Archives par mot-clé : non-sens

Kaamelott et kadoc : humour, variations graphiques et un hommage à Brice Fournier

Sujet : Kaamelott, légendes arthuriennes, roi Arthur, humour,  comédie, série télévisée culte, Brice Fournier,  citations, Kadoc.
Période : moyen-âge central, haut moyen-âge pour la légende.
Auteur : Alexandre  Astier
Média : détournements graphiques
Distribution :  M6, Calt Production

Bonjour à tous,

V_lettrine_moyen_age_passion copiaoici une nouvelle parenthèse d’humour autour de la série Kaamelott. Nous en profitons pour vous présenter Kadoc,  personnage  mythique de la série, ainsi qu’un portrait de Brice Fournier qui le joue à l’écran.

kadoc_serie_kaamelott_legendes_arthuriennes_poulette_caillou_graal_brice_fournier_acteur_francais_genial_karadocDu côté des variations graphiques et humoristiques, nous laissons voguer notre imagination vers l’univers du médiéval fantaisie qui n’est pas absent des légendes arthuriennes à la façon d’Alexandre Astier, mais aussi vers le cinéma (avec des détournements d’affiches) et encore  les « produits dérivés ».

Concernant ce dernier point, il s’agit  d’un clin d’oeil  puisque, jusqu’à présent,   l’auteur de la série télévisée s’est montré plutôt réticent à laisser exploiter Kaamelott en terme de merchandising. Sur cette question, sa position a toujours été claire. Il  ne souhaite pas voir transformer son oeuvre  en sous-produit marketing et il entend bien en conserver la maîtrise.

Brice Fournier, Thomas Cousseau, Jean-Christophe Hembert et les légendes arthuriennes selon Alexandre Astier

Kadoc, frère du chevalier Karadoc et
personnage mythique de Kaamelott

O_lettrine_moyen_age_passionn peut difficilement évoquer le personnage Kadoc de Kaamelott  sans parler de celui  qui l’incarne à l’écran et sans lui rendre, ici, un véritable tribut. Dans la série, c’est  Brice Fournier, acteur senior, originaire de la région lyonnaise (Saint-Priest)  qui campe avec brio ce  frère improbable du chevalier Karadoc  (Jean-Christophe Hembert), lui-même largement sous-doué et bien plus fort dans le domaine de  la boustifaille que dans celui de la quête du Graal. Quant à son frère, Kadoc, n’en parlons pas, ou plutôt si parlons-en.

perceval_kaamelott_alexandre_astier_legendes_arthuriennes_medieval« Bah, Karadoc, c’est le gars brillant, quoi… Le frère à côté c’est sûr… C’est vraiment un gros con. »
Perceval (Franck Pitiot)
Kaamelott, Alexandre Astier.

Dans   Kaamelott, le personnage  de Kadoc atteint des sommets et bat tous les records en terme de nullité. Il frise même, on peut le dire, la déficience mentale légère. Une de ses particularités est qu’il ne dort jamais, ce qui d’après les druides consultés, pourrait expliquer son retard certain sur d’autres points. En revanche, il faut le savoir, il s’évanouit  quand on lui parle de « machins trop techniques » (dixit Karadoc) et, autre détail important, il faut aussi d’éviter de lui donner des couteaux; il n’y a pas droit, parce qu’il risque  d’attaquer les gens avec.
kadoc_kaamelott_alexandre_astier_legendes_arthuriennes_moyen-age_central_monde_medieval
« Dans trois jours, ma tata elle m’emmène à la mer pour me noyer. »

Kadoc (Brice Fournier), Kaamelott, A. Astier.

Au titre de ses compétences principales, son vrai point fort reste le jeu du caillou dans  lequel il excelle.  En gros, il s’agit de lancer un caillou, on imagine dans un pot, ou peut-être simplement en s’approchant le plus près du mur (les avis des experts divergent sur la question) mais quoiqu’il en soit, attention ! sans mordre la ligne, sinon Kadoc fait un blocage. A part cela, ses interrogations les plus existentielles tournent autour d’une question qui le préoccupe excessivement: « Elle est où la poulette ?« , et qu’il pose,  la plupart du temps, sans aucune relation au contexte, comme d’ailleurs  à peu  près tout ce qu’il dit.

