Archives pour l'étiquette armures

Le Centre médiéval d’Azincourt à la découverte des hommes d’armes du XVe siècle

azincourt_bataille_guerre_de_cent_ans_histoire_medieval_centre_historiqueSujet :  sortie historique, événement, musée médiéval, chevaliers, homme d’armes, histoire vivante, armure, armement, escrime ancienne.
Période : moyen-âge tardif, XVe siècle.
Lieu : Centre Historique Médiéval d’Azincourt
22, rue Charles VI. 62310 Azincourt
Evénement : l‘homme d’Armes en 1415
Intervenant : Compagnie Genz d’armes 1415
Date : Les samedi 16 et dimanche 17 septembre 2017 de 10h00 à 18h00.

Bonjour à tous,

C_lettrine_moyen_age_passionomme pour faire écho à notre article précédent sur Jean Meschinot poète, ecuyer et gentilhomme d’armes du XVe siècle,  le Centre Historique Médiéval d’Azincourt vous propose, cette fin de semaine, à l’occasion des journées européennes du Patrimoine, un week end complet à  la découverte des chevaliers et des hommes d’armes du XVe siècle.

evenement_agenda_medieval_centre_medieval_historique_azincourt_chevalier_XVe_moyen-age_tardifA cette occasion, la compagnie Genz d’armes 1415 sera sur place pour  présenter la vie quotidienne des combattants du XVe siècle. Ces passionnés de reconstitution historique aborderont entre autres aspects, l’armement offensif et défensif de cette période, les techniques de combat et d’escrime ancienne en usage, mais encore les étapes de l’habillement d’un chevalier.

A l’égal des autres événements présentés par le centre médiéval, ces journées  se présenteront sous la forme de rencontre-ateliers, avec de claires visées de transmission et laisseront une large place aux démonstrations pratiques et à l’interactivité avec le public.

chevalier_XVe_1415_evenement_histoire_vivante_historique_centre_medieval_historique_azincourt_moyen-age_tardif

Genz d’armes 1415,
histoire vivante, passion médiévale & origine de la gendarmerie

C_lettrine_moyen_age_passionréé lors du 600e anniversaire de la bataille d’Azincourt, à l’initiative à la fois du Centre Historique Médiéval et de la Gendarmerie nationale, la compagnie Genz d’armes 1415 se donne pour vocation de présenter au grand public les origines médiévales de la gendarmerie.

Composée au départ de deux membres, eux-même gendarmes de profession et qui incarnaient alors deux personnages historiques tombés à la Bataille d’Azincourt (photo ci-dessous) :  Sire Jehan de Quesnes et le  prévôt des maréchaux Gallois de Fougières,  considéré comme un des premiers gendarmes de l’histoire mort au combat, la troupe comprend aujourd’hui près de 15 membres venus des quatre coins de France et même du Quebec.

Vous l’avez compris, si l’Histoire médiévale est une passion pour cette jeune association fondée en 2015, elle reste aussi une affaire très sérieuse et nous sommes donc ici résolument du côté de « l’Histoire vivante », comprise comme la volonté de restituer un moyen-âge, au plus près de son authenticité. Vous pouvez retrouver plus d’informations la concernant sur leur page Facebook Genz d’armes 1415.

gendarmerie_historique_origine_medieval_genz_armes_1415_azincourt
Aymeric Savary et Kristian Boulinguez, deux gendarmes passionnés d’Histoire médiévale, à l’origine du projet « Gallois de Fougières » et de la troupe « Genz d’Armes 1415 ».

Habitué des rencontres ayant pour thème le  moyen-âge tardif, avec une exigence au plus près du réalisme evenement_agenda_medieval_centre_medieval_historique_azincourt_moyen-age_tardifhistorique, le Centre Médiéval Historique d’Azincourt produit régulièrement des événements de qualité et c’est toujours un plaisir de pouvoir les relayer ici. En voilà donc un de plus pour tous les passionnés de moyen-âge et d’Histoire qui auront la chance  de  se trouver dans la région du Pas-de-Calais, ce week-end.

Pour plus d’informations, vous pouvez contacter directement le centre d’Azincourt  au numéro de téléphone suivant : 03 21 47 27 53 ou par courriel  : courriel_centre_historique_medieval_azincourt_1415_guerre_de_cent_ans

En vous souhaitant une belle journée.

Frédéric EFFE
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du moyen-âge sous toutes ses formes.

Combats en armure et tournois médiévaux: Sylvain « Tape Dur » et la passion du Behourd

behourd_logo_combat_joute_chevalerie_medieval_reconstitution_historique_passion_monde_medievalSujet: portrait de passionné, combat médiéval, tournoi, joute, chevalerie, histoire vivante, reconstitution historique, art martial
Période: moyen-âge central à tardif
Art martial : Béhourd

Bonjour à tous,

E_lettrine_moyen_age_passionn collaboration avec  la Fédération Française de Béhourd et le site web combatmedieval.com, nous avons le plaisir de vous présenter un peu plus avant cet art martial original qui puise sa pratique et ses racines dans le monde médiéval. Ce sera l’occasion aussi pour nous de vous présenter de temps à autre, des passionnés de cette forme d’affrontement au carrefour du sport de combat et de la reconstitution historique et nous ne sommes pas peu fiers, aujourd’hui, d’ouvrir ces portraits  par un grand champion français de la Discipline : Sylvain LIENARD, Alias « Tape-Dur » (en photo ci-dessous).

L'étoffe d'un champion passionné de combat médiéval
Sylvain LIENARD, Alias Tape-dur, l’étoffe d’un grand champion passionné de Combat Médiéval.

Le Béhourd: un art martial au carrefour de la chevalerie et de l’histoire médiévale

N_lettrine_moyen_age_passionous en avions déjà parlé dans un article,  à l’occasion d’un grand tournoi à Tourcoing, mais pour le cas où vous auriez manqué le début, voici un petit digest sur le Béhourd. Inspiré des antiques tournois du monde médiéval, cet art martial se pratique en armure reconstituée d’époque avec des armes réelles, le tout étant émoussé: aucun tranchant, ni aucune pointe ne sont, en effet, admis.

behourd_chevalerie_tournoi_reconstitution_historique_combat_passion_monde_medieval_moyen-age_central_tardifIl peut prendre plusieurs formes en 1vs1 ou en mêlée de taille variable (5vs5 et jusqu’à 21vs21), avec un système de comptage très réglementé et très élaboré qui va du coup porté à la mise à terre et qui varie en fonction du type d’affrontement pratiqué. En général, en mêlée, la mise à terre est éliminatoire. Techniquement, cette dernière est définie par le toucher du sol par un combattant avec un autre point d’appui que ses deux jambes. La reddition par le genou à terre peut également être demandée par le combattant.

Pour garantir la bonne tenue des affrontements et les classements, tous les combats sont bien entendu arbitrés très précisément. Du point de vue discipline, il s’agit donc bien d’un Art Martial au sens strict, à ceci près que vous y trouverez des passionnés de combat autant que d’Histoire vivante et médiévale.

Organisation et Fédérations

C_lettrine_moyen_age_passionomme tout art martial qui se respecte, le Béhourd a ses licenciés et ses fédérations. Loin d’être uniquement une pratique française, il est présent à l’échelle internationale et encadré par deux ligues la IMCF & HMBIA (Battle of the Nations).

behourd_federation_sport_chevalerie_tournoi_reconstitution_historique_histoire_vivante_sport_art_martial_medievalAu niveau mondial, l’un des tournois  les plus importants et le plus prestigieux de la discipline reste Battle of Nations ou en bon français, la bataille des Nations. Vous pourrez trouver de nombreuses vidéos le concernant en ligne. Pour le reste et en terre de France, de nombreux tournois sont organisés sous la houlette de la Fédération Française de Béhourd qui y encadre la discipline. A ce propos, les qualifications pour le Championnat de France 2017 sont encore ouvertes et les premiers affrontements auront lieux en Mars 2017. Vous trouverez un calendrier de tous ces événements sur combatmedieval.com le site de la fédération.

Sécurité: ça pique ou ça pique pas?

moyen-age_behourd_combat_chevaliers_joute_tournoi_reconstitution_historique_histoire_vivante_sport_art_martial_medieval

C_lettrine_moyen_age_passiononcernant les risques attachés à cette pratique, le Béhourd est indéniablement plus risqué que rester chez soi devant la télévision quoique le danger soit différent dans ce dernier cas. Cela reste bien sûr un art martial et un sport assez viril même si on y trouve aussi des filles qui veulent en découdre, comme nous l’avions déjà mentionné dans notre article précédent.

La plupart des blessures de compétition, quand il y en a, reste toutefois superficielle et des équipes de soigneurs se trouvent toujours sur place. Si vous avez déjà assistés à des championnats d’arts Martiaux quels qu’ils soient ou même à certains matchs de moyenage_behourd_chevalerie_tournoi_chevalier_art_martial_passion_medievalboxe anglaise, vous avez surement pu constater que les blessures surviennent aussi. Quand il est question d’affrontement et de pousser le corps jusqu’à certaines limites, statistiquement cela demeure pratiquement inévitable. Les sports collectifs n’y échappent pas non plus. Pour en donner une idée,  sur le denier tournoi Battle of nations, en dehors de bobos superfi-ciels,  sur quatre cents participants, les blessures de type fractures ou luxures sont restées sous le seuil de 2% et nous parlons d’un Tournoi avec gros enjeu et des pratiquants venus du monde entier.

Si vous voulez creuser la question de manière encore plus précise, je vous conseille cet article: Béhourd et Intégrité physique, mais encore une fois les protections minimisent largement les risques de la discipline et les jurys, arbitres et autres encadrants sont toujours là pour contrôler la régularité des armes et armures employées, autant que la bonne tenue des affrontements..

Portrait de combattant : Sylvain « Tape-Dur », un grand champion venu du nord

Sylvain LIENARD, Alias "Tape dur", un grand champion passionné de Béhourd
Sylvain LIENARD, Alias « Tape dur », un grand champion passionné de Béhourd

C_lettrine_moyen_age_passionhampion français passé maître dans l’Art du Béhourd, Sylvain LIENARD de son surnom « Tape-Dur » pratique le sport de combat depuis l’âge de 13 ans.

A l’âge de 35 ans, du haut de ses 2,10 mètres et de ses 130 kilos, notre champion français, préparateur physique et agent de sécurité dans le civil, s’entraîne plus de vingt heures par semaine dans la discipline. Il est aussi le capitaine et l’entraîneur de la ligue de Hommes du Nord, ainsi que le président de Nord Médiéval Full Contact. (la chaîne Youtube des hommes du Nord est ici).

Du point de vue du gabarit, c’est donc un géant tout en force et ceux qui connaissent Games of Thrones ou le trône de fer ne pourront s’empêcher de le comparer, au niveau de la stature au moins, au champion de la très dangereuse Cerseï Lannister: Gregor Clegane, alias « la Montagne » dans la série télévisée. Pour information, l’acteur, Hafþór Björnsson, qui incarne « la Montagne » dans le trône de fer mesure la même taille que Sylvain, ce dernier n’a donc rien à lui envier en terme de puissance physique. Rassurez-vous, notre champion français est, quant à lui, largement plus sympa quand même, en tout cas, en dehors du champ de tournoi!

Le beau Palmarès d’un passionné
de sport de combat et d’Histoire vivante

Sylvain « Tape Dur », un champion de combat médiéval qui n’a rien à envier à Gregor Clegane, Alias la montagne de Games of Trône de Fer

A_lettrine_moyen_age_passion son palmarès, Sylvain a déjà remporté de nombreux titres avec une prédilection pour l’Epée à deux mains, la sienne porte le doux nom de « tendresse », mais ne vous laissez pas abuser. Du reste,  il apprécie aussi la Tourbillonnante hache à deux mains qui personnellement,  me rappelle toujours le Druss la Légende de David Gemmelbehourd_champion_france_sylvain_chevalier_tournoi_reconstitution_historique_histoire_vivante_combat_sport_art_martial_medievalle garde du corps anglais, devenu célèbre pour ses récits épiques dans l’univers du médiéval-fantaisie.

Sylvain a découvert la pratique du Béhourd, il y a six ans par le biais de Youtube, mais il a été plusieurs fois titré champion de France dans la discipline depuis, en 1vs1 mais aussi en équipe 5vs5 et il a encore à son actif de nombreuses victoires dans divers championnats en France et à l’Etranger.

behourd_chevalerie_tournoi_reconstitution_historique_joute_combat_passion_monde_medieval

Du point de vue discipline, il confesse une préférence marquée pour le 1vs1 et le profight. Le premier consiste en un affrontement 1 contre 1 à armes égales dans lequel le nombre de touches franches est compté et behourd_chevalerie_tournoi_reconstitution_historique_histoire_vivante_sport_art_martial_passion_monde_medievalpermet la délibération. Le pro-fight est la forme ultime du Béhourd puisque c’est un duel en 3 rounds dans lequel l’arme reste à la discrétion du combattant et tous les coups ou presque sont permis. Le comptage s’effectue également en fonction des coups portés. Dans les deux type d’affrontement, la mise à terre compte également bien évidemment.

Concernant sa période de prédilection historique, Sylvain avoue une préférence pour les armures de plates de la fin du XIVe et du début du XVe siècle. Il en possède trois, patiemment reconstituées par ses soins, en étudiant le détail d’enluminures d’époque et ne cache pas, par ailleurs, son intérêt pour le moyen-âge au sens large et les livres historiques. Et pour finir sur le portrait de ce champion, quand nous lui demandons: « si vous deviez donner envie de pratiquer le Béhourd, vous diriez quoi? » Le noble chevalier Tape-dur répond le plus simplement du monde: « Il faut venir le tester. L’essayer c’est l’adopter. »

Dépassement de soi, valeurs chevaleresques et franche camaraderie
Dépassement de soi, valeurs chevaleresques et franche camaraderie

A_lettrine_moyen_age_passionbehourd_chevalerie_tournoi_reconstitution_historique_histoire_vivante_combat_passion_monde_medievalu carrefour de l’idéal chevaleresque, du dépassement de soi et de la passion véritable pour l’histoire martiale et le monde médiéval, il faut ajouter, pour en conclure, que le Béhourd célèbre encore,  au delà de l’effort et de l’affrontement, les valeurs de la franche camaraderie.

Alors si vous êtes intéressés et curieux de vous y essayer et d’enfiler le temps d’un voyage dans le temps une belle armure d’époque pour vous couler dans la peau d’un chevalier et en découdre, n’hésitez pas à consulter le site très complet de la Fédération Française de Béhourd et sachez aussi qu’une fois affilié, vous pourrez débuter cet art martial sans armure et vous en faire prêter une, le temps de peaufiner la vôtre.

En vous souhaitant une belle journée
Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du monde médiéval sous toutes ses formes.

Angus Mcbride, un artiste-peintre surdoué au service de l’Histoire

monde_medieval_artiste_illustrateur_andy_mcbrideSujet : illustrations médiévales, art, peinture, reconstitutions historiques, portrait d’artiste.
Auteur, Artiste : Angus Mcbride(1931-2007)
Edition : Osprey publishing, Iron Crown Enterprises.

Bonjour à tous,

A_lettrine_moyen_age_passionujourd’hui, nous sortons un peu de l’ornière pour faire tribut  à Angus Mcbride, un peintre  britannique contemporain de talent, décédé, hélas, il y a  quelques années et qui a dédié la plus grande partie de sa carrière à se spécialiser dans les illustrations historiques et d’époque. Bien sûr, tout cela nous ramène, comme on s’en doute, au monde médiéval et au moyen-âge qu’il a aussi contribué largement à illustrer.

Portrait  d’un artiste de talent

L'infanterie française pendant la guerre de cent ans. Angus Mcbride
L’infanterie française pendant la guerre de cent ans. par le talentueux Angus Mcbride, Osprey publishing

N_lettrine_moyen_age_passioné dans l’Angleterre de l’entre deux guerres, de parents écossais, Angus Mcbride devient orphelin à l’âge de cinq ans et sera recueilli et éduqué par l’école de la cathédrale de Canterbury.

Après guerre, la crise économique anglaise le poussera à immigrer en Afrique du sud pour y tenter sa chance. Il commencera à s’y faire connaître pour son Art et son talent d’illustration. Se sentant pourtant à l’étroit sur le marché sud africain, il en reviendra dans les années soixante pour s’installer à nouveau en Angleterre. Il y travaillera principalement pour des magasines éducatifs de renom, exerçant monde_medieval_moyen-age_illustrations_historique_reconstitutions_angus_mcbridealors déjà son art sur les illustrations et reconstitutions d’époque. Il y consacrera d’ailleurs sa vie.

