Archives pour l'étiquette trilogie

Kaamelott, produits dérivés : Provençal le Gaulois, Nendoroid et Geralt de Riv

kaamelott_integrale_dvd_serie_televisee_coffret_humour_legendes_arthuriennes_GraalSujet : Kaamelott, humour, série télévisée,  trilogie, cinéma, tournage, légendes arthuriennes,  Heroic Fantasy, médiéval-fantastique, comédie.
Période : haut moyen-âge à  moyen-âge central,
Média : détournement Perceval
Auteur : Alexandre Astier

Bonjour à tous,

T_lettrine_moyen_age_passionandis que le tournage de Kaamelott trilogie  semble bien engagé et se poursuit en Auvergne (voir article à ce sujet), voici un petit clin d’œil à la célèbre série TV, avec un nouveau détournement autour d’un possible  produit dérivé.

leodagan_kaamelott_legende_medievale_roi_arthur_moyen-age_passion« C’est quand même pas de bol, les rares fois où il arrive à faire quelque chose de ses dix doigts, il se goure quand on lui demande son nom ! »
Léodagan (Lionnel Astier), Kaamelott, A. Astier

Jusque là et à quelques très rares exceptions, dont un jeu de plateau,  Alexandre Astier a refusé toute concession de la marque Kaamelott et son exploitation. Ce n’est d’ailleurs pas tant pour le principe que pour son habituel souci d’être étroitement associé à toute extension ou déclinaison de son oeuvre. Dans un interview datant de quelques années déjà, il avait, en effet, déclaré que s’il aurait pu être très lucratif de concéder l’exploitation d’une licence Kaamelott à des prestataires externes, il n’avait pas souhaité céder à cette facilité afin de ne pas perdre le contrôle des réalisations, en laissant faire tout et n’importe quoi, à des seules fins financières.

Souci de conduite diligente de son l’oeuvre, d’un côté, contre profit juteux et à tout crin de l’autre, la frontière a toujours été claire dans son esprit. Connaissant son caractère bien trempé, il ne fait guère de doute que son point de vue demeure inchangé sur la question et si merchandising il y a, autour de la sortie du Film en 2020, sous réserve qu’il en trouve lui-même le temps, il restera certainement très choisi et au compte-goutte.

Il n’aura pas échapper aux plus Gamers d’entre vous que ce détournement graphique est le résultat d’un nouveau croisement entre le légendaire Perceval  de Kaamelott (Franck Pitiot) et le non moins célèbre Geralt de Riv du jeu vidéo The Witcher. Depuis l’année dernière, ce dernier a en effetsa figurine Nendoroid chez le  fabriquant japonais Good Smile Company (voir lien).

De leur côté, le roi Arthur de Kaamelott  et son fidèle Perceval ont eux aussi des figurines à leur effigie chez POP Uraeus. Sauf erreur, il semble d’ailleurs qu’il s’agisse là, de deux autres exceptions au principe de non concession de la licence ayant présidé jusque là.

Funko Pop Arthurroi-arthur_kaamelott_figurine_Alexandre-Astier

Funko Pop Perceval perceval_kaamelott_figurine_Alexandre-Astier
 Funko Pop Arthur chez Amazon    Funko Pop Perceval chez Amazon

Retrouvez nos articles détournement,  humours et produits dérivés imaginaires autour de Kaamelott ici

– Les Semi-croustillants « meet » the Witcher
–  Kaamelott &  jeux vidéo : Provençal le gaulois & Geralt de Riv
–  Les armoiries des chevaliers du Kaamelott
–  Kaamelott et ses produits dérivés
–  Ma bibliothèque imaginaire  Kaamelott

En vous souhaitant une belle journée.

Fred
Pour Moyenagepassion.com
A la découverte du Monde médiéval sous toutes ses formes.

Tournage Kaamelott trilogie : de la difficulté de faire des surprises

kaamelott_integrale_dvd_serie_televisee_coffret_humour_legendes_arthuriennes_GraalSujet : Kaamelott, humour, série télévisée,  trilogie, cinéma, tournage, légendes arthuriennes,  quête du Graal, Heroic Fantasy, médiéval-fantastique, comédie.
Période : haut moyen-âge à  moyen-âge central,
Auteur-Réalisateur : Alexandre Astier

Attention « spoil » potentiel

Bonjour à tous,

O_lettrine_moyen_age_passionn se souvient qu’à la fin de janvier dernier, Alexandre Astier avait annoncé, sur les réseaux sociaux, le début du tournage du premier opus de la trilogie Kaamelott (voir article). Il y a quelques jours, soit un peu plus d’un mois plus tard, on a eu la surprise de découvrir que la presse locale d’Auvergne-Rhône-Alpes et du Puy-de-Dôme semblait s’émouvoir de la présence de l’auteur réalisateur et de son équipe, dans la région.

Dès jeudi, un premier article de France bleu a, en effet, révélé que le tournage se réalisait « dans le plus grand secret » tout en indiquant précisément l’endroit : le château de Murol, Les jours suivants, quelques autres papiers lui ont fait suite, faisant état d’un grand nombre de fans, sur le site historique. Quelques uns de ceux qui s’étaient rendus sur place ont minimisé, de leurs côtés, l’importance de ce chiffre, en affirmant qu’ils n’étaient que quelques poignées : une marée selon la presse, trois pécores suivant les « manifestants », c’est bien la première fois que les chiffres vont dans ce sens-là. Le lieu de tournage était, du reste, bien gardé et les intéressés se sont retrouvés face à un périmètre de tournage quadrillé et quelques vigiles veillant à la bonne tenue des opérations.

realistateur_de_kaamelott

Au final, il demeure difficile de savoir si l’information a simplement fui ou si on l’a laissé volontairement filer. Au vu de la popularité de la série Kaamelott et de son auteur, on imagine bien que n’importe quel organe de presse ne pourrait que se réjouir d’un tel scoop, de même que bien des communes seraient ravies de la présence, sur leur sol, d’un tel événement. L’équipe de tournage a, quant à elle, levé les voiles, comme prévu, avant la fin du week-end et comme dirait Bohort, « fort heureusement, l’incident n’a fait,  aucune victime ».

Jusque là et de son côté, Alexandre Astier a plutôt cultivé le goût des surprises. S’il compte maintenir ce cap et tourner « discrètement » sur les terres de France, l’aventure pourrait bien s’annoncer plus mouvementée que prévu. On espère, en tout cas, qu’il pourra réaliser sereinement et sans anicroche, ce film tant attendu, dont il a même précisé, dans un tweet récent, la date de sortie :  le  14 octobre 2020,

En vous souhaitant une belle journée.

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du monde médiéval sous toutes ses formes

Kaamelott au cinéma : début de tournage imminent pour le premier volet de la trilogie

kaamelott_integrale_dvd_serie_televisee_coffret_humour_legendes_arthuriennes_GraalSujet : Kaamelott, humour, série télévisée,  trilogie, cinéma, tournage, légendes arthuriennes,  quête du Graal, Heroic Fantasy, médiéval-fantastique, comédie.
Période : haut moyen-âge à  moyen-âge central,
Auteur : Alexandre Astier

Bonjour à tous,

O_lettrine_moyen_age_passionn sentait bien, depuis quelque temps, que le tournage du premier opus très attendu de Kaamelott au cinéma se précisait.  A l’occasion de divers programmes et d’interviews récents,  Alexandre Astier l’auteur de la célèbre série télévisée avait, en effet, laissé échapper quelques allusions confirmant que le projet  allait s’engager bientôt.

« Début de tournage dans quelques jours »

Comme il aime souvent à le faire, c’est par l’intermédiaire des réseaux sociaux qu’il vient donc d’annoncer, hier, la bonne nouvelle aux fans des Légendes Arthuriennes à la française. A en juger par les nombreux commentaires, retweets et partages qui ont suivi, sur Facebook et Twitter, tous s’en montrent déjà ravis.

Avec près de 10 ans d’attente, les difficultés juridiques des origines, suivies par quelques faux départs de communication, finissaient par donner, un  peu, au projet des allures de légende. Force est de constater pourtant que si quelques « mécréants » finissaient par se décourager, la fan base, dans son ensemble,  continuait de tenir bon, en répondant présente à chaque appel de l’auteur. On se souvient notamment des longues files d’attente devant la Fnac de Lyon, à l’occasion d’une séance de dédicace qu’Alexandre Astier avait donné en décembre dernier, pour la sortie du coffret de l’Intégrale de la série ou même encore de son passage très remarqué au Festival d’Angoulême, début 2018, pour le lancement du Tome 8 de la BD Kaamelott : « L’Antre du Basilic« . La presse avait même parlé, à cette occasion, de « Marée humaine » !

Bref, pour y revenir, la nouvelle de ce départ de tournage est de taille et risque de valoir à l’auteur de Kaamelott une nouvelle avalanche de questions de la part de toute la presse. Y répondra-t-il ?  Rien n’est moins sûr. Connaissant son goût de la surprise et cette salutaire tendance qu’il cultive à n’être jamais là où on l’attend, il pourrait bien être enclin à n’en dire guère plus jusqu’à nouvel ordre, et choisir de se réfugier, à nouveau, dans le silence.

kaamelott_trilogie_cinema_annonce_officielle_tournage_legendes-arthuriennes

Si le démarrage du tournage est donc bien confirmé pour ce début 2019, à en juger par les « Htags » utilisés, la sortie du film semble, pour l’instant, prévue pour 2020. Au vue de la mer de dunes postée par l’auteur avec l’annonce, les grands espaces seront au rendez-vous. Va-t-il tirer quelques passages de cette nouvelle aventure Kaamelottesque du côté des références moyen-orientales ? Mystère. On ne sait pas non plus s’il a retouché les scenarii qu’il a déclaré avoir écrits depuis quelques années déjà, ni si le ton qu’il adoptera sera plus proche des premiers opus non-sensiques de la série, ou plutôt voisin des derniers livrets qui n’étaient pas exempts d’une certaine gravité. Quoiqu’il en soit, sachons nous contenter de cette heureuse nouvelle et souhaitons-lui bonne chance pour ce nouveau défi de réalisation !

Asterix au box office

Rappelons également qu’en 2018, Alexandre Astier s’est vu confier la réalisation d’un nouvel Asterix, au scénario cette-fois totalement original et écrit de sa plume :  « Le Secret de la potion Magique ». Le film d’animation faisait suite à « Asterix et le domaine des Dieux » sorti en 2014 et qui avait connu un franc succès. Très bien accueilli par le public, ce deuxième film, réalisé une nouvelle fois, avec la complicité de Louis Clichy a déjà dépassé depuis sa sortie, début décembre,  les 13 millions d’entrées au box office et il est toujours à l’affiche.

Retrouvez tous nos articles sur la série Kaamelott au lien suivant.

En vous souhaitant une belle journée.

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du monde médiéval sous toutes ses formes

Kaamelott, humour & jeux vidéo : Provençal le gaulois meets Geralt de Riv

kaamelott_cinema_trilogie_humour_alexandre_astier_news_infos_serie_culteSujet : légendes arthuriennes, humour, détournement, série télévisée,  Kaamelott,  Perceval, Franck Pitiot, citations, Heroic Fantasy, Jeu vidéo, médiéval fantasy
Période : moyen-âge fantastique
Auteurs : Alexandre Astier pour Kaamelott, CD Projekt pour The Witcher

