Archives pour l'étiquette lieux d’intérêt

Montcornelles, une cité médiévale du XIVe sort de terre en plein XXIe siècle

heraldique_armoires_blason_ecu_bugeySujet : lieu d’intérêt, chantier, projet expérimental, parc médiéval, sortie historique,  cité médiévale.
Période :  Moyen-âge central, XIVe siècle
Lieu :  Montcornelles, chantier/cité médiévale Plateau de Hauteville, Aranc, Bugey, Ain, Auvergne Rhône Alpes

Bonjour à tous,

A_lettrine_moyen_age_passionu début des années 2010, dans le département de l’Ain et au coeur du Bugey est né dans la tête d’un ingénieur en matériaux de formation, un rêve un peu fou qui, à force de persévérance, est devenu en quelques années, un véritable projet et finalement, une réalité.  Son idée ? Construire une « cité » médiévale  ex-nihilo.

regis_navarro_cite_medievale_montcornelles_lieu_interet_tourisme_moyen-ageAprès de bien longues démarches pour viabiliser le dossier, pour convaincre et mettre d’accord aussi l’ensemble des acteurs (étatiques, territoriaux et locaux) impliqués, et encore pour trouver des appuis, Regis Navarro, c’est son nom (portrait ci-contre), concepteur et porteur du projet, accompagné de Anne Siegfried Adamovicz, attachée au service du patrimoine culturel du département de l’Ain, ont réussi à rallier à leur cause les collectivités et obtenu le feu vert autant que les premiers financements. Une des dernières étapes clés a été franchie à la mi -décembre 2017 avec une vote largement majoritaire de la communauté de communes du Plateau d’Hauteville, en faveur du projet. Le rêve est donc devenu réalité.

Tout est donc en bonne marche et il devrait y avoir sur place, au coeur du plateau de Hauteville, à quelques lieues d’Ambérieu-en- Bugey (une vingtaine de kilomètres), un parc/chantier expérimental sur le thème médiéval, ouvert aux visites et au public. La cité aura pour nom Montcornelles.

montcornelles_cite_medievale_chantier_parc_a_theme_lieux_interet_XIVe_moyen-age_central

Un parc/chantier expérimental sur le thème du monde médiéval et de ses bâtisseurs

La construction de cet ambitieux projet s’étalera sur une quarantaine d’année et le site se présente à la fois comme un chantier à visées pédagogiques et comme un parc à thème fournissant un cadre et un support propice à la découverte, à la sensibilisation, mais aussi au divertissement autour du monde médiéval. La période visée est le XIVe siècle.

Même s’il n’est pas question ici de bâtir un château-fort,  du point de vue du concept et des ambitions, on ne peut s’empêcher d’évoquer ici  le chantier de château Guédelon et Michel Guyot, grand précurseur en la matière et dont la formule et le succès auront indéniablement inspiré un certain nombre de nouveaux sites sur les terres de France, ces dernières années. Le territoire étant vaste, le public friand de divertissements médiévaux  et les informations qu’on peut tirer de ce genre d’expériences toujours intéressantes en terme d’ingénierie, de sciences et techniques et d’architecture ancienne, il reste quoiqu’il en soit, largement du champ pour que Montcornelles trouve sa place et son public.

Reconstitution, restitution, ambitions, réalisme?

Du point de vue de son emplacement, la future cité médiévale ne se situe pas sur un site historique connu et daté, mais sur un site à nu, occupé précédemment par des terres agricoles. Il ne s’agit donc pas ici d’archéologie expérimentale ou d’archéosite, pas d’avantage que l’idée n’est de reconstituer  un lieu ayant existé.

batisseurs_enluminure_chantier_experimental_medieval_montcornelles_bible_Maciejowski Du côté du réalisme, l’intention reste tout de même de se situer résolument au carrefour des possibles, autrement dit d’approcher au plus près la réalité (plausibilité) historique du point de vue des bâtiments, des outils ainsi que des technologies et des matériaux en usage.

Le porteur de projet ne cache d’ailleurs pas les ambitions du chantier, eu égard à une meilleure appréhension des  techniques des bâtisseurs de l’époque : « Mieux comprendre en refaisant recréant », le modo restera de se tenir au plus près des normes du moyen-âge central, tout en se pliant aussi à celles applicables et incontournables, à l’heure actuelle, en matière de chantier.

Quoiqu’il en soit, une Société coopérative d’intérêt collectif a été créée afin de mener à bien l’entreprise, mais aussi pour recruter l’équipe de bâtisseurs, tailleurs de pierre, charpentiers, forgerons, etc, en charge de faire sortir de terre cette cité médiévale imaginaire, et encore les personnels destinés à l’accueil des visiteurs. Le nombre de permanents devrait au départ se situer autour d’une dizaine. La SCIC entend bien également s’entourer d’experts, chercheurs et universitaires qui viendront donner à Montcornelles leur appui documenté et avisé, autant qu’une caution « historique ». Certains d’entre eux se sont d’ailleurs déjà rapprochés, avec enthousiasme, du porteur de projet. Autant le dire, toutes les bonnes volontés sont aussi mises à contribution dans cette aventure qui se veut résolument « participative et coopérative ».

montcornelles_tourisme_bugey_agenda_chantier_batisseurs_medieval_moyen-age_central_XIVe

Divertissement, animations « hors chantier » :
faire revivre le moyen-âge culturel et festif

Autour du chantier et de la découverte du quotidien des bâtisseurs/artisans tout autant que des techniques  de construction médiévale, on compte bien aussi recréer à Montcornelles, des animations et une ambiance permettant d’immerger les visiteurs dans le moyen-âge du XIVe siècle. Dans cette optique, une association a aussi été créée, l’Association BCM Monts et Cornelles. Déjà à l’oeuvre sur le terrain, elle a pour vocation de prendre en charge les parties les plus « culturelles » de la cité médiévale naissante : organisation d’événements, d’animations à thèmes, festivités et temps forts saisonniers agenda_soiree_sortie_2018_bugey_veillees_contes_fabliaux_monde_medieval_bugey_montcornelles_bugeyou annuels. A terme, elle constituera aussi la troupe permanente  d’animations du lieu.

Pour ceux qui sont dans les environs du Bugey, elle organise d’ailleurs, le samedi 27 janvier prochain, une soirée « veillée » autour de contes,  fabliaux médiévaux, chants et danses d’époque. (affiche ci-contre)

Active sur le web, elle joue également à plein son rôle en terme de communication sur le projet, mais aussi de recrutement de passionnés et  bénévoles voulant se joindre à l’aventure.

Du point de vue de la « scénarisation » de Montcornelles et de son « histoire » imaginaire, le travail de conception est en cours. Les barrières les plus difficiles ayant été franchies, les acteurs impliqués dans le projet vont pouvoir prendre désormais le temps de s’y concentrer.

Liens utiles, information, détails pratiques :
Site web – Facebook  – Association  BCM Monts et Cornelles

Pour conclure

L_lettrine_moyen_age_passione chantier de Montcornelles devrait être ouvert à l’année, d’avril à octobre. En terme de fréquentation, les objectifs sont ambitieux puisque les estimations de montée en charge projettent d’atteindre, sur les cinq à six premières années, près de 80 000 visiteurs par an, pour un volume attendu d’une quinzaine de milliers sur la première année et un seuil équilibre budgétaire autour de 40 000.

batisseurs_enluminure_chantier_experimental_monde_medieval_bugey_montcornelles_bible_-MaciejowskiAjoutons que le lieu représente aussi pour le Bugey un bel enjeu touristique. Le chantier médiéval expérimentale et les animations de Montcornelles devrait en effet permettre de prouver, si c’était nécessaire, qu’en plus de ses montagnes et de sa belle nature, propices à de merveilleuses ballades, en plus encore des généreux produits de terroirs qui ont fait sa célébrité – ses volailles, son gamay, ses fromages, son ramequin et j’en passe –  cette belle région a encore bien des choses à nous raconter de son histoire mais aussi, de manière plus large, de la notre. De notre côté, nous leur souhaitons, en tout cas, tout le meilleur, ainsi qu’une grande réussite.

En vous souhaitant une très belle journée.

Frédéric EFFE
Pour moyenagepassion.com.
A la découverte du monde médiéval sous toutes ses formes.

Motte castrale et archéologie expérimentale : la belle aventure de la Tour Roland

motte_castrale_feodale_archeosite_archeologie_medievale_experimentale_lassigny_tour_roland_armoiriesSujet : mottes castrales, motte féodale, archéologie médiévale expérimentale, architecture médiévale, château à motte, lieux d’intérêt, archéosite
Période : moyen-âge central, XIIe siècle
Lieu : Lassigny, Oise, Hauts de France
Porteur du projet : Bruno De Saedeleer Association Sauvegarde du Patrimoine,

Bonjour à tous,

Q_lettrine_moyen_age_passionu’est-ce qui nous fait lever matin ? Qu’est-ce qui fait que certains courent, plus que d’autres et avec plus de force encore, après leurs rêves ? Quelquefois, la passion pour le patrimoine, l’Histoire, et les mystères du passé suffit à soulever des montagnes et c’est le cas de l’aventure humaine dont nous voulons vous parler aujourd’hui.

L’histoire commence autour des années 2010-2011. Nous sommes dans l’Oise, près de Compiègne, dans la région des Hauts- de-France et sur le territoire de la commune de Lassigny. Il y a là un site historique, les vestiges d’une motte castrale qui,  durant le moyen-âge, surplombait un petit village rupestre qu’elle tenait sous sa protection. Comme dans la plupart des cas de ce genre, quand la motte n’a pas donné lieu à des installations plus durables, il n’en demeure plus de visible qu’une simple élévation, un tertre nu dominant la plaine. Sans être un peu averti du sujet ou curieux des choses du monde médiéval, on aurait même pu, il y a encore quelques années, passer à côté sans savoir, mais ce n’est plus le cas désormais.

Il y a près de 6 ans de cela, Bruno De Saedeleer, un passionné d’archéologie et d’Histoire, s’est, en effet, mis en tête d’aller bien plus loin que la simple préservation du site, en l’état. Avec l’appui de la commune, il a même décidé d’y insuffler de nouveau, la vie qui animait déjà l’endroit, il y a près de 1000 ans  quand un petit seigneur du nom de Roland, tenait ce fief et en avait fait son havre, sous la main de Raoul 1er, sénéchal de France et comte de Vermandois  dont il était le vassal.

Motte castrale de Lassigny, archéosite expérimentale, Aquarelle de JC TOULLEC
Motte castrale de Lassigny, archéosite expérimentale, Aquarelle de l’artiste  JC TOULLEC

Un chantier d’archéologie expérimentale.

Sans attendre,  une Association est donc créée avec pour nom sans équivoque « Sauvegarde du Patrimoine ». Son ambition ? Faire resurgir ici d’après plan et sur le site historique même les bâtiments, le village médiéval et la tour maîtresse, pour replonger ses futurs visiteurs au coeur du moyen-âge central.

En 2011, après une étude des sols réalisée à la demande de l’Association, sous la houlette conjointe de l’archéologue médiéviste Richard Jonvel et de l’Université de Picardie Jules Verne, on mettra à jour des vestiges, des tracés et une masse d’information suffisante pour avoir une vision plus claire du site tel qu’il se motte_castrale_feodale_chateaux_moyen-age_central_tour_roland_lassigny_archeosite_archeologie_medievale_experimentaleprésentait par le passé.  Cap sur le XIIe siècle ! L’aventure de l’archéosite de la Tour Roland pouvait enfin vraiment débuter.

