là, nous en sommes, en effet, à plus de 1300 articles dont probablement près de 500 pour vous présenter des textes, poésies, et chansons médiévales en français ancien, en occitan, en espagnol, italien ou encore en anglais.

Avant-première : record de ventes absolu

Aux portes du débarquement du long métrage Kaamelott dans les salles, on vient d’apprendre que le film s’est déjà signalé avec plus de 60 000 places d’avant-première vendues en 24 heures. Prévue pour le 20 juillet 2021, c’est tout simplement un record de prévente d’avant-premières pour le cinéma français et ce n’est pas fini puisque de nouvelles places sont déjà remises à la vente. Dans un monde devenu tellement virtuel, beaucoup de blablas circulent sur les réseaux sociaux : Iike, share, pouce vers le haut, vers le bas, larmichette, etc… C’est au point que l’expression prend souvent des tours exclusivement émotionnels et finit quelquefois par s’y résumer. Beaucoup de zapping, pas toujours des actions véritables, le « like » comme horizon, comme moyen et comme fin… En l’occurrence, en achetant massivement les tickets de l’avant première en ligne, la fan base de Kaamelott a très concrètement répondu présent à l’appel de l’auteur-réalisateur. Voilà qui devrait rassurer Alexandre Astier sur l’accueil réservé au film même s’il devait être un des rares à en douter.

Au passage, au département R&D confiserie, on a bossé d’arrache-pied. Uniquement des circuits courts bretons (ou presque). Seulement voilà Môssieur Alexandre Astier s’en fout. Môssieur Alexandre Astier veut toujours faire tout tout seul. Et après faut pas s’étonner que les confiseries pour l’entracte en pâtissent (ouais, bon, c’est un peu pourri comme jeu de mots…) :

D’autres records déjà en vue

Ajoutons, comme nous l’avons déjà dit sur Facebook, que tout ceci n’est sans doute qu’un début, niveau record, pour Kaamelott premier volet. Par exemple, un fan s’est déjà déclaré prêt à voir le long métrage 200 fois de suite pour inscrire son nom et celui du film d’Alexandre Astier dans le livre des records. Pour ceux qui se poseraient la question, le précédent record en la matière est détenu par un résident de Floride. Ramiro Alanis a, en effet, inscrit son nom dans le Guinness Book pour avoir visionné le film « Avengers – Endgame » 191 fois d’affilée. Personnellement, nous déconseillerons vivement de s’attaquer à une tel performance, sauf suivi médical rapproché. Niveau sommeil quand même c’est pas top. L’opus 1 de la trilogie Kaamelott dure certainement plus de 2 heures. On parle donc de 400 heures face à un écran ! Certains nolife japonais sont tombés en inanition devant des jeux vidéo pour moins que ça.

Dans la série des records non comptabilisés auxquels on peut s’attendre pour le film d’Alexandre Astier, on pourra encore citer tous ceux qui vont aller le voir 18 fois en moyenne. Les mots « couillères » et « interprétes » prononcés, certainement, plus de 112 000 fois dans les files d’attente. Il y aura encore tous ces anonymes qui vont faire saigner du nez leurs collègues de travail ou leur conjoint en leur répétant, 60 fois par jour, les répliques du film (à coté, l’effet Cité de la peur des Nuls qui avait connu un phénomène semblable risque d’être petit joueur) et tant d’autres performances encore…

Côté box office, que Dany Boon se tienne à carreau, les Chtis, à coté, pourrait bien être du gâteau. Du point de vue des entrées, on se souvient que son film sur le ch’nord avait cartonné pour même se hisser plus haut que La grande vadrouille avec plus de 20 millions d’entrée contre 17,27 pour la superbe réalisation de Gérard Oury en 1966. Pour Alexandre Astier, qui cite souvent Louis de Funès et la grande vadrouille comme des modèles de comédie, surpasser ces chiffres ou même s’en approcher, aurait sans aucun doute de vraies allures de consécration. Nous verrons. La fan base n’a, à l’évidence, pas dit son dernier mot.

Bonus la galerie confiseries entracte KaaPV

Tiens, en prime, voilà la galerie des confiseries spéciales merchandising entracte Kaamelott Premier Volet :

En vous souhaitant une belle journée.

