Archives pour l'étiquette chantier médiéval

Les bâtisseurs médiévaux : des maîtres Compagnons au service du patrimoine et de la restauration

metiers_anciens_batisseurs_chantier_medieval_restauration_patrimoine_construction_moyen-ageSujet : bâtisseurs médiévaux, métiers anciens, construction médiévale, passion, restauration, patrimoine, Compagnons du tour de France, monde médiéval, engin de chantiers médiéval, compagnie médiévale
Période : Moyen-âge à nos jours
Site web : bâtisseurs-medievaux.fr

Bonjour à tous,

D_lettrine_moyen_age_passionans un moyen-âge central qui s’urbanise et qui voit s’édifier un nombre impressionnant de monuments dont certains gigantesques entre châteaux, maisons fortes ou donjons, fortifications urbaines, halles de marché, ponts et installations portuaires, églises, cathédrales et même encore abbayes et monastères, les métiers et, un peu plus avant, les corporations de bâtisseurs demeurent une point névralgique du développement. Elles sont constituées de nombreux corps de métiers qui peuvent être attachés à des villes, mais qui sont, bien souvent aussi, itinérants et qui viennent renforcer de leur main d’oeuvre et de leur expertise les divers chantiers qui s’ouvrent ici ou là, au gré des opportunités, sur les terres de la France médiévale. Entre taille de pierre, forge et fabrication d’outils, de cordage, la confection d’enduits, les travaux de couverture, de charpente et encore tous les métiers autour des bois de construction, la chantier_medievale_corporation_batisseurs_metiers_construction_restauration_moyen-ageréalisation d’ouvrages médiévaux est un théâtre fourmillant de mille savoir-faire et techniques dont il faut, hélas, constater que certains se sont même perdus, faute de traces écrites.

Détail miniature, construction de la Cathédrale de Saint-Denis, Ms Français 2609, Grandes Chroniques de France (XVe) BnF, Dept des manuscrits

A travers les siècles pourtant, nul ne peut rester indifférent face à l’échelle et au nombre des réalisations ou face encore à la somme d’expériences mise en oeuvre dans les édifices de pierre profanes comme religieux du monde médiéval. Si, pour paraphraser Geoges Duby,  le Moyen-âge est un peu notre « Far West », ses chantiers, par l’ampleur et la magnificence de leurs prouesses, ne sont pas sans évoquer par certains côtés, quelques réalisations pharaoniques de l’Egypte antique. Gigantisme, majesté, flèches et tours qui se tendent vers le ciel comme pour tutoyer Dieu de plus près, le moyen-âge est peuplé de symboles divins, seigneuriaux ou régaliens mais c’est aussi le règne de la transcendance, un temps partagé et collectif dans lequel commencer une oeuvre ne garantissait pas toujours de la voir terminer durant une vie d’homme.

Pascal Waringo, maître artisan Compagnon passionné de construction médiévale

engins_chantier_construction_medievale_batisseurs_compagnons-tour-de-France_moyen-ageCompagnon du tour de France, Pascal Waringo est un passionné de bâti et de constructions anciennes, de l’époque médiévale à la renaissance. Primé à plusieurs reprises par ses pairs pour ses travaux et ouvrages de restauration, ce maître artisan de longue date, digne représentant de l’excellence du compagnonnage en matière de savoir-faire,  est à l’initiative de la création d’un certain nombre de structures entrepreneuriales ou associatives. Leur vocation ? Intervenir pour la sauvegarde et la restauration des bâtiments d’époque mais aussi promouvoir les techniques de constructions médiévales, en sensibilisant le public le plus large, autour de ces sujets.

Interventions :  sauvegarde, nettoyage
& restauration de bâtiments anciens et classés

Côté chantier et patrimoine,  c’est la SNRB, Société de construction et de restauration qui chapeaute les travaux de réfection et de sauvegarde. En plus de vingt ans, elle est déjà intervenue sur un grand nombre de monuments historiques classés et la renommée de son fondateur a même dépassé les frontières puisqu’il compte parmi les trois experts mondiaux à avoir été mandatés sur le chantier restauration_batiments_monuments_classes_moyen-agede la Forteresse médiévale de Ozark, aux Etats-Unis : lancée en 2009, cette expérience, directement inspirée du Château Guédelon de Michel Guyot,  consiste à bâtir ex-nihilo et aux moyens des techniques d’époque, un château fort du XIIIe siècle, en plein coeur de l’Arkansas.

Au sujet de Guédelon , profitons-en pour mentionner ici que Pascal a compté parmi les tout premiers experts à être attachés au projet. Au delà de son intervention sur l’étude préalable, il a même œuvré sur certains aspects du chantier naissant, techniques de prise de mesures anciennes, premières  cages à écureuil, c’est même lui qui a dessiné le plan de la belle cheminée de la salle d’accueil et de la boutique, à la proportion dorée.

Au titre des chantiers expérimentaux d’envergure, on retrouve encore ce véritable pionnier en matière de techniques de construction médiévale en expert éclairé sur l’ambitieux projet de Montcornelles dans l’Ain, (voir Montcornelles, une cité médiévale du XIVe sort de terre)

chantier_restauration_batisseurs_construction-medievale_passion_moyen-age

Pour revenir aux interventions de la SNRB dans le domaine de la sauvegarde du bâti et du patrimoine ancien, ouvrages de maçonnerie, taille de pierre et tous les métiers autour de la restauration ancienne n’ont plus guère de secrets pour le maître compagnon, même si chaque nouveau chantier est toujours pris comme un défi à relever. Ici, l’art côtoie toujours la technique et le plus grand respect du patrimoine guide chaque geste. A force d’expériences et de recherches, la SNRB a d’ailleurs mis au point des interventions uniques en leur genre dans le domaine de la restauration, dont notamment une technique de réparation de voûtes, en passe d’être brevetée.

Etudes, conseils et diffusion

Dans le prolongement de cette société d’intervention, un cabinet a été mis en place: le RCP, comité pour la recherche, le conseil et la pédagogie sur les techniques médiévales de construction.

engins_chantier_construction_medievale_batisseurs_moyen-ageAnimé là encore par Pascal Waringo entouré d’une équipe d’experts pluridisciplinaires, ce bureau d’études a vocation à assister les acteurs du patrimoine (publics ou privés) dans le montage de leurs projets de restauration. Au titre de ses missions, il prend également sa part active dans la diffusion des techniques de construction médiévale auprès d’un plus large public. Dans ce cadre, l’organisme accompagne les acteurs touristiques en charge de bâtiments historiques dans la mise au point d’animations ou de visites spécialisées autour de ses sujets de prédilection, mais il organise aussi divers expositions et conférences dans le domaine du bâti médiéval.

« Du moyen-âge à nos jours »: une troupe
au service de la pédagogie et du divertissement

Pour couvrir des aspects encore plus ludiques et pédagogiques de toutes ces activités, une véritable compagnie médiévale a même été créée. Elle a pour nom Les bâtisseurs médiévaux. Depuis une vingtaine d’années, elle propose ses animations aux quatre coins de France mais elle s’exporte aussi au delà des frontières, sur les terres d’Europe. Cette troupe, pas comme les autres, se déplace même avec ses engins de chantiers médiévaux minutieusement engin_chantier_medieval_batisseurs_moyen-age_sreconstitués et remontés sur site pour l’occasion. Elle propose ainsi de recréer sous les yeux du public et sur tout site désireux de l’accueillir, l’effervescence et les savoir-faire que l’on pouvait trouver sur un véritable chantier médiéval. Les démonstrations s’étendent à un large nombre de métiers et d’activités : de la charpente à la corderie en passant par la géométrie et la prise de mesure, l’utilisation des engins, bien sûr et encore le montage des structures nécessaires à la construction.

Du point de vue des engins présentés et des activités, la troupe s’est même diversifiée puisqu’elle s’est attelée, en plus de la réalisation de cages à écureuil, nacelles et autres roues à échelons qu’on retrouvait sur les chantiers d’époque, à la reconstitution d’engins militaires de siège ou défensifs du moyen-âge:  bricoles, trébuchets ou autres pierrières qu’elle propose à l’exposition ou à la location.