De retour à la période médiévale, l’édification de la motte et la construction de sa tour soulevèrent, semble-t-il, quelques débats. Nous en avons déjà parlé en d’autres endroits, les mottes castrales ont souvent été élevées rapidement, quelquefois en quelques jours seulement, et celle-ci, en son temps,  ne fut pas du goût de l’évêché de Noyons qui n’y vit alors rien moins qu’une atteinte à sa suzeraineté sur ses terres. Après quelques pourparlers et de sérieuses négociations avec le comte de Vermandois, la question fut pourtant réglée et, sous condition(s), on laissa finalement la tour et son élévation occuper, pour longtemps, le terrain. C’est à cette période, autour de la date clé de 1137, que l’Association Sauvegarde du Patrimoine se propose de refaire vivre le site.

Le chemin parcouru : échanges,
expériences, expérimentations

Après sa création, d’autres passionnés et érudits sont venus se joindre à l’aventure pour y apporter leur expertise ou y prêter leur main. De son côté, pour faire bonne mesure, l’Association a continué de s’entourer des conseils éclairés d’experts, historiens, archéologues, médiévistes et universitaires. Vous l’aurez compris, on ne veut, ici, rien laisser au hasard et il s’agit bien de conduire une expérience d’archéologie expérimentale au plus près de la réalité historique.

motte_castrale_feodale_reconstitution_chateaux_a_motte_moyen-age_lassigny_archeologie_medievale_experimentaleTechniques de constructions d’époque, taille de pierre, grand renforts de bois, outils  forgés sur place pour certains d’entre eux, à l’image du chantier de Château de Guedelon, l’Association fait appel à son environnement immédiat pour trouver les matériaux nécessaires à la réalisation du projet. Lieu d’échange et de découverte, d’apprentissage, mais encore  d’expérimentation, à quelques années de son lancement, le site de la Tour Roland est devenu un peu tout cela à la fois.

Loin de rester sur le papier, en six ans, le projet a en effet bien avancé et s’est largement concrétisé. Le site est totalement ouvert aux visites qui servent à appuyer valablement son financement et il accueille encore de nombreux bénévoles ou scolaires sur ses différents chantiers. Aujourd’hui, vous pourrez y découvrir une forge, des écuries, des étables, une belle barbacane de bois, une maison de potier, un four à pain et encore une grange qui a même, depuis sa création, donné naissance à des animaux, veaux, chèvres et poussins. Quant à la tour maîtresse juchée sur la butte, son premier niveau et ses premiers rangs de pierre se dressent déjà fièrement avec comme objectif sa finalisation dans le courant de l’année à venir. Par la suite, le projet devrait se poursuivre encore plus loin dans le temps et de nouvelles campagnes de fouilles seront également conduites sur site.

mottes_castrales_feodale_chateau_a_mottes_tour_roland_picardie_archeologie_medievale_moyen-age_central_XIIe_siecle

Partenariats institutionnels et financement

Du côté des partenariats, la municipalité, ainsi que le département de l’Oise et même la communauté de communes se sont associés au projet. Ils ont été encore rejoints par quelques autres partenaires privés et financiers.

Un agrément a également été signé avec l’éducation nationale dans le cadre des Contrat Départementaux de Développement Culturel. donnant lieu notamment  à des chantiers écoles d’apprentissage et de sensibilisation à l’Histoire autant qu’aux méthodes de constructions venues du moyen-âge.

Bien sûr, afin de consolider ses appuis, de se doter de moyens supplémentaires et d’avancer plus efficacement dans ses objectifs, la structure accueille toujours avec bienveillance et enthousiasme tout nouveau partenaire   motte_castrale_feodale_chateaux_a_motte_moyen-age_lassigny_archeologie_medievale_archeositedésireux de faire partie de l’aventure, en numéraire, en moyens matériels ou même venu mettre la main à la pâte  sur le terrain.

