Tous les articles par Frédéric EFFE

Une Ballade Satirique pour Réformer le Monde en Mieux

Sujet  : poésie, auteur médiéval,  moyen français, ballade médiévale, poésie morale, ballade satirique, Moyen Âge chrétien, français 840.
Période  : Moyen Âge tardif,  XIVe siècle.
Auteur :  Eustache Deschamps  (1346-1406)
Titre  :  «Le contraire de quanqu’om fait»
Ouvrage  :  Poésies Morales et Historiques d’Eustache Deschamps, G A Crapelet (1832) Œuvres  complètes d’Eustache Deschamps, T VIII,   Marquis de Queux de Saint-Hilaire et Gaston Raynaud (1878-1903)

Bonjour à tous,

ujourd’hui, nous voguons à nouveau vers les rives du Moyen Âge tardif, en compagnie du poète Eustache Deschamps. Dans le courant du XIVe siècle, ce champenois de petite noblesse, officier de cour ayant servi plusieurs souverains, nous a laissé une œuvre poétique très prolifique.

Quelquefois légère et courtoise, d’autres fois plus descriptive et nourrie de détails précieux aux historiens, la poésie d’Eustache possède aussi souvent une dimension morale et critique avec laquelle l’auteur aiguillonne les princes, le pouvoir et le monde dont il est contemporain.

L’Œuvre d’Eustache Deschamps dans les livres

Au début du XIXe siècle, on doit à Georges Adrien Crapelet,  écrivain et imprimeur niçois, une première publication de poésies choisies de notre auteur médiéval. L’ouvrage sortit en 1832 sous le titre « Poésies Morales et Historiques d’Eustache Deschamps, écuyer, huissier d’armes des rois Charles V et Charles VI, châtelain de Fismes et Bailli de Senlis. »

L’angle de la sélection de Crapelet — la poésie critique et les ballades de Moralité d’Eustache — était plutôt habile. Elle permit d’attirer l’attention sur la richesse de l’œuvre d’Eustache, tout en fournissant un bel échantillon de sa plume acerbe. La voie était ouverte. Quelques décennies plus tard, le Marquis de Queux de Saint-Hilaire s’attela à la retranscription de l’ensemble de l’œuvre d’Eustache Deschamps.

Aux Sources manuscrites de l’œuvre d’Eustache

Le legs poétique et littéraire d’Eustache avait l’avantage d’être contenu dans un manuscrit médiéval extrêmement fourni, daté des débuts du XVe : le ms Français 840, actuellement conservé à la BnF. Toutefois, l’entreprise de Queux de Saint-Hilaire restait sérieuse. Le poète médiéval a, en effet, laissé plus de 1000 ballades auxquelles s’ajoutent encore des chants royaux, des rondeaux et autres pièces diverses. Il en résulta onze tomes bien fournis dont le dernier serait achevé par Gaston Raynaud au tout début du XXe siècle.

Pour conclure sur les parutions, on notera encore, vers le milieu du XIXe siècle les « œuvres Inédites d’Eustache Deschamps » en deux tomes, préfacées par l’historien et archéologue Prosper Tarbé. Enfin, durant le XXe et le XXIe siècle, le poète médiéval fera encore l’objet de diverses anthologies et études plus ciblées.

Ballade pour réformer le monde en mieux : la poésie d'Eustache Deschamps dans le manuscrit ms français 840 de la Bnf.
La ballade du jour dans le Ms Français 840 de la Bnf (à consulter sur Gallica)

Le Quatorzième siècle selon Eustache

Guerre de cent ans et champs de bataille, épidémies et pillages mais encore voyages, tournois, privilèges et misères de la petite noblesse de cour, déroute de l’âge,… Au long de ses soixante-ans de vie, Eustache semble avoir tout vécu mais, plus encore, il a écrit sur tout. Peu de choses ont donc échappé à sa sagacité dans cette deuxième moitié du XIVe siècle. Il en résulte une véritable mine d’informations pour les chercheurs et médiévistes.

Pour l’amateur de poésie comme de Moyen Âge tardif, l’œuvre dans son ensemble peut impressionner par sa taille. Elle peut même être, par endroits, indigeste, quand elle s’épanche un peu trop dans le quotidien des petites frustrations de son auteur ou certaines redites courtoises un peu ampoulées.