Bonjour à tous,

A_lettrine_moyen_age_passionla faveur du week-end, « un peu d’humour ne fait jamais de mal » comme le disait très justement en son temps, le philosophe Didier Bourdon. Inspiré à nouveau par la série télévisée  Kaamelott et, suite à un premier détournement graphique dans lequel le clan des « semi-croustillants » croisait la route du jeu vidéo The Witcher (voir aticle ici), nous récidivons, aujourd’hui, avec trois nouvelles créations, à la lisière de ces deux univers. La limite de l’exercice étant que, si vous n’êtes familier ni de l’un ni de l’autre, bien évidemment, vous n’allez pas trouver ça drôle; les deux références étant un peu pointues, je m’en excuse, par avance, si c’est le cas.

perceval_kaamelott_franck_pitiot_serie_TV_alexandre_astier_jeux-video_humour_detournement_legendes_arthuriennes_the_witcher_001_

perceval_kaamelott_franck_pitiot_serie_TV_alexandre_astier_jeux-video_humour_detournement_legendes_arthuriennes_the_witcher_002_

perceval_kaamelott_franck_pitiot_serie_TV_alexandre_astier_jeux-video_humour_detournement_legendes_arthuriennes_the_witcher_003_

N’empêche…

Alors, je sais, oh oui je sais bien, va…, Alexandre Astier n’a pas quatre bras, il n’est pas Vishnou et, quand bien même il les aurait, comme il aime faire les choses lui-même et s’y impliquer à fond, en l’occurrence, il lui faudrait aussi deux têtes (bon, j’arrête c’est en train de devenir du Stephen King, cette histoire). Or, en ligne droite, perceval_franck_pitiot_kaamelott_serie_tv_humour_alexandre_astier_semi-croustillants_legendes_arthuriennes_l’actualité de Kaamelott  serait plutôt la réalisation du premier opus de la trilogie au cinéma dont, sauf aléas toujours possibles, on peut raisonnablement attendre la sortie autour de la fin 2019.

Pourtant, tout de même, geeks de tous bords, mes amis, mes frères, français, françaises, cousins, cousines, et vous aussi le gros monsieur qui dort là-bas dans le fond, si vous êtes amateurs de la série autant que de jeux vidéos, à la vue de ces âneries graphiques, vous ne pourrez rester insensible à l’énorme potentiel que pourrait avoir un tel titre autour de la licence Kaamelott, centré autour d’épiques aventures du Perceval de Galles (Franck Pitiot à l’écran), revu et corrigé par Alexandre Astier; ce légendaire chevalier arthurien qui, dans une de ses premières apparitions à la table ronde, faisait déjà dire à Léodagan de Carmélide:


leodagan_kaamelott_legende_medievale_roi_arthur_moyen-age_passionC’est quand même pas de bol, les rares fois où il arrive à faire quelque chose de ses 10 doigts, il se goure quand on lui demande son nom !
Léodagan (Lionnel Astier, Kaamelott, Alexandre Astier. 


Rarement là où on l’attend, à la fois surdoué et non-comprenant, roi du double-combo « c’est pas faux » et encore antihéros qui bazarde allègrement les Saintes Reliques quand il finit par tomber dessus, au niveau du concept, un tel jeu vidéo serait rien moins qu’une sorte de première mondiale dans l’histoire du RPG ou de l’action Play. Mais ne rêvons pas trop, les moyens et le temps à engager ne sont sans doute pas pour l’instant, comme nous le disions plus haut, sur la liste des priorités.

the_witcher_jeu_video_medieval_fantaisie_RPG_moyen-age_fantastiqueConcernant The Witcher, excellent jeu produit  par le studio polonais CD Projekt et basé sur un univers sorti de la plume de l’écrivain Andrzej Sapkowski, (voir là encore article précédent),  il est aussi question de la réalisation prochaine d’un long métrage au cinéma. Quelque peu retardé aux dernières nouvelles, de dernier est d’ailleurs lui aussi très attendu par les fans du titre, comme quoi, souvent et selon l’expression, les bonnes choses savent se faire languir.

En vous souhaitant une belle journée.

Fred
Pour moyenagepassion.com
« L’ardente passion, que nul frein ne retient, poursuit ce qu’elle veut et non ce qui convient. » Publilius Syrus   Ier s. av. J.-C.