Le jeu du Caillou de Kaamelott, façon World of Warcraft et médiéval fantaisie

E_lettrine_moyen_age_passionn bref, Kadoc évolue dans un  monde qu’il est à peu près le seul à comprendre et dont lui seul (et dans une certaine mesure son frère Karadoc) possède les clés. Il vit en principe chez sa « tatan » où il a vraisemblablement été élevé, mais comme visiblement tout le monde en a un peu marre de s’occuper de lui, son frère Karadoc  hérite quelquefois de sa garde  et essaye, comme il le peut, de le caser dans les pattes du roi Arthur. Jusque là, les tentatives de lui trouver une quelconque utilité au château ont toutes lamentablement échoué.

kadoc_kaamelott_alexandre_astier_legendes_arthuriennes_moyen-age_central_monde_medieval« J’ai le droit d’être quatre jours pas chez moi, et après chez moi. Mais y a du voyage qui se prépare, et pour soigner les bêtes, y a pas que ma tante, y a moi aussi. »
Kadoc (Brice Fournier), Kaamelott, A. Astier.

Kadoc et la poulette, moment culte de la série Kaamelott d'Alexandre Astier avec Brice FournierKadoc apparaît dans moins de vingt épisodes de la série télévisée. Il n’a, en tout  qu’une vingtaine de lignes de dialogue, mais mis au service du génie comique d’Alexandre Astier, le talent de Brice Fournier  et sa performance comique, en ont fait rien moins qu’un personnage mythique. Pour tous les amateurs de Kaamelott, ces quelques lignes sont désormais entrées dans la postérité  et les apparitions de Kadoc sont toutes gravées dans les mémoires.

Brice Fournier,
de Kadoc à la passion du 7ème art

A_lettrine_moyen_age_passionctif au théâtre comme au cinéma et en télévision, Brice Fournier apparaît aussi  comme jury  ou parrain dans de nombreux festivals de cinéma (court et kaamelott_acteur_kadoc_humour_brice_fournier_serie_tele_cinema_legendes_arthuriennes moyen métrages).

Avec plus de dix-sept films à son actif et un nombre équivalent de participations dans des productions télévisuelles,  il a, entre autre, dans le courant de l’année 2014, reçu le prix du meilleur second rôle au Macabre Faire Film Festival de New York pour sa prestation dans le très déjanté  Extrême Pinocchio  de Pascal Chind. Il a aussi participé à plusieurs reprises à des longs métrages primés à Cannes, dont l’excellent film  À l’origine de Xavier Giannoli  (11 nominations aux Césars du cinéma 2010)  dans lequel François Cluzet campe un escroc  pris à son propre jeu. En voici un petit extrait, vous en trouverez plus sur la  chaîne youtube de Brice.

A l’origine de Xavier Giannoli, avec Brice Fournier. extrait.

En dehors de ses nombreux rôles, Brice a mis en scène la pièce de théâtre humoristique « Pachyderme » de Jacques Chambon, dans brice_fournier_court_metrage_jean_christophe_hembert_laquelle il incarnait en 2015-2016, l’un des rôles principaux. Il est également passé derrière la caméra comme réalisateur à deux reprises. Son premier court métrage Salvic Angel (2008) est un film émouvant et profond sur la solitude, et les déchirures familiales. En 2014, il lance aussi « Des Quiches et des Hommes« , une émission culinaire légère et fun avec Guest. Dans le premier épisode, on retrouvait son complice  J-C Hembert (le Karadoc  de Kaamelott).  A ce jour, deux épisodes sont réalisés et  les canaux de distribution devraient se mettre en place, on l’espère, sous peu.

Ajoutons encore que  Brice a été également enseignant  à l’école et société de production Acting Studio de Lyon, société présidée et gérée par Joelle Sevilla (la dame Seli de Kaamelott).

Pour suivre Brice en ligne et son actualité , voici les liens  :
Filmographie   –  Twitter     –   Facebook   – Youtube

Loin de Kadoc, que nous retrouverons, nous l’espérons, dans la trilogie  Kaamelott au grand écran, nous lui souhaitons tout le meilleur pour ses projets sur les planches ou au cinéma !

Bonus affiches cinéma détournées Kadoc

kadoc_kaamelott_alien_serie_culte_poulette_citations_humour_alexandre_astier_detournement_brice_fournier_legendes_arthurienneskadoc_karadoc_kaamelott_serie_culte_poulette_humour_alexandre_astier_detournement_affiche_brice_fournier_legendes_arthuriennes

Si vous êtes hors de France/Benelux, vous pouvez retrouver  sur la chaîne youtube officielle de CALT   l’épisode du cCaillou que voici :

En vous souhaitant une belle journée !

Fred

Pour moyenagepassion.com.
« L’ardente passion, que nul frein ne retient, poursuit ce qu’elle veut et non ce qui convient. » Publilius Syrus   Ier s. av. J.-C.

Kaamelott : la bête du Gévaudan 2, un épisode inédit en hommage à la série culte d’Alexandre Astier

Sujet : Kaamelott, légendes arthuriennes, roi Arthur, pécores, Hervé de Rinel, Léodagan, Perceval,  bête du Gévaudan, humour, audio, inédit, comédie, hommage.
Période : moyen-âge central, haut moyen-âge pour la légende.
Auteur :  Votre  serviteur à la manière de l’auteur Alexandre Astier
Série télévisée culte, M6, Calt Production
Média : épisodes audio, chaîne youtube.

Bonjour à tous,

P_lettrine_moyen_age_passion copiaour se  détendre ce week end, nous vous proposons un nouvel épisode « maison » (voix et script) de la série télévisée culte des légendes arthuriennes à la française :  Kaamelott. Il s’agit ici de la suite de la bête du Gévaudan dont nous avions publié le premier épisode, il y a quelque temps déjà (Visionnez le premier épisode ici).

Cette fois-ci, nous retrouvons nos preux chevaliers autour d’Arthur et à la table ronde. Parviendront-ils  à élucider le mystère de l’étrange animal qui rode dans les campagnes environnantes et autour des fermes des pécores  ?

kaamelott_episode_herve_de_rinel_inedit_tony_saba_bete_du_gevaudan_hommage_alexandre_astierDans les intervenants, il y a ici le Roi Arthur (Alexandre Astier), Léodagan (Lionnel Astier), Perceval (Franck Pitiot) et surtout le  grand Hervé de Rinel dont on peut déplorer les trop rares interventions dans la Série télévisée, tant il brille par son impressionnante nullité.  Incarné à l’écran  par Tony Saba, il faut vraiment faire ici  une mention particulière à cet acteur pour la touche hilarante qu’il a su donner à ce personnage rêveur et totalement décalé. Il n’a, en effet, que quelques rares répliques dans toutes les saisons et pourtant, il n’est guère de fans ou d’aficionados de Kaamelott qui ne les connaissent par coeur.  Ajoutons que le personnage de  Hervé de Rinel est un ajout d’Alexandre Astier au corpus des légendes arthuriennes. Avant lui, ce chevalier n’y figurait pas.

Pour revenir sur l’épisode du jour, on y retrouvera encore les deux paysans, alias « les pécores » Guethenoc  (Serge Papagalli) et Roparzh (Gilles Graveleau) pour une brève apparition.  Précisons, kaamelott_episode_hommage_inedit_bete_du_gevaudan_roi_arthur_alexandre_astiercomme c’est de rigueur, que ce petit exercice de style et d’écriture est en hommage à la série d’Alexandre Astier. C’est d’abord une façon de prolonger la compagnie  des personnages créés par lui, en attendant le premier opus du film Kaamelott au Cinéma, et en espérant que le plaisir soit partagé.

Pour le reste, l’oeuvre demeure bien évidemment l’entière propriété de son brillant auteur et vous pouvez trouver les six livres vidéos qui la compose  dans toute  bonne boutique de DVDs ou même à l’achat en ligne.

