Archives pour l'étiquette citations médiévales

Renaissance esclavagiste contre moyen-âge « barbare », une citation de Régine Pernoud

citations_medievales_Sujet : citations médiévales, histoire médiévale, historien, médiéviste, préjugés, idées reçues, moyen-âge, barbarie, esclavage, citations.
Auteur : Régine Pernoud  (1909-1998)
Ouvrage : Pour en finir avec le Moyen-âge (1977)

Bonjour à tous,

P_lettrine_moyen_age_passion copiaartie au milieu des années 70 à l’assaut des préjugés et des idées reçues à l’encontre du Moyen-âge, la grande historienne médiéviste Régine Pernoud remettait les choses à leur place. Dans son ouvrage « Pour en finir avec le Moyen-âge », elle rappelait, entre autres points, que contre un monde médiéval occidental exempt d’esclavage (l’Eglise en avait prohibé l’usage), les grands « progrès » (économiques) renaissants s’étaient faits en en restaurant la pratique.

citations_histoire_medievale_historien_medieviste_finir_moyen-age_regine_pernoud

“Au XVIe siècle, on n’a nullement douté que l’humanité ne fût en progrès, et notamment du point de vue économique; fort peu de gens ont pris conscience de ce que, comme le clamaient Las Casas et quelques autres frères dominicains du Nouveau Monde, ce progrès économique se faisait en rétablissant l’esclavage par un gigantesque mouvement de réaction et que, par conséquent, un pas en avant ici peut se payer d’un recul ailleurs. L’humanité progresse indiscutablement, mais pas uniformément ni partout.”
Régine Pernoud (1909-1998) Pour en finir avec le Moyen-âge 

Quand il s’agit d’opposer Moyen-âge et Modernité, on doit toujours, avec raison et précision, analyser les notions de « Barbarie » et de « Progrès » dans leurs plus grandes largeurs : réalité objective, nuances, instrumentalisation idéologique et partie-pris. A défaut et comme cette citation l’établit, on risque de dire assez vite  et sans même le savoir de grosses âneries.

Une belle journée!

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du monde médiéval sous toutes ses formes

Notion de liberté contre servitude dans la sagesse persane de Saadi

citations_sagesse_persane_medievale_saadi_liberte_servitudeSujet : citations médiévales, moyen-âge central, sagesse persane, Saadi,  poésie morale, conte moral, liberté, servitude.
Période : moyen-âge central, XIIIe siècle
AuteurMocharrafoddin Saadi (1210-1291)
OuvrageGulistan, le jardin des roses, traduit par Charles Defrémery (1838)

Bonjour à tous,

P_lettrine_moyen_age_passion copiaour aujourd’hui, voici un peu de la sagesse du conteur médiéval Saadi. La citation est extraite de son Gulistan (jardin ou parterre de roses) et du chapitre sur les bienséances de la société. Il y est question de liberté ou, si l’on préfère de non servitude et comme toujours, dans les vers ou historiettes du poète persan d’une « morale » à méditer.

citations_medievales_saadi_mocharrafoddin_moyen-age_sagesse_persane

« Du vinaigre et des légumes que je ne dois qu’au travail de mes mains, valent mieux que le pain et l’agneau du chef de village. »
Mocharrafoddin Saadi , Gulistan, le jardin des roses.

Dans le même chapitre, cette idée lui fera encore dire :

citations_sagesse_medievale_persane_Saadi_servitude_liberte_conte_poesie_moral

« Quoique le vêtement d’honneur conféré par le sultan soit précieux , mes habits usés sont encore plus honorables; quoique la table des grands soit délicieuse, les miettes que renferme mon sac aux provisions sont plus savoureuses. »

Une belle journée à tous.

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du monde médiéval sous toutes ses formes.

Une conférence de Michel Zink sur la quête du Graal, de Chrétien de Troyes à ses premiers successeurs

moyen-age_quete_graal_legendes_arthuriennes_conference_matiere_de_bretagne_auteurs_medievaux_roman_arthurien« Sujet : Roman Arthurien, Graal, légendes Arthuriennes, quête du Graal, table ronde, châteaux et chevaliers, Conférence, Chrétien de Troyes, Robert de Boron, Wolfram Von Eschenbach
Période ; moyen-âge central, XIIe, XIIIe siècle
Titre : La quête du Graal
Auteur: Michel Zink
Lieu : Académie Royale de Belgique (2009)

Bonjour à tous,

A_lettrine_moyen_age_passionujourd’hui, nous revenons à la Matière de Bretagne, au roman arthurien et aux aventures médiévales des chevaliers  du Graal avec le médiéviste et philologue français Michel Zink, dans le cadre d’une conférence qu’il donnait, en 2009, au collège de l’Académie royale des Sciences et des lettres de Belgique.

quete_graal_legendes_arthuriennes_roi_arthur_roman_arthurien_MS_FR_112_bnf
Eluminure du Manuscrit Ancien MS Fr 112 « Messire lancelot du Lac » de Gauthier Map, 1470, BNF, Départements des manuscrits

L’académicien français et grand spécialiste de littérature médiévale nous invitait ici à une réflexion qui, partant de Chrétien de Troyes, « inventeur du modèle du roman chevaleresque d’aventure et d’amour » et allant jusqu’à ses premiers successeurs, tentait de décrypter le sens et les messages nichés derrière l’allégorie du Graal. Il y faisait aussi le constat que les premiers ouvrages du cycle arthurien, à partir de Chrétien de Troyes, étaient loin de faire une éloge manichéenne ou « simpliste » de la chevalerie et de ses valeurs et ne pouvait, en tout cas, pas se résumer à cela.

La Quête du Graal, par Michel ZINK, Académie royale de Belgique, 2009

Loin d’une promotion manichéenne des valeurs chevaleresques, les leçons du Graal

E_lettrine_moyen_age_passionn se penchant d’abord sur l’époque moderne pour montrer combien le récit arthurien semble y avoir supplanté les autres histoires, mythes ou récits en provenance du Moyen-âge (Roland, Tristan & Yseult, Jeanne d’Arc,…), le médiéviste fera un crochet par les usages actuels du terme Graal. Au passage, il notera que cette mention du Graal (encore bien présente dans les jeux de rôle, les jeux vidéo, l’Heroïc Fantasy, le langage et finalement l’imaginaire médiéval contemporain) constitue « le seul cas » de référence positive au Moyen-Age. Nul doute que la quête du Graal nous fascine et nous parle encore pour deux raisons principales  qu’il nous exposera  :

michel_zink_litterature_medievale_academicien_philologie_citation_moyen-age_medievalisme« Le mythe littéraire du Graal combine en lui deux éléments. D’une part, une quête spirituelle promettant la révélation d’une vérité sur le monde et sur soi-même. flattant l’illusion que nous pourrions, une bonne fois, trouver la clef de notre destin. (on arrive dans un château, on dit ce qu’il faut et, bon sang mais bien sûr !, c’est  ça la clef de la vie). Et d’autre part, le monnayage de cette quête en une aventure concrète palpitante, faite de voyages, de rencontres, de combats. »
Michel Zink – La quête du Graal – Citation –
Conférence à l’Académie Royale de Belgique (2009)

Ayant souligné les relations entre la Sainte relique et  les mythologies liées à la fertilité, il passera encore en revue ici les différentes formes prises par le Graal dans le roman arthurien, avant de nous gratifier d’un résumé, par le menu, de la première partie de Perceval, le roman de Graal inachