Archives pour l'étiquette conférences

Le monde médiéval au Festival de l’Histoire de l’Art de Fontainebleau

evenement-festival-histoire-de-l-art-patrimoine-FHA-2019_conferences-documentaires_monde-medievalSujet : festival, conférences, film-documentaires, histoire de l’art, Salon du Livre, monde médiéval, patrimoine, ministère de la Culture.
Evénement : Festival de l’Histoire de l’Art
Lieu : Château de Fontainebleau,
Seine-et-Marne, Île-de-France
Dates : du 7 au 9 juin 2019

Bonjour à tous,

L_lettrine_moyen_age_passiones 7, 8 et 8 juin prochain, le  Festival de l’Histoire de l’Art se tiendra à nouveau à Fontainebleau. Il s’agira de la 9ème édition de ce grand événement, organisé par le ministère de la Culture, l’Institut National d’Histoire de l’Art et le château de Fontainebleau.

Un festival d’exception
autour de l’Histoire de l’art et du patrimoine

festival-histoire-de-l'art_FHA-2019_Fontainebleau_conferences_documentaire_monde-medieval_patrimoineLe programme de cette mouture 2019  proposera près de 300 manifestations autour de l’Art et de son histoire : spectacles, expositions, visites guidées grand salon du Livre d’art réunissant plus de 80 éditeurs, mais encore projections de films documentaires, ainsi que conférences et tables rondes. En plus des nombreux chercheurs et experts en Histoire de l’Art ou issus de disciplines diverses (sciences de la nature, sciences humaines, etc …) on pourra y échanger avec des artistes, écrivains, cinéastes, réalisateurs, comédiens, musiciens, o encore architectes.

Cette année, c’est le thème du Peuple qui a été choisi et les pays du nord de l’Europe y seront particulièrement à l’honneur puisqu’ils  font partie des invités de choix du festival.

Visitez le site officiel du FHA 2019 – Page Facebook officiel

Le Moyen-Age au FHA 2019

On l’aura compris, l’événement est en soi d’un grand intérêt, mais sur le sujet plus particulier du moyen-âge, vous y trouverez des conférences et projections réunissant des intervenants de grande qualité.  En voici un digest.


 Les Vikings  entre archéologies et mythes

Conférence sur le monde matériel et spirituel Viking. Rapprochement des modes de vies et croyances de ces peuples nordiques avec celles des peuples d’Europe et du Moyen-Orient, du haut Moyen Âge.

Isabelle Bardiès  Musée de Cluny
Jeanette Varburg  Musée National de Danemark
Vendredi  7 juin de 14h à  15h – Château de Fontainebleau
Fresque; La Dormition, Abbaye d'Abou Gosh, XIIe siècle, Jerusalem, Moyen-Age central
Fresque; La Dormition, Abbaye d’Abou Gosh, XIIe siècle, Jerusalem, Moyen-Age central

L’église d’Abu Gosh et ses peintures du Moyen-âge central

Au XIIe siècle, une église fut élevée sur le lieu reconnu comme celui de la rencontre d’Emmaüs. Conférence sur ses fresques, réalisées par des artistes byzantins, à destination de fidèles hétéroclites (pèlerins, locaux, moines guerrier, etc…)

Jean-Baptiste Delzant (Université d’Aix- Marseille)
Samedi 8  juin de 10h à  11h – Château de Fontainebleau

La tapisserie de Bayeux : mondes vikings et  tradition tardo-antique et carolingienne.

Une conférence autour de cette tapisserie de choix pour comprendre l’héritage et les coutumes vikings en Normandie, mais aussi la vie des XIe et XIIe, ainsi que les décors des demeures civiles les plus prestigieuses. 

Xavier Barral i Altet, Universités de Rennes et de Venise
Samedi 8  juin de 11h à  12h
– Château de Fontainebleau


Les Chansons de troubadours  par Yvette Guilbert

Conférence sur Yvette Guilbert, chanteuse de la fin des XIXe/XXe siècle, qui a fait revivre les mélodies et chansons médiévales en les adaptant à la scène pour créer un répertoire hybride propre à séduire le grand public. 

Isabelle Ragnard musicologue, maître  de conférence Sorbonne
Samedi 8  juin de 17h30 à  18h30 – Château de Fontainebleau
Conférence sur la tapisserie de Bayeux, Moyen-Age
Conférence sur la tapisserie de Bayeux, Moyen-Age

Vie quotidienne, calendriers runiques et fresques d’églises

Au Xe siècle, les Islandais introduisent un calendrier de 52 semaines et 364 jours. Avec le Christianisme, l’Église lui substituera le calendrier Julien. Une conférence sur les systèmes calendaires et runes scandinaves préservés en France, et sur les fresques des églises scandinaves.

Jens Ulff-Meller Colombia University
Dimanche 9 juin de 10h à 11h – Hôtel Aigle noir – Fontainebleau

Film documentaire :  Bazin roman 

Un peu avant sa mort, le cofondateur des Cahiers du Cinéma, André Bazin entreprit un tournage autour des églises romanes de la Saintonge. Ce documentaire suit les pas du critique et son projet inachevé tout en abordant l’histoire, l’art roman et les paysages.

Projection, suivi d’un, échange en présence des réalisateurs.
Marianne Dautrey et Hervé Joubert-Laurencin
Dimanche 9 juin de 14h15 à 16h15
–  Cinéma Ermitage


Film documentaire : À la recherche de Vaubeton

documentaire_monde-medieval_archeologie-architecture_girart-de-roussillon_moyen-ageSur les traces de Girart de Roussillon et la bataille de Vaubeton, Michelle Gales parcoure le pays bourguignon et le questionne. La Fête des moissons, les vestiges archéologiques, les pratiques locales peuvent-elles évoquer l’histoire et se réapproprier les légendes ?   (voir notre article sur ce documentaire).

Le film sera suivi d’un échange avec Michelle Gales, réalisatrice, et Isabelle Ragnard musicologue,  maître de conférence à la Sorbonne

Dimanche 9 juin de 16h15 à 19h00
Cinéma Ermitage, Fontainebleau


En vous souhaitant une très belle journée.

Frédéric EFFE
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du Monde Médiéval sous toutes ses formes.

Célébration médiévale : à Crécy-la-Chapelle, les 800 ans de la Collégiale de Notre-Dame-de-L’Assomption

blason_ecu_armoirie_Crecy-la-chapelleSujet : fête médiévale,  patrimoine médiéval,  animations médiévales, tournois,  concerts, conférences, monument historique, classé.
Lieu :  Crécy-la-Chapelle,
Seine-et-Marne, Île-de-France
Dates : d’avril à octobre 2019
Evénement : les 800 ans de la Collégiale de Notre-Dame-de-L’Assomption

Bonjour à tous,

A_lettrine_moyen_age_passionu titre de l’agenda des fêtes et événements célébrant le Moyen-âge, à compter de cette fin de semaine jusque dans les mois qui viennent, la ville de Crécy-la-Chapelle fêtera les 800 ans de sa Collégiale.

La Collégiale Notre-Dame-de-L’Assomption

collegiale_crecy-la-chapelle_monument-historique-classe_patrimoine-medieval_fetes-medievales

Construit au début du XIIIe siècle, ce superbe édifice gothique et religieux, rattaché au diocèse de Meaux, a essuyé depuis de nombreux revers. Partiellement détruit durant la guerre de cent ans, il a également été en proie aux crues et aux inondations du Grand Morin, quelques siècles plus tard et, tout au long de sa longue histoire, il a dû faire l’objet de nombreux programmes de sauvegarde et de restauration pour être maintenu en l’état. Il faudra attendre le milieu du XIXe siècle et l’année 1846 pour que cette belle église, considérée comme une des plus belles du département, soit classée monument historique. Le guide vert du tourisme Michelin ne s’y est d’ailleurs pas trompé puisqu’il a décidé de l’étoiler.

Au programme des 800 ans : célébration et divertissements autour du moyen-âge

Mis en place par la municipalité et l’Association Les Amis du patrimoine créçois, avec le soutien de nombreux partenaires locaux, institutionnels, mais aussi privés, le programme est ambitieux puisque’à partir de cette fin de semaine (6 et 7 avril) et jusqu’à octobre prochain, il proposera, chaque mois, des rendez-vous fete-medievale_animation-conference_collegiale_notre-dame-assomption_crecy-la-chapellethématisés autour de cet anniversaire. Ainsi, à la célébration du patrimoine culturel et historique de la cité et de sa collégiale, viendront aussi s’ajouter nombre d’animations médiévales : mise en place d’un village inspiré du moyen-âge, tournois, combats et joutes chevaleresques, mais aussi jeux, danses, concerts, ateliers et joyeuses ripailles…

Du côté nourriture spirituelle, on pourra compter sur des conférences animées par de grands spécialistes d’Histoire médiévale et de patrimoine, mais encore sur la projection de documentaires et sur des visites guidées à la découverte de ce joyau du patrimoine qu’est là Collégiale Notre-Dame-de-L’Assomption. Les samedi 6 et dimanche 7 avril, à l’occasion des premières journées d’inauguration de cette grande fête anniversaire, l’événement sera croisé avec Les Journées européennes des métiers d’Art  mais également avec les Journées des Plantes et Art du Jardin qui se tiendront, pour ces dernières, à deux pas de la collégiale, au château de la Chapelle.

Pour ceux qui ne connaissent pas encore Crécy-la-Chapelle et son beau patrimoine, ces réjouissances seront aussi l’occasion de belles ballades au cœur de la cité, à la découverte de son Histoire et de ses monuments.

Découvrir le programme détaillé –  Page  FB officielle 

En vous souhaitant une belle journée.

Frédéric EFFE.
Pour Moyenagepassion.com
A la découverte du Monde Médiéval sous toutes ses formes.

Agenda 2019 : le Réel et le virtuel à la lumière du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques

conferences_congres_histoire_sciences_reel_virtuel_comite-travaux-historiques_scientifiques_marseilleSujet : conférences, congrès, histoire, sciences sociales et humaines, virtuel,  techno-sciences.
Evénement : Le 114 congrès du CTHS
Thème : le Réel et le Virtuel
Organisateur : Comité des travaux historiques et scientifiques
Lieu : Mucem, Marseille, PACA
Dates : du 9 au 11 mai 2019

Bonjour à tous,

C_lettrine_moyen_age_passioneux qui connaissent moyenagepassion savent déjà combien nous affectionnons, en plus des sciences historiques, humaines et sociales, les technologies numériques (internet, mais aussi plus largement les mondes virtuels et l’infographie 3D). Ces dernières et plus généralement les techno-sciences peuvent s’avérer précieuses au moment de voyager dans l’histoire et le moyen-âge, et, disons-le aussi, sans leur présence, nombre d’articles et de recherches que nous effectuons dans le cadre de ce site n’auraient pas été matériellement possibles et, en tout cas, pas aussi « aisément ».

Voilà donc un événement qui sort du cadre médiéval mais que nous relayons avec grand plaisir parce qu’il intéresse les manières de conduire les sciences autant que l’apport du numérique dans notre monde moderne et les nombreuses questions soulevées par son utilisation.

Le 114 congrès du CTHS
Marseille du 9 au 11 mai 2019

Ouvert aux jeunes chercheurs, aux universitaires, mais aussi aux auditeurs libres, le 144e Congrès du Comité des travaux historiques et scientifiques se tiendra à Marseille, en mai prochain. Il proposera trois journées de réflexions sur le thème du Réel et du Virtuel en compagnie d’érudits, d’universitaires et de représentants de Sociétés Savantes d’origine pluridisciplinaire.

comite-travaux-historiques-scientifiques_congres_conferences_histoire_sciences_reel_virtuel_MarseilleAu programme, conférences, réflexions et échanges sur « la virtualisation du monde, sur l’histoire et le statut contemporain du virtuel, sur ses conséquences directes sur le fonctionnement et l’organisation de nos sociétés, ainsi que sur les réceptions sociales de ces représentations ».

Sous la présidence scientifique de l’anthropologue et ethnologue, Sophie Chevalier, également co-directrice de la revue numérique  Ethnographiques.org, cinq-cent participants sont déjà attendus, issus, comme nous le disions plus haut, des disciplines les plus variées; histoire, géographie, sciences, ethnologie, anthropologie, préhistoire et protohistoire, archéologie, philologie, environnement, histoire de l’art. De fait, ce congrès promet d’être un événement d’exception pour qui s’intéresse à toutes ces problématiques.

Pour plus d’informations sur les sujets abordés et les inscriptions, voir le site officiel du CTHS et du 114e Congrès

Le Comité des Travaux Historiques et Scientifiques : quelques mots d’Histoire

F_lettrine_moyen_age_passion-copiaondé par décret dans la première moitié du XIXe siècle (1834), par l’historien et homme politique François Guizot, le Comité avait pour vocation de publier des documents et recherches inédites, avec l’appui des fonds publics. Au cours des trois décennies suivantes, il allait faire l’objet de nombreux aménagements de statut, pour devenir un organisme représentant à la fois le champ de la recherche mais également les sociétés savantes. Du même coup, les questions de l’articulation de l’Histoire avec les autres sciences et « humanités » y trouverait une place de choix et les thèmes allaient même bientôt s’élargir du champ national vers  d’autres terres.

Les deux guerres successives du XXe siècle ayant ralenti son activité et décimé aussi un nombre important de ses membres, il fut question, autour de 1942,  de procéder à sa liquidation, mais il tint bon sous l’égide de Julien Cain, alors fraîchement nommé administrateur de la Bibliothèque Nationale. La décision fut la bonne et dès l’après-guerre, le comité se vit attribuer de nouveaux crédits de recherche.

A dix ans de là, en 1956, il modernisa ses statuts en s’ouvrant sur la province et renforça encore ses liens avec les Sociétés savantes et les universités. En 1981, séparé de la Bibliothèque Nationale alors rattachée au Ministère de la Culture, il augmenta ses domaines d’investigation, en confirmant, une nouvelle fois, son ouverture vers les Sociétés savantes et leur représentation. Il accrut également le nombre de ses membres et, dans le courant des années suivantes, put ainsi publier un nombre grandissant d’ouvrages dans ses différents domaines de prédilection : philologie et histoire (jusqu’aux débuts du XVIIIe), archéologie, sciences, géographie, sciences économiques et sciences sociales, histoire contemporaine. histoire des sciences & des techniques, protohistoire et préhistoire, anthropologie et ethnologie française.

Rattaché depuis 2007 à l’Ecole Nationale des Chartes sous le nom de Comité des travaux historiques et scientifiques, il se compose aujourd’hui de 255 membres titulaires élus, tous adhérents de sociétés savantes nationales et locales. Ses missions et travaux ouvrent la participation  de près de 700 000 intervenants. En plus des ouvrages et publications qu’il fait paraître chaque année, il édite également un Bulletin gratuit sur ses activités et colloques: le bulletin de liaison des sociétés savantes.

Plus intéressant encore, en visitant le site  du Comité vous pourrez encore trouver nombre d’articles et de publications d’intérêt en accès gratuit mais aussi un conséquent dictionnaire topographique de la France  (sous divers formats numériques).

En vous souhaitant une belle journée.

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du monde médiéval sous toutes ses formes.

Exploration médiévale, nouvelle fonctionnalité: recherche avancée sur tous les contenus

Bonjour à tous,

euillez noter qu’à compter d’aujourd’hui, nous avons ajouté une nouvelle fonction de recherche sur l’ensemble des contenus de Moyenagepassion.

Pour avoir bien des qualités par ailleurs, les boites de recherche proposées, par défaut,  par le moteur wordpress sont encore d’être les plus performantes, au moment de proposer des résultats pertinents et surtout exhaustifs.

recherche_moyen-age_trouveres_livres_musique_fetes_histoire_medievale

L’air de rien, Moyenagepassion propose désormais plus de 900 articles autour du moyen-âge sur des thèmes aussi variés que la musique, la poésie ou l’histoire médiévale, mais encore des informations sur les manuscrits anciens, des vidéos, des conférences documentaires sur le sujet, sans oublier les événements et les fêtes marquantes qui célèbrent cette période de notre histoire.

Bref, avec plusieurs milliers de pages et de mots-clés indexées, il était essentiel de vous proposer un service de recherche de qualité sur l’ensemble de nos articles. Pour ce service, nous avons donc choisi de privilégier le très performant Custom Search   de Google.

Pour afficher cette barre de recherche avancée à n’importe quel moment, il vous suffit de cliquer sur le bouton loupe qui se trouve  en haut et à droite de la barre de navigation.

recherche_avancee_moyen-age_archive_medievale_musique_litterature_poesie_evenements_viideo

Voilà  pour les nouvelles sur la cuisine interne et pour la bonne cause.

En vous souhaitant une belle journée.

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du Moyen-Age sous toutes ses formes.

Conférence : le travail en milieu urbain au Moyen-âge, avec l’historienne médiéviste Julie Claustre

conferences_audio_video_moyen-age_monde_medieval_agriculture_paysan_serfs_vilain_moyen-ageSujet: ville médiévale, métiers médiévaux, travail moyen-âge, artisans, corporations, corps de métiers valorisation, culture technique, histoire médiévale, médiéviste
Période : moyen-âge, du XIIe au XVe siècles
Média: conférence vidéo, chaîne youtube
Lieu: Musée de Cluny, décembre 2017
Titre: Travailler en ville au Moyen Âge
Conférencière: Julie Claustre

Bonjour à tous,

A_lettrine_moyen_age_passionujourd’hui, nous reprenons la suite du cycle passionnant de conférences proposées par  le Musée de Cluny sur le travail au moyen-âge et qui valait vraiment que nous lui consacrions quelques  articles séparés. Après le travail de la terre avec Didier Panfili, celui des chantiers avec Cécile Sabathier et celui des moines et des monastères avec Elisabeth Lusset, l’intervention du jour a pour objet le travail dans la ville médiévale. Elle nous est proposée par l’historienne médiéviste Julie Claustre.

Réalité de la ville médiévale :
entre espace urbain espace rural

Dans la ville du moyen-âge, espace urbain et espace rural s’interpénètrent et les frontières entre nature et agriculture, d’un côté et, de l’autre, activités proprement urbaines et espace construit y sont bien moins tranchées qu’aujourd’hui. A ce titre, comme l’intervenante du jour nous le rappellera, au début du XVe siècle on trouve encore à Paris de nombreuses parcelles cultivées ou dédiées ville_medievale_enluminures_conference_moyen-ageà l’élevage des animaux destinés à nourrir les habitants de la ville. Un tiers de l’espace leur est même consacré. Le phénomène débordera largement la période médiévale puisque laboureurs et vignerons vont se côtoyer, dans la capitale, jusqu’au XVIIe siècle.

(ci-contre, chronique de Girart de Roussillon, construction d’une église à Saint-Denis (XVe siècle)
Bibliothèque de vienne, 

Au milieu de ce savant mélange d’urbanité et de ruralité, émergent pourtant des spécificités liées à la vie urbaine et notamment certains métiers qui lui sont propres. C’est de ce travail là dont il est question dans la conférence du jour. Dans ce vaste champ de pratiques, elle se concentrera en particulier sur certaines activités « productives » et marchandes de la cité, sur leur organisation et sur les représentations qui s’y trouveront bientôt attachées. On y parlera donc de diversité même mais encore de corporations, de culture technique et d’une valorisation hétérogène des savoirs-faire qui ne rimera pas systématiquement avec la reconnaissance sociale de ces acteurs ni avec leur réussite économique.

« Le travail en ville au moyen-âge » par Julie Claustre (Musée de Cluny)

Julie Claustre est maître de conférences en Histoire du moyen-âge  à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et attachée au Laboratoire de Médiévistique Occidentale de Paris.

Activités productives citadines

« …Vraiment on eût volontiers dit qu’en qu’en la ville se tenait une foire perpétuelle, tant elle regorgeait de richesses, cire, poivre, graines et fourrures de vair et de gris, et toutes marchandises qui se peuvent imaginer. »  Chrétien de TroyesPerceval le Gallois ou contes de Graal

Fourmillement, diversité, technicité

E_lettrine_moyen_age_passionn partant de l’arrivée du Gauvain de Chrétien de Troyes à Escavalon, la première réalité à laquelle nous confronte le travail dans la ville médiévale tient autant de la diversité et de l’effervescence  :  « bons ouvriers qui travaillent aux métiers les plus variés »  fonderies d’or et d’argent, orfèvreries, travail des émaux, du verre, du cuir, fabrication d’armures et d’écus, draperie et textile, fourrures, épices, etc. Tout s’y fabrique et tout s’y vendent et l’image est celle d’un fourmillement, de l’opulence, mais encore d’une forme « d’excellence » (le mot est moderne mais l’idée est là).

Savoir-faire, technicité, complexité des opérations réalisées, à travers certaines formes d’artisanat urbain, il est donc question de maîtrise et les villes des XIIe, XIIIe et XIVe siècles verront s’organiser autour de ces métiers de véritables corporations (« mestier », « guildes », etc…) qui deviendront bientôt les interlocuteurs privilégiés du pouvoir et qui auront même une forme de représentation d’influence variable, dans les instances décisionnaires de certaines cités.

conference_moyen-age_ville_medievale_activites_commerciales_travail_effervescence
La ville médiévale. « Le Chevalier errant ». BnF, département des Manuscrits, Français 12559, Thomas III de Saluces,

Naissance et développement
d’organisations corporatives des métiers

C_lettrine_moyen_age_passiones « corporations » régiront bientôt les droits d’entrée et de sorties des individus à l’intérieur de leurs différentes spécialités, leurs conditions d’exercice, leurs filières d’apprentissage et mettront en place de véritables chaînes pour contrôler et réglementer chaque métier, tout autant que pour garantir la qualité de leurs oeuvres ou productions. Un peu plus tard dans le temps, certaines d’entre elles seront même à l’initiative de la constitution de caisses pour aider leurs membres victimes de maladies professionnelles ou même pour financer leur funéraille.