Kaamelott, épisode audio inédit
en hommage à la série d’Alexandre Astier

La bête du  Gévaudan 2:  le script

Une réunion se finit à la table ronde.

Arthur: Bon, on a fait le tour, donc on se revoit plus tard dans la semaine. Ah, non, mais attendez, maintenant que j’y pense. Il y a un truc dont j’voulais vous parler. Apparemment du côté des pécores y aurait un genre de bête bizarre qui tournent autour de leurs baraques et d’leur vaches. Ça vous dit rien?

(réponses diffuses) Non Non Non

Léodagan :  Non moi non plus mais y a eu des dégâts?

Arthur : Pour l’instant non, mais bon vu la description qu’ils en font, ça pourrait bien finir par arriver.

Hervé de Rinel : Heu j’peux prendre la parole?

Arthur : Heu oui allez y Hervé. Juste une chose. Vous êtes bien certain que ça va avoir un rapport avec le sujet?

Hervé de Rinel : Heu Normalement oui. Enfin j’crois…

Arthur : Bon bin allez y. (je me méfie quand même un peu, je ne vous le cache pas)

Hervé de Rinel : Non mais j’y suis tout le temps là bas, moi, je n’ai rien d’vu bizarre.

Arthur : Comment ça vous y êtes tout le temps. qu’est ce que vous fichez la bas? Vous avez rien de mieux à foutre?

Hervé de Rinel : Bin c’est rapport à ce qu’on s’était dit sur l’espionnage.

Arthur : De quoi? Non mais ça s’était y a 6 mois au moins ça. Ça fait longtemps que c’est plié.

Hervé de Rinel : Ah ça chais pas, à moi personne m’a rien dit. A moins que je me souvienne pas.

Générique

Arthur : NON MAIS C’EST PAS VRAI! CA NE FAIT PAS SIX MOIS QUE VOUS TRAÎNEZ VOTRE CUL DANS LES CAMPAGNES A ESPIONNER LES PÉCORES, SI?

Léodagan : Sans compter qu’s’ils le voient ça va encore nous les mettre de travers les bouseux.

Hervé de Rinel : Non mais ça, ça craint rien par contre.

Arthur : Comment ça ça craint rien? Avec le boucan que vous devez faire avec votre armure, vous risquez pas de passer inaperçu..

Hervé de Rinel : Non mais c’est impossible qu’ils me repèrent, j’y vais camouflé en fait.

Arthur : Camouflé, mais comment ça?

Hervé de Rinel : Je me déguise en renard.

Arthur : En quoi? Vous???? En renard?

Léodagan : Dites voir Vous en avez déjà vu beaucoup des renards vous ? Non parce que niveau gabarit, vous êtes largement plus proche du blaireau…

Hervé de Rinel : Bin ouais c’est bien le truc un peu rouge avec des cornes et qui poussent des cris? C’est pas ça? Bon, c’est ma femme qui m’a fait le costume, . elle s’y connait mieux que moi en animaux. Bin j’l’ai là, justement, j’en viens.

Arthur : Faites voir. Mais qu’est-ce que c’est que cette M….? C’est pas une peau de renard, ça, En plus, la vache qu’est que ça pue ce truc! Non mais c’est un genre de peau de bouc avec une queue de renard cousu au niveau du fion. Regardez-moi ça, c’est limite monstrueux!

Perceval  : Ah mais c’est pour ça,  ça fait des mois que ça pue pendant les réunions. J’ai rien dit je pensais que c’était Karadoc mais ça doit être  l’explication…

Arthur: Non mais, regardez ça, y a même une peau de furet crevé cousu sur un  bras. On s’demande c’que ça vient foutre là… Dites donc votre femme, elle est au moins aussi douée en connaissance animalière qu’en couture .

Hervé de Rinel : Oui, on fait une bonne équipe. Elle c’est plus le côté manuel.

