Archives par mot-clé : musique celtique

La Viole de Jordi Savall, au coeur des traditions celtiques

musique_medievale_danse_estampie_manuscrit_du_roy_moyen-age_jordi_savall_hesperion_XXISujet : musique traditionnelle, folk irlandais, viole celtique, musique ancienne.
Période : XVIIIe (Médiéval fantastique)
Titre:  The Musical Priest”, Scotch Mary, An Sagart Ceolmhar,The New Bridge of Edinburgh.
Interprète: Jordi Savall, Andrew Lawrence-King
Album : la viole celtique (2009) Alliavox.com

Bonjour à tous,

Q_lettrine_moyen_age_passionue les puristes du moyen-âge historique veuillent nous pardonner de faire, aujourd’hui, un incursion dans le XVIIIe siècle, en publiant une musique traditionnelle irlandaise dont il se pourrait bien d’ailleurs, qu’elle ait pour origine une compositeur écossais du nom de  William Marshall, mais la tentation était trop forte.

Tout d’abord, parce qu’on doit l’interprétation de cette pièce à Jordi Savall, artiste d’exception, passionné de musiques historiques et anciennes et qui a décidément la fâcheuse tendance à sublimer toutes les genres qu’il explore pour les élever vers un ailleurs qui se situe invariablement dans la grâce. En 2009, il décidait, en l’occurrence, de se pencher sur le répertoire des musiques traditionnelles irlandaises et écossaises autour de la viole celtique. A son habitude, il compulsait de nombreux ouvrages d’époque et passait d’incomptables heures en recherche, pour retrouver au delà des partitions, les techniques, le toucher, et encore l’esprit de cette viole celtique.

En fait de corpus, et pour vous donner une idée du travail entrepris, comme nous sommes au XVIIIe siècle, le matériel abonde et on parle de plusieurs milliers de pièces. Jordi Savall en extraira finalement le matériau pour deux albums ayant, respectivement, pour titre: the celtic viol I (2009) et the celtic viol II (2010). La pièce du jour provient du premier et en est même l’ouverture. Côté instrument ancien, et pour encore souligner le sens du perfectionnisme de ce grand virtuose, il se servira pour ces albums de trois violes différentes, une du XVIe et deux autres du XVIIe siècle.

E_lettrine_moyen_age_passionnsuite, c’est encore une tentation parce que le répertoire d’origine celtique des siècles postérieurs au moyen-âge historique, trouve largement sa place dans ce moyen-âge imaginaire que l’on nomme le médiéval fantaisie ou fantastique et qui se mêle souvent, dans une joyeuse confusion, dans nos représentations moderne du monde médiéval. Qu’il s’agisse de musique ou d’autres thèmes, il faut dire que ce genre littéraire ou cinématographique qui puise, en effet, largement, dans les traditions et le folklore celtique n’hésite jamais à déborder les époques, sans crainte des anachronismes. Est-ce l’approche du week end, mais je dois avouer que les sonorités de cette belle pièce irlandaise m’entraîneraient volontiers du côté de la comté de JRR Tolkien, de ses hobbits enjoués et de ses forêts verdoyantes.

medieval_fantastique_racines_celtiques_musique_traditionnelle_irlande_viole_celtique

Une très beau week end à tous!
Fred
Pour moyenagepassion.com.

Une version instrumentale de Greensleeves pour un Quartet à une seule tête

musique_anciennes_medievale_flute_youtube_musikantiga_bresilSujet : musique ancienne, folk, chanson traditionnelle anglaise, version pour flûtes et clavier, version instrumentale.
Période : XVIe, début de la renaissance, toute fin du moyen-âge.
Titre : Lady Greensleeves, Greensleeves
Interprète : Orlan Charles (chaîne youtube)

Bonjour à tous,

N_lettrine_moyen_age_passionous vous proposons un post léger  pour commencer l’année dans la bonne humeur et en musique avec une version instrumentale de Greensleeves, interprétée par un quartet à une seule tête. Orlan Charles est, en effet, un musicien brésilien, instrumentiste, touche à tout (clavier, cornemuse, flûte, percussion) qui s’est fait une spécialité des « cover » et compositions multi-instrumentales maison, sur sa chaîne youtube.

musique_medievale_et_ancienne_musikantiga_bresil_cover_reprise_greensleeves_flute_youtube