Intrication du politique et de l’économique

On notera, au passage, l’implication des pouvoirs seigneuriaux dans ces processus dans un véritable dialogue qui s’installera alors entre pouvoir politique et économique. Les instances de la ville y auront bien sûr un intérêt de contrôle social tout autant que fiscal et même encore militaire et participatif, mais le phénomène dénotera aussi, sur certains secteurs clés, d’une véritable volonté d’implication du pouvoir politique dans la « signature » des productions.

C’est notamment souvent le cas du secteur de la draperie et on s’en étonne moins quand on sait l’importance que ce dernier a revêtu pour le développement intra-muros de nombreuses villes draperie_artisanat_medieval_travail_ville_moyen-age_livres_12_freresmédiévales mais aussi pour leur rayonnement économique et culturel « hors frontières ». Dans le courant du moyen-âge central, nombre de cités européennes ont été, en effet, littéralement propulsées vers l’avant par la vente et l’exportation de leurs textiles.

(ci contre, étapes de confection textile, illustrations tirées du manuscrit allemand
« Le livre de douze frères des maisons mendel, » (XIVe)
cité dans la conférence.)

L’activité en question emploie aussi une main d’oeuvre conséquente aux différentes étapes de sa production qui justifiera d’un large crochet de l’intervenante de cette conférence, pour nous le détailler. On notera  notamment avec elle et pour en donner la mesure, qu’une ville comme Florence employait, à un moment donné de son histoire médiévale, plus d’un quart de ces habitants dans ce secteur.

Valorisation sélective

L_lettrine_moyen_age_passione développement de ces métiers urbains, en particulier ceux liés à la production et à la « création » de la matière (opérations techniques réputées complexes), donnera le jour à une valorisation générale de leur exercice et de leurs productions, mais il ne suffira pourtant pas qu’on les loue ou qu’on les consacre sur les vitraux des cathédrales pour en faire de larges voies d’accès à la richesse ou à l’opulence économique. Si, là-encore les drapiers ont souvent tiré leur épingle du jeu (on pourrait peut-être y ajouter certaines productions stratégiques de la ville qui ont prises, draperie_artisanat_medieval_enluminures_travail_ville_moyen-age_livres_12_frerespour des raisons locales et historiques, une importance particulière au regard de leur exportation ), certains secteurs sont exclus de cette valorisation et certains métiers, à l’intérieur de secteurs pourtant valorisés, le sont aussi. L’historienne nous en donnera ici quelques exemples éloquents.

Dans le même ordre d’idées, compétence et  maîtrise d’oeuvre technique ne garantiront pas toujours à leurs détenteurs, fussent-ils aux échelons les plus élevés de leur profession, une indépendance financière ; ainsi,  certains maîtres artisans seront même contraints de se ranger sous le régime du salariat pour pouvoir subsister. D’égale façon, des barrières financières, réglementaires , sociales ou légales existeront aussi pour passer du statut de salarié à celui d’artisan indépendant ou de maître d’oeuvre. Enfin, on pourra encore ajouter aux limites de cette valorisation, des différences de reconnaissance qui touchent encore les notions de genre, puisque masculin et féminin ne sembleront pas s’y trouver logés à la même enseigne.

Pour conclure sur un voeu pieux et tout en rendant grâce à la qualité de ces interventions proposées par le Musée de Cluny, on peut espérer que d’autres conférences viendront compléter le tableau sur le sujet immensément vaste du travail dans la ville au moyen-âge. Si bonne soit-elle, une seule conférence ne saurait en effet l’épuiser. On pense notamment à d’autres secteurs  et métiers (métiers de bouche, restauration, etc…), mais aussi aux activités urbaines de service ou encore pourquoi pas aux métiers de la justice, de la régulation ou de la loi, pour ne donner que ces quelques exemples.

Pour le moment, sachons toutefois nous contenter et disons-le encore une fois, en les articulant, ces quatre belles conférences nous offrent un panorama assez complet de la réalité du travail au moyen-âge et des règles qui le régissent et demeurent une véritable mine d’information. Merci donc encore une fois au Musée du moyen-âge pour partager gracieusement tout cela avec le public sur sa chaîne youtube.

En vous souhaitant une belle journée.

Frédéric EFFE.
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du monde médiéval sous toutes ses formes.