Pour plus d’informations sur l’ensemble de ces activités, voir :
Batisseurs-medievaux.fr –  FB officielConférences & expositions 

Articles  et ouvrages d’intérêt
autour de la construction médiévale :

Pour alimenter votre curiosité sur le sujet de la construction au moyen-âge et des chantiers médiévaux, nous vous invitons également à consulter les articles suivants :

Une Conférence de l’historienne médiéviste Cécile Sabathier sur les chantiers médiévaux en milieu urbain

Un article sur l’Aventure de Château Guédelon.

Côté lecture, voici quelques romans d’aventure qui touchent de près le sujet du chantier médiéval et le font revivre dans le détail : 

Les pierres sauvages de Fernand Pouillon
La Cathédrale de la Mer de Ildefonso Falcones
Les Piliers de la terre de Ken Follet

Enfin, vous trouverez dans notre catégorie sur les châteaux forts et l’architecture médiévale, nombre d’éléments complémentaires sur toutes ces questions.

En vous souhaitant une excellente journée

Frédéric F
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du monde médiéval sous toutes ses formes

Voyage au début du XVe avec les journées médiévales d’Automne du Château ariégeois de Foix

Sujet : agenda, reconstitution, fêtes historiques, médiévales, château-fort,
Période : moyen-âge tardif, 1425
Evénement : Les médiévales d’automne du château de Foix
Lieu : Château de Foix, Ariège, Occitanie
Date : le 6 et 7 octobre 2018

Bonjour à tous,

vec la venue de l’automne, voici que nous arrive aussi la dernière édition de l’année des fêtes médiévales du château de Foix.  Cette fois-ci, loin des victoires ou des faits de guerre du célèbre Gaston Fébus, c’est plutôt autour des bâtisseurs que les organisateurs ont décidé de scénariser l’événement. Cap sur les débuts du XVe donc, et même pour être plus précis sur le mois d’octobre 1425 pour un chantier médiéval de taille.

Chantier médiéval et  bâtisseurs du XVe

Dans le contexte houleux de la guerre de cent ans, la décision a été prise d’édifier la tour ronde. Elle permettra de renforcer le dispositif défensif du château mais aussi de démontrer à tous, l’importance du Comté de Foix, autant que les richesses et la puissance militaire de son seigneur. On le sait désormais clairement et, en tout cas, nombre de médiévistes s’entendent sur cette  question, en plus de leur vocation défensive et stratégique, au moyen-âge, les châteaux sont  aussi, de manière indissociable, des symboles de pouvoir et de prestige.

Sur place ce week-end, à Foix, on pourra donc assister à de nombreuses démonstrations de savoir-faire autour des métiers de la construction et de l’architecture militaire médiévale. Que les amateurs d’action plus musclée se rassurent toutefois, ils ne seront pas en reste puisqu’il y aura aussi des divertissements de nature plus résolument militaire et belliqueuse, aux sons des ancêtres des premiers canons et des premières pièces d’artillerie d’époque.

L’événement devrait encore permettre à ses visiteurs d’assister au baptême de trois nouvelles machines médiévales arrivées dernièrement au château et qui viendront enrichir d’autant toutes ses futures animations : deux engins de guerre (un trébuchet et une pierrière) et un engin de levage (un treuil à tambour).

Le Programme de l’événement  – Page FB officielle de l’organisateur

Une très belle journée à tous !

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du Moyen-âge sous toutes ses formes

Retrouvez  nos articles précédents sur le château et sur Foix  ici :  Les Fêtes Médiévales d’été 2018Les Médiévales de Printemps 2018 –  Les Médiévales d’automne 2017Les Médiévales de Printemps 2017 –  Les Médiévales d’automne 2016 – Le Festival historique et estival de Foix 2016

Et aussi tous nos articles sur les fêtes médiévales en Occitanie

Travailler sur les chantiers du moyen-âge, une conférence de Cécile Sabathier, au musée de Cluny

conferences_audio_video_moyen-age_monde_medieval_agriculture_paysan_serfs_vilain_moyen-ageSujet: chantier médiéval, métiers médiévaux, construction médiévale, artisans, corps de métiers, architecture médiévale, histoire médiévale, médiéviste
Période : moyen-âge tardif, XIVe au XVe
Média: conférence vidéo, chaîne youtube
Lieu: Musée de Cluny, mars 2018
Titre: Travailler sur les chantiers au Moyen Âge
Conférencière:  Cécile Sabathier