Quelques temps plus tard, il aura l’opportunité de travailler pour la célèbre compagnie Osprey Publishing, un éditeur d’Oxford spécialisé dans les ouvrages autour de l’histoire militaire. Il participera notamment à une série historique spécialisée sur les hommes d’armes (men-at-arms).

De l’Histoire militaire jusqu’au médiéval fantastique et l’univers de JRR Tolkien

Charge celte, Angus Mc bride, illustrations historiques, XXe siècle
Charge celte, Angus Mc bride, illustrations historiques, XXe siècle

D_lettrine_moyen_age_passionans les années soixante-dix la crise économique qui frappera à nouveau l’Angleterre poussera Angus Mcbride à retourner vivre avec sa famille en Afrique du Sud tout en continuant à travailler pour Osprey Publishing et quelques autres sociétés spécialisées dans l’histoire militaire.

tolkien_monde_medieval_fantastique_illustration_angus_mcbrideIl aura également l’occasion de s’aventurer, avec succès, sur le terrain du médiéval fantastique, en mettant son talent au service de Iron Crown Enterprises, société américaine spécialisée dans l’édition de jeux de sociétés. A ce titre, il participera notamment pour le plus grand plaisir des rôlistes, à la réalisation des illustrations d’une série de jeux de rôle inspiré de l’univers de JRR Tolkien et la terre du Milieu (Middle-earth Role Playing). Dans ces années là, il gratifiera encore de son Art la société d’édition anglaise Ladybird, à l’occasion d’une collection dédiée au monde de l’horreur et autres créatures « vampiresques » ou « momietesques » ( je sais, cela n’existe pas et c’est totalement « pléonasmique », d’où les guillemets).

Du point de vue des techniques, le talentueux peintre utilisera indifféremment l’huile ou la gouache mais gardera une prédilection pour cette dernière.

Le moyen-âge et Angus Mcbride

1241 Bataille de Legnica ou Liegnitz. Les envahisseurs mongoles mettent en déroute les chevaliers chrétiens.
1241 Bataille de Legnica ou Liegnitz. Les envahisseurs mongoles mettent en déroute les chevaliers chrétiens.

T_lettrine_moyen_age_passionout au long de sa carrière, Angus Mc Bride a eu l’opportunité de s’atteler à bien des genres historiques différents, des époques les plus reculées aux plus récentes, mais sur la partie qui nous intéresse, le monde médiéval, on lui doit un grand nombre de planches de qualité. Avec l’appui et le soutien de ses éditeurs et un sérieux travail sur les sources et les références, son Art et ses illustrations font revivre, avec force détail et mouvement, les grandes batailles du monde médiéval, mais monde_medieval_moyen-age_passion_illustrations_historique_angus_mcbrideaussi les costumes, les armes et armures d’époques.

Comme nous avons déjà ici sollicités quelques unes de ses excellentes oeuvres à l’occasion de certains articles, il nous semblait grand temps de rendre justice à cet illustrateur de talent et à son travail, autant qu’aux compagnies qui l’ont soutenu et fait travailler. C’est donc chose faite. Merci encore à Angus Mcbride pour son art et pour avoir fait renaître sous ses pinceaux et avec son art, un peu de l’histoire des hommes.

Une très belle journée à tous. Longue vie!

Frédéric EFFE
Pour moyenagepassion.com
« A la découverte du monde médiéval sous toutes ses formes »