C’est sans nul doute le prix à payer pour une production de ce niveau d’abondance. La constance sur un tel volume est simplement impossible. En contrepartie, on peut y butiner et la feuilleter en compagnie de son auteur. La poésie d’Eustache sait se montrer incisive, touchant au but pour nous parler à travers les âges. On appréciera aussi l’intégrité de l’homme, son franc- parler et son humour. On découvrira enfin quelques recettes désuètes contre l’épidémie de peste ou d’autres plus actuelles contre les maux de cour et les abus de pouvoir. Pour le reste, on laissera aux chercheurs le soin de la classifier de manière plus méthodique et thématique. Ils ne s’en privent d’ailleurs pas.

La poésie médiévale satirique d'Eustache illustrée avec une enluminure des Chroniques des Empereurs de David Aubert (Bibliothèque de l'Arsenal Ms-5089)

La Recette du Meilleur des Mondes

La ballade médiévale du jour appartient au registre de la poésie morale d’Eustache. On la trouvait déjà chez Crapelet et elle est présente dans le Tome VIII des œuvres complètes du Marquis et de Gaston Raynaud. Caustique et grinçante, Eustache s’y adonne à l’un de ces contrepieds humoristiques dont il est friand. Rêvez-vous d’un monde meilleur ? Rien de plus simple ! Il suffit de faire exactement le contraire de tout ce que l’on fait.

Guerre, mortalité, injustice, absence de morale et de droiture, fausseté, tous les travers des contemporains du poète y passent. Point culminant de cette déroute et de ces valeurs en perdition, l’Eglise catholique et son schisme du temps des deux papes en prendra aussi pour son grade. Ce fait a le mérite de nous renseigner sur la date de rédaction de cette ballade. Elle est forcément postérieure à 1378, date de l’élection des deux papes, un qui siégeait à Rome et l’autre qui s’installa en Avignon.


Ballade pour réformer le monde en mieulx

Voulez-vous apprandre comment
Ce monde sera réformé,
Et que tout yra autrement,
Et mieux qu’il n’a long temps alé ;
Lors ne serons plus ravalé
(rabaissé) ;
Ne n’arons l’indignacion
De Dieu, ne la pugnicion,
Guerre, mortalité ne plait :
Faisons donc en conclusion
Le contraire de quanqu’om fait.

Et que fait-on présentement ?
Tous maulx, toute crudelité
(cruauté) ;
On rapine, on parjure, on ment ;
L’un à l’autre fait fausseté,
En faingnant signe d’amisté.
Tout regne est en division,
Justice fault
(de faillir), loy et raison,
Quant l’en ne pugnit nul meffait.
Faites donc en conclusion
Le contraire de quanqu’om fait.

Quel scisme a il trop longuement
En l’Eglise, c’est grant pité,
Par le mauvais gouvernement
Des suppos qui ont tous gasté !
L’un a vendu, l’autre achaté,
Les biens Dieu ; quel vendicion
(vente) !
L’orgueil de tous, l’élacion
(orgueil, exhaltation de soi-même),
Trop d’estas nous gastent ce fait.
Faisons donc en conclusion
Le contraire de quanqu’om fait.

Envoy

Prince, je tien certainement
Que paix et bon entendement
Revendront partout à souhait ;
Mais que l’en face promptement
De bon cuer, continuelment,
Le contraire de quanqu’om fait.


En vous souhaitant une belle journée
Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du Moyen Âge sous toutes ses formes.

NB : l’enluminure utilisée pour notre illustration est tirée des « Chroniques abrégées, ou livre traitant en brief des empereurs » (ou Chronique des Empereurs ) de David Aubert. Ce superbe manuscrit médiéval du XVe siècle provient originellement de la Bibliothèque des ducs de Bourgogne. Il est conservé à la Bibliothèque de l’Arsenal sous la référence Ms-5089.

Le Plein d’Animations pour les 39e Médiévales de Provins

Blason, armoirie ville de Provins

Sujet : animations médiévales, compagnies médiévales, agenda, reconstituteurs, campements médiévaux, spectacle équestre, fauconnerie, visites patrimoniales, Moyen Âge festif.
Lieu : Provins, Seine-et-Marne,
Île-de-France
Evénement : Les 39e médiévales de Provins.
Dates : les 1 et 2  juin 2024.

Bonjour à tous,

ur l’agenda des sorties, ce week-end verra le retour des grandes célébrations médiévales de Provins. Il s’agira de la 39e édition de cette belle fête autour du Moyen Âge dans un cadre particulièrement propice.