Bonjour à tous,

M_lettrine_moyen_age_passionieux comprendre l’organisation des chantiers médiévaux mais aussi mieux approcher les conditions générales entourant les travailleurs qui s’affairaient et fourmillaient sur les sites de construction du moyen-âge, voilà un objectif louable et passionnant. Le 16 mars 2018 et dans le cadre d’une conférence, le Musée de Cluny recevait la jeune doctorante de l’Université Paris-Sorbonne Cécile Sabathier qui s’est fait une spécialité de la question, sur une période qui couvre le XIVe et le XVe siècles et qui correspond donc au moyen-âge tardif.

enluminure_chantier_medieval_construction_moyen-age_metiers_ouvrier_conditions_travail


Enluminure du « Titus Livius, Ab Urbe condita », Français  263, BnF département des manuscrits, début XVe siècle

A l’aide de nombreux exemples pris notamment dans le midi médiéval qui fait plus particulièrement l’objet de ses recherches, la médiéviste nous propose ici un large panorama du sujet : organisation, hiérarchie, mixité et âge de travailleurs en présence, systèmes de rémunération, corvées (le cas échéant), échelle des salaires, durée journalière, saisonnalité, sécurité et prise en compte de la pénibilité, logement sur site, etc…, elle abordera encore la question de la mobilité de la main d’oeuvre médiévale et de la structure familiale autour des chantiers.

Cette conférence ne manquera pas d’intéresser les médiévistes et les amateurs de moyen-âge mais encore les nombreux reconstituteurs et gestionnaires de parcs et chantiers historiques, comme on en trouve de plus en plus sur les terres de France (château Guédelon, Tour Roland, Montcornelles, etc…). Tous trouveront indéniablement, auprès de cette spécialiste de la question, une véritable mine d’information.

Travailler sur les chantiers au moyen-âge par Cécile Sabathier

Nous devons encore insister ici sur la qualité des interventions proposées par le musée de Cluny et le plus important, remercier ses organisateurs pour le généreux partage qu’ils font de ces conférences avec le grand public.

En vous souhaitant une belle écoute et une excellente journée.

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du moyen-âge sous toutes ses formes.

Montcornelles, une cité médiévale du XIVe sort de terre en plein XXIe siècle

heraldique_armoires_blason_ecu_bugeySujet : lieu d’intérêt, chantier, projet expérimental, parc médiéval, sortie historique,  cité médiévale.
Période :  Moyen-âge central, XIVe siècle
Lieu :  Montcornelles, chantier/cité médiévale Plateau de Hauteville, Aranc, Bugey, Ain, Auvergne Rhône Alpes

Bonjour à tous,

A_lettrine_moyen_age_passionu début des années 2010, dans le département de l’Ain et au coeur du Bugey est né dans la tête d’un ingénieur en matériaux de formation, un rêve un peu fou qui, à force de persévérance, est devenu en quelques années, un véritable projet et finalement, une réalité.  Son idée ? Construire une « cité » médiévale  ex-nihilo.

regis_navarro_cite_medievale_montcornelles_lieu_interet_tourisme_moyen-ageAprès de bien longues démarches pour viabiliser le dossier, pour convaincre et mettre d’accord aussi l’ensemble des acteurs (étatiques, territoriaux et locaux) impliqués, et encore pour trouver des appuis, Regis Navarro, c’est son nom (portrait ci-contre), concepteur et porteur du projet, accompagné de Anne Siegfried Adamovicz, attachée au service du patrimoine culturel du département de l’Ain, ont réussi à rallier à leur cause les collectivités et obtenu le feu vert autant que les premiers financements. Une des dernières étapes clés a été franchie à la mi -décembre 2017 avec une vote largement majoritaire de la communauté de communes du Plateau d’Hauteville, en faveur du projet. Le rêve est donc devenu réalité.