Frédéric EFFE
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du monde médiéval sous toutes ses formes

Retrouvez tous nos articles sur la série Kaamelott ici – Nous postons également des actus et détournements sur FB sur Kaamelottcreas.

interlude Kaamelott : Tous les secrets du jeu du pélican de Perceval

Sujet : légendes arthuriennes, humour, détournement, série télévisée,  Kaamelott,  Perceval, Franck Pitiot, jeu du Pélican, fan art, livres, bibliothèque imaginaire.
Série : Kaamelott, M6; CALT production.
Période : moyen-âge fantastique
Auteur de la série : Alexandre Astier

Bonjour à tous,

ous étions très nombreux à l’attendre. Il est vrai que la série Kaamelott d’Alexandre Astier, avait laissé, à ce sujet, de larges zones d’ombres. Aussi, ce n’est pas sans une certaine joie que nous avons le plaisir de vous annoncer la sortie des règles simplifiées du célèbre Jeu du Pélican de Perceval (Franck Pitiot à l’écran). En un peu moins de 10 000 pages, ces trois tomes permettront à tous les amateurs du divertissement originaire du pays de Galles de briller dans les tavernes qui perpétuent la tradition.

Petit rappel sur les règles

« Si vous m’ratez encore une artichette après ça, c’est vraiment qu’vous l’faites exprès. » Perceval

On rappelle que pour jouer au Jeu du Pélican, il suffira de se munir de 120 à 130 d’artichauts. Le vainqueur de la donne devra trier les siens du plus lisse au plus râpeux, non sans avoir tenté, au passage, d’en refourguer 17% à l’occasion du tour de troc. Quant aux annonces, elles sont, dans le jeu d’origine, au nombre de 10, dont, bien sûr, la célèbre Artichette, la Tichette de 21 et la Raitournelle. Sauf dans quelques rares variantes, elle ne dépendent jamais des donnes bissextiles ou asymétriques. Mais n’en dévoilons pas trop, on découvrira toutes les subtilités des règles du Pélican, ainsi que leur simplicité déconcertante, dans ces 9593 pages, d’une grande facilité de lecture, sorties aux Éditions du Doliprane.

Pour information, la sortie du film Kaamelott au cinéma, maintes fois repoussée à cause des mesures anti-covid, vient d’être à nouveau annoncée par Alexandre Astier. Elle est désormais prévu pour le 21 Juillet 2021.

Pour retrouver toute l’actu de Kaamelott et nos articles à ce sujet, c’est par là. Pour les ouvrages (plus sérieux) déjà sortis sur la série, c’est ici.

Une Belle journée.

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du monde médiéval sous toutes ses formes

NB : l’image en-tête d’article est un montage réalisé à partir de deux extraits de l’épisode : « Perceval fait Raitournelle » du livre IV de Kaamelott (2006) – M6 – Calt Production – Alexandre Astier.


détournement : Perceval kaamelott, thor marvel, le changement dans la continuité

Sujet : légendes arthuriennes, humour, détournement, série télévisée,  Kaamelott,  Perceval, Franck Pitiot, citations, Heroic Fantasy, affiche, ciné, fantasy, Vanessa Guedj
Période : moyen-âge fantastique
Auteur de la série : Alexandre Astier
Affiche : Thor The Dark World, Marvel (2013)

Bonjour à tous,

our faire, à nouveau sourire ceux qui connaissent bien la série télévisée Kaamelott d’Alexandre Astier, voici un autre détournement humoristique. Cette nouvelle affiche de cinéma improbable met, cette fois, en scène Perceval (Franck Pitiot) et Angharad (Vanessa Guedj) sa dulcinée dans la série. Elle les transporte tous deux au cœur de l’univers Marvel dans une sorte de continuité. (Ames sensibles sur l’argot, s’abstenir).

NB : ceux qui connaissent l’historien William Blanc et ses travaux sur les super-héros et le mythe arthurien ne devraient pas être totalement dépaysés par ce croisement, finalement pas si improbable que cela.

Quel avenir ciné pour Perceval et Angharad?

