Roman « Frères devant Dieu ou La Tentation de l’Alchimiste » : un joli tweet du côté des médiévistes

roman_freres-devant-dieu_medecin_alchimie_medieval_moyen-age_chretienSujet : roman, livre, aventure médiévale,  médecine médiévale, alchimie, Moyen-âge chrétien, science médiévale, savant médiéval
Période : Moyen-âge central, XIIIe siècle
Auteur : Frédéric EFFE
Titre : Frères devant Dieu ou la Tentation de l’alchimiste
Date de parution :  Mars 2019

Bonjour à tous,

N_lettrine_moyen_age_passionous sommes très heureux de partager avec vous, ici, un tweet récent du blog Actuel Moyen Age, au sujet de la parution de notre roman « Frères devant Dieu et la tentation de l’Alchimiste » et sous  la plume de l’Historien et universitaire  Florian Besson.


« Frédéric Effe, l’architecte du site , vient de publier un chouette roman racontant l’histoire de deux frères, un médecin et un troubadour, confrontés à une obscure affaire de sorcellerie dans une seigneurie du XIIIe siècle… Avec plein de vrai Moyen Âge dedans !« 

livre_roman_aventure-medievale_alchimie_medecine_moyen-age


Historien médiéviste et enseignant aux universités, issu de la prestigieuse Sorbonne, Florian Besson est également un des co-fondateurs de l’excellent blog Actuelmoyenâge. Pour rappel, ce site animé par des historiens passionnés, s’est donné pour vocation d’éclairer l’actualité à la lumière de l’Histoire médiévale (voir notre article détaillé). Co-auteur avec Pauline Guena du livre Actuel Moyen Age paru en 2017, sur cette même thématique, Florian est encore, avec Justine Breton, le directeur de publication de  Kaamelott un livre d’Histoire. Paru aux Editions Vendémiaire, en 2018, cet ouvrage collectif regroupe les réflexions de chercheurs d’horizons variés, autour de la série télévisée d’Alexandre Astier.

A l’automne dernier, Florian nous avait fait la grande faveur d’accepter de relire notre roman, avant publication, pour en valider la tenue historique. Ses remarques ont été d’une grande utilité et nous en profitons pour l’en remercier, à nouveau, chaleureusement ici. Au delà de cette validation, nous sommes très heureux et touché qu’il ait apprécié l’ouvrage, comme en témoigne ce tweet.

Où se procurer l’ouvrage ?

Frères devant Dieu ou la Tentation de l’alchimiste est disponible au format broché chez Thebookedition.com. Il est également en cours de référencement dans toutes les librairies du réseau Dilicom – Hachette Distribution. et, depuis quelques jours, il se trouve déjà en pré-vente sur Amazon. Du côté des formats numériques (Ebook, Epub, liseuse), il est dores et déjà, disponible dans toutes les grandes e-librairies en ligne.

icone_epubFormat  Ebook, Epub, lancement spécial à 5,99 €uros 
Fnac –  Amazon  –  Cultura –  Decitre  –  Librinova

Voir  aussi article détaillé au sujet de ce roman d’aventure médiéval,  ayant pour toile de fond le moyen-âge central et la fin du XIIIe siècle.

En vous souhaitant une belle journée.

Frédéric EFFE.
Pour Moyenagepassion.com
A la découverte du Moyen-âge sous toutes ses formes.

L’homme et la nature dans la poésie lyrique médiévale, avec Michel Zink

nature_moyen-age_citation_monde-medievalSujet : citations, homme médiéval, nature, moyen-âge, poésie médiévale, représentations
Période : moyen-âge central
Auteur : Michel Zink,
SourcesNature et sentiment. Littérature n°130, 2003

Bonjour à tous,

E_lettrine_moyen_age_passionn 2003, dans un article de la revue Littérature, l’académicien et spécialiste de littérature médiévale  Michel Zink s’interrogeait sur le « sentiment de la nature » au moyen-âge et, dans cette continuité, sur les interrelations entre homme médiéval et nature. Aujourd’hui, nous partons, à la rencontre d’une partie de ses réflexions sur le sujet, touchant notamment à la nature dans la poésie lyrique médiévale. Au passage, nous le suivrons sur la déconstruction qu’il opère sur quelques possibles idées reçues sur la question. Au programme donc et partant d’une citation extraite de cette article : définitions et sens nichés sous le terme de nature dans la poésie du moyen-âge, ou encore altérité médiévale contre représentations modernes.

