Archives par mot-clé : broceliande

En Octobre, Bréchéliant ou les chants de troubadours de Bretagne, au Théâtre du Nord-Ouest

brecheliant-roman-Annick-Le-Scoezec-troubadours-moyen-age-broceliandeSujet : Brocéliande, légendes bretonnes,  lyrique courtoise, lecture poétique, spectacle.
Période : Moyen-âge central (XIIe, XIIIe siècle)
Evénement :  Bréchéliant ou les chants de troubadours de Bretagne
Auteur : Annick Le Scoëzec Masson
Date : le dimanche 13 octobre 2019, à 14h30
Lieu ; Théâtre du Nord-Ouest
13, Rue du Faubourg Montmartre, Paris 9e

« Au cœur du Moyen Âge, en lisière de la forêt de Brocéliande, l’arrivée d’un insolite poète pèlerin bouleverse l’équilibre précaire de la vie au château… »  

Bonjour à tous,

N_lettrine_moyen_age_passionous avions déjà dédié un article à ce spectacle basé sur l’ouvrage Bréchéliant de Annick Le Scoëzec Masson et il sera de retour au Théâtre du Nord-Ouest, à Paris, le 13 octobre prochain.

brecheliant-spectacle-lecture-poesie-medievale-broceliande-moyen-age-centralA l’image du roman, l’univers de cette lecture à plusieurs voix, avec chants et accompagnement musical, est celui d’un château fort imaginaire, au cœur de la célèbre forêt. Dans ce  voyage au temps du moyen-âge des légendes bretonnes et des troubadours, il est question de mystère, d’attente, de désir et, plus que tout, de poésie, entre évocation des lais de Marie de France et l’Amour de loin de Jauffre Raudel.

Distribution : avec Anne Langlois, Caroline Duchenne, Claire Patoyt, Yannick Barne, Annick Le Scoëzec, Frédéric Ligier (arrangements musicaux) et Antoine Desmard  (violoncelle).

Facebook Théâtre du Nord-Ouest –  Téléchargez le programme
Voir notre article précédent sur ce spectacle

En vous souhaitant une belle journée.

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du monde médiéval sous toutes ses formes

Au sujet de la forêt de Brocéliande, voir également l’article suivant.

« En Broceliande » quand les poètes d’Oxford du XXe siècle rimaient sur les Legendes arthuriennes

broceliande-legendes-arthuriennes-poesies-oxford-poetry-inspiration-medievaleSujet : poésie, légendes arthuriennes, oxford, forêt de Brocéliande, magie, luth, roman arthurien, poètes britanniques, romantisme
Période : moyen-âge central pour les légendes, XXe siècle pour la poésie du jour.
Auteur : T. W. Earp
Titre :   « In Broceliande »
Sources : Oxford Poetry (1915)

Bonjour à tous,

A_lettrine_moyen_age_passionu début du XXe siècle et plus précisément à partir de 1910, une revue de littérature et de poésie anglaise nommée Oxford Poetry se mit à réunir des textes d’auteurs et poètes du lieu. Présentée sous la forme d’un petit fascicule, elle fut, dès son lancement, éditée de façon annuelle. Tous les thèmes pouvaient y être abordés et on y retrouvait, en général, de très belles pièces d’auteurs, contemporains de chacun de ses numéros. Depuis sa création, Oxford Poetry a traversé le temps, en changeant maintes fois d’éditeurs et elle est, à ce jour, toujours publiée. En plus de cent-dix ans, elle a vu passer de nombreux auteurs et poètes britanniques parmi les plus grands.

Aujourd’hui, c’est l’édition de 1915 qui nous intéresse en particulier. On y retrouve, pour la première fois, un poème de JRR Tolkien intitulé « Goblin feet » (pieds de gobelin) que nous aurons l’occasion de publier plus avant mais ce qui nous occupe, pour l’instant, est une pièce d’un autre auteur, dédiée aux légendes arthuriennes.

En Brocéliande de T.W. Earp

joueuse-de-luth-legendes-arthuriennes-poesie-monde-medieval-oxford-poetryDepuis le moyen-âge central et après sa constitution en véritable corpus, sous la plume d’auteurs à la fois anglais et français, le roman arthurien n’a cessé d’inspirer les imaginations les plus fertiles, des deux côtés de la manche. A huit siècles de ses pionniers, cela est encore vrai et le restera, sans doute, pour longtemps.