Tout est donc en bonne marche et il devrait y avoir sur place, au coeur du plateau de Hauteville, à quelques lieues d’Ambérieu-en- Bugey (une vingtaine de kilomètres), un parc/chantier expérimental sur le thème médiéval, ouvert aux visites et au public. La cité aura pour nom Montcornelles.

montcornelles_cite_medievale_chantier_parc_a_theme_lieux_interet_XIVe_moyen-age_central

Un parc/chantier expérimental sur le thème du monde médiéval et de ses bâtisseurs

La construction de cet ambitieux projet s’étalera sur une quarantaine d’année et le site se présente à la fois comme un chantier à visées pédagogiques et comme un parc à thème fournissant un cadre et un support propice à la découverte, à la sensibilisation, mais aussi au divertissement autour du monde médiéval. La période visée est le XIVe siècle.

Même s’il n’est pas question ici de bâtir un château-fort,  du point de vue du concept et des ambitions, on ne peut s’empêcher d’évoquer ici  le chantier de château Guédelon et Michel Guyot, grand précurseur en la matière et dont la formule et le succès auront indéniablement inspiré un certain nombre de nouveaux sites sur les terres de France, ces dernières années. Le territoire étant vaste, le public friand de divertissements médiévaux  et les informations qu’on peut tirer de ce genre d’expériences toujours intéressantes en terme d’ingénierie, de sciences et techniques et d’architecture ancienne, il reste quoiqu’il en soit, largement du champ pour que Montcornelles trouve sa place et son public.

Reconstitution, restitution, ambitions, réalisme?

Du point de vue de son emplacement, la future cité médiévale ne se situe pas sur un site historique connu et daté, mais sur un site à nu, occupé précédemment par des terres agricoles. Il ne s’agit donc pas ici d’archéologie expérimentale ou d’archéosite, pas d’avantage que l’idée n’est de reconstituer  un lieu ayant existé.

batisseurs_enluminure_chantier_experimental_medieval_montcornelles_bible_Maciejowski Du côté du réalisme, l’intention reste tout de même de se situer résolument au carrefour des possibles, autrement dit d’approcher au plus près la réalité (plausibilité) historique du point de vue des bâtiments, des outils ainsi que des technologies et des matériaux en usage.

Le porteur de projet ne cache d’ailleurs pas les ambitions du chantier, eu égard à une meilleure appréhension des  techniques des bâtisseurs de l’époque : « Mieux comprendre en refaisant recréant », le modo restera de se tenir au plus près des normes du moyen-âge central, tout en se pliant aussi à celles applicables et incontournables, à l’heure actuelle, en matière de chantier.

Quoiqu’il en soit, une Société coopérative d’intérêt collectif a été créée afin de mener à bien l’entreprise, mais aussi pour recruter l’équipe de bâtisseurs, tailleurs de pierre, charpentiers, forgerons, etc, en charge de faire sortir de terre cette cité médiévale imaginaire, et encore les personnels destinés à l’accueil des visiteurs. Le nombre de permanents devrait au départ se situer autour d’une dizaine. La SCIC entend bien également s’entourer d’experts, chercheurs et universitaires qui viendront donner à Montcornelles leur appui documenté et avisé, autant qu’une caution « historique ». Certains d’entre eux se sont d’ailleurs déjà rapprochés, avec enthousiasme, du porteur de projet. Autant le dire, toutes les bonnes volontés sont aussi mises à contribution dans cette aventure qui se veut résolument « participative et coopérative ».

montcornelles_tourisme_bugey_agenda_chantier_batisseurs_medieval_moyen-age_central_XIVe

Divertissement, animations « hors chantier » :
faire revivre le moyen-âge culturel et festif

Autour du chantier et de la découverte du quotidien des bâtisseurs/artisans tout autant que des techniques  de construction médiévale, on compte bien aussi recréer à Montcornelles, des animations et une ambiance permettant d’immerger les visiteurs dans le moyen-âge du XIVe siècle. Dans cette optique, une association a aussi été créée, l’Association BCM Monts et Cornelles. Déjà à l’oeuvre sur le terrain, elle a pour vocation de prendre en charge les parties les plus « culturelles » de la cité médiévale naissante : organisation d’événements, d’animations à thèmes, festivités et temps forts saisonniers agenda_soiree_sortie_2018_bugey_veillees_contes_fabliaux_monde_medieval_bugey_montcornelles_bugeyou annuels. A terme, elle constituera aussi la troupe permanente  d’animations du lieu.