La cité champenoise, célèbre dans le courant des XIIe et XIIIe siècles pour ses grandes foires, est, aujourd’hui, classée au patrimoine mondial de l’Unesco. En plus de ses remparts, elle possède de nombreuses traces de cette période et de nombreux monuments classés.

Pour situer ces Médiévales parmi les fêtes françaises sur fond de Moyen Âge, Provins accueille, chaque année, plus de 110 000 visiteurs à l’occasion de cet événement. Ceci en fait, sans conteste, une des plus grandes célébrations de ce type, en terre de France. Pour l’organiser, la mairie de Provins s’entoure de nombreux partenaires institutionnels et médiatiques, mais également de nombreux bénévoles.

Au programme des 39e médiévales de Provins

Cette année, ces Médiévales se tiendront un peu en avance sur leur programmation habituelle. Toutefois, leurs animations n’auront rien à envier aux éditions précédentes. Une fois de plus, il sera question d’y évoquer le Moyen Âge et le temps où la champenoise voyait affluer de nombreux visiteurs et marchands. Sur deux journées complètes, l’événement devrait fournir de belles émotions, tout en profitant du patrimoine classé de Provins.

Animations médiévales permanentes & temps forts

Médiévales de Provins, affiche de l'édition 2024

Au vu du nombre d’artistes et compagnies médiévales invitées, ce nouveau cru ne devrait ménager aucun temps mort. Musique, danses, déambulations et théâtre de vue seront complétés par de nombreux ateliers à la découverte des métiers d’antan (forge, tour à bois, calligraphie, corderie, poterie, travail du cuir, …). Les rues de la ville et les lieux clés de la fête vivront donc en continu aux heures du Moyen Âge.

Ces 39 Médiévales de Provins auront aussi leur temps forts et leurs spectacles. La compagnie Les Aigles des remparts et leurs nombreux rapaces seront là pour faire découvrir à la foule les prouesses de la fauconnerie médiévale. A l’ombre des murailles, un grand spectacle équestre fera également revivre la légende des chevaliers, en évoquant le temps de Thibaud IV de Champagne et de son idylle avec Blanche de Castille.

Campements, combats en armure & jeux médiévaux

D’un point de vue plus martial, des démonstrations de machines de guerre attendront les visiteurs et on pourra compter sur les nombreux campements de reconstituteurs pour revivre au temps de l’archerie, de la chevalerie et des combats en armure. A ces animations, viendront encore s’ajouter des divertissements et ateliers pour les plus grands comme pour les plus petits : jeux médiévaux, jeux de l’oie grandeur nature, escape game, ferme, …

Concerts de musique médiévale & nocturne

Le samedi soir, le traditionnel grand bal se tiendra en fin d’après midi. De nombreux groupes de musique aux couleurs du Moyen Âge seront en charge de l’animer. La soirée se poursuivra avec de nombreux concerts de musique médiévale et se conclura par un spectacle Son et Lumière sur les remparts. Pour parfaire ce voyage animé dans le temps, le dimanche devrait voir défiler plus de 700 personnes en costume médiéval. C’est un autre temps à ne pas manquer ce ces médiévales.

Animations médiévales et compagnies invitées à Provins - Carte postale Médiévale 2024

Compagnies médiévales invitées

Sorga – Pescaluna – Danseries des Lys – CIE Lutka – Les Ménétriers – Les Collégiens de Paris – Les Rôdeurs de l’Odan – La Maisnie du Mont Ferrand – Les Barbiers Fous – Gentes Comitis – Les Danceries Thibaud de Champagne – La Cie Dovakhiin – Confrérie du Cerbère – Les Forges de la Brume – Kervan CIe – Theobaldus – Arc de Provins – La léproserie de Close Barbe – Les Choeur du Montois et du Provinois – Les Aigles des remparts – Entre chien et loup – Compagnie Lilou – Les Coupeurs de Bourses – Saltabraz – A.S.T.A. et ses lanceurs de drapeaux – Cie du Polisson – Cie l’Envolante – Cie l’Effet Railleur – Saboï – Machina Silente – Les Couloirs du Temps Champenois – Brigand Emploi – Forge de l’Osencame – Compagnie Vénère Gumaine – Compagnie Les Monts Rieurs – Compagnie la Muse – Cie Via Can.

Animations culturelles & visites patrimoniales

Pour les amateurs de lecture et de beaux ouvrages, un village du livre sera présent sur place, avec une vingtaine d’auteurs, illustrateurs et calligraphes invités. Quant aux férus d’histoire et de patrimoine, ils auront également droit à un programme de choix :

  • Animations et visite guidée de la Tour César,
  • Découverte du Musée de Provins et du Provinois,
  • Descente et visite des souterrains de Provins,
  • *Visite de la Grange aux Dîmes et du Prieuré Saint-Ayoul.