Avant de terminer cette brève présentation du site de la Tour Roland et de son beau projet, signalons encore que chaque année, des Médiévales sont organisées sur place autour du mois de juillet. Nous aurons, bien sûr, l’occasion de vous informer de celles à venir. Dans l’attente, pour plus d’informations, de photos et de détails, visitez le site web officiel ici : www.tour-roland.com

Pour plus d’informations sur les mottes castrales, ajoutons enfin que vous pouvez valablement vous référer à nos vidéos de reconstitution et nos articles sur la question : Les mottes castrales et les châteaux à motte.

En vous souhaitant une belle journée.

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du moyen-âge sous toutes ses formes.

Les Médiévales festives et participatives du Château de Folleville, en Picardie

heraldique_armoirie_blason_chateau_folleville_picardie_Sujet : fêtes médiévales, fêtes historiques, animations médiévales, château, agenda sortie, histoire vivante, reconstitution.
Lieu : Folleville, Haut de France, Somme,
Evénement Les Médiévales de Folleville
Dates : les 26 et 27 août 2017

Bonjour à tous,

A_lettrine_moyen_age_passionu titre des événements de ce week end, il nous faut ajouter des Médiévales particulièrement originales organisées au Sud d’Amiens sur le site picard du château de Folleville.

folleville_chateau_fetes_medievale_compagnies_reconstitution_historique_histoire_vivanteIl s’agit là de la 15e édition de ces festivités initiées en 2002 par le groupe de passionnés d’Histoire et de moyen-âge, de l’association « Le Site de Folleville«  et ayant en charge le maintien et l’animation du site du château.

Au départ, ils n’étaient qu’une simple poignée de bénévoles, et les voilà désormais plus de 300 à s’affairer durant toute l’année autour de ces médiévales de Folleville pour en assurer la pérennité et la réussite.

Au programme animations et divertissements de qualité, le tout avec un véritable parti-pris de reconstitution et d’Histoire vivante, de nombreux camps sont installés autour des restes de la forteresse et de nombreuses animations sont prévues pour une fête de deux jours pleins qui se veut résolument participative. Il s’agit bien ici et sans conteste de partager et de faire vivre une véritable passion pour le monde médiéval. Le concept ne pouvait bien sûr pas nous laisser indifférent et les visiteurs ne s’y sont d’ailleurs pas trompés qui accourent plus nombreux d’année en année pour se joindre à la fête.

Demandez le programme

J_lettrine_moyen_age_passionoutes équestres et lices à la façon du moyen-âge, combats à pied, démonstrations de fauconnerie et encore tirs à la machine de siège, les camps et reconstituteurs venus sur place, donneront encore l’occasion de découvrir maints autres aspects de la vie médiévale, de ses exigences, comme son artisanat, ses joies et ses fastes aussi. Le samedi, la fête se prolongera encore en soirée avec du théâtre et un grand bal médiéval.

Compagnies, camps, troupes médiévales et reconstituteurs *

Sikinis – Celestiaes – Milles bonjours – Grand bourdon – Maisnie hellequin –  Mesnie Enguerran – Compagnie de l’anneau – Armoises – Compagnie du griffon – Ste barbe – Chevaliers du Comte de Boulogne – Crepuscule – Via Historiae – Ganecoux – Rougemont – Compaings de Lastours – Mesnie de la Licorne – Leus du Val de Loyre – Francs Compaings – Compagnie de la Griffe – Guerriers du Moyen-age – Ordonnance St Michel – Chevalerie Initiatique – Vita Karoli – Machina Silente – Les Regrattiers

(* liste non exhaustive et sous réserve de changement)

fetes_festival_medievale_de_folleville_chateau_agenda_sortie_historique_moyen-age

Un marché médiéval sera également de la fête et, là encore, la volonté des organisateurs de proposer un événement de qualité prend le pas pour s’assurer que les produits soient d’époque et que ceux qui les proposent en soient les artisans et pas uniquement les revendeurs. On l’aura compris, à Folleville, le souci de proposer deux jours de célébration et de réjouissance au plus près de l’Histoire vivante se niche jusque dans le moindre détail. Au passage,  près de 60 exposants sont attendus sur cette partie de l’événement, et plus de 450 médiévistes sur le reste des animations.

Pour plus d’information sur le programme, les tarifs et accès, consultez le site officiel du château et  des médiévales de Folleville.

Le Château de Folleville : un mot d’Histoire

C_lettrine_moyen_age_passionlassé monument historique en  1862,  le site du château connut, durant le moyen-âge central à tardif une histoire relativement mouvementée. Construit au départ au XIVe, assiégé par Talbot en personne pendant la guerre de cent ans et au milieu du XVe fetes_medievales_de_folleville_histoire_vivante_chateau_agenda_sortie_historique_moyen-agesiècle,  il fut ensuite démantelé par les bourguignons afin d’éviter que ces mêmes anglais ne s’en servent de place forte.

Plus tard, un peu avant la fin de ce même XVe, autour de 1478,  le château sera reconstruit et verra même passer des rois, venus y faire des séjours : Louis XI, Charles VII et même Francois 1er dans le courant du XVIe siècle. L’édifice changera de main par la suite jusqu’au XVIIIe, siècle durant lequel il fut abandonné et même à demi démantelé, ses pierres utilisées pour la construction d’un autre château au style moins « médiéval », celui de Mailly-Raineval.

Comme de nombreux édifices du moyen-âge, il faudra attendre le XIXe siècle pour que les visées patrimoniales viennent à sa rescousse, même si le mal était en grande partie fait. Il ne demeure aujourd’hui de l’édifice qu’une haute tour de Guet et quelques murs debout : le charme incomparable des ruines, pourrait-on dire, et de chers vestiges que la Communauté de communes du Val de Noye qui en est propriétaire, ainsi que les amis du site de Folleville, organisateurs entre autres activités sur place, des Médiévales de cette fin de semaine, sont bien décidés à maintenir pour la postérité.

En vous souhaitant une belle journée et des Médiévales de Folleville très réussies si vous vous y rendez.

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du monde médiéval sous toutes ses formes.

le château-fort de Falaise: un mot d’histoire médiévale et une belle reconstitution 3D

mondes_3D_virtuels_rue_médiévale_unity_3D_jeux_videosSujet : lieu d’intérêt, reconstitution 3D, architecture médiévale, Guillaume le Conquérant, duché de Normandie, monument historique, patrimoine.
Période : Moyen-âge central à tardif
Lieu : Château de Falaise (Calvados, Normandie)

Bonjour à tous

P_lettrine_moyen_age_passion copiaerché sur son éperon rocheux, à la pointe sud du Calvados, le site de Falaise a connu une occupation précoce dès le Mésolithique. Bien plus tard, au haut moyen-âge et sous les carolingiens, son élévation a sans doute favorisé l’édification de premières fortifications et, à tout le moins, de premiers dispositifs militaires et défensifs. Tirant partie de cette protection, ce qui allait devenir la ville de Falaise s’installera et prospérera dans le prolongement du promontoire.

chateau_falaise_normandie_lieux_interet_histoire_medievale_chateau_fort_architecture_defensive_moyen-age_central

Du moyen-âge central
à l’annexion du duché de Normandie

D_lettrine_moyen_age_passionans le courant de l’an Mil et au coeur du duché de Normandie naissant, concédé à Rollon par Charles le Simple, lors du traité de Saint-Clair sur Epte, le site de la forteresse actuelle est, semble-t-il, un des tous premiers qui se vit renforcer et consolider. Au Xe siècle, des traces retrouvées par les archéologues y attestent, en effet, de la présence d’une large enceinte maçonnée, faisant de Falaise une des premières places fortes bâties en pierre sur les terres normandes.

chateau_fort_falaise_normandie_calvados_guillaume_le_conquerantAu début du XIe siècle, déjà alors privilégié par les ducs de Normandie, le château verra naître le légendaire Guillaume le Conquérant (1027-1087), futur roi d’Angleterre.

