Archives pour l'étiquette poésie courte

« A Anne pour estre en sa grace », un dizain de Clément Marot, empreint de courtoisie

clement_marot_poesie_moyen--age_tardif_renaissanceSujet :  poésie, épigramme, amour courtois, courtoisie, Anne, dizain.
Période : fin du moyen-âge, renaissance
Auteur :  Clément MAROT (1496-1544)
Titre : «A Anne pour estre en sa grace»
Ouvrage : oeuvres complètes de Clément MAROT, par Pierre Jannet, Tome 3 (1870)

Bonjour à tous,

E_lettrine_moyen_age_passionn suivant les pas de Clément Marot, nous publions ici une nouvelle épigramme de celles que le poète de Cahors dédia à une certaine Anne. Si cette dernière, certainement Anne d’Alençon, ne fut pas la seule dame de pouvoir que Marot mit en ses faveurs courtoises, on compte un certain nombre de poésies joliment tournées  qui lui sont destinées.

clement_marot_poesie_epigramme_anne_courtoisie_renaissance_moyen-age_tardif_XVIe-siecle

A Anne pour estre en sa grace

Si jamais fut un paradis en terre,
Là où tu es, là est il, sans mentir ;
Mais tel pourroit en toy paradis querre
Qui ne viendroit fors à peine sentir ;
Non toutesfoys qu’il s’en doit repentir,
Car heureux est qui souffre pour tel bien.
Doncques celuy que tu aymeroys bien,
Et qui receu seroit en si bel estre,
Que seroit il ? Certes je n’en sçay rien,
Fors qu’il seroit ce que je vouldrois estre.

Clément Marot – Epigramme, Dizain

En vous souhaitant une belle journée.

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du monde médiéval sous toutes ses formes.

Clément Marot : « d’un doux baiser », joli huitain galant au moyen-âge finissant

clement_marot_poesie_moyen--age_tardif_renaissanceSujet :  poésie, huitain, poésie courte,
Période : fin du moyen-âge, renaissance
Auteur :  Clément MAROT (1496-1544)
Titre : « D’un doux baiser »
Ouvrage : oeuvres choisies de Clément MAROT, (1808)

Bonjour à tous,

Un peu de poésie galante, à  l’hiver du moyen-âge,  avec un huitain à la façon unique de Clément Marot et son sens aiguisé de la chute dans les pièces courtes.

clement_marot_poesie_huitain_galand_moyen-age_tardif_renaissance

D’un Doux baiser

« Ce franc baiser, ce baiser amiable.
Tant bien donné, tant bien receu aussi,
Qu’il estoit doux ! o beauté admirable!
Baisez-moi donc cent fois le jour ainsi,
Me recevant dessous vostre merci
Pour tout jamais; ou vous pourrez bien dire
Qu’en me donnant un baiser adouci,
M’aurez donné perpetuel martire. »

Une belle journée.

Fred
Pour Moyenagepassion.com
A la découverte du monde médiéval sous toutes ses formes.