citation_michel_zink_homme_medieval_moyen-age

La Nature médiévale
au service de la lyrique courtoise

La nature ne fournit pas au poète courtois du moyen-âge central, un simple décorum à ses envolées poétiques, elle est son inspiration, sa respiration. Le fine amant courtois y mire son âme et ses propres sentiments comme dans un miroir et, dans ce dialogue, il est d’abord question d’un contact émotionnel intime ; son cœur bat au rythme des deco_enluminures_rossignol_poesie_medievalesaisons, entre le sommeil triste, froid, et quelquefois mortel de l’hiver et les chaleurs printanières porteuses de promesses de nouveaux éveils amoureux, avec leurs bois qui reverdissent et leurs chants d’oiseaux complices.

Si nos esprits modernes pourraient être tentés d’interpréter comme une forme « d’écologie » avant la lettre, ce « bon temps » où le cœur de l’homme battait à l’unisson de mère nature, il faut pourtant se garder de s’y précipiter. Une des particularités premières de la perception-représentation de l’idée de nature au moyen-âge, est, en effet, d’être d’abord appréhendée comme reflet de la création divine. Comme Michel Zink nous le rappelle ici : « La notion de nature au Moyen Âge renvoie fondamentalement à l’action créatrice de Dieu ». Elle est sa main, et même plus loin, « elle est Dieu ». Entre le créateur, sa création et ses créatures, la relation est symbiotique, presque charnelle.

“(…) l’homme médiéval se conçoit si entièrement comme une créature, comme un produit de la nature, qu’il n’envisage pas de porter sur le monde dans lequel il est immergé un regard extérieur et distancié.”
Michel ZINK  Nature et sentimentLittérature n°130, 2003

Si la poésie courtoise médiévale a fait de la nature cet interlocuteur qui accorde le poète et ses sentiments amoureux, au point de l’y avoir réduite, par endroits, il ne s’agit donc pas là d’une nature « objectivée ». Autrement dit, pas question ici de « paysages » ou de contemplation de son vivant spectacle, qui susciteraient une émotion à part entière et sa large palette de nuances. Si la nature inspire, reflète, influe sur les dispositions amoureuses du poète, susurre à son oreille, c’est toujours pour mieux lui renvoyer l’image deco_enluminures_rossignol_poesie_medievalede son désir ou de sa dame, comme autant de « projections » mises au service des nouvelles formes d’expressions sentimentales que le Moyen-âge concocte à travers la lyrique courtoise. Instrumentalisée par le fine amant, cette nature médiévale s’épuise souvent tout entière dans « l’obsession »  amoureuse de ce dernier. Si elle vibre à l’unisson d’une créature, le poète, qui lui est inextricablement spirituellement lié et qui ne peut totalement s’en abstraire pour la distancier, il est question de résonance et pas d’objet de contemplation doté de ses « propres » propriétés intrinsèques. Là encore, citons Michel Zink ;

 » (…) le sens véritable de la nature se trouve dans la participation à la nature, et non dans le regard porté sur elle, regard distancié qui ne la voit pas elle-même ni pour elle-même, mais qui voit en elle l’objet qui occupe l’esprit et qui la modèle en fonction de lui. »
Michel ZINK (opus cité)

Pour que la nature devienne un sujet de contemplation, une source à part entière d’inspiration, suscitant son lot de nouvelles émotions, il faudra attendre les siècles suivants. Dans le même esprit bien sûr, cette notion de nature médiévale ne recouvrera pas non plus le sens  qu’on lui donne parfois, de nos jours, de territoire vierge, non encore domestiqué ou conquis, par l’homme (il n’en reste d’ailleurs plus guère).  Pour élargir ces réflexions, nous vous conseillons la lecture de l’article de Michel Zink  dans son entier sur Persée (1).


Au sujet du fine amant et de l’amour courtois, nous vous renvoyons à nos nombreux articles sur la question.

Sur  la notion de nature comme décorum et son instrumentalisation sociale, voir aussi le fabliau des chevaliers, des clercs et des vilains

Sur les aspects de représentation et d’esthétique au Moyen-âge, voir également article au sujet des travaux d’Olivier Boulnois.


En vous souhaitant une belle journée.