(Guillaume le Conquérant, portrait du XVIe siècle, artiste inconnu, National Portrait Gallery, Londres)

Autour de son année de naissance en 1027, un conflit opposant son père Robert 1er de Normandie au frère de ce dernier Richard III atteste que la forteresse était déjà sérieusement renforcée et prompte à résister aux assauts d’un siège. Même si le conflit entre les deux frères ne dura pas, il fallut user de grands renforts de béliers et balistes pour assiéger la place.

Par la suite, dans le courant du XIIe siècle, devenue lieu de résidence des ducs de Normandie et rois d’Angleterre, la forteresse médiévale de Falaise connut plusieurs phases de construction avant d’être encore remaniée au milieu du XIIIe siècle, par l’architecture philippienne et sous Philippe-Auguste lui-même, après que ce dernier eut conquis le duché de Normandie. Entre autre témoin de cette époque, l’imposante tour Talbot domine encore de sa hauteur l’ensemble de l’édifice et lui imprime une marque royale sans équivoque.

Une très belle reconstitution 3D
des étapes de construction du Château de Falaise

Nous vous proposons de découvrir les grandes étapes de construction du château avec une excellente reconstitution 3D proposée par la chaîne youtube  du magasine culturel Patrimoine Normand.

Falaise : de Philippe-Auguste à nos jours

J_lettrine_moyen_age_passionusqu’à la guerre de cent ans, un paix relative régnera sur l’endroit et dans le courant du XVe siècle, sous l’occupation anglaise, le château de Falaise connaîtra quelques aménagements défensifs notamment au niveau des ouvrants pour l’adapter à la poudre et aux tirs de canons sur d’éventuels assaillants. Quelques tours supplémentaires viendront aussi le renforcer.

chateau_falaise_normandie_lieux_interet_histoire_medievale_architecture_defensive_moyen-ageA la fin du XVIe siécle, le couronnement d’Henri IV, roi protestant, suscitera l’émotion des normands et, avec eux, des Falaisiens qui s’attireront ainsi les foudres du monarque. Ce dernier se déplacera même en personne pour assiéger la place et les « 400 coups de canon » royaux finiront bien vite par avoir raison de la résistance de la ville, et avec elle de la vocation militaire de sa forteresse.

Plus tard, au cours des XVIIe et XVIIIe siècles, dans une paix retrouvée et une période plus propice aux développements économiques qu’aux échanges  guerriers, de nombreux aménagements seront effectués  qui gommeront encore la nature défensive de la forteresse : les fossés seront comblés, les portes de la ville rasées, les donjons finiront même par se délabrer.

chateau_fort_falaise_normandie_lieux_interet_histoire_medievale_architecture_defensive_moyen-ageIl faudra attendre le XIXe pour que  le château soit, en partie, sauvé. Le goût du patrimoine venant à la mode et avec lui la prise de conscience de l’importance de préserver les édifices anciens et médiévaux, le monument sera classé en 1840 et une première grande campagne de restauration sera lancée. Plus tard encore, dans le courant du XXe siècle, la ville de Falaise, propriétaire des murs s’engagera, en collaboration avec l’Etat français, dans une autre grande restauration pour sauver, cette fois, les donjons. Et c’est grâce à tout cela et pour notre plus grand plaisir, que la forteresse de Falaise, belle et vieille amie normande qui a vu naître les plus grands d’entre eux se tient, encore aujourd’hui, debout et fière sur ses hauteurs pour témoigner de leur gloire et de leurs faits passés.

En dehors des nombreuses animations qui y sont organisées, le site peut être visité toute l’année et vous pourrez trouver toutes les informations le concernant sur le site web officiel du château de Falaise.

En vous souhaitant une excellente journée.

Frédéric F.

Pour moyenagepassion.com
A la découverte du moyen-âge sous toutes ses formes.