La version de Greensleeves qu’il nous propose ici est, en réalité, la reprise d’une version enregistrée par le groupe brésilien Musikantiga qui,  dans les années 70, suivirent, comme de nombreux autres, la vague revival folk qui émergea alors et qui inspira une partie de la génération des fleurs de l’avant et l’après woodstock.

musique_folk_ancienne_medievale_greensleeves_revival

Pendant que le rock progressif connaissait ses plus belles heures, on assistait, en effet, dans ces années-là, à l’explosion d’un mouvement folk et sa volonté de renouer avec un certain passé musical: retour aux sources, en forme d’escapade, vers un monde pré-industriel perçu comme plus authentique? Rêve de lendemains vécus dans une tradition tout à la fois naturaliste, festive, et bon enfant réconciliée? On assistait encore à la naissance, dans certaines franges de ce mouvement, de forme de recherches spirituelles, introspectives ou psychédéliques, qui, tournant le dos aux religions officielles, allaient aussi se chercher des racines du côté du paganisme anglo-saxon ou des croyances celtes, autant que leur folklore. De fait, un certain nombre de compositions anciennes, pas forcément médiévales d’ailleurs, mais aussi traditionnelles, populaires, ou encore d’origine celtique, fut redécouvert par le public, durant ces années-là.

folk_medieval_annee_70_revival_musique_celte_ancienne_greensleeves

Pour le reste, quelques cinquante ans plus tard, et plus près de notre monde moderne, voici encore une preuve, s’il en était besoin, d’un engouement qui perdure pour le monde médiéval et ses compositions musicales. Jugez plutôt, il s’invite même jusqu’à São Paulo, au pays de la Samba et du carnaval.

En vous souhaitant une très belle journée!

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du monde médiéval sous toutes ses formes.

médiéval fantastique en musique : une gigue traditionnelle Irlandaise revisitée par les joyeux drilles de Naheulband

dragon_monde_medieval_fantastique_naheulbandSujet : musique, monde médiéval, rôliste, médiéval fantastique, Gigue, Folk Irlandais
Auteur/Compositeur : Musique irlandaise traditionnelle
Interprètes : Naheulband, John Lang
Titre : Ballintore Jigs (Instrumental)
Album :  « Machins de Taverne » (2003)
Label : 7e Cercle

Bonjour à tous,

N_lettrine_moyen_age_passionous postons aujourd’hui un nouveau morceau de l’excellent Naheulband, le groupe musical de John Lang, auteur inspiré du donjon de Naheulbeuk, série
audio humoristique et médiévale fantastique orientée rôlistes et qui se décline aussi, depuis quelques temps, en pur jeu de rôle plateau ou papier.

naheulband_folk_humour_medieval_fantastiquePour en revenir à la pièce instrumentale d’aujourd’hui, pas de paroles donc pour ce bel air aux accents celtiques qui est en réalité une gigue traditionnelle irlandaise dont nous n’avons pas d’éléments de datation mais que l’on doit à l’artiste irlandais Paddy Keenan d’avoir enregistré quelques années auparavant, dans les années 80. Pour autant, comme ce dernier est plutôt un musicien de cornemuse ou d’instruments à  pipes, sa version était assez différente de celle de John Lang au niveau des arrangements et il faut saluer, ici, cette très belle interprétation du Naheulband qui y introduit la flûte, en nous servant cette joli mélodie entêtante sur une orchestration en béton. Cela montre bien, s’il en était besoin, que le talent de cet auteur ne se borne pas à la plume humoristique, ce qui serait déjà largement suffisant, mais, au delà, s’exerce encore totalement dans le domaine naheulband_medieval_fantastique_musique_folk_irlandais_john_langmusical.

Il ne s’agit donc pas de musique issue du moyen-âge authentique mais plutôt un folk traditionnel irlandais qui réussit, à sa manière, le pari de nous y transporter. Outre le fait qu’elle nous arrive dans le cadre du médiéval fantastique très drôle de Naheulbeuk, la qualité de cette pièce vaut largement un détour aussi j’espère que vous apprécierez.

Pour le reste et leur actualité, tournées, interview, et caetera, suivez le Facebook du Naheulband ici, tout y est.

Une merveilleuse journée à tous en musique!

Fred
Pour moyenagepassion.coom
« L’ardente passion, que nul frein ne retient, poursuit ce qu’elle veut et non ce qui convient. » Publiliue Syrus  Ier s. av. J.-C