Pour ceux qui sont dans les environs du Bugey, elle organise d’ailleurs, le samedi 27 janvier prochain, une soirée « veillée » autour de contes,  fabliaux médiévaux, chants et danses d’époque. (affiche ci-contre)

Active sur le web, elle joue également à plein son rôle en terme de communication sur le projet, mais aussi de recrutement de passionnés et  bénévoles voulant se joindre à l’aventure.

Du point de vue de la « scénarisation » de Montcornelles et de son « histoire » imaginaire, le travail de conception est en cours. Les barrières les plus difficiles ayant été franchies, les acteurs impliqués dans le projet vont pouvoir prendre désormais le temps de s’y concentrer.

Liens utiles, information, détails pratiques :
Site web – Facebook  – Association  BCM Monts et Cornelles

Pour conclure

L_lettrine_moyen_age_passione chantier de Montcornelles devrait être ouvert à l’année, d’avril à octobre. En terme de fréquentation, les objectifs sont ambitieux puisque les estimations de montée en charge projettent d’atteindre, sur les cinq à six premières années, près de 80 000 visiteurs par an, pour un volume attendu d’une quinzaine de milliers sur la première année et un seuil équilibre budgétaire autour de 40 000.

batisseurs_enluminure_chantier_experimental_monde_medieval_bugey_montcornelles_bible_-MaciejowskiAjoutons que le lieu représente aussi pour le Bugey un bel enjeu touristique. Le chantier médiéval expérimentale et les animations de Montcornelles devrait en effet permettre de prouver, si c’était nécessaire, qu’en plus de ses montagnes et de sa belle nature, propices à de merveilleuses ballades, en plus encore des généreux produits de terroirs qui ont fait sa célébrité – ses volailles, son gamay, ses fromages, son ramequin et j’en passe –  cette belle région a encore bien des choses à nous raconter de son histoire mais aussi, de manière plus large, de la notre. De notre côté, nous leur souhaitons, en tout cas, tout le meilleur, ainsi qu’une grande réussite.

En vous souhaitant une très belle journée.

Frédéric EFFE
Pour moyenagepassion.com.
A la découverte du monde médiéval sous toutes ses formes.

La fabuleuse aventure médiévale de château de Guédelon

La fabuleuse aventure médiévale de château Guédelon.
Architecture médiévale philippienne et châteaux forts,

Un projet ambitieux et novateur

D_lettrine_moyen_age_passion

ifficile de parler du moyen-âge sans aborder l’expérience unique à laquelle se livrent actuellement Michel Guyot et son équipe sur le site de Guédelon. Ayant en effet trouvé, à l’occasion de la restauration d’un château, un autre château enfoui du treizième siècle, Michel Guyot, le génial initiateur du projet Guédelon (voir photo ci-dessous) a décidé de reconstruire une version inspirée de ce château du XIIIe siècle, en utilisant les technologies de l’époque, tout en redécouvrant – pour ne pas dire en ré-inventant,  au vue de tout ce qui s’est perdu depuis – les méthodes et les métiers autour de la construction de châteaux forts. Après quelques années d’exploitation, le site se visite presque toute l’année. L’entreprise est un succès et le chantier médiéval de Guédelon a déjà accueilli depuis son ouverture des millions de visiteurs!

Michel Guyot createur du projet de château Guédelon

Très attaché au réalisme historique, le château de Guédelon est également construit uniquement avec les moyens trouvés sur place: le bois provient de la forêt présente sur le site, les pierres d’un carrière creusée à cet effet également; on forge sur place les outils nécessaires aux différents corps de métiers, et l’on construit aussi le château, suivant les standards de l’architecture philippienne (voir plus bas dans cet article).