(« Lady Playing a Lute », Bartolomeo Veneto (1530), Getty Museum, Los Angeles)

Daté de 1915, la pièce que nous vous proposons de découvrir a pour titre « In Broceliande » (En Brocéliande), et pour auteur T W Earp, poète et traducteur anglais des débuts du XXe siècle. Théâtre d’une partie importante des récits arthuriens, la célèbre forêt dont la localisation a divisé bien des experts en Bretagne comme en Angleterre, a été, elle aussi, une source inépuisable d’inspiration pour un grand nombre d’écrivains et de poètes (voir Brocéliande, huit siècles de légendes arthuriennes). La pièce du jour et sa mystérieuse joueuse de luth en attestent. Du côté d’Oxford et aux débuts du XXe, on rêve encore de lointain moyen-âge et de belles légendes. Sans doute sous l’influence des romantiques du XIXe siècle, (voir article sur la ballade médiévale au XIXe siècle), ce monde médiéval, imaginaire et reconstruit, est chargé de magie, de récits épiques et de belle poésie.

Traduire, c’est trahir…

legendes-arthuriennes-instruments-ancien-poesie-monde-medievalMême en ayant de très sérieuses bases d’anglais, pour quelqu’un dont les racines linguistiques sont profondément latines, la poésie anglo-saxonne a des méandres qu’il n’est pas toujours aisé de démêler. Ses rythmes, la nature incisive de sa langue, comme ses allégories la rendent souvent rebelle à la traduction et, dans bien des cas, je ne suis même pas tout à fait certain qu’on puisse la transposer sans totalement l’adapter ou la réinterpréter. Alors c’est un peu un défi que nous nous lançons ici.  De fait, sans doute par peur de trop la dénaturer, la traduction que nous avons faite de cette pièce de T W Earp, de l’anglais vers le français moderne, est pratiquement littérale. Il ne  me reste donc plus qu’à espérer que la force et la beauté de ses images résistent au passage d’une langue à l’autre. Sans en avoir tout le recul, il me semble que c’est le cas.


En Brocéliande

In the midst of the forest of silence,
Where even the leaves are mute,
Where never a bird wanders,
She plays upon a lute.

Au milieu de la forêt du silence
Où même les feuilles sont muettes
Où jamais un oiseau ne vagabonde,
Elle joue sur un luth.

With fingers gently passing,
She touches golden strings,
Till the trees almost remember
The long-departed wings,

Avec des doigts pleins de délicatesse
Elle caresse les cordes d’or
Jusqu’au moment où les arbres se souviennent presque
Des ailes envolées depuis longtemps,

And the knights and the gay ladies,
And the music that went before,
And the days of joy and passion.
They will find these things no more.

Et des chevaliers et des dames joyeuses,
Et de la musique qu’on jouait alors,
Et des jours de joie et de passion.
Ils ne retrouveront plus jamais toutes ces choses.

One plaintive lute recalling
The loud citoles and shawms,
She alone has not left them,
Of the beautiful, noble forms.

Un luth plaintif se souvient
Des citoles et des chalemies bruyantes,
Elle seule ne s’est pas dessaisie 
De leurs belles et nobles formes.

If she would cease from playing,
The people with hearts of stone
Would lead her from the forest,
And set her on a throne.

Et si elle cessait de jouer,
Les gens au cœur  de pierre,
La conduiraient hors de la forêt
Pour l’asseoir sur un trône.

She would be bright with jewels,
She would sit crowned on high,
But if she left the forest,
Alas, the trees would die.

Elle serait étincelante sous les bijoux,
Elle porterait haut la couronne,
Mais si elle quittait la forêt,
Hélas, les arbres en mourraient.

In the midst of the forest of silence,
Where even the leaves are mute,
Where never a bird wanders,
She plays upon a lute.

Au plus profond de la forêt du silence,
Où même les feuilles sont muettes,
Où jamais un oiseau ne vagabonde,
Elle joue sur un luth.


En vous souhaitant une très belle journée.

Frédéric EFFE
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du monde médiéval sous toutes ses formes.

Printemps des poètes : « Bréchéliant », légendes bretonnes et lyrique courtoise, une lecture-spectacle

printemps-des-poetes-2019_monde-medieval_lectures-poétiquesSujet : Brocéliande, légendes bretonnes,  lyrique courtoise, lecture poétique, spectacle.
Période : Moyen-âge central (XIIe, XIIIe siècle)
Evénement :  Printemps des poètes 2019 :  « Bréchéliant, lecture-spectacle »
Auteur : Annick Le Scoëzec Masson
Date : le dimanche 24 mars 2019, à 14h30
Lieu ; Théâtre du Nord-Ouest 13 Rue du Faubourg Montmartre, Paris 9e

Bonjour à tous,

T_lettrine_moyen_age_passionout au long de ce mois de Mars, le Printemps des Poètes est de retour à Paris. Il fêtera, cette année, ses 20 ans et c’est le thème de la beauté qui a été choisi pour célébrer cet anniversaire.  En renouant, avec les lectures et la poésie vivante, l’événement devrait, à nouveau, permettre au public de découvrir de nombreux textes et auteurs.