Voilà pour quelques détails sur le programme de ces 39e Médiévales de Provins. Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site officiel de l’organisateur. Beaucoup de surprises s’y cachent que vous ne pourrez découvrir qu’en venant sur place.

Une dernière petite chose : pour que ces médiévales soient particulièrement réussies, les organisateurs appellent les visiteurs à venir costumés. Des boutiques de location seront prévues sur place pour ceux qui n’auraient pas eu le temps de s’y préparer.


Découvrez nos articles précédents sur les Médiévales de Provins : Edition 2023Edition 2022 – Edition 2019 – Edition 2018 – Edition 2017 – Edition 2016.

En vous souhaitant une belle journée.

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du Monde Médiéval sous toutes ses formes.

Courtoisie et Salut d’amour du manuscrit médiéval Français 837

Sujet : vieux-français, poésie médiévale, poésie courtoise, amour courtois, trouvères, langue d’oïl, salut d’amour.
Période : Moyen-âge central, XIIIe siècle.
Auteur : anonyme
Titre : Ma douce amie, salut, s’il vous agrée
Ouvrage : Français 837, Recueil de fabliaux, dits, contes en vers (XIIIe siècle) BnF, Département des manuscrits.

Bonjour à tous,

ujourd’hui, nous partons en direction du XIIIe siècle pour y découvrir un nouveau salut d’amour en langue d’oïl. Au Moyen Âge central, ces pièces courtoises émergent tout d’abord du côté du pays d’oc et des troubadours. Comme de nombreuses formes poétiques de l’occitan médiéval, elles conquerront, quelque temps plus tard, le nord de la France et les trouvères.

Le Salut d’amour des troubadours aux trouvères

Le Salut d’amour est une forme poétique courtoise née dans le courant du XIIe siècle en pays d’oc et qu’on retrouvera dans le courant du siècle suivant, chez les trouvères du nord de la France médiévale. En 1835, dans son ouvrage Jongleurs & Trouvères le médiéviste Achille Jubinal en avait extrait quelques-uns du manuscrit Français 837 de la BnF. Quelques décennies plus tard, le chartiste Paul Meyer avançait sur l’étude de cette forme poétique courtoise (1). Nous marchons ici dans ses pas.

Une déclaration dans le pur style de l’amour courtois

L’exercice du Salut d’amour se présente comme une déclaration ou une lettre (une épitre) du loyal amant à son aimée ou à la dame qu’il convoite. Le poète y loue les grandes qualités de cette dernière et lui conte, par le menu, la force de son sentiment et de son désir. On y retrouve aussi les thèmes récurrents de la lyrique courtoise : loyauté sans faille et attachement jusqu’à la mort (plutôt mourir que vivre sans la dame ou être rejetée par elle), douleur de l’éloignement, etc… A l’habitude, l’amant se tient à la merci de sa douce amie et, par ce salut, il en attend une réponse.

Entre les vers, on verra encore, plus d’une fois, affirmée l’indifférence au quand-dira-t-on. L’amour courtois s’inscrit souvent à contre-courant de la bienséance et les médisants susceptibles de le désapprouver ou de le compromettre ne sont jamais loin. Comme on le verra, le Salut d’amour du jour se plie à toutes les règles de l’art sus décrites. Il fait même une place particulièrement importante aux médisants.

"Ma douce amie" Salut d'amour et poésie courtoise illustrée avec une enluminure du Code manesse

Les formes des saluts d’amour en langue d’oïl

En dehors de cette adresse directe envers la dame, les saluts des trouvères demeurent plutôt hétérogènes dans leurs formes poétiques : vers octosyllabiques, alexandrins, longueur variable, présence de refrains dans certains saluts et pas dans d’autres, croisement avec le genre de la complainte dans certains cas, etc… De fait, avant que Meyer ne les distingue comme un genre à part entière, les saluts semble être passés relativement inaperçus, voire avoir été assimilés à d’autres genres poétiques.

Rareté et usages de cette forme poétique

Les saluts d’amour légués par les manuscrits sont plutôt rares. On en dénombre sept en provenance des troubadours occitans du XIIe siècle et douze produits par les trouvères du nord de France au siècle suivant.