Arthur : Et vous c’est la tête donc? P… la vache…

Léodagan : Moi, c’qui m’échappe c’est qu’ils ne se soient pas plaints avant les pécores.

Hervé de Rinel : Non mais là j’ai changé en fait. Avant elle m’avait fait un costume de pigeon mais j’en avais marre d’être toujours perché dans le même arbre. En plus il était un peu loin des habitations, j’entendais rien.

Arthur : P… Bon.. Pfffff, alors Hervé vous écoutez bien là?

Hervé de Rinel : heu ouais…

Arthur : Alors à partir de maintenant, la mission d’espionnage est finie d’accord ? Allez y, répétez.

Hervé de Rinel : Heu ouais…

Arthur : Non, mais répétez !

Hervé de Rinel : Heu la mission d’espionnage est finie

Arthur : Voilà très bien  ET, attention, c’est important, vous arrêtez de roder autour des pécores avec ou sans costume! Terminé ! Ah et autre chose, ce truc immonde, vous m’le cramez, j’veux plus en entendre parler.

Hervé de Rinel : Vous êtes sûr? C’est dommage, Ma femme avait commencé à me faire un camouflage de truite.

Arthur : De? Truite   ?????

Hervé de Rinel : Bin oui y a un ruisseau qui passe pas loin.

Arthur : oh p… Non mais vous arrêtez tout c’qu’est costume à l’extérieur. POINT! ça suffit! VOUS CRAMEZ TOUT CE MERDIER, LE BOUC, LE PIGEON ET TOUTE LA MÉNAGERIE. Après si chez vous en soirée, bref vous faites c’que vous voulez, j’veux surtout pas l’savoir.

Hervé de Rinel : Mais du coup quand est ce que j’vous fais mon rapport de mission?

Arthur : Votre?

Hervé de Rinel : Bin, j’y ai passé du temps quand même…

Arthur : Ah oui exact. pfff… Bon, grouillez vous! Allez-y…

Hervé de Rinel : Voila, j’ai remarqué que depuis quelques temps ils n’arrêtent pas de planter des piquets. Je ne sais pas ce qu’ils font mais ça parait bizarre.

Arthur : Ah ok d’accord, non  non mais ça c’est bon on sait du coup.

Hervé de Rinel : Ah bon? Mais ça sert à quoi?

Arthur : Bin à mon avis, ça sert à attraper les gros cons déguisés en machins improbables et qui s’ prennent pour des renards…

Noir

Guethenoc : Alors, Sire rapport à notre problème vous avez des nouvelles?

Arthur : Non mais ça craint plus rien ça, c’est bon. c’est réglé

Roparzh : Comment ça c’est réglé? Mais c’tait quoi alors cette saloperie?

Arthur : Non mais rien. Alors si quand même par contre, parce qu’on sait jamais si vous voyez encore un truc dans le même style, roder par là-bas, sur la terre, dans un arbre ou tiens dans l’eau même, on sait pas, quelque soit la forme que ça a, vous y mettez un bon coup de fourche dans le fion.

Guethenoc : Ah non mais ça, avec nous, y a pas de problème. Par contre j’aime mieux vous l’dire si on a l’temps d’viser on choisira plutôt la tête.

En vous souhaitant une excellente journée!

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du monde médiéval sous toutes ses formes.

Hommage Kaamelott : Perceval et la potion d’intelligibilité

kaamelott_alexandre_astier_legende_medievale_roi_arthur_moyen_age_passionSujet:  Kaamelott, roi Arthur, Perceval, Merlin, enchanteur, potion, Angharad, Bohort, Intelligibilité, légendes arthuriennes, Graal,  humour, humour médiéval, hommage, fan.
Auteur:  Alexandre Astier
Période: haut moyen-âge, moyen-âge central
Série culte : Kaamelott, M6, Calt production
Média : lecture audio, épisode hommage