S’il fait une large place à la poésie contemporaine, on notera cette année, la présence d’un spectacle original, en référence au monde médiéval, et particulièrement à la « matière de Bretagne » et à la poésie des troubadours. Cette lecture à plusieurs voix, avec chants et musique, est basée sur le roman Bréchéliant de l’hispaniste et écrivain Annick Le Scoëzec Masson et elle sera donnée le dimanche 24 mars à 14h30, au Théâtre du Nord-Ouest.

Paru en 2017, aux éditions Garamond, l’ouvrage Bréchéliant se présente comme un récit poétique sur le thème de l’attente et de la lecture-spectacle_printemps-des-poetes_troubadours_legendes-bretonnes_foret_brocéliande_sperception du temps, au prisme d’un certain univers féminin seigneurial médiéval. Son intrigue se situe dans un moyen-âge central littéraire et « archétypal » et on en retrouve tous les ingrédients : un château au seuil d’une forêt peuplée de mystères, une dame en sa haute tour, son chevalier parti aux croisades et qui n’a pour compagnie que deux autres femmes, l’arrivée d’un inconnu venu chambouler ce monde fait d’émotions contenues, de non-dits et de prières.

Sur fond de légendes bretonnes et de lyrique courtoise, l’auteur(e), agrégée d’Espagnol et docteur ès lettres, a renoué, ici, avec l’esprit des Lais de Marie de France et cette lecture-spectacle devrait permettre d’en retrouver l’inspiration.

Avec : Yannick Barne, Anne Langlois, Caroline Duchenne (chant), Annick Le Scoëzec, Frédéric Ligier (arrangements musicaux) et Antoine Desmard (violoncelle)

FB du Théâtre du Nord Ouest – Printemps des poètes 2019 officiel

En vous souhaitant une belle journée.

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du monde médiéval sous toutes ses formes

Au sujet de la forêt de Brocéliande, voir également l’article suivant.

Agenda : la Pentecôte du roi arthur, deux jours de fêtes autour des légendes arthuriennes au château de Comper

blason_armoirie_roi_arthur_legendes_arthuriennes_monde_medievalSujet : festival, fêtes, animations médiévales,  agenda  spectacles, moyen-âge fantastique, légendes arthuriennes, chevaliers, table ronde, Brocéliande
Evénement :  La Pentecôte du Roi Arthur
Lieu : Château de Comper, Concoret Morbihan, Bretagne.
Dates : 
les 19 et 20 mai 2018

Bonjour à tous,

A_lettrine_moyen_age_passionmis de la Bretagne médiévale et des légendes arthuriennes, ce week end se tiendra un événement à ne pas manquer en la mythique forêt de Paimpont,  (possible site, dit-on, de la forêt de Brocéliande originelle). Le château de Comper et le Centre de l’Imaginaire Arthurien y célébreront en effet, la Pentecôte du roi Arthur.

agenda_fetes_compagnies_medievales_moyen-age_festif_pentecote_legendes_arthuriennes_chevaliers_table_ronde_bretagne

Du côté de la légende, une fois l’an, les chevaliers de la table ronde se réunissaient tous à la Pentecôte, pour célébrer leur roi. Moment incontournable de la vie de Camelot, c’était aussi là que les nobles héros venaient conter au grand roi breton leurs derniers exploits et les résultats de leurs quêtes. Fidèle à la tradition, depuis maintenant 14 ans, le Centre de l’Imaginaire Arthurien sis au coeur du château de Comper, fait chaque année, de cette date, une grande célébration.

Pour parenthèse et pour le bon plaisir du roi, gageons que les faits des nobles chevaliers présents à la réunion seront un  brin plus prestigieux que ceux de la légende du Graal, à la façon de Kaamelott dont nous ne résistons pas à donner, ici, un pathétique échantillon :


dagonnet_kaamelott_citation_legende_arthurienne_roi_arthur_alexandre_astier« Le vieux a essayé de me vendre un genre de turban, comme ils se mettent sur la tête, là-bas. J’ai d’abord commencé par l’envoyer chier, puis je me suis dit que ça ferait sûrement plaisir au seigneur Karadoc. » 
Dagonet (Antoine de Caunes)   Kaamelott,
Livre 1, le retour de Judée,
Alexandre Astier.

Programme des réjouissances

U_lettrine_moyen_age_passionn beau programme vous attend donc pour cette Pentecôte du Roi Arthur 2018, à Concoret : campements à la découverte de la vie médiévale, contes, musiques, scénettes,  découvertes des savoir-faire d’antan. Il y aura également des combats et des joutes données en l’honneur du Roi qui sera, bien sûr, présent sur site avec ses chevaliers, pour s’en délecter.

agenda_fetes_medievales_pentecotre_roi_arthur_bretagne_legendes_arthuriennesDe nombreuses compagnies médiévales ont été invitées par le Centre Arthurien pour l’occasion et on pourra compter, sur place, avec la présence de plus de cent reconstituteurs en costumes ou armures d’époque pour faire de cet événement une évocation réussie du moyen-âge des légendes et du roman arthurien.