Du côté des poètes occitans des grands noms comme Rambaut d’Orange, Arnaut de Mareuil, Raimon de Miraval se sont prêtés à l’exercice. Les saluts d’amour des trouvères en langue d’oïl demeurent, quant à eux, plus souvent anonymes, en dehors d’un long salut d’amour de 1000 vers que l’on doit à Philippe de Beaumanoir (1250-1296).

En matière d’usage, Paul Meyer est de l’avis que le salut d’amour a été plus fréquent que les sources effectives ne le laissent supposer. Certaines pièces seraient ainsi passées du domaine privé au domaine public et auraient pu être reprises par certains jongleurs ou trouvères.

Sources historiques manuscrites

"Ma douce amie, salut..." le salut d'amour dans le manuscrit médiéval Ms Français 837 de la BnF
La poésie courtoise du jour dans le manuscrit 837 de la BnF (consulter sur Gallica)

La majorité des saluts d’amour en langue d’oïl connue à date est contenue dans le Ms Français 837 de la BnF (seuls deux échappent à la règle sur les douze). Ce manuscrit médiéval du XIIIe siècle que nous avons déjà présenté à divers occasions, contient 249 pièces entre fabliaux, dits et poésies diverses, dont 31 sont attribuées à Rutebeuf.

Pour la transcription en graphie moderne de ce texte, même si le manuscrit 837 reste plutôt bien conservé et lisible, nous nous sommes appuyés sur la publication du philologue et romaniste Paul Meyer (opus cité).


Ma douce amie, salut, s’il vous agrée…
Salut d’amour du XIIIe siècle

NB : plus qu’une adaptation, nous vous fournissons, ici, de nombreuses clefs de vocabulaire. Il vous restera quelques blancs à remplir mais ils ne devraient pas être insurmontables.

Ma douce amie, salut, s’il vous agrée,
Vous manderai, que qu’en doie avenir.
Pas ceste lettre, s’ele vous est moustrée,
De vostre ami vous porra souvenir.
Quar je n’oz mie sovent à vous venir,
Quart trop redout que n’en fussiez blasmée ;
Por ce m’estuet plus loing de vous venir.

Tres douce amie plesanz, cil Diex qui fist la mer
Et le ciel et la terre et les oisiaus voler
Vous doinst autant de joie c’om sauroie pensser,
Et autant que nus hom en porroit deviser
(distinguer, dénombrer).
En vous servir ai mis mon cuer sanz retorner
(sans retour),
Ne en toute ma vie ne l’en quier
(querir, vouloir) mes oster.
Or vous voudrai proier et par amors moustrer
Que vous lessiez mon coeur avoec vous reposer,
Le mien cuer et le voste vueil ensamble atorner
(être tourné l’un vers l’autre).
Certes dui vrai amant doivent .I. cuer porter
Et leur .II. cuers en .I. ajoindre et bien fermer.

Hé ! Diex, por moi le di, qui ai mis mon pensser
En la plus bele riens qui nus hom puist trover.
Or nous doinst Diex ensamble tel joie demener,
Que mesdisanz n’en puissent escharnir
(railler, moquer) ne gaber (moquer, tourner en dérision),
Ne les mauveses langues n’aient de quoi parler.
Et ci apres vous vueil .c. mil saluz mander
Et autant comme il a de goutes en la mer,
D’aigues qui le navies font venir et aler,
(d’eaux que les navires sillonnent)
Par moi qui sui messages, meillor n’i puis trover.

S’onques nus hom por dure departie
(séparation)
Ot cuer irié
(affligé, chagriné) ne penssif ne dolent (souffrant),
Li miens est tels qu’en tout le mont n’a mie
Plus angoissex ne plus plain de torment ;
Ne je ne sai point de confortement
Se je ne rai la douce compaignie
Ou j’ai eü si glorieuse vie,
Que ma mort voi se je n’i sui sovent
(2).


Explicit request d’amors et complainte et regres.


En vous souhaitant une belle journée
Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du Moyen Âge sous toutes ses formes.


Notes

(1) Les Saluts d’amour dans les littératures provençale et française, Paul Meyer, Bibliothèque de l’Ecole des Chartes, T28 (1967).
(2) Que ma mort voi se je n’i sui sovent : il mourra s’il ne peut se rapprocher plus souvent d’elle.

Agenda : L’Abbaye de FontFroide à l’heure du Moyen Âge

Sujet : animations médiévales, campement médiéval, ateliers, combat médiéval,  site d’intérêt, monument historique, patrimoine médiéval, abbaye cistercienne.
Période  : Moyen Âge central à tardif.
Lieu : Narbonne, Aude, Occitanie
Evénement : Les 8eme Médiévales de FontFroide
Dates : Du 25 au 26 mai 2024.