Bonjour à tous,

J_lettrine_moyen_age_passione vous propose aujourd’hui un autre script et épisode   maison de notre petite série audio Kaameloot en accéléré. Il s’agit, en réalité, de nouveaux épisodes « inédits » mettant en scène les personnages de l’excellente oeuvre télévisuelle  d’Alexandre Astier. C’est un clin d’oeil en somme à cet univers pour ceux qui l’ont aimé avec l’idée d’y passer perceval_kaamelott_alexandre_astier_legendes_arthuriennes_medievalquelques minutes de plus en attendant le premier opus du long métrage  d’Alexandre Astier au Cinéma. Si ces petits épisodes sans prétention devaient se situer dans le temps, pour ceux qui connaissent bien la série, nous nous situons plutôt avant le livre III. Lancelot n’a pas encore commencé à courtiser ouvertement  Guenièvre, le seul enjeu véritable reste la découverte du Graal  et il y  règne une sorte d’insouciance qui permet de donner libre cours au non sens et à une certaine légèreté.

Encore une fois,  c’est un hommage, donc il faut plutôt y voir l’élan et ne pas rechercher à tout prix la fidélité des voix. Comme  je leur mets un sacré coup de speed  en plus, les différences sont un peu lissées en sortie. Pour le reste, la série originale co-produite par  Calt Production et Alexandre Astier et diffusée  sur M6, il y a quelques Merlin_enchanteur_kaamelott_serie_culte_roi_arthur_moyen-age_passiontemps déjà est disponible en  coffret DVDs et je sais que je me répète mais il est toujours temps de l’acquérir et de la découvrir si vous ne l’avez pas encore fait!  Ca vaut son pesant de cacahuètes.

Notre épisode du jour met en scène Merlin l’enchanteur (Jacques Chambon à l’écran), Perceval (Franck Pitiot), Angharad (Vanessa Guedj), Bohort (Nicolas Gabion) et Arthur (Alexandre Astier).

Kaamelott hommage, épisode audio

Perceval et  la Potion d’intelligibilité :
le script

Merlin est dans son laboratoire quand Perceval se présente à l’entrée:

Merlin :Tiens Seigneur Perceval, qu’est ce que vous faites là? Vous êtes pas avec votre ami Karadoc?

Perceval: Non mais il est pas là. Il est allé chez les pégus pour acheter du jambon…

Merlin : Ah? Et vous aimez pas ça, vous?

Perceval : Si mais j’voulais vous parler d’un truc.

Merlin :J’VOUS PREVIENS SI C’EST POUR D’LA MAGIE, VOUS ALLEZ ENCORE ME METTRE DE TRAVERS!

Perceval : Bin si c’était pour traire une vache je serais pas venu vous voir vous…

Merlin :Ah bin alors là vous avez tort parce que justement ça j’m’en sors drôlement bien, ça et les chèvres figurez vous.

Perceval : Non mais allez…

Merlin:Bon qu’est ce que c’est qui vous faut alors?

Perceval : Bin c’est Angharad. A chaque fois qu’elle me parle j’bite rien a c’qu’elle me dit du coup, c’qui m’faudrait c’est une potion que quand j’la prends je puisse la comprendre quoi…

Merlin :Vous préférez pas plutôt lui dire qu’vous bitez rien à c’qu’elle vous dit?

Perceval : Vous voulez que j’passe pour un con?

Merlin :Bin faut reconnaître que c’est le risque mais au moins après elle fera peut-être un peu gaffe à son vocabulaire.

Perceval : A son quoi?

Merlin:A c’qu’elle dit je voulais dire. L’autre truc ce serait que j’vous file une potion pour la mettre au niveau elle.

Perceval : Ah ? Heu ça change quoi?

Merlin :Bin niveau magie, c’est plus simple dans ce sens là. S’il existait une potion pour augmenter l’intelligence ça fait bien longtemps que j’m’en serais fait un stock, vous vous doutez bien. Le seul truc c’est qu’il va falloir lui faire prendre.

Perceval : Non mais c’est bon, ça. J’vais m’démerder.

(Générique)

Merlin : Tiens voilà c’est prêt. Attention par contre j’ai peut-être un peu forcé mais comme ça on est sûr.

Perceval : Ça va marcher vous croyez?