Compagnies & Maisnies
de réconstituteurs attendus

La Chasse Artus – Les Chevaliers Pourpres – La Compagnie Grise – La Maisnie de Kistreberh – La Compagnie de Pontcastel – La Compagnie Kouviadenn – la Sainte Hermine de Redon – Les Tard Venus  – Les Tisseurs de Brûme

Ajoutons qu’en plus des animations médiévales prévues, ripailles et envies gourmandes trouveront encore largement sur place, de quoi se sustenter.

Pour plus de détails, visitez le site du Centre Imaginaire Arthurien

fetes_animations_medievales_broceliande_legendes_arthuriennes_table_ronde_pentecote_roi_arthur_bretagne_moyen-age_arthurien

La forêt de Paimpont et le château de Comper, terre de légendes arthuriennes et d’Histoire

C_lettrine_moyen_age_passiononsidérée en Bretagne comme un haut lieu des légendes arthuriennes, la forêt de Paimpont fut aussi une terre riche en histoire médiévale et en enjeux. A son orée, le Château du Comper mentionné pour la première fois au milieu du IXe siècle, était alors désigné comme la demeure du Roi Salomon de Bretagne.  Plus tard, dans le courant du moyen-âge central, la place forte passa à la main des Gaël-Montfort et vit se dérouler sous ses murs de rudes chateau_comper_broceliande_histoire_bretagne_medievalebatailles, au cours des conflits opposant ces derniers aux Blois.

Mis à mal par Duguesclin, au milieu du XIVe siècle, au moment de la guerre de succession de Bretagne, le château sera reconstruit quelques années plus tard. Dans le courant du XVe, il passera sous la main des Laval, seigneurs et héritiers des Montfort. Ce sont ces derniers qui, se réclamant de la lignée d’Arthur, identifieront les premiers la forêt de Paimpont comme celle citée par Wace dans son roman de Brut et feront d’elle la légendaire Brocéliande; elle était alors désignée comme Brocélien, ou Brec’helean en breton. Renommée et prestige du légendaire Arthur obligent, à la même époque, la lignée des Rohan, dans le Finistère, se revendiquera aussi d’une filiation arthurienne, tout en situant, du même coup, la mythique forêt sur leurs terres. Rien n’est jamais simple…

A_lettrine_moyen_age_passionprès quelques tergiversations dans le courant du XIXe siècle, sous la plume de Blanchard de la Musse et encore du Chanoine Mahé, la forêt de Paimpont sera à nouveau désignée comme le lieu originel le plus probable de la légendaire Brocéliande.  (Pour plus de détails, voir notre article sur la forêt de Brocéliande et son histoire ici)

De son côté et pour y revenir, le château de Comper connaîtra dans le courant du moyen-âge et après le XVe, quelques épisodes houleux. Il sera notamment assiégé durant plusieurs mois, à la fin du XVIe, pendant les guerres opposant la ligue bretonne à la couronne française et il sera encore sérieusement malmené autour de la période révolutionnaire. Il n’en restera dès lors plus que quelques vestiges médiévaux qui coexistent, aujourd’hui, avec un manoir renaissant, bâti dans le courant du XIXe siècle.

chateau_comper_broceliande_legendes_arthuriennes_bretonnes_histoire_bretagne_medievale

Du point de vue arthurien, quelques légendes d’origine locale et semble- t-il assez récentes (début du XXe) feront encore du château de Comper rien moins que le site de naissance de la fée Viviane, connue encore comme la célèbre dame du Lac. Dans la même veine, une autre légende (locale elle-aussi et vraisemblablement encore plus récente), conte que Merlin aurait fait édifier, dans les eaux du lac bordant l’édifice, un palais de cristal pour la fée. Ce serait même, dans cet endroit, que le célèbre Lancelot aurait été élevé.

Depuis 1990, le site abrite le Centre Arthurien et est devenu, de fait, un haut lieu de célébration de la légende du Graal et de ses chevaliers. Alors, qui sait ?, en vous y rendant cette fin de semaine, peut-être pourrez-vous entrevoir l’ombre de Merlin dont on dit que le tombeau gît non loin, ou peut-être encore, à la faveur d’un rayon de soleil sur le lac, pourrez-vous voir scintiller les reflets cristallins du palais de Viviane, enfoui sous les eaux ?

En vous souhaitant une belle journée.

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du monde médiéval sous toutes ses formes.