Frédéric EFFE
A la découverte du monde médiéval sous toutes ses formes.

(1)  Michel ZINK Nature et sentiment. Littérature n°130, 2003. Altérités du Moyen Âge (Persée)

Danse médiévale et Saltarello : une très belle version de l’ensemble Musica Vagantium

MS-Add-29987_Manuscri-de-londres_saltarello_danses-medievales_moyen-âge-tardifSujet : danse, musique médiévale, Saltarelle, Saltarello.
Période : moyen-âge tardif, XIVe siècle
Titre : Saltarello.
Auteur : anonyme
Tirée du Manuscrit Add 29987 British Museum.
Interprète : Musica Vagantium
Album : Songs And Dances of Gothic and Renaissance Period (1997)

Bonjour à tous,

E_lettrine_moyen_age_passionn route pour le XIVe siècle et le Moyen-âge « dansé » avec une nouvelle interprétation d’un des quatre Saltarello que nous a légué le Manuscrit de Londres, connu également sous la référence  Add 29987.

manuscrit-de-londres_ADD29987_italie-medievale_musiques-danses_Moyen-age-sDaté des débuts du XVe siècle, cet ouvrage, conservé de nos jours à la  British Library, demeure un précieux témoin des chants et musiques de l’Italie médiévale et de la Toscane du XIVe et des débuts du XVe siècle. Il compte en tout 116 pièces (119 dont 3 doublons) vocales ou instrumentales, parmi lesquelles un nombre non négligeable était destiné à être dansées. Quatre-vingt deux des pièces présentés par ce manuscrit sont attribuées, les autres sont demeurées anonymes. C’est le cas de celle du jour.  Consulter le Manuscrit de Londres en ligne ici.

Salterello du Manuscrit de Londres par l’ensemble Musica Vagantium

Musica Vagantium

Fondée dans les années 90, Musica Vagantium est une formation originaire de République tchèque. Depuis ses origines, les quatre artistes qui la composent se sont donnés pour répertoire une période qui gravite autour des musiques anciennes de la renaissance et la période baroque.

ensemble_musiques-medievales_Musica-vagantium

Instruments anciens à la main et vêtus de costumes d’époque, Musica Vagantium entend privilégier des pièces jouées alors par, disent-ils, des « étudiants vagabonds ». Dans cet esprit d’errance et d’itinérance, on peut les retrouver en tournée dans divers pays d’Europe et au sein de nombreuses fêtes médiévales.

musica-vagantium-ensemble-medieval_musique-ancienne-renaissance_saltarelloDepuis sa création et entre leurs nombreuses prestations et concerts, le sympathique quatuor a tout de même trouvé le temps de produire trois albums. Le Saltarello que nous vous présentons aujourd’hui est issu de leur premier, daté de 1997 et ayant pour titre Songs And Dances of Gothic and Renaissance Period. Avec une orchestration minimaliste, mais enlevée et rafraîchissante, on retrouve bien dans leur interprétation de cette pièce le rythme, l’esprit et la légèreté de ces danses « sautées » et festives des XVIe, XVe siècles.

Voir leur page Facebook officielle – Site web (en anglais)


Pour retrouver plus de versions de ce même saltarello :
Version de Arany Zoltán  –  Version de Dead Can Dance

Voir plus d’articles sur le manuscrit de Londres Add29987


En vous souhaitant une très belle journée.

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du Moyen-âge sous toutes ses formes.

Agenda : le rassemblement médiéval du Prince d’Orange 2019

armoiries_blason_ecu_orange_vaucluse_PACASujet : fête médiévale,  rassemblement médiéval, animations, compagnies médiévales. campements, tournois,  spectacles historiques,  reconstituteurs.
Lieu :  Parc des Expos,  Orange, Vaucluse, Provence-Alpes-Côte d’Azur
Dates : samedi 30 & dimanche 31 mars 2019
Evénement : rassemblement médiéval du  prince d’Orange 2019

Bonjour à tous,

O_lettrine_moyen_age_passionyez, oyez, bonnes gens ! Cette fin de semaine, la cité d’Orange sera à la fête et résonnera, de nouveau, aux sons du Moyen-âge. On y assistera, en effet, au retour du grand Rassemblement médiéval du prince d’Orange, organisé par lAssociation Le Royaume, et l’Association pour l’Histoire Vivante, avec le soutien de la municipalité d’Orange.

