Archives par mot-clé : dialogues

Excalibur, le pacte d’Uther et Merlin aux origines de la naissance d’Arthur

excalibur-john-boorman-citations-film-legendes-arthuriennesSujet : légendes arthuriennes, cinéma,  Excalibur, Merlin, Roi Arthur, citations, monde médiéval, citations autour du Moyen-âge, épée,  Uther Pendragon,
Période : Moyen-âge central, haut moyen-âge
Film : Excalibur (1981)
Réalisateur : John Boorman


excalibur-merlin-uther-pandragon-legendes-arthuriennes-citations


Uther : Où étais-tu passé ?
Merlin : J’ai suivi ma propre voie depuis l’aube des temps. Quelquefois je donne et quelquefois je prends. C’est à moi de décider quoi et quand.
Uther : Tu dois m’aider, Merlin !
Merlin : Le dois-je ?
Uther : Je suis ton roi !
Merlin : Ainsi, tu as encore besoin de moi, à présent que ma trêve est achevée. Des années pour construire, quelques instants pour tout ruiner, et tout cela par luxure !
Uther : Pour Igrayne ! Une nuit avec elle. Tu ne peux comprendre, tu n’es  pas un homme. Utilise ta magie. Fais-le !
Merlin : Igrayne… Tu feras le serment, sur ta propre couronne, de me donner ce que je désire. Et alors tu pourras l’avoir.
Uther : [s’agenouillant] Par Excalibur, je le jure !
Merlin : Ce qui sortira de ta luxure m’appartiendra. Jure le encore ! Uther : JE LE JURE !

Merlin (Nicol Williamson) et Uther Pendragon (Gabriel Byrne)  ,    dialogue   extrait du film     Excalibur de     John Boorman (1981)

Version originale  anglaise

Uther: Where have you been?
Merlin: I have walked my way since the beginning of time. Sometimes I give, sometimes I take – it is mine to know which and when.
Uther: You must help me, Merlin!
Merlin: Must I?
Uther: I am your king!
Merlin: So you need me again, now that my truce is wrecked. Years to build and moments to ruin, and all for lust!
Uther: For Igrayne! One night with her. You don’t understand, you’re not a man. Use the magic. Do it!
Merlin: [considering] Igrayne… You will swear, by your true Kingship, to grant me what I wish. Then you shall have it.
Uther: [kneeling] By Excalibur, I swear it!
Merlin: What issues from your lust, shall be mine. Swear it again!
Uther: I SWEAR IT!


Pacte fondateur des légendes Arthuriennes  modernes et moment culte du film de  Boorman. Arthur naîtra du  pêché et du subterfuge d’Uther et de la complicité de Merlin.  Excalibur  scellera le serment et en sera temoin.

Au passage, on notera la qualité des dialogues  qui prennent, par  endroits, des accents de drame shakespearien et ce   Merlin,   aussi mystérieux qu’ambivalent, à la poursuite de ses propres desseins.

Sur le même sujet, voir également   Excalibur ou les Légendes arthuriennes selon John Boorman

En vous souhaitant une belle journée.

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du moyen-âge sous toutes ses formes.

le Roi Arthur chez les anarcho-syndicalistes, dans le Sacrée Graal des Monty Python

film_moyen_age_cine_sacre_graal_monty_pythonSujet : humour, légendes arthuriennes, Excalibur, roi Arthur, extraits, dialogues, citations médiévales, cinéma,  médiéval  fantaisie.
Titre : Sacré Graal (the Holy Grail)
Période : haut moyen-âge,moyen-âge central
Réalisation : 
Les Monty Python
Date de sortie : 
1975

Bonjour à tous,

A_lettrine_moyen_age_passionujourd’hui, nous partageons un peu de l’humour des Monty Python autour d’Excalibur et des légendes Arthuriennes. A plus de quarante ans de la sortie de Sacrée Graal, certains passages de ce film à l’humour totalement décalé sont demeurés cultes. C’est le cas de celui que nous partageons aujourd’hui.

On se souvient qu’en 1975, certains puristes de la saga arthurienne se sont montrés choqués par les délires débridés des 5 comiques anglais, en y voyant un manque de respect. Ce n’était pas la première fois, du reste, qu’une partie du public passait à côté de leur humour. Pour d’autres, le film des Monty s’inscrivait légitimement, bien qu’à sa manière, dans la fresque arthurienne, et sur ses franges les plus drôles et les plus déjantées. Bien sûr, l’humour n’y avait pas grand chose de médiéval, et, au contraire, était tout à fait moderne.

citation-medievales-cinema-sacree-graal-monty-python-humour-moyen-age_legendes-arthuriennes

Citations et dialogue extrait du sacrée Graal.

Le roi Arthur (Graham Chapman) bat la campagne, en compagnie de son serviteur Patsy (Terry Gilliam). Il s’arrête pour demander son chemin à un couple de vilains affairés à gratter la terre, au bord d’un champ. Il est loin de se douter qu’il va tomber sur des anarcho-syndicalistes, légèrement, en avance sur leur temps. (les deux vilains sont joués par Terry Jones, la femme, et Michael Palin). La conversation est, à peine, engagé, que l’un des deux vilains se lance dans une logorrhée politique sans fin. Excédé, Arthur finit par s’énerver et monte le ton.

Arthur : Calmez-vous ! Je vous ordonne de vous calmer !
Femme : Ordonner ? Et pour qui il se prend celui là ?
Arthur : Je suis votre roi !
Femme : En tout cas, j’ai pas voté pour vous !!!
Arthur : Les rois ne sont pas élus…
Femme : Dans ce cas, comment êtes-vous devenu roi, alors ?

(départ d’une musique de fond épique)

Arthur : La Dame du Lac… Son bras vêtu du brocart le plus pur et scintillant, a fait surgir Excalibur des profondeurs des eaux, signifiant que, par la divine providence, moi, Arthur, était élu pour porter Excalibur. Et voilà pourquoi JE SUIS VOTRE ROI !
Autre vilain : Écoutez, d’étranges femmes allongées dans des mares et qui distribuent des épées, ne constituent pas une base sérieuse pour un système de gouvernement. Le pouvoir exécutif suprême provient d’un mandat délivré par le peuple, pas d’une cérémonie aquatique grotesque !
Arthur : Calmez-vous!
Autre vilain : je veux dire, vous ne pouvez pas sérieusement espérer détenir le pouvoir exécutif suprême jusque parce qu’une pétasse détrempée vous a jeté un épée !
Arthur : FERMEZ-L
À !!!!!


Dialogue original en anglais

Arthur: I am your king!
Woman: Well I didn’t vote for you!
Arthur: You don’t vote for kings…
Woman: Well,  how’d you become king then?
Arthur: The Lady of the Lake, her arm clad in the purest shimmering silmite  held aloft Excalibur from the bosom of the water, signifying by divine providence that I, Arthur, was to carry Excalibur. THAT is why I am your  king!
Dennis : Listen, strange women lyin’ in ponds distributin’ swords is no basis for a system of government! Supreme executive power derives from a mandate from the masses, not from some farcical aquatic  ceremony!
Arthur : BE QUIET!
Dennis : I mean you can’t expect to wield supreme executive power just because some watery tart threw a sword at you!
Arthur : SHUT UP !


Voir notre autre article sur le Sacrée Graal des Monthy python

En vous souhaitant une belle journée.

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du moyen-âge sous toutes ses formes.