Merlin : Heu oui plutôt. Disons que là elle va être un peu au dessus du poisson blanc en terme d’intelligence. Mettez en qu’un infime pourcentage ça devrait suffire

Perceval : Ouais, c’est pas faux!

Merlin : Bon bin bon courage alors…

Perceval : Allez merci!

Dans les cuisines. Perceval verse du vin dans deux coupes et prend garde de verser le fiole de merlin dans l’une par contre comme il n’a rien bité il met toute la fiole.

Angharad: Comme je vous le disais mon cher ami, notre transport ne saurait perdurer si de votre côté, vous ne preniez pas un peu les devants.

Perceval : Ouais… Vous voulez pas plutôt boire un peu de vin là?

Angharad: Si plus tard… Car en l’absence de signe ostentatoire de votre élan pour moi…

Perceval : La vache… Vous z’êtes en forme aujourd’hui vous…

Angharad : Aussi sans vous offusquer ne croyez vous pas qu’il serait relevant de pouvoir enfin donner libre cours à notre idylle.

Perceval : … En tout cas, moi tout c’que vous m’dites ça m’donne drôlement soif ! Pas vous?

Angharad: Si bien sûr. Mais je voudrais d’abord finir de vous exprimer mon ressenti profond afin de m’assurer que ce hiatus ne reste pas lettre morte.

Perceval : Qui c’est qu’est mort? J’étais pas au courant…

Angharad: Heu, c’était une métaphore…

Perceval : Ah? Ça m’dit rien, j’devais pas la connaître. Elle était de votre village?

Angharad: …

Un serviteur entre:

Serviteur : Angarhad la reine vous fait quérir de toute urgence. Magnez vous l’train!

Angharad: Bien. Réfléchissez à tout cela mon ami. Je suis certaine que vous saurez en tirer le meilleur partie et lui donner suite avec toute votre grande noblesse de coeur.

Perceval: Ouais, c’est pas faux!

Angharad partie, Perceval se retrouve comme une noix devant les deux coupes quand Arthur entre dans la pièce.

Roi Arthur: Tiens Perceval mais qu’est ce que vous faites là?

Perceval : Heu rien j’parlais avec Angharad

Roi Arthur: Ah? Et comment ça se présente?

Perceval : Comme d’habitude, plutôt mal…

Roi Arthur: Bon, allez vous billez pas! ça va bien finir par s’décanter. Mais bon j’vous laisse j’ai l’autre taré de roi Burgonde qui m’attend en salle de réunion. Ah par contre ça tombe pas mal ça, j’ai un de ses soifs moi !

Perceval : Non mais sire, attendez!

Roi Arthur: AHHHHHHH, merci bien, il a un drôle de gout votre picrate mais il est drôlement rafraîchissant!

Un moment après , Bohort se tient soucieux devant la porte fermée de la salle de réunion quand Perceval le rejoint, l’air inquiet.

Perceval: Ça se passe comment?

Bohort : Plutôt bien. C’est bien ce qui m’inquiète. Cela fait deux heures qu’ils sont là dedans et on dirait qu’ils sont en grande conversation.

Perceval : Houla! Arthur, en grande conversation avec le roi burgonde? Vous devriez peut être aller voir, non?

Bohort : Je l’ai déjà fait il y a une heure et je n’ose plus depuis.

Perceval: Bin qu’est ce qui s’est passé?

Bohort : C’était affreux. Le roi Arthur m’a regardé d’un drôle d’air et puis il a crié « PAS CHANGER ASSIETTE POUR FROMAGE », le roi Burgonde a lâché un énorme vent et je me suis enfui.

NOIR

Perceval : N’empêche si i arrivent à signer le traité d’paix ils viendront pas dire encore que j’ai rien foutu…

Bohort : Comment seigneur Perceval? Je confesse ne pas avoir appréhendé la subtilité de votre remarque.

Perceval: Non mais maintenant que j’y pense vous aussi un d’ces jours, faudra que j’vous fasse goûter un truc.

_______________________________________

En vous souhaitant un très bon début de semaine dans la joie !

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du monde médiéval sous toutes ses formes