Archives par mot-clé : fêtes

Agenda sortie du week end: les médiévales de Cogolin

fetes_festivites_marche_agenda_medieval_historique_cogolin_heraldique_blason_varSujet : marché, festivités, événement, agenda sortie,  médiéval, historique, moyen-âge, artisanat, animations, compagnies médiévales.
Evénement : Médiévales de Cogolin
Lieu : Cogolin, Var  (Hauts de France)
Dates : les 8  et 9 avril  2017

Bonjour à tous,

C_lettrine_moyen_age_passionhose promise, chose due, nous vous avions parlé de plusieurs événements festifs autour du moyen-âge ce week end, et comme nous vous avons présenté le agenda_sortie_week_end_fetes_festivites_evenement_moyen-age_medievales_de_cogolinMarché de l’Histoire qui se tiendra, cette fin de semaine, à Margny Lès Compiègne au nord de Paris, ceux d’entre  vous qui sont plus proches du Sud et de la méditerranée, ne seront pas non plus en reste.

A l’agenda médiéval de cette fin de semaine, la Côte d’Azur vous réserve, en effet, quelques bonnes surprises puisque c’est le village de Cogolin  dans le Var qui y célébrera, durant deux jours, ses Médiévales.

evenement_marche_festival_festivites_medieval_agenda_sortie_week_end_fetes_historiques_cogolin

Programme des réjouissances médiévales

Un marché médiéval, des animations, des défilés, et bien entendu, ripailles et réjouissances sont au programme de cette deuxième édition. Les premières médiévales de Cogolin ont, en effet, vu le jour en 2016 avec comme objectif une sensibilisation et un voyage dans le monde médiéval. Il ne s’agit donc pas pour l’instant d’en faire un gigantesque festival ou de rassemblement dans le domaine du moyen-âge. L’événement est donc plutôt jeune et comme l’édition précédente était réussie et l’essai transformé la ville le reconduit de nouveau  cette année, avec la ferme intention de le faire perdurer dans le temps.

agenda_sortie_week_end_fetes_festivites_moyen-age_medievales_de_cogolinComme l’an passé, des compagnies médiévales seront sur place pour assurer l’animation, il y aura plusieurs spectacles équestres.  des tournois d’archerie et  encore des démonstrations de joute à cheval. En soirée, le samedi sont encore prévus un défilé des flambeaux dans la ville ainsi qu’un spectacle  nocturne avec cracheurs de feu et chevaliers montés.

Du point de vue de son histoire médiévale, dans le courant  du XIIIe siècle, la seigneurie de Cogolin  fut, pendant un temps, à la main de la maison de  Peirasson (Peyrassol), elle-même rattachée à la commanderie des templiers  d’Hyères. L’événement réservera donc cette année encore, comme la précédente,  une bonne place aux templiers.

Pour le programme détaillé, vous pouvez consulter le site officiel de la municipalité qui organise  ces Médiévales 2017 de Cogolin.

fetes_festivites_animation_defile_compagnies_medievales_cogolin_defile_templiers

Pour revenir un peu sur l’échelle de l’événement, ajoutons encore que l’on trouve aujourd’hui sur l’ensemble  du territoire, des associations très sérieuses, conduites par de véritables passionnés dans le domaine de l’histoire médiévale et de l’animation. La quantité n’est donc pas nécessaire pour obtenir la evenements_festivites_fetes_medievales_cogolin_var_moyen-age_templiersqualité, mais plutôt le discernement dans le choix des compagnies. L’an dernier, les Médiévales de Cogolin comptaient notamment sur la présence des blancs chevaliers de la commanderie templière de Biot, une troupe et une association qui prend très au sérieux  sa vocation de faire connaître au grand public les différents ordre de chevaleries du moyen-âge. Si tout se passe comme prévu, ils devraient être, avec d’autres compagnies, artisans et passionnés, cette année encore, au rendez-vous de l’événement.

Voilà donc une   deuxième idée de sortie sympathique et dépaysante pour ceux de nos lecteurs qui seront ce week end du côté de la côte d’Azur ou qui  y vivent.

En vous souhaitant une excellente journée.

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du monde médiéval sous  toutes ses formes.

Sortie médiévale : Fous d’Histoire à Dinan, la Bretagne au Coeur de l’Histoire Vivante

heraldique_dinan_bretagne_histoire_moyen-age_fetes_historiques_festival_medievales_fou_histoireSujet : fêtes historiques, festival moyen-âge, troubadours, compagnies médiévales. festival historique.
Evénement : Salon Fous d’Histoire 2016
Lieu : Dinan, Côtes-d’Armor (Bretagne)
Date : les 22  et 23 octobre 2016

Bonjour à tous,

C_lettrine_moyen_age_passione week end, la cité médiévale de Dinan vous accueille en ses murs pour y célébrer l’Histoire au sens large. Elle héberge, en effet, pour la deuxième fois consécutive, le festival Fous d’Histoire, un grand baladin_animation_popolino_compagnie_medievale_spectacle_theatre__humour_festival_fous_histoire_dinanévénement qui entend bien faire coup double, puisqu’il se destine à la fois au grand public mais aussi aux professionnels.

A travers le nombre impressionnant de compagnies venues se joindre au festival pour présenter reconstitutions et spectacles, les visiteurs pourront se divertir  à loisir, quant aux organisateurs d’événements  historiques, ils pourront ainsi juger sur pied et découvrir de nouvelles animations autour de différentes périodes de l’histoire et de leur reconstitution.

La période couverte est donc assez large et si les passionnés de moyen-âge n’y seront pas en reste puisque de très nombreuses compagnies médiévales y seront présentes, les curieux d’Histoire au sens large  y trouveront, eux aussi, leur compte.

festival_medieval_fetes_historiques_fous_histoire_vivante_dinan_bretagne

Le programme et les compagnies présentes.

C_lettrine_moyen_age_passion‘est au Comité de la Fête des Remparts de Dinan qui organise dans la belle citée médiévale la grande majorité des manifestations historiques, ainsi qu’à l’Association pour l’Histoire vivante (dont nous touchons un mot plus loin), que nous devons cette seconde édition du Festival Fous d’Histoire de Dinan.

festival_sortie_fetes_medievales_festival_historique_dinan_fous_histoire_vivante

L’événement a ceci d’ambitieux et d’original qu’il fait coexister un grand salon du spectacle historique qui accueillera des compagnies venues des quatre coins de France pour présenter leurs nouveaux spectacles et vous régaler de leurs prestations sur scène ou dans la rue, avec un marché de l’histoire et ses produits d’inspiration historiques, mais encore de nombreuses et très sérieuses conférences sur tous ces sujets. Il y aura même un espace dédié aux éditeurs pour vous y faire découvrir magazines, bandes dessinées, livres et autres ouvrages spécialisés sur le sujet de l’Histoire au sens large.

Al_cantara_compagnie_musique_danses_jonglerie_medievale_bassin_mediterraneen_fetes_historiques_animations_spectacles_art_de_rue_fous_histoire_vivante axel_jongleur_spectacle_feu_jonglerie_animations_fetes_historiques_spectacles_festival_moyen-age_fous_histoire_vivante bella_travee_compagnie_animations_fetes_historiques_spectacles_festival_moyen-age_fous_histoire_vivante
baladin_animation_popolino_compagnie_medievale_spectacles_deambulatoire_theatre_arts_de_rue_humour_animations_festival_fous_histoire_vivante baladins_vallee_argent_compagnie_spectacle_theatre_historique_animalier_-fetes_historiques_festival_salon_fous_histoire_vivante crealid_spectacle_humour_la_table_gronde_legendes_arthuriennes_compagnie_theatrale_medievale_festival_moyen-age_fetes_historiques_fous_histoire_vivante
compagnie_medievale_musique_ancienne_traditionnelle_animations_evenements_spectacle_festival_moyen-age_fetes_historiques compagnie_azur_spectacle_vivant_concerts_conte_fables_medieval_onirique_festival_historique_fous_histoire_vivante_dinan cow_prod_compagnie_animations_evenements_historiques_spectacles_equestres_joutes_chevalerie_festival_fous_histoire_vivante

Pour preuve encore que ce festival met véritablement la barre très haute, du samedi 22 octobre au matin au soir du dimanche 23, plus de trente compagnies et exposants y sont attendus pour faire vibrer la cité médiévale de leur passion et de leur art. Se joindront encore à eux de nombreux autres acteurs qui oeuvrent dans le domaine de l’histoire vivante sous toutes ses formes. Au menu des réjouissances et des animations: musique, chants, danses, théâtres, spectacles et arts Al_cantara_compagnie_musique_danses_medievale_fetes_historiques_fous_histoire_vivante_dinande rue, numéro de dressage animalier, art militaire et techniques de combats anciennes mais encore artisanat, fabrications d’armures, de décors, d’accessoires ou d’instruments anciens, et autres prestations diverses.

Nous vous présentons, tout au long de cet article et sous forme visuelle, une liste non exhaustive des compagnies présentes (en nous excusant auprès de ceux qui ne s’y trouveront pas) afin que vous puissiez vous faire une idée de la densité d’événements et de spectacles qui se trouvent concentrés sur ces deux journées. Nous sommes, chaque semaine, plus étonnés de voir combien de compagnies, d’artistes et de passionnés se dédient à l’Histoire et ce grand festival en propose un très bel échantillon. Pour plus de détails, vous pouvez valablement consulter le site de l’Association pour l’Histoire vivante qui, nous le disions plus haut, organise l’événement en coordination avec la municipalité de Dinan et son association historique.

arkaval_fetes_historiques_spectacle_equestres_joutes_reconstitutions_festival_compagnie_medievale compagnie_lhyns_dhe_lhunn_fetes_historiques_fous_histoire_reconstitution_spectacle_animations_theatre_compagnie_medievale_
compagnie_medievale_arts_martiaux_historiques_confrerie_de_la_corneille_animations_evenements_festival_moyen-age compagnie_medievale_mandalas_humour_jonglerie_animations_evenements_spectacle_medieval_festival_moyen-age
compagnie_medievale_morel_family_animations_spectacle_saltimbanque_equilibristes_parade_evenements_festival_moyen-age compagnie_medievale_renaissance_spectacle_historique_la_carite_de_guingamor_musicien_ancienne_moyen-age_renaissance_animations_festival_medieval
compagnie_virges_armes_histoire_vivante_reconstitutions_historique_spectacles_fetes_historiques_festival_medieval equipage_marie_claudine_fetes_historiques_fous_histoire_reconstitution_danse_artisanat_spectacle_theatre_compagnie_medievale_
la_chalemie_fetes_historiques_danse_moyen-age_renaissance_animations_spectacle_compagnie_medievale mil_marie_mougenot_fetes_historiques_musicien_vielle_a_roue_musiques_anciennes_spectacle_festival_medieval
morescarole_fetes_historiques_fous_histoire_reconstitution_danse_artisanat_spectacle_theatre_compagnie_medievale taberna_itinerantis_fetes_historiques_fous_histoire_reconstitution_danse_artisanat_spectacle_theatre_compagnie_medievale_
tisseurs_de_brume_fetes_historiques_fous_histoire_reconstitution_danse_artisanat_spectacle_theatre_compagnie_medievale_ pro_jacq_compagnies_theatrale_fetes_historiques_spectacle_theatre_festival_medieval_dinan

Pour en terminer avec ce programme, et si vous comptez encore parmi les sceptiques qui pensent qu’Histoire peut parfois rimer avec baladins_vallee_argent_compagnie_spectacle_theatre_animalier_equestre_-fetes_historiques_festival_salon_fous_histoire_vivanterasoir, sachez qu’en Bretagne ce week end, tout sera fait pour vous démontrer le contraire. De nombreux spectacles seront humoristiques, d’autres encore tutoieront la poésie visuelle, et le rire, autant que la magie artistique, seront présents tout au long de ces deux jours dans les rues de Dinan.  Il s’agit donc bien de se divertir sans compter, dans l’ambiance d’un festival haut en couleurs et en émotion. Ajoutons enfin, pour ceux qui pensent s’y rendre en famille que les enfants, là non plus, n’ont pas été oubliés puisque des grandes aires de jeux sont également prévues pour eux.

L’Association pour l’Histoire Vivante

C_lettrine_moyen_age_passionréée en 2010, l’Association pour l’Histoire vivante, loi 1901, a pour vocation de promouvoir les différentes corporations, compagnies ou acteurs de la reconstitution historique en France. Même s’il existe un certain nombre d’institutions, associations, organismes, et  compagnies spécialisées dans certaines périodes spécifiques de l’Histoire, une large place était, en effet, laissée à la salon_historique_fous_histoire_et_une_association_pour_l_histoire_vivantepromotion de l’Histoire vivante au sens large; c’est ce qui a motivé la création de cette Association et c’est, de fait, ce à quoi elle s’emploie depuis sa création.

A cette fin, elle organise et coordonne de multiples événements: marchés, festivals, spectacles et est aussi fournisseur de services dans le domaine de la reconstitution historique et de l’histoire vivante. En contact avec un grand nombre de compagnies du secteur
qu’elle aide à se produire, elle a eu également l’occasion de prêter la main à l’occasion de tournages historiques pour les chaînes de télévision généralistes ou plus spécialisées. Sur son site, elle propose encore la vente de produits autour de ses thématiques de prédilection. Quant au salon fous d’Histoire, il n’en est pas à sa première édition et elle le propose déjà dans plusieurs villes de France.

via_cane_compagnie_marionnettes_spectacles_historiques_theatre_imaginaire_animations_festival_fous_histoire_vivante tan_elleil_compagnie_medievale_celtique_historique_arts_de_rue_evenements_spectacle_festival_moyen-age_fous_histoire_vivante sacres_cathares__compagnie_medievale_historique_spectacle_theatre_humour_festival_moyen-age_fous_histoire_vivante
compagnie_lia_musique_medievale_animations_evenements_spectacle_festival_moyen-age_fetes_historiques_fous_histoire mains_merveilles_compagnie_spectacles_divertissement_historiques_magie_combat_illusion_arts_de_rue_deambulatoires_animations_festival_fous_histoire_vivante pirates_bretons_spectacle_historique_du_moyen-age_au_XVIIIe_festival_animation_evenement_historique_fous_d_histoire_vivante_dinan
drolig_compagnie_medievale_spectacles_onirique_historique_contes_legendes_du_monde_arts_de_rue_festival_moyen-age_fous_histoire_vivante_dinan olivier_pont_luthier_instruments_anciens_moyen-age_renaissance_festival_historique_passion_histoire_fous_histoire_vivante burgondie_XVe_siecle_compagnie_medievale_reconstitution_historique_moyen-age_festival_fous_histoire_vivante

Dinan, cité médiévale historique

L_lettrine_moyen_age_passiona cité de Dinan fournit un merveilleux cadre pour ce salon historique et comme il y est plus question d’y célébrer l’Histoire vivante au sens large, que l’Histoire même de la ville, nous n’en dirons qu’un mot ici.

dinan_cite_medievale_fortifiee_histoire_medievale

Même si l’on suppose des traces d’occupation du site datant de l’antiquité, l’histoire connue de Dinan commence au moyen-âge central et au XIe siècle, date à laquelle elle est fondée par Josselin, l’un des fils du vicomte de Saint-Malo (qui s’appelle alors Alet). Ce sont ses descendants qui favoriseront l’installation sur le site d’un prieuré bénédictin ainsi que d’une église dans le courant de ce même siècle.

dinan_cite_medievale_fortifiee_histoire_medievale_duche_de_bretagne_jean_1erSituée sur les bords de la Rance, la cité se dotera bientôt d’un port fluvial qui lui permettra d’établir des relations commerciales fortes avec l’Angleterre et la Flandre. Les deux siècles suivants, elle continuera de prospérer et verra même se construire une seconde église paroissiale. Son développement suscitera bientôt l’intérêt du duc de Bretagne, Jean 1er (gravure ci-contre) qui en achètera la moitié, flouant au passage les droits du seigneur légitime des lieux, Henri III d’Avaugour. Ce dernier disputera longtemps son héritage, mais la marche de l’Histoire sera la plus forte et Dinan sera bientôt tout entière sous la main du duché de Bretagne. La croissance de la ville s’y poursuivra au XIIIe siècle et les ducs y feront construire de puissants remparts qui feront alors de Dinan, après Nantes et Rennes, une des villes les mieux fortifiées de Bretagne. Ces efforts dénotent bien de la prospérité économique de la cité d’alors et l’installation de nouvelles communautés religieuses dans le courant de ce XIIIe siècle viendra encore confirmer ce fait.

Les efforts de fortifications se poursuivront aux XIVe et XVe siècles, faisant de Dinan une place forte stratégique pour la défense du territoire breton. Le début du XIVe siècle verra naître, non loin, le célèbre dogue noir de Brocéliande, Bertrand Du Guesclin dinan_cite_medievale_fortifiee_histoire_medievale_siege_du_guesclinet quelques quarante ans plus tard, ce dernier défendra avec succès la cité assiégée par les anglais, lors de la guerre de succession du duché de Bretagne. Une statue de lui est d’ailleurs érigée à Dinan (photo ci-contre).

Au début du XVIe siècle, tandis que le pouvoir royal se centralise de plus en plus, la cité deviendra française avec le reste des villes bretonnes. Au cours des siècles suivants, elle poursuivra son développement, en s’organisant notamment autour du commerce de toile qu’elle exportera vers le nord, et plus tard vers l’Espagne et même les Amériques. Sa noblesse et sa bourgeoisie y prospéreront jusqu’au XVIIIe, laissant en témoignage de nombreux édifices et de riches maisons datant de cette époque dans le centre historique de la ville.

Pour ce qui est de l’architecture de la ville, voici un reportage très court et très bien fait, tiré de l’émission de France 3, Des racines et des Ailes et qui vous permettra de vous en faire une belle idée :

Pour le reste, mes chers amis, si vous en avez l’opportunité, vous êtes cordialement attendus, cette fin de semaine, dans la jolie cité médiévale de Dinan pour y festoyer à l’occasion de ce grand festival qui célèbre la passion de l’histoire vivante!

En vous souhaitant une très belle fin de semaine.

Fréd
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du monde médiéval sous toutes ses formes

Agenda: une fin de semaine pour célébrer le moyen-âge à Perpignan la Catalane

perpignan_catalane_histoire_medievale_ville_heraldique_moyen-age_fetes_historiquesSujet : fêtes historiques, festival moyen-âge, troubadours, compagnies médiévales.
Evénement : Les Trobades médiévales de Perpignan 2016
Lieu : Perpignan (Pyrénées-Orientales, Occitanie)
Date : les 15 et 16 octobre 2016

Bonjour à tous,

festival_fete_medievale_perpignan_trobades_2016_sortie_moyen-age_week_endC_lettrine_moyen_age_passionette fin de semaine, sur l’agenda des événements célébrant le monde médiéval, c’est vers le sud de la France que nous vous invitons à diriger vos chausses si vous ne vous y trouvez pas déjà, pour une grande fête de deux jours en bord de mer, dans la cité de Perpignan la Catalane.

L’événement, organisé à la fois par la ville et par l’office du tourisme, est de taille puisque pendant ces deux journées de samedi et dimanche ce sont plus de deux cent cinquante figurants et acteurs et près de vingt compagnies médiévales qui investiront le centre historique de la cité catalane, pour la faire revenir pour vous au moyen-âge central des XIIIe et XIVe siècles.perpignan_la_catalane_troubades_medievales_2016_festival_fetes_historiques

Le programme détaillé
des trobades de Perpignan 2016

Eperpignan_la_catalane_troubades_medievales_2016_festival_fetes_ripailles_historiquesntre jeux médiévaux, défilés et parades, animations, concerts de musique, troubadours et jongleurs, de la farce légère aux reconstitutions historiques les plus sérieuses, le programme de ces Trobades 2016, s’annonce fort chargé et ne vous laissera que l’embarras du choix. Au titre des spectacles de rue, il y aura même une troupe humoristique qui vous fera voyager dans la médecine des temps anciens et encore une bande de joyeux goliards pour vous entraîner dans leurs facéties musicales et farcesques.

perpignan_la_catalane_troubades_medievales_2016_festival_fetes_historiques_chevalierLes chevaux seront aussi de la fête et une belle place leur a été ménagée puisque trois compagnies différentes les représenteront, entre camp équestre, numéros de dressage en costumes d’époque, mais encore  joutes et voltiges. En plus de toutes ces animations historiques et festives, vous pourrez, bien sûr, compter sur des campements ou ateliers thématiques à la redécouverte des métiers du moyen-âge mais encore  – que les amateurs de ripailles se rassurent – sur un marché médiéval et « gourmand »! Ajoutons enfin que la fête se veut résolument familiale et que les enfants n’ont pas été oubliés puisque de nombreuses animations leur seront également destinées.

Téléchargez le programme complet des Trobades 2016 ici

La riche histoire médiévale
de Perpignyà, la catalane

L’histoire du site de Perpignan et de ses environs ne commence pas tout à fait au moyen-âge. Au VIIe siècle avant notre ère, on trouve, en effet, des traces attestées d’occupation des lieux par les Sordes, une tribu d’origine ibérique, qui y tenaient leur capitale: une cité du nom de Ruscino, qui donnera plus tard son nom à la province du Roussillon. Autour du premier siècle et après la colonisation romaine, les Sordes finiront par disparaître et les romains s’installeront sur ce site, situé à quelques kilomètres de l’actuel cité de Perpignan. Ils y établiront un Forum et feront même de Ruscino une véritable cité romaine mais l’abandonneront pourtant, un peu plus tard dans le temps, pour des raisons que les historiens n’ont pas réussi à percer à ce jour (l’hypothèse d’un séisme a été soulevée sans être, pour l’instant, perpignan_la_catalane_histoire_medievale_catalogne_tour_castell_roussiloavérée). Vraisemblablement, ils iront s’installer  un peu plus loin pour y fonder la ville de Perpignan. De son côté, la ville de Ruscillo restera occupée durant le haut moyen-âge mais son histoire est mal connue, même si des découvertes récentes montrent qu’elle a pu jouer un rôle important, au VIIe siècle, dans la conquête de Narbonne par les Arabes. Quoiqu’il en soit, elle disparaîtra, semble-t’il, de manière définitive à la période carolingienne et la seule certitude que l’on est que le site de la ville actuelle de Perpignan est sans relation avec celui dont les Sordes avait fait, à quelques kilomètres de là leur capitale. Concernant la cité catalane, il faudra attendre le Xe siècle pour en trouver les premières mentions. (ci- dessus la tour de Château Roussillon, construite au XIIIe, XIVe siècles, sur le site de l’ancienne Ruscino ).

Perpignan en Roussillon-Empúries

L’histoire médiévale de Perpignan est assez mouvementée. La cité changera, en effet, plusieurs fois de main, de province et même de nation, du moyen-âge central, jusqu’au XVIIe siècle. Dès son entrée dans l’histoire du Xe siècle, en 927 précisément, elle sera sous l’égide  des comtes de  Roussillon-Empuries.

Unifiés au IXe siècle par le comte catalan Sunyer II, fondateur de la maison d’Empúries (Ampurias), les deux comtés d’Empúries et de Roussillon étaient alors sous la même main et Perpignan la catalane en était devenue la capitale. A la fin du Xe siècle, en 991, et quelques trois générations plus tard, à la mort de Gausfred 1er, les comtés se retrouveront divisés entre deux de ses héritiers: Hug et Guislabert qui deviendront respectivement les comtes Hug 1er d’Empuries et Guislabert 1er de Roussillon. Par un jeu complexe d’alliances, d’obligations et d’héritage, un status quo sera toutefois maintenu perpignan_la_catalane_histoire_medievale_catalogne_blason_conte_empuriasentre les deux provinces pendant encore longtemps et la séparation ne semblera même pas effective jusque dans le courant du XIe siècle. Les alliances résisteront même à de sérieux conflits qui éclateront entre les deux maisons, jusqu’à ce dans le courant du XIIe siècle le comte de Barcelone devenant lui-même de plus en plus puissant s’en mêle. En commençant à faire pression sur le comte d’Empúries, il modifia, en effet, le jeu des forces pour que ce dernier se sépare de manière plus tranchée de ses alliances d’avec le comté de Roussillon. Bien que le Roussillon s’en trouva quitte de céder certaines de ses terres et châteaux, la séparation ne fut pour autant pas consommée et malgré un fort déséquilibre entre les deux comtés né de ces jeux de pouvoirs, les relations loyales complexes qui s’étaient été établies de longue date entre les deux provinces perdurèrent longtemps et même après que le Roussillon et Perpignan aient changé de mains pour passer dans celles d’Aragon*.

D’Aragon à Majorque

Le palais des rois de Majorque construit à Perpignan par Jaume 1, ou Jacques 1er le conquérant
Le palais des rois de Majorque construit à Perpignan par Jaume 1, ou Jacques 1er le conquérant

En 1172, le comté de Roussillon et la ville de Perpignan seront finalement légués par Girard II de Roussillon à la couronne d’Aragon, en la personne d’Alphone II d’Aragon. Pierre II le catholique, le fils de ce dernier crééra vingt ans plus tard dans la cité, un consulat, accordant à la ville et ses habitants des privilèges et droits en matière politique, juridique et civile ce qui marque bien l’importance que la ville avait alors déjà prise. Il faudra pourtant attendre le fils de Pierre II: Jacques 1er d’Aragon, nommé en catalan Jaume el Conqueridor pour que le cours du destin de Perpignan soit changé à jamais.

Sous le règne de ce roi chevalier conquérant, la ville connaîtra, en effet, sa période la plus florissante et, pour le dire autrement, un véritable âge d’or. Il en fera la capitale du royaume de Majorque, y fera construire un palais des rois et, de 1276 à 1344, Perpignan connaîtra un essor économique et commercial sans précédent: cuir, draperie, orfèvrerie, artisanat de luxe, elle sera devenue alors le centre d’un royaume nouveau fondé de toutes pièces par ce personnage historique flamboyant dont il faut dire un mot ici.

Jacques 1er ou Jaume le conquérant

Né à Montpellier, cet homme est devenu un véritable héros catalan. Fils de Pierre II et de Marie de Montpellier, il se montrera, en effet, durant son long règne, aussi fin politique que bon stratège. Roi d’Aragon, comte de Barcelone, D’abord contesté par les nobles d’Aragon, il s’imposera bientôt en faisant d’habiles alliances avec la couronne d’Espagne et en mettant en place des réformes sur ses territoires. Sous la pression des marchands et nobles de Barcelone qui se plaindront alors de nombreux raids de pirates maures dans les eaux côtières, tout autant qu’animé par l’idée chrétienne de reprendre des territoires historiques des mains des maures, il organisera bientôt de véritables campagne de perpignan_la_catalane_histoire_medievale_catalogne_jacques_1er_de_majorque_le_conquerantreconquêtes et connaîtra un succès retentissant dans ses entreprises qui lui vaudront son surnom, autant que son entrée dans la postérité: il reprendra, en effet, des mains des musulmans et avec ses armées les territoires de Majorque (Mallorqua), mais aussi la Ville de Valence et plus au sud celle d’Alzira. Il réussira même à soumettre Minorque (Menorqua).

Au sortir de ses conquêtes il fondera le royaume de Majorque et fera de Perpignan sa capitale, faisant entrer cette dernière dans la période la plus faste de son histoire. La liste de titres que Jacques le Conquérant possède alors donne la mesure de son influence et, du même coup, du rayonnement et du prestige qu’il offrira à la cité catalane: souverain de la couronne d’Aragon et comte de Ribagorce,  comte de Barcelone, de Gérone, de Besalú et de Pallars Jussà, Roi de Valence, Comte de Gevaudan, Comte d’Urgell, Seigneur de Montpellier, et pour finir, comte de Roussillon et roi de Majorque.

Au terme d’un règne de plus de soixante-ans,  il laissera derrière lui douze héritiers issus de deux mariages différents. Le royaume de Majorque, la seigneurie de Montpellier, les comtés de Cerdagne et celui de Roussillon et avec lui Perpignan, reviendront alors à son fils cadet Jacques (Jaume) II de Majorque, ce qui n’ira pas sans poser quelques problèmes à son fils ainé, Pierre III d’Aragon dit Pierre le Grand que l’héritage de l’aragonais, de Barcelone et de Valence ne semblait pas seul contenter. Huit ans après la mort de Jaume le conquérant, cette mésentente et les tensions entre les deux frères nés de cette convoitise, se traduiront par une mésalliance. Le roi de France Philippe III le Hardi partant à la conquête de l’Aragonais avec la bénédiction du pape Martin IV qui voulait freiner les ardeurs conquérantes de Pierre III en Sicile, le cadet Jacques II, s’alliera, en effet, avec le roi de France contre son frère aîné. Revenant de cette croisade infructueuse contre Pierre III d’Aragon, c’est d’ailleurs dans la ville de Perpignan que le roi de perpignan_la_catalane_histoire_medievale_catalogne_pierre_IV_aragonFrance trouvera la mort en 1285. Mais le conflit laissera longtemps des traces entre les deux branches familiales et pour le dire trivialement, le ver sera dans le fruit.