Fête des bâtisseurs, animations médiévales et un joyeux anniversaire à Château Guédelon !

chateau_guedelon_lieu_interet_medieval_moyen-age_central_architecture_philippienneSujet : fêtes, animation médiévale, lieux d’intérêt, reconstitution historique, agenda médiéval, archéo-site, chantier historique, château fort
Période: moyen-âge central (an 1000)
Lieu : Treigny  (Yonne, Bourgogne-Franche-Comté)
EvénementsLa fête des bâtisseurs de Guédelon
Dates : le samedi 24  juin 2017

Bonjour à tous,

D_lettrine_moyen_age_passionans quelques jours, le chantier du château de Guédelon, ce projet incroyable  qui consiste à rebâtir un château-fort du XIIIe siècle avec des moyens et des techniques du moyen-âge central et plus précisément des XIIe, XIIIe siècles, va s’animer d’une activité hors du commun.

chateau-guedelon_fetes_batisseurs_animation_agenda_medieval_sorties_moyen-ageTous les ans en effet, on célèbre sur place la fête des bâtisseurs et, pour quelques jours, des myriades de bénévoles viennent se joindre à tous ceux qui font vivre la chantier à l’année pour leur donner la main.

De fait, plus de 120 bâtisseurs sont attendus ce samedi 24 juin pour aider à construire le château. Un site fourmillant d’activités, des animations médiévales en plus des habituelles, si vous n’avez pas encore visité ce site d’exception, le 24 juin prochain pourrait bien être la journée idéale pour le faire.

La célébration sera d’autant plus spéciale qu’en plus de ses bâtisseurs, Guédelon fêtera aussi ses 20 ans de chantier! La première pierre du château fut, en effet, posée en 1997.

Vous trouverez plus d’informations sur la fête des bâtisseurs de Guédelon ici.

fete_animation_evenement_medievale_chantier_chateau_guedelon_reconstitution_historique

Le chantier de château Guédelon

E_lettrine_moyen_age_passionngagé, il y a deux décennies, le chantier du château de Guédelon a fourni, depuis lors, l’occasion de confronter les données de l’archéologie et de l’Histoire aux problématiques concrètes qui se posent, au jour le jour, sur la construction d’une forteresse de pierre du moyen-âge central, avec des moyens et savoir-faire d’époque.

Pour un certain nombre de techniques employées, aucune trace écrite véritable ne demeurait et les ingénieurs et acteurs du chantier ont dû redoubler d’ingéniosité pour les retrouver et, on peut même guedelon_chantier-aventure_chateau_medieval_reconstitution_historique_moyen-age_central_lieux_interet_agenda_medievaldire, dans certains cas, les réinventer.

Grand Aventure qui tient à la fois de l’archéologie et de la reconstitution historique, le projet formé à Guédelon intéresse tout autant les chercheurs et historiens que l’histoire des sciences et techniques et celle des méthodes de construction médiévale.  Loin pourtant de se murer dans un laboratoire, les organisateurs ont fait le choix d’ouvrir cette expérience au public avec un véritable parti-pris pédagogique,  Grâce aux visites, le chantier peut ainsi être partiellement financé ainsi que tous les permanents qui s’y trouvent à l’année pour faire vivre l’endroit et, de leurs côtés, les visiteurs ont l’opportunité d’y découvrir un lieu unique et inédit qui, à ce jour, n’a aucun équivalent dans le monde.

Liens utiles pour découvrir ou visiter le château de Guédelon :
Site web officiel  –  Page Facebook.

L’aventure de Guedelon :
une vidéo reconstitution 3D

I_lettrine_moyen_age_passion copial y a quelque temps nous vous présentions dans une vidéo, une reconstitution achevée du château, effectuée à l’aide du moteur du jeu Medieval Engineers. Nous y parlions à la fois du projet et d’architecture philippienne. Si vous l’aviez manqué, la voici à nouveau.

Vous pouvez également retrouvez notre article complet sur le château de Guédelon ici.

On n’a pas tous les jours vingt ans, dit-on, alors avant de nous quitter, nous souhaitons un bel anniversaire à Château Guédelon. Longue vie au projet, à ses organisateurs et à tous ses « oeuvriers »!

En vous souhaitant une très belle journée!

Frédéric EFFE
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du moyen-âge sous toutes ses formes.