Les métiers du moyen-âge
autour de château Guédelon

Tous les métiers du moyen-âge, autour de la construction de châteaux forts, sont représentés à Guédelon : bâtisseurs, forgerons, menuisiers, bûcherons, cordiers, carriers, tailleurs de pierre, charpentiers, vanniers, tuiliers, teinturiers, etc…

metier_charpentier_02       metier_tailleur         metier_charpentier metier_forgeron       metier_vannier         metier_cordier metier_bucheron       metie_tuilier         metier_macon
metier_carrier
metier_moyen_agemetier_teinturier

 

 

 

L’architecture philippienne 

C_lettrine_moyen_age_passionette architecture a été inaugurée par le roi Philippe Auguste, (1165-1223), que l’on a aussi surnommé Philippe le bâtisseur, à l’occasion de la construction du Louvre. Ce roi de France est réputé avoir synthétisé ou formalisé les connaissances de l’architecture médiévale défensive, héritées de deux ans d’expérience d’enchâtellement. Il a ainsi mis en place de nouveaux standards pour les forteresses qu’il commencera à appliquer au Louvre, et qui rencontreront un vif succès au delà des frontières françaises et durant plus d’un siècle après :  murs droits à créneaux, tours d’angles reliés par des courtines, donjon, porterie défensive, meurtrières ou archères. Il est notable que l’avènement de l’architecture philippienne a changé à la fois les stratégies de défense des territoires, mais également la manière de concevoir la défense d’un château.

Une expérience unique au niveau mondial

chateau_fort_medieval_guedelon_replique_moyen-age_passion

L’expérience de Guédelon est appuyée et soutenue par un grand nombre de spécialistes historiques, mais également l’Union européenne et un certain nombre d’autres parte-naires publiques. Elle est aussi louée par l’ensemble du public qui visite le site. Elle reste, à ce jour, une expérience totalement unique au niveau mondial, puisqu’elle opère finalement une fusion entre histoire, archéologie, pédagogie et architecture tout en étant une expérience actuelle mais aussi une aventure humaine extraordinaire.

Le chantier médiéval de Guédelon

Les avancées du chantier de château Guédelon
Les avancées du chantier de château Guédelon

L_lettrine_moyen_age_passione chantier avance à grand pas. La première pierre a été posée en 1997 et l’on avait prévu que la construction complète prenne environ 25 ans. A l’époque et au XIIIe siècle, le château aurait certainement pris moins longtemps mais les techniques étaient alors connues et éprouvés alors que de nos jours il faut les retrouver en cherchant, en tâtonnant et quelquefois même les recréer de toute pièce. A la fin du chantier, on parle déjà de poursuivre l’aventure de Guédelon en construisant plus de bâtiments d’époque autour et bien sûr dans le même esprit déjà insufflé au projet par Michel Guyot et l’Association des Compagnons Bâtisseurs de Puisay qu’il a créé à l’occasion de ce projet pour le porter.

Un voyage dans les couloirs du temps

Visitez le site de Guédelon, c’est une voyage dans les couloirs du temps unique, à la rencontre d’une époque mais aussi à la rencontre de passionnés de moyen-âge. Dates d’ouverture, tarifs, avancée du chantier, photos et vidéos, Vous trouverez également plus d’informations sur le site web du château de Guedelon.

A propos de la réplique
et de la video sur château Guédelon

C_lettrine_moyen_age_passionette vidéo qui présente ce à quoi ressemblera Guédelon une fois terminé de construire, a été réalisée avec le moteur du jeu et la boîte à outils du jeu Medieval Engineers de la société Keen Software. Vous la trouverez comme de nombreuses autres sur notre chaîne youtube dédiée au moyen-âge.

Si ce sujet vous intéresse et notamment sur la question des mâchicoulis, hourds et bretèches, nous vous conseillons également cet article sur l’architecture médiévale défensive et la vidéo qui va avec.

Merci de votre lecture et une excellente journée à vous!

Fred
Pour moyenagepassion.com

« L’ardente passion, que nul frein ne retient, poursuit ce qu’elle veut et non ce qui convient. » Publiliue Syrus  Ier s. av. J.-C