Une Vidéo sur les techniques de combat à l’épée et en armure au XVe siècle

Bonjour à tous,

P_lettrine_moyen_age_passion copiarésentée dans le cadre d’une exposition sur les armes anciennes et plus particulièrement l’épée, au musée national du moyen-âge de Cluny, cette vidéo très sérieuse détaille les techniques de combat à terre  en armure. Elle se base sur des traités du XVe siècle et met en présence deux combattants revêtus d’armures qui sont, sans aucun doute, le fleuron de l’époque. Ce sont d’ailleurs les reconstitutions d’armures ayant appartenu à de grands nobles et seigneurs : d’un côté, Frédéric 1er le victorieux de Bavière (1425 -1476), électeur palatin du  Rhin et fils de Louis III, Pour information d’ailleurs, la reproduction de son armure armures_anciennes_monde_medieval_technique_de_combat_epee_escrime_moyen-age(photo ci-contre), vous coûtera la bagatelle de 6105 euros sur le site boutique.epees.fr. On pourra donc en conclure que l’investissement de départ pour l’escrime ancienne est un peu plus important qu’au Judo qui, lui-même, tout étant toujours relatif, reste bien supérieur  au Sumo. mais je plaisante car cette armure n’est apparemment que décorative et pèse pas moins de 45 kilos, ce qui est sans doute plus que l’authentique. Cela reste à vérifier car sauf à quelques exceptions près, les armures du moyen-âge semblent en effet avoir été plus proches de 25 kilos.

Pour ce qui est de la reconstitution de ces techniques de combat à l’épée, de l’autre côté et dans cette vidéo, nous avons donc l’armure de Robert de Sanseverino d’Aragona (1418-1487), comte de Cajazzo, noble également donc, mais encore condotierre* italien (*chef d’armées de mercenaires)  et donc combattant aguerri. (ci-dessous l’armure en question).

robert_sanseverino_armure_technique_combat_medieval_epee_armes_anciennes_moyen-agePour ceux qui avaient pu voir ici le documentaire sur le manuel du maître d’armes Hans Talhoffer dont nous avions publié la vidéo, ce reportage nous donnait également un aperçu de ces techniques et de la capacité de mobilité en armure. Contrairement ce qu’on pourrait être tenté de croire, ces équipements sont loin d’être aussi peu maniables qu’on pourrait le penser et n’étaient pas conçus que pour protéger un chevalier, juché sur un lourd frison. L’homme devait pouvoir combattre au sol, remonter sur sa monture ou même gravir des obstacles lors des sièges. Du fait que la charge est répartie sur l’ensemble du corps, le poids de ces armures reste donc relatif  et c’est bien plus certainement l’endurance sur la durée et la longueur du combat que la liberté de mouvement qui est en question. Pour information, la moyenne, comme nous le disions, semble se situer autour de 25 kilos, ce qui correspond à peu près au poids de la tenue d’un sapeur pompier en action. Pour poursuivre la comparaison, pendant la première guerre mondiale et près de cinq siècles après, le poids moyen de la tenue militaire des fantassins, toute nation confondue, se situait autour de valeurs similaires et même supérieures puique voisines de 30 kilos, suivant que l’on inclut ou non l’ensemble du paquetage.

miniature du XVe, Martial d'Auvergne, manuscrit les Vigiles du roi Charles VII BnF
miniature du XVe, Martial d’Auvergne, manuscrit les Vigiles du roi Charles VII BnF

R_lettrine_moyen_age_passioneste qu’au vue du prix exorbitant de ce genre d’équipements à l’époque, dans ce documentaire, on a bien la fine fleur de ce type d’armures que seuls les plus nobles et fortunés chevaliers pouvaient acquérir, à défaut de les récupérer directement sur technique_combat_medieval_epee_XIVle champ de bataille ou sur leurs ennemis. Sauf bien sûr à parler des coups fatals qui intervenaient dans le feu de l’action, il faut encore ajouter que pour ce qui est d’achever au sol un homme d’armes vêtu d’une telle valeur sur lui, on préférait bien souvent mieux lui ôter, la récupérer, ainsi que son cheval, mais si possible ne pas le tuer pour obtenir rançon de sa libération. C’est un sport dont les compagnies de routiers étaient assez friandes durant la guerre de cent ans. mais qui faisaient aussi partie intégrante des retombées économiques appréciées de toute victoire durant les batailles du moyen-âge. Il y a bien sûr eu de sanglantes exceptions comme Azincourt, où la crainte d’être débordé et pris à revers par les prisonniers a  poussé Henri V à faire exécuter sans forme de procès tous les prisonniers, mais l’histoire raconte que même ses archers refusèrent d’obéir à ses ordres justement pour ne pas perdre le bénéfice de ces rançons. (photo de droite, épée du XIVe siècle, musée de l’armée, Paris),

En vous souhaitant une bonne journée!

Fred
Pour moyenagepassion.com
« A la découverte du monde médiéval sous toutes ses formes »