Côté casting, pour rappel, aux dernières nouvelles (qui commencent à dater), il semble qu’un différent avait opposé le réalisateur et l’actrice Vanessa Guedj. Rumeurs, bruits de couloirs ? Elle avait bien pourtant quitté la série en 2007 et Alexandre Astier avait confirmé le fait un peu plus tard.

A près de quinze ans de là, on ne sait pas si les deux protagonistes auront pu enterrer le marteau de guerre. On l’espère en tout cas. Le couple Perceval Angharad était plutôt drôle et même attachant à l’écran, sans compter qu’on aurait peine à imaginer le preux chevalier de la table ronde, privée de sa moitié d’orange à l’écran durant toute la durée de la trilogie, et ce même si la communication entre les deux semblait vouée éternellement à l’échec. Disant cela, tout est possible, c’est un peu comme la femme à Bohort, personne l’a jamais vue et on sait même pas si elle existe.

Pour ce qui est de l’actualité à l’écran de Vanessa Guedj, la célèbre actrice, qui avait fait ses premières armes, aux côtés de Richard Bohringer et d’Anémone, dans le film Le Grand chemin, s’y est faite plutôt rare, ces dix dernières années. On l’a vu, en 2017, incarner le personnage d’Alice dans le court métrage L’Échappée de Laëtitia Martinoni. Quant à sa dernière apparition TV, elle date de 2019 dans la série Le Juge est une femme.

Une Belle journée.

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du monde médiéval sous toutes ses formes

Vous pouvez retrouver d’autres âneries numériques du même cru sur la page Facebook @kaamelottcreas. Depuis 2017, nous commençons à en avoir empilé un certain nombre, à heures perdues. Autres options, cliquez ici pour voir tous nos articles sur la série Kaamelott d’Alexandre Astier.

Kaamelott : l’Art martial bretonnant des semi-croustillants

Sujet : légendes arthuriennes, humour, détournement, série télévisée,  Kaamelott,  Perceval, Franck Pitiot, citations, Heroic Fantasy, Jeu vidéo, médiéval, affiche, ciné, fantasy, Karadoc, Jean-Christophe Hembert.
Période : moyen-âge fantastique
Auteur : Alexandre Astier

Bonjour à tous,

oilà longtemps que nous nous étions fendu d’un détournement autour de la série Télévisée Kaamelott. Aussi, voici de nouveau le redoutable clan des semi-croustillants en action, en la personne de Perceval (Franck Pitiot) et Karadoc (Jean-Christophe Hembert).

Sortie ciné, pas de visibilité

Côté actualité, dès l’annonce du deuxième confinement, le report de la sortie en salles de Kaamelott premier volet a été entériné, presque sans surprise. Cette fois, pourtant, personne ne s’est aventuré à donner de nouvelles dates précises, mais on ne s’en étonne pas face à des mesures sanitaires qui n’en finissent plus d’être reconduites, sans aucun calendrier, ni véritable plan concret pour montrer le bout du tunnel.

Il y a quelques jours, sur Twitter, on a d’ailleurs vu JC Hembert et Alexandre Astier, dans des looks entre Pizzaiolos et Blues Brothers, « plaisanter » (ou plutôt réagir ?), à la suite des dernières annonces du gouvernement en faveur d’un nouveau durcissement des mesures. Pour rester dans les références cinématographiques, ça devient un peu l’Histoire sans fin…


Les styles de la feuille morte et du Calcium

« …. Affiner le mouvement, pour atteindre le point d’impact de façon péremptoire.  » Perceval (Franck Pitiot), Kaamelott, Alexandre Astier.


Bien sûr, si les fans de Kaamelott en sont pour leur compte, ils sont loin d’être les seuls à pâtir de cette situation qui prend, de plus en plus, des allures de double-peine. Les mois passent et tout continue d’aller contre l’économie de proximité et contre la culture, pour un espoir de retour à la normale qu’on aimerait voir clairement posé sur le papier.

Au titre des bonnes nouvelles et pour mettre du baume au cœur des fans de la série, on se consolera en rappelant ici que la musique originale du premier opus de Kaamelott, le film, est déjà disponible à la distribution et à la vente.

Quoiqu’il en soit, à vous tous nous adressons à nouveau toutes nos pensées.

Une Belle journée.

Frédéric EFFE
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du monde médiéval sous toutes ses formes