Bonjour à tous,

e week-end prochain, l’agenda des événements teintés de Moyen Âge nous entraînera du côté de l’Occitanie dans un cadre patrimonial exceptionnel et particulièrement propice à un voyage dans le temps. La belle abbaye de Fontfroide célébrera, en effet, ses 8eme médiévales. Suivez-nous pour découvrir le programme de ces réjouissances, mais avant cela disons un mot de ce lieu chargé de près de 1000 ans d’histoire.

FontFroide : un peu d’Histoire

La communauté monastique de Fontfroide s’établit à la fin du XIe siècle, en 1093. L’abbaye ne deviendra cistercienne que 50 ans plus tard. Cette filiation la verra rapidement rayonner dans la France médiévale et, même au delà, notamment du coté des terres de la Catalogne. Les XIIe et XIIIe siècles seront pour Fontfroide des années d’expansion et de croissance. Au XIVe siècle, sa communauté donnera même naissance à un pape : Benoit XII, en la personne de son abbé Jacques Fournier.

Vers le milieu du XIVe siècle, l’apogée de l’abbaye sera mis à mal par l’épisode tragique de la peste noire (1348). Du XVe à la fin du XVIIIe siècle, elle continuera de fonctionner de manière plus discrète. L’éclat et l’importance des communautés monacales ne sont déjà plus ceux des grands siècles du Moyen Âge central. Le fait que l’abbaye soit tombée en commende n’y est pas non plus étranger.

L'Abbaye cistercienne de Fontfroide - 1000 ans d'histoire

D’un point de vue patrimonial, il faudra attendre le milieu du XIXe siècle pour voir ses bâtiments classés monument historique. L’abbaye n’est déjà plus occupée par des moines depuis les années suivant la révolution française. Un court épisode verra les cisterciens y revenir à partir de 1848. Ils en seront toutefois chassés à nouveau, au début du XXe siècle, par les lois de séparation de l’Eglise et de l’Etat.

Quelques années plus tard, en 1908, les bâtiments passeront aux mains de capitaux privés en la personne du peintre et collectionneur Gustave Fayet et son épouse Madeleine d’Andoque. A leur suite, de nombreux artistes et personnalités de renom en feront un lieu très particulier de création dont l’abbaye a conservé les traces.

A plus d’un siècle de là, les descendants des époux Fayet continuent de conserver l’Abbaye de Fontfroide et d’en valoriser le riche patrimoine. Nous avons déjà eu l’occasion de citer ici les célébrations médiévales qu’on y donne mais aussi le grand Festival Musique et Histoire qui se tient chaque année sous la houlette de Jordi Saval.

Au programme des 8ème médiévales de Fontfroide

Les Médiévales de l'Abbaye de Fontfroide, affiche 2024

Les 25 et 26 mai prochain, les animations médiévales s’étaleront sur deux jours plein à l’abbaye et l’on pourra compter sur les compagnies invitées pour faire vibrer ses belles pierres de taille aux heures du Moyen Âge.

Au programme, artisans et démonstrations de métier d’antan, campement à la découverte de la vie médiévale, jeux médiévaux et ateliers participatifs tout public, mais aussi grands spectacles et combats armes à la main et en armure, en après midi. Musiciens et bateleurs seront aussi là pour animer la fête et s’assurer que l’immersion soit complète.

Le samedi en soirée, un banquet médiéval animé est également prévu sur réservation. Comme les places sont assez convoitées, il est possible qu’il affiche déjà complet. Pour plus d’informations à ce sujet et sur ces réjouissances, veuillez consulter le site officiel de l’organisateur (lien alternatif pour télécharger le programme)

Compagnies médiévales attendues

Les Echansons du Carcassès, Cie du Comté de Toulouse.

De belles animations comme au Moyen Âge aux 8eme médiévales de Fontfroide

Les visiteurs de ces Médiévales auront encore l’opportunité de visiter le site de l’abbaye et de voyager à travers ses 1000 ans d’histoire et son patrimoine exceptionnel. Pour les envies de shopping, ajoutons que le site compte une belle boutique qui propose des produits artisanaux originaux mais également un bel espace librairie.

Vous pouvez également retrouver plus de détails sur l’histoire de l’Abbaye de Fontfroide ici.

En vous souhaitant une excellente journée.

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du monde médiéval sous toutes ses formes