Archives par mot-clé : légendes arthuriennes

Kaamelott : l’Art martial bretonnant des semi-croustillants

Sujet : légendes arthuriennes, humour, détournement, série télévisée,  Kaamelott,  Perceval, Franck Pitiot, citations, Heroic Fantasy, Jeu vidéo, médiéval, affiche, ciné, fantasy, Karadoc, Jean-Christophe Hembert.
Période : moyen-âge fantastique
Auteur : Alexandre Astier

Bonjour à tous,

oilà longtemps que nous nous étions fendu d’un détournement autour de la série Télévisée Kaamelott. Aussi, voici de nouveau le redoutable clan des semi-croustillants en action, en la personne de Perceval (Franck Pitiot) et Karadoc (Jean-Christophe Hembert).

Sortie ciné, pas de visibilité

Côté actualité, dès l’annonce du deuxième confinement, le report de la sortie en salles de Kaamelott premier volet a été entériné, presque sans surprise. Cette fois, pourtant, personne ne s’est aventuré à donner de nouvelles dates précises, mais on ne s’en étonne pas face à des mesures sanitaires qui n’en finissent plus d’être reconduites, sans aucun calendrier, ni véritable plan concret pour montrer le bout du tunnel.

Il y a quelques jours, sur Twitter, on a d’ailleurs vu JC Hembert et Alexandre Astier, dans des looks entre Pizzaiolos et Blues Brothers, « plaisanter » (ou plutôt réagir ?), à la suite des dernières annonces du gouvernement en faveur d’un nouveau durcissement des mesures. Pour rester dans les références cinématographiques, ça devient un peu l’Histoire sans fin…


Les styles de la feuille morte et du Calcium

« …. Affiner le mouvement, pour atteindre le point d’impact de façon péremptoire.  » Perceval (Franck Pitiot), Kaamelott, Alexandre Astier.


Bien sûr, si les fans de Kaamelott en sont pour leur compte, ils sont loin d’être les seuls à pâtir de cette situation qui prend, de plus en plus, des allures de double-peine. Les mois passent et tout continue d’aller contre l’économie de proximité et contre la culture, pour un espoir de retour à la normale qu’on aimerait voir clairement posé sur le papier.

Au titre des bonnes nouvelles et pour mettre du baume au cœur des fans de la série, on se consolera en rappelant ici que la musique originale du premier opus de Kaamelott, le film, est déjà disponible à la distribution et à la vente.

Quoiqu’il en soit, à vous tous nous adressons à nouveau toutes nos pensées.

Une Belle journée.

Frédéric EFFE
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du monde médiéval sous toutes ses formes

Nouveau Défi : une grille de mots croisés spéciale légendes arthuriennes

Bonjour à tous,

Comme certains d’entre vous ont apprécié notre première grille de mots croisés gratuits spécial moyen-âge, nous avons décidé de vous en proposer une nouvelle. Le thème gravite toujours autour du monde médiéval, mais cette fois, il portera, plus précisément, sur les célèbres légendes arthuriennes.

Alors, belles dames et damoiselles, mais aussi damoiseaux, gueux, clercs ou écuyers, vous pensez que l’histoire du roi Arthur et de ses chevaliers de la table ronde n’ont aucun secret pour vous ? Et des premiers auteurs comme Wace ou Geoffroy de Monmouth au Kaamelott d’Alexandre Astier, vous êtes incollable sur la grande légende de Bretagne ? Le moment de vérité approche ! Il est là tout près (non mais pas trop près non plus, on arrête pas de le dire ça). Serez-vous prompts à déjouer des énigmes qui pourraient faire pâlir de jalousie le père Fouras de Fort Boyard s’il n’était pas déjà tout blanc ?

Etes-vous incollable sur le roman arthurien ?

Attention, cette grille ne contient pas que des mots en relation au roman arthurien mais disons, un nombre conséquent. Elle contient moins de vieux-français que le jeu précédent, mais d’autres difficultés vous y attendent. L’aperçu ci-dessous n’étant pas des plus pratiques, pour jouer, il vous suffira d’ouvrir le PDF au lien suivant :

Relevez le défi mots croisés spécial légendes arthuriennes ici

Une fois le fichier ouvert, vous pourrez jouer directement sur la grille sans avoir à l’imprimer sur papier. (si ça ne marche pas, faites nous le savoir ) Si vous préférez les imprimer, aucun problème, vous pourrez également le faire.

HORIZONTAL

1 Une partie de la légende court dans son décor mythique – Aux prémices du roman arthurien anglo-normand
2 Publié à nouveau – En couple – Cuit à feu vif
3 Ancienne forme d’auxiliaire – trempés légèrement
4 Pour lier – Prénom breton – Abandonnât
5 Brille dans sa catégorie – Vielles peaux – Divisera
6 Fille de Carmélide – Les plus courts sont les meilleurs
7 Marque de nouveauté – Poulie – Tristan y fut soigné puis menacé par Iseut
8 Prénom hébreux et arabe évocateur de grâce et de prospérité – Princesse aux blanches mains du mythe arthurien – Français médiéval
9 Marque de processeur – Dangereux quand ils sont criminels
10 Auteur Compilateur médiéval du roman arthurien moderne – Herbacée fibreuse – Quatre romain – Super ligue
11 Prénom féminin indien – Adjoint d’état-major – Entretien
12 Restitue – Fait la paire avec Ric – 100 m²
13 Libre, il vous laisse passer – Signature à la bombe – Affluent de la Loire
14 Adoubement selon le Perceval d’Alexandre Astier
15 Prénom cher au chanteur Renaud – Pop star d’origine roumaine – Incursion musclée
16 Père de Jason dans la mythologie grecque – En les – Lieu arthurien tristement célèbre
17 Chien des îles britanniques – Arthur s’est efforcé d’unifier leur différent chef – Apparues

VERTICAL

1 Les légendes arthuriennes sont faites de sa matière – Au moyen-âge, prodiges sur les planches
2 Chose latine – Exsude – En deux mots et en moyen-français, ce n’est pas bon
3 Se détermine – Longue période de temps – Choyé par Viviane
4 Emballage – Réaction chimique – Au premier plan
5 Période – Interface Utilisateur en anglais – Ouvrit la fenêtre – La sienne
6 Parcouru – Reculer pour mieux sauter – Unir
7 Prénom du chevalier De Rinel dans Kaamelott – Gros chiens
8 Couvrirai d’éloges – Ville Normande au cœur de l’archéologie médiévale
9 Délice asiatique – Pronom utile au verbe réfléchi – Outil – Au delà des formes, d’abord spirituel
10 Affrontement – Temple sumérien d’Uruk – …, cours,vole et nous venge
11 Couronne Arthur dans certains récits – Héros Arthurien
12 Monoxyde de Titane – Aimante
13 A la pointe d’Armorique – Première dame – Fèces
14 A pu inspirer le poète médiéval – Sous les eaux
15 Mineur pour la 5eme – Psittacinae – Donc sorti – Condition d’Arthur
16 A vu naître Arthur – Le roman Arthurien leur appartient


Le lien vers la solution de cette grille de mots croisés sera posté d’ici quelques jours. Si vous trépignez, vous pouvez toujours nous la demander par courriel. 😉

Bon jeu et une belle journée

Frédéric EFFE
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du monde médiéval sous toutes ses formes

NB : l’enluminure de l’image d’en-tête est tirée du Manuscrit médiéval Français 112 de la BnF (1470). Compilation arthurienne de Micheau Gonnot. Gautier Map, La Queste del Saint-Graal, La Mort le roi Artu (à consulter ici sur Gallica)

Excalibur, une légende médiévale à la faveur des fêtes

Sujet  : légendes arthuriennes, cinéma,  Excalibur, Leodagan, citations médiévales, citations autour du Moyen-âge,  roi Arthur, épée, rocher. film
Période   : Moyen-âge central, haut moyen-âge
Film   : Excalibur (1981)
Réalisateur : John Boorman

Bonjour à tous,

l’approche des fêtes, pour les enfants du tube cathodique que nous sommes pratiquement tous désormais (même si certains d’entre nous ont décidé, après coup, de s’en affranchir un peu), cette période est souvent celle où la télévision repassait les vieux classiques. A l’occasion des vacances de Noël, on se souvient presque tous de films que l’on a vus un nombre incalculable de fois : à chaque génération, les siens.

Bien sûr, à l’ère du DVD, les choses sont différentes. Si les habitudes sont restées, on se retrouve avec la possibilité de choisir son programme. Calés au fond d’un bon sofa, on se retrouve enclin à se laisser aller à quelles bonnes soirées, à rejouer, le temps d’un film, à la madeleine de Proust cinématographique. Pour la période médiévale, j’hésite entre l’Excalibur de Boorman, un bon vieux Robin Hood ou pourquoi pas, dans un autre genre, une des trilogies de Peter Jackson à la revisite de Tolkien. Et vous, quels seraient les classiques que vous auriez envie de revoir ?

Le pouvoir d’un roi couronné par une épée

“Je l’ai vu de mes yeux. Le garçon a tiré l’épée ! Si un garçon a été choisi alors un garçon doit être roi !” Leodagan (Patrick Stewart) – Excalibur, John Boorman

« I saw what I saw. The boy drew the sword! If a boy has been chosen, then a boy shall be king! » Leodegrance – Excalibur


En vous souhaitant une belle journée.

Frédéric EFFE
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du monde médiéval sous toutes ses formes

Voir aussi Excalibur, le roman arthurien selon John Boorman
et  Excalibur aux origines de la légende

musique Maestro : sortie de Kaamelott premier volet, l’album

Sujet  :   Kaamelott, série télévisée,     médiéval-fantastique, comédie, légendes arthuriennes, musique, album, bande originale, film, cinéma
Auteur -compositeur :-   Alexandre Astier
Musique  :  Kaamelott premier volet, l’album
Dates : sortie le 25 novembre 2020

Bonjour à tous,

ialoguiste, scénariste, réalisateur, musicien, auteur-compositeur, Alexandre Astier a de quoi surprendre et ça tombe bien parce qu’il aime ça. D’une certaine façon, il vient à nouveau de le faire puisqu’à l’heure où les mesures sanitaires n’en finissent plus de pleuvoir, Regular Prod, sa maison de production, vient d’annoncer la sortie de l’album de la musique de Kaamelott, le film, premier volet pour le 25 novembre.

Une sortie de la musique du film
en phase avec la sortie en salles

En réalité, il s’agit plus d’une confirmation que d’une surprise puisque cette date coïncide avec celle annoncée (et toujours officielle) de la sortie du film en salles. Le seul élément étonnant tient donc moins à ce choix de calendrier qu’aux doutes que pourrait faire planer la gestion du Covid sur une sortie cinématographique sereine du premier volet de la trilogie Kaamelott. En général, une bande originale de film sort en même temps, voire un peu après un film, même si, dans l’histoire du cinéma, il a pu arriver que l’inverse se produise et que la musique d’un film draine les spectateurs au cinéma.

Alors faut-il y voir une façon de faire la nique à ce Covid qui n’en finit plus de nous pourrir la vie, tout en confirmant que le film sortira bien à l’échéance convenue ? Ou la décision suit-elle simplement le plan de distribution prévu ? Point ne le sait. En tout cas, quelles que soient les mesures qui paralysent le pays, son économie, ses spectacles et sa culture, la musique du film Kaamelott, suivra, elle au moins, le calendrier et c’est une bonne chose.

Sergio Astier ou Alexandre Morricone ?

« Pour Alexandre Astier, chaque projet artistique est avant tout prétexte à écrire de la musique. »

Pensant à cette musique qui pourrait peut-être pré-exister à la découverte du film, je relisais cette citation au sujet d’Alexandre Astier, glané dans un dossier de presse, et tout cela m’évoquait un peu certains interviews, redécouverts dernièrement sur youtube du légendaire Sergio Leone. Celui qui avait fini par s’allier comme complice, dans la plupart de ses films, le grand compositeur et directeur Ennio Morricone, concevait la musique comme quelque chose qui devait se trouver au cœur du 7ème art. Pour Leone, elle n’était jamais un accessoire de l’œuvre cinématographique mais un pilier et presque un préalable. Elle devait, tout à la fois, venir poser, prolonger, soutenir l’univers. Il n’est pas question ici de fond, mais quelquefois même de poser le cadre : renforcer les dialogues au point de les rendre superflus, remplir de sens les longs silences des personnages. On raconte que le réalisateur italien la diffusait même, parfois, sur les plateaux et demandait aux acteurs de s’en imprégner parce qu’elle contenait une partie des clés pour les aider à comprendre leur personnage.

un beau teaser musical à se mettre sous la dent en attendant la sortie de l’album

Aujourd’hui, repenser aux grandes réalisations de Sergio Leone sans que la musique d’Ennio Morricone ne vienne à l’esprit relève de la gageure. Ce n’est pas dû qu’au talent de ce dernier ou du réalisateur, c’est une alchimie entre les deux. une façon d’écrire et faire en sorte que la musique participe entièrement de l’œuvre.

Avec le premier opus de cette fresque Kaamelott sur grand écran, il va être intéressant de voir à quel point Alexandre Astier a adopté cette « écriture » entremêlée ; comme il en est à la fois l’auteur, le réalisateur et le compositeur, on ne doute pas qu’il y soit allé franchement. La musique était déjà indissociable de la sérié télévisée. On se souvient même qu’elle y a pris une ampleur grandissante, à partir du Livre V et au fil des formats qui gagnaient en durée.

Sous la direction de Frank Strobel

Du côté de la direction d’orchestre, vu le perfectionnisme de A. Astier et son goût pour la chose, on est presque étonné qu’il l’ait déléguée ; on se souvient aussi d’avoir vu quelques teasers le montrant face au grand Orchestre national de Lyon et laissant présager qu’il « faisait » l’orchestre à sa main. C’est le cas puisqu’il signe la composition mais aussi l’orchestration de cet album. Quant à la direction, elle a été confiée à Frank Strobel, talentueux chef d’orchestre allemand au brillant parcours.

Compositeur, arrangeur et interprète des plus grands compositeurs, Frank Strobel est un directeur de renom qui a, lui-même, beaucoup travaillé sur les interrelations entre musique et cinéma. Il a même été projectionniste avant de se consacrer à la musique d’où cette double passion. Avec le temps, il est devenu un grand spécialiste de la direction de musiques de films et on a pu le voir à la tête de nombreux orchestres de renommée internationale sur des projets touchant le 7eme art et la télévision. Avec une baguette de cette trempe, on peut être sûr que l’œuvre musicale de ce « Kaamelott premier volet » sera desservie comme il se doit.

« Dans la grande tradition de la musique symphonique pour le cinéma »

Pour Frank Strobel, l’alchimie a, en tous les cas, fonctionné puisque le grand chef d’orchestre a laissé un belle éloge à l’attention du compositeur.

« La musique d’Alexandre Astier est enracinée dans la grande tradition symphonique de musique pour le cinéma. Il faut se souvenir que ce qu’on appelle aujourd’hui le “Hollywood sound” a été créé en majorité par des compositeurs européens qui ont fui leur continent pour l’Amérique dans les années 1930. (…) Alexandre Astier, en choisissant une formation de 85 musiciens, s’inscrit dans cette tradition postromantique, mais conserve une “French touch”. Parfois, ses notes s’envolent de manière délicieuse, ses changements de couleurs sonores sont subtils : c’est presque impressionniste et assez français selon moi. »

Frank Strobel

La main à la pâte

Avec 34 pièces au menu, si Alexandre Astier s’est affranchi de la direction de ce généreux premier volet musical, c’est peut-être pour mieux céder au plaisir de mettre la main à la pâte en tant que musicien. Dans l’album, on le retrouvera, en effet, comme soliste à des instruments variés dont certains peu connus voir même exotiques : piano, guembri, ghungroo, cajón, dholak, hulusi, Bon courage aux fans de Kaamelott qui vont s’empresser de les googleliser s’ils ne les connaissent pas déjà. Retenons pour l’instant que l’auteur donne là un échantillon de ses larges talents d’instrumentiste sur claviers, percussions et instruments à cordes.

Il ne sera pas le seul à plonger dans l’arène puisque cette musique du film Kaamelott réunit autour d’elle pas moins de 115 artistes : l’Orchestre national de Lyon, le Choeur de chambre Spirito, ainsi que les solistes Cyril Dupuy (cymbalum), Gabriel Rignol (théorbe).


Coffret, CD, Vinyles, déjà en précommande

Visitez le store de Regular Prod


Enigme, décryptage et jeu de piste ?

Pour ce qui est des 34 pièces, les titres en sont très évocateurs. En bon auteur, Alexandre Astier, soigne toujours cette partie là. Un peu moins énigmatiques que certaines autres fois, à leur lecture, on imagine même déjà les vidéos des youtubeurs venues pêcher quelques vues, en essayant de deviner ou d’anticiper ce que sera le film et ses intrigues. Bon courage à eux. Hors comédie musicale, une bande originale de film est bien souvent plus étendue que ce que le film en donne à entendre. Attention par contre ! Le titre numéro 32 de cet album risque d’en faire bondir, trembler et spéculer plus d’un. Oui je sais, c’est dur. A moi aussi, ça me le fait, faut pas croire. En cherchant un peu vous devriez le retrouver facilement.

En vous souhaitant une belle journée.

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du monde médiéval sous toutes ses formes

Tous nos articles su Kaamelott. (y en plein, on est des fous).

Retrouver notre page FB sur la série