De fait, deux générations plus tard, en 1344 et durant la guerre de cent ans, le royaume de Majorque périclitera suite à une trahison entre les descendants des deux maisons, Pierre IV d’Aragon (ci-contre) et Jacques III de Majorque, autant que par des prises de position par ce dernier « un peu trop anglaises » au goût du royaume de France, en la personne de Phillipe VI qui aura son rôle à jouer. Indéniablement, sur l’échiquier, il faudra désormais compter sur la couronne française et sur son intérêt pour la province qui ne fera que s’affirmer avec le temps. Au sortir du conflit, la seigneurie de Montpellier sera rachetée par le roi de France et le Roussillon tombera aux mains de Pierre IV. Perpignan sera redevenue aragonaise. Elle perdra alors son statut de capitale mais conservera tout de même son importance se voyant construire une université et, quelques trente ans plus tard, un tribunal de la mer. Entre temps, en 1346, la peste noire l’aura sévèrement mise à l’épreuve.

Perpignan et la Catalogne
prises entre deux couronnes

Au milieu du XVe siècle, le siège de Perpignan par les armées de Louis XI
Au milieu du XVe siècle, le siège de Perpignan par les armées de Louis XI

Au moyen-âge finissant et dans le courant du XVe siècle, la couronne de France confirmera ses visées expansionnistes en occupant Perpignan dans la ferme intention de la reprendre. Les habitants de l’entendront pourtant pas de cette oreille et la cité se soulèvera quelques dix ans plus tard, en pure perte, lors d’un siège cruellement mémorable de deux ans, de 1473 à 1475. A l’issu du conflit, elle restera française mais sa pugnacité sera saluée par les rois d’Aragon. Le coeur catalan n’a jamais eu le goût de la soumission. Vingt ans plus tard, Charles VIII la restituera toutefois avec le Roussillon aux rois catholiques dans une Espagne qui, à l’image des autres royaumes d’Europe, s’unifie et entend bien centraliser son pouvoir. A partir de cette période, la cité fera les frais des conflits entre les deux grandes puissances et son économie en pâtira.

Dans le courant du XVIIe, en 1640, durant la guerre des faucheurs et le soulèvement des catalans contre l’occupation de leur territoire par les troupes madrilènes, Perpignan se révoltera aussi contre Madrid et la ville connaîtra, à nouveau, un siège. Elle sera alors alliée dans ce conflit avec la France. Vingt ans plus tard, le traité des Pyrénées de 1659 la restituera, cette fois-ci définitivement, avec le Roussillon et la moitié du comté de Cerdagne, à la couronne de France, laissant la Catalogne coupée en deux par une frontière qui, dans le coeur de nombre de catalans, n’a toujours existé que sur le papier. Qu’il suffise de lever un peu la tête en se promenant dans Perpignan en toute saison, pour y voir les fetes_festival_medievals_trobades_medievales_perpignan_2016bannières dorées au quatre griffures rouge sang, pour s’en apercevoir (ci-dessus la première page du traité des Pyrénées).

Quelques siècles plus tard et après bien des péripéties, Perpignan la catalane de coeur n’a rien oublié de son histoire et pour aller la découvrir et s’ouvrir à ce riche passé, il n’y a surement pas de plus belles occasions que ces trobades en fête qu’elle vous offre cette fin de semaine. Vous y êtes donc conviés chaleureusement et si vous avez l’opportunité de vous y rendre, n’hésitez pas un seul instant.

En vous souhaitant une belle journée.
Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du monde médiéval sous toutes ses formes.

* Sur ces aspects, nous vous conseillons un excellent article de Persée de Stephen P  Bensch : La séparation des comtés d’Empúries et du Roussillon.

Agenda et sorties week end : les journées médiévales du château de Foix

foix_ville_medievale_festival_festivites_moyen-age_idees_sortiesSujet : reconstitution, fêtes historiques, siège médiéval, engin de siège, joutes, tournoi, château-fort, compagnies médiévales.
Evénement : Les journées médiévales du château de Foix
Lieu : Foix (Ariège)
Date : du 8 et 9 octobre 2016

Bonjour à tous,

D_lettrine_moyen_age_passionans le cadre de l’agenda sorties et fêtes médiévales, c’est encore la cité ariégeoise de Foix qui vous propose, cette fin de semaine, une fête dans son beau château-fort de légende, planté sur son impressionnant piton rocheux.

foix_fetes_festival_journees_medievales_chateau_gaston_febus_moyen-age

Comme nous avions déjà dédié un long article à l’Histoire du château et de la ville, il y a quelques temps, nous ne nous épancherons pas plus sur le sujet et vous renvoyons à l’article en question ici : Foix : cinq jours de fêtes historiques et médiévales en terre cathare!

Les journées médiévales au château de Foix:
Un voyage dans le temps au XIVe siècle

P_lettrine_moyen_age_passion copiaour le reste et du point de vue du programme, ce samedi et ce dimanche, le château se propose de vous faire revivre la période qui a suivi la mort du Lion des Pyrénées, Gaston III de Foix-Béarn, plus connu encore sous le nom de Gaston Fébus.

Nous sommes en 1391, la disparition de Gaston Fébus a laissé place à une période de flottement et se préparant au pire, le château mobilise ses forces armées en vue d’un possible siège. La tension est fetes_journees_medievales_chateau_de_foix_2016_moyen-ageà son comble entre soldats et chevaliers tandis que les artilleurs s’emploient à former les hommes au maniement des engins de siège.

Grand spectacle de « Machina Silente », démonstrations de machines de guerre, camp médiéval, joutes et escrime ancienne avec armes et d’armures d’époque et biens d’autres surprises sont au menu pour vous faire revivre ces préparatifs survoltés et vous transporter plus de six cents ans en arrière. Il y aura aussi des visites guidés thématiques du château à la découverte de l’architecture médiévale, de la vie quotidienne dans le courant du XIVe siècle, ou encore de la guerre de cent ans. Bien entendu et comme toujours, vous trouverez largement de quoi vous restaurer sur place, la cité de Foix ne manquant pas d’adresses dans ce domaine.

fetes_evenement_medieval_historique_programme_journee_chateau_foix_2016

Version imprimable du programme ici

Spectacle : la compagnie Machina Silente

compagnie_medievale_humour_festivals_moyen-age_machine_de_guerre_engins_de_siege

C_lettrine_moyen_age_passionette compagnie berrichonne, formée des passionnés d’engins militaires médiévaux, du XIe siècle jusqu’à la guerre de cent ans, prend l’histoire autant compagnie_medievale_fetes_festivals_machine_de_guerre_engin_de_siegeque le rire, très au sérieux.

Créée au départ comme une association, Machina Silente s’est professionnalisée sous l’impulsion de la demande et écume désormais les châteaux et fêtes médiévales pour vous y proposer des reconstitutions historiques et des démonstrations de machines de guerre d’époque, avec des   scénari qui laissent une belle place au jeu des acteurs et à l’humour, Le pari? Vous divertir et vous faire rire, bien sûr, mais aussi faire en sorte qu’une bombarde, une bricole, une arbalète ou un couillard n’aient presque plus de secrets pour vous, au sortir du spectacle. Rassurez-vous, bien sûr, si les engins sont bel et bien mis en action, leurs projectiles restent totalement inoffensifs et sont des ballons remplis d’eau.

Tournois et joutes avec L’Oriflamme

compagnie_medievale_tournois_joutes_chevalier_moyen-age_festival_l_oriflamme

S_lettrine_moyen_age_passionociété languedocienne spécialisée dans la production d’événements autour de l’Histoire et du moyen-âge, L’Oriflamme propose à la fois des spectacles et reconstitutions, des visites guidées animées sur site, mais encore des ateliers d’initiation et pédagogiques dans ce domaine. Elle intervient ainsi dans les fêtes et festivals autour du moyen-âge, sur des sites historiques de renom, mais également en milieu scolaire et se propose même encore d’animer historiquement des événements privés. Nous avons posté, il y a quelques jours, une annonce de M6 qui recherche un princesse désireuse de se marier dans une robe médiévalecompagnie_medievale_evenementiel_historique_animation_moyen-age_l_oriflamme. Et bien sachez qu’avec l’Oriflamme, vous pouvez même, si vous le désirez, ajouter tout ce qui ira avec la robe pour des noces médiévales animées complètes!

Pour revenir à cette société qui a fait de l’histoire médiévale, une véritable passion, en plus de sa raison sociale, l’ensemble est sous-tendu par une équipe de professionnels pluridisciplinaires qui intervient dans des domaines aussi variés que le spectacle, l’animation, la reconstitution historique, mais aussi les musiques anciennes et médiévales, le combat aux armes anciennes et même les ateliers d’époque les plus variés. Pour ces deux jours de fêtes médiévales au château de Foix, la société se chargera de la partie tournoi.

Des fêtes médiévales en musique
avec les troubadours du trio Vagarem

compagnie_medievale_musique_moyen-age_festival_vagarem_troubadoursD_lettrine_moyen_age_passionu point de vue de l’animation musicale, ce sont les troubadours du groupe Vagarem, qui  assureral’ambiance, en donnant des concerts en divers points du château, au fil des deux journées. Ce trio original,  en provenance de trois pays différents, France, Suisse et Autriche propose un répertoire issu des manuscrits anciens, réarrangé de manière festive. et qui puise dans des pièces instrumentales médiévales tout autant que dans des pièces polyphoniques. Concerts de rue animés ou spectacle plus intimiste a capella à l’intérieur d’édifices religieux ou de salles plus modeste, ils ont fait depuis 2010 de la musique médiévale et ancienne leur spécialité.

Voilà pour la sortie du week end, mes amis. Que vous puissiez vous y rendre ou pas, passez une excellente fin de semaine!

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du monde médiéval sous toutes ses formes