Kaamelott trilogie cinéma, news du film, news du front : le roi a parlé

kaamelott_serie_televisee_humour_alexandre_astier_roi_arthur_episode_inedit_detournement_fan_artSujet : Kaamelott, cinéma, trilogie, film, news, nouveautés, interview, humour, série télévisée,  comédie, humour, détournement.
Période : moyen-âge central pour le roman arthurien & haut moyen-âge pour la légende.
Auteur : Alexandre Astier
 Distribution :   CALT production, M6

Bonjour à tous,

A_lettrine_moyen_age_passionvec le début d’année, les fans et amateurs de la série télévisée Kaamelott apprécieront certainement à leur juste valeur les déclarations faites aujourd’hui même, mardi 2 janvier 2018, par l’auteur lui-même, Alexandre Astier, sur l’avancée de son projet cinématographique autour des légendes arthuriennes, mais encore sur les quelques points de blocages pouvant en expliquer les retards.

NB : avant d’entrer dans le vif du sujet, précisons que nous émaillons cet article d’affiches et autres images détournées issues de la page Facebook Autour de Kaamelott et qui n’ont rien à voir avec le film original prévu. Elles seront d’ailleurs seront bientôt reléguées au rencart à en juger par les nouvelles du jour.

Déboires, retards, un peu d’histoire

roi_arthur_alexandre_astier_kaamelott_trilogie_nouveaute_sortie_cinema_2018On s’en souvient, plus de deux ans se sont déjà écoulés depuis la résolution des problèmes de droits d’exploitation cinématographique entre  l’auteur et la société Calt qui l’avait accompagné dans la co-production de la série pour la télévision.  Depuis l’annonce faite du déblocage de la situation, courant 2015/2016, la grande majorité des fans s’était donc attendue à une sortie rapide du premier volet de ce qui s’annonçait comme une trilogie, sous réserve, bien sûr, que le film trouve son public, ce qui semble, encore à ce jour, peu sujet à caution, au regard du succès de la série.

Pourtant, depuis rien n’était encore venu et ce, malgré une confirmation de l’auteur lui-même de la mise en route du projet, dans une interview donnée à l’Express en Juin 2016, suivie, dans le courant de l’automne de la même année 2016, d’annonces faites par certains acteurs de la série (dont François Rollin notamment) qui avaient confirmé un possible début de tournage au printemps 2017.

kaamelott_cinema_trilogie_detournement_humour_2018Par la suite, un black-out relatif avait de nouveau recouvert le sujet. Pas de nouvelles, à l’exception d’un ou deux tweets (énigmatiques) de l’auteur, courant juin 2017 et d’une courte interview donnée au vrai faux journal de Canal+ en avril 2017 : « Le tournage s’apprêtait à commencer » avait-il alors déclaré, En date du 13 décembre 2017, c’est cette fois Serge Papagalli, le grand Guethenoc de Kaamelott, qui annonçait dans un interview sur France3  Rhône-alpes, sa participation prévue dans le long métrage et un tournage probable  prévu pour  « fin printemps, début été » de cette  année 2018.

Depuis, du côté des fans de la série, on attendait toujours une confirmation ou au moins une information de l’auteur lui-même qui puisse apporter un peu d’eau au moulin. C’est aujourd’hui chose faite puisque, invité de France Inter et d’Antoine De Caunes (le Dagonet de Kaamelott) Alexandre Astier révélait ce début-d’après midi et sans même entendre qu’on lui pose la sempiternelle question, être toujours affairé sur le projet, en donnant, en plus, quelques informations fraîches le concernant.

Kaamelott, le film, opus 1, les news

alexandre_astier_kaamelott_cinema_trilogie_news_2018« Il faut le faire comme il faut. Il ne faut pas que ce soit simplement une comédie avec uniquement des vannes à la con. Il faut que ce soit un film avec tout dedans – et tout dedans c’est compliqué. Il est écrit. Simplement, voilà, il faut trouver des sous. Je ne vais pas m’en sortir avec un film d’1h25. Ça ne dépend pas que de moi, vous vous doutez bien que je vais pas faire ça tout seul dans ma cave. Il faut que je trouve un petit plus de sous parce que c’est un film de près de deux heures, c’est compliqué à monter. «   Alexandre Astier – extrait interview France Inter, 2 janvier 2018

kaamelott_news_trilogie_detournement_humour_cinema_interview_alexandre_astier_2018Le film est donc écrit, on le savait déjà, mais c’est une nouvelle information, il devrait durer au moins 2 heures, et c’est encore une news, sans doute même plus importante, bien que glissée entre deux phrases, le budget n’est pas encore tout à fait bouclé.

Évalué il y a quelques années, le budget du premier volet cinématographique  de Kaamelott avait été annoncé comme bouclé, la partie financière comme ne constituant pas un frein à la réalisation. Il semble donc s’avérer aujourd’hui un peu plus coûteux que prévu. Sans douter aucunement de la capacité d’Alexandre Astier, le réalisateur, à évaluer les coûts et à dimensionner précisément ses ambitions, il faut dire qu’à l’époque l’enveloppe annoncée (de mémoire autour de 15 millions d’euros) avait même pu paraître à certains particulièrement modeste en prenant en considération les possibles moyens à engager pour un tel sujet et supposant que le film n’allait pas se contenter comme la série télévisée d’être tourné majoritairement à « huis clos ».

Pendant ce temps dans la presse à sensation…

kaamelott_cinema_trilogie_news-2018_detournement_humour
photo originale © Maxppp / JUSTE PHILIPPE

Ecrit depuis longtemps, peut-être qu’avec le temps Alexandre Astier y a aussi apporté quelques petites retouches ? Difficile de le savoir. Quoiqu’il en soit, il nous annonce en tout cas et c’est une bonne nouvelle un film de 2 heures, ce qui semble une durée bienvenue pour traiter convenablement un thème de la richesse des légendes arthuriennes. Au passage, cela kaamelott_cinema_detournement_alexandre_astierdevrait aussi permettre aux spectateurs d’en avoir pour leur faim, après une si longue attente.

Ajoutons que si nous n’avons pas encore de date de sortie précise,  pour la recherche de fonds, les millions de fans encore actifs sur les réseaux sociaux, les conférences, les ouvrages et le mouvement que la série suscite encore, devraient largement rassurer quelques financiers ou producteurs désireux de participer ou de s’associer au projet. Gageons donc que de ce côté là, la situation saura se débloquer rapidement et c’est tout le bien que l’on souhaite à l’auteur et à son projet.

Réécouter l’émission complète de France Inter

Kaamelott en bande Dessinée, le tome 8 :
L’antre du basilic

Dans l’attente de la sortie au cinéma, les fans pourront toujours se mettre sous la dent le Tome 8 de Kaamelott en Bande dessinée « l’Antre du Basilic » qui vient à peine de sortir chez Casterman. Ecrit par Alexandre Astier, l’album a été réalisé, comme les sept premiers, en collaboration avec le dessinateur belge Steven Dupré. Vous pourrez le trouver à la vente ici: Kaamelott, Tome 8 : L’Antre Du Basilic ou en cliquant sur l’image ci-contre.

En vous souhaitant une belle journée.
Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du moyen-âge sous toutes ses formes.


Edito du 4 janvier 2018.

tweet_kaamelott_cinema_alexandre_astierSuite à l’interview sur France Inter, de nombreux fans s’étaient manifestés pour se dire prêts à financer eux-mêmes et en partie le film, via des opérations de Crowd-funding, etc. Du coup, une petite clarification d’Alexandre Astier est arrivée, aujourd’hui même (4 janv) sur son compte Twitter, quant à ce « manque d’un peu de sous » dont il avait parlé à la radio. L’affaire est en bonne marche et il n’y a donc pas lieu de s’inquiéter.