Campements d’époque, combats et reconstituteurs

evenement_fete-medievale_rassemblement-medieval_animations_prince-d-orange-2019A l’occasion de cette mouture 2019, de nombreux passionnés et médiévistes sont encore attendus, pour un programme chargé en animation et en émotion. Parmi les mesnies et compagnies de reconstituteurs présentes, on comptera des guerriers du moyen-âge central à tardif, mais pas seulement ; on pourra aussi partir à la découverte des mondes viking ou romains et il y aura même un troupe de pirates. Au sein des nombreux campements installés pour l’occasion, tous ces férus d’Histoire et de reconstitution auront à cœur de vous faire partager leurs savoir-faire et connaissances sur leur période de prédilection. Au programme :  vie quotidienne, artisanat, présentation d’armes et d’armures d’époque, artisanat, démonstrations de combat et d’escrime ancienne, etc…

Compagnies médiévales et mesnies de reconstituteurs présents :

Cie AERA – Les Archers du Bailli –  Les Bannerets de Gueules et d’Azur – Les Chevaliers de Crussol –  Les Chevaliers des Terres d’Occitanie – Les Chevaliers du Roi René – Le Clan d’Helvie – Les Dragons Noirs – Les Flibustiers de la Voile Noire –  Folkint – Les Frères de la Côte – Gamela Nostra – Les Guerriers du Lendemain – Guilde de la Grenouille – La Hanse du Loup des Steppes – Sagittari Ligers – Au Siècle d’En Temps

Grand tournoi medieval

Le Prince d’Orange 2019 donnera également l’occasion à ses participants de mesurer leur adresse aux armes et au combat, au moyen d’un grand tournoi médiéval pluridisciplinaire : lices à pied du XIIIe, mais aussi des XIVe et XVe siècles, archerie, arbalestrie. Cet événement dans l’événement inaugurera un cycle de six autres tournois, Sous la dénomination Les Tournois du Ceinturon d’Argent, les échanges s’étaleront sur six grandes dates, de cette fin de semaine jusqu’à la fin octobre. A l’initiative de l’Association le Royaume, ces tournois proposent de faire revivre le temps des papes d’Avignon et leur désignation du seigneur le plus méritant de la chrétienté au travers d’un jeu d’épreuves.

Animations médiévales, spectacles
historiques et marché de l’Histoire

S_lettrine_moyen_age_passionous l’égide de l’Association pour l’Histoire Vivante, l’événement vient à nouveau s’enrichir d’un grand marché de l’Histoire mais aussi d’un festival du spectacle historique. Sur ce dernier aspect et tout au long de ces deux jours, on pourra découvrir des troupes de musiciens, danseurs, comédiens, conteurs, amuseurs, mais aussi de nombreux ateliers d’époque. Un espace ludique à l’attention des plus petits est également au programme.

Les troupes de la partie festival historique

Djinjols – Aouta – Agde au Fil du Temps – Art Lia – Les troubadours Galapiat – La Confrérie Marguerittoise des Forgerons – Tapaillo – Maux-Dire – Lo-llisio – Compagnie Taprobane – Mégaèdre – Ferme du Chaineau – Demo2jadis – Medio, Spectacles and co – Lia – Collectif Tout Terrain – La chevauchée des Lices – Atelier du Chat Botté – Les Baladins de Meliador – Les Aboyeurs

rassemblement-medieval_fetes_marche_medieval_orange_Vaucluse
Un nouveau grand marché de l’Histoire sous la houlette de l’APHV

Quant au marché de l’Histoire, plus de 100 exposants y sont attendus, en provenance de toute l’Europe. Dans cette matière, l’expérience de l’Association pour l’Histoire Vivante a largement fait recette et on peut compter sur elle pour s’assurer que cette partie de la fête soit une totale réussite. Inutile d’ajouter que les appétits que ne manqueront pas d’ouvrir toutes ces réjouissances trouveront largement de quoi se sustenter.

Le programme sur le site officiel du Prince d’Orange 2019 – La page Facebook du rassemblement

Voir nos articles sur les éditions précédentes de ce rassemblement :  le rassemblement médiéval  2017 –  Le Prince d’Orange 2018

En vous souhaitant une belle journée et un beau rassemblement à Orange, si vous vous y rendez

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du Moyen-Age sous toutes ses formes.

Eustache Deschamps, une ballade sur l’humilité et ses vertus

poesie_ballade_morale_moralite_medievale_Eustache_deschamps_moyen-age_avidite_gloutonnerieSujet : poésie médiévale, littérature médiévale,  ballade médiévale, poésie morale, ballade, moyen-français, humilité,  poésie satirique, satire
Période : moyen-âge tardif, XIVe siècle
Auteur : Eustache Deschamps  (1346-1406)
Titre :  « Humilité attrait le cuer des gens»
Ouvrage :  Oeuvres complètes d’Eustache Deschamps, Tome V. Marquis de Queux Saint-Hilaire, Gaston Raynaud (1893)

Bonjour à tous,

D_lettrine_moyen_age_passionans la veine des poésies morales, satiriques et politiques du moyen-âge tardif, voici une nouvelle ballade_medievale_humilite_eustache-deschamps_moyen-age_XVIe-siecleballade du très prolifique Eustache Deschamps,

Si cet auteur médiéval a abordé, dans ses écrits, une quantité innombrable de sujets, cette poésie du jour peut être rangée aux côtés de celles touchant les devoirs des princes. Au delà de la nécessité d’une morale chrétienne dans l’action qu’il a souvent eu l’occasion d’exposer par ailleurs (non convoitise, non avidité, mansuétude, compassion, respect des petites gens, etc…), le poète s’intéresse ici à une qualité dont tout puissant, selon lui, devrait être doté : l’humilité. La force de cette dernière devrait même être inversement proportionnelle à la puissance et aux richesses du Prince ou du seigneur et, comme souvent, notre bon vieil Eustache n’hésite pas à se tourner vers la plus haute noblesse, pour lui adresser ses leçons et lui rappeler ses devoirs.

humilite_eustache_deschamps_poesie_ballade_medievale_litterature_moyen-age

A son habitude encore, il se revêt, dans cette poésie, de « sa robe de prêche » pour porter les valeurs partagées du moyen-âge occidental, tout en leur trouvant de nouveaux arguments. Si cet idéal d’humilité participe, en effet, tout entier de la morale médiévale chrétienne, il déborde aussi quelque peu du cadre puisque l’humilité y est présentée, non seulement sous le jour d’une vertu « qui plait à Dieu », mais aussi comme une qualité qui peut avoir des retombées utiles dans l’exercice politique du pouvoir. Ainsi, sous la plume acerbe du grand maître de la ballade médiévale, que les puissants du monde, non félons et non encore corrompus, en prennent de la graine : en pratiquant l’humilité, ils pourront, à la fois, « plaire à Dieu » et peut-être sauver leur âme, tout en gagnant le cœur des hommes et des plus faibles qu’eux : « Humilité attrait le cuer des gens ».  


Balade sur l’humilité
« L’humilité des grands attire le cœur des petits » 

Com plus est grans en ce monde li homs,
Et com plus a richesce et habondance,
Tant doit il moins estre fiers et félons
Et tant doit mieulx avoir la congnoissance
D’umilité, non monstrer sa puissance
Aux soufraiteux, foibles et indigens :
Humilité attrait le cuer des gens.

Quant aux vertus* (à ses qualités, ses vertus), c’est uns tresnobles dons
Que Dieux eslut en celle et prinst plaisance, 
Que sainte Vierge et sa mère appelions,
Dont nostre foy vient et nostre créance* (croyance).
Si nous devons bien tuit mirer* (réfléchir, prendre exemple) en ce
Pour acquérir l’amour de noz sergens (2) :
Humilité attrait le cuer des gens.

Rigour* (fig : sévérité, cruauté) non pas, qui eslonge* (éloigne) les bons,
Orgueil aussi, qui mettent en balance
Ceuls qui usent seulement de leurs noms;
Chascuns les fuit et het* (hait) et desavance* (repousser, retarder).
Avise cy tout homme et toute enfance,
Et d’estre humble soit chascuns diligens :
Humilité attrait le cuer des gens.

L’envoy

Prince royaulx doit avoir congnoissance
D’orgueil fuir, d’umblesce avoir le sens;
Par orgueil pert, et l’autre point l’advance :
Humilité attrait le cuer des gens.

(1) Sergens : serviteur, domestique, homme d’armes, écuyer.


En vous souhaitant une excellente journée !

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du moyen-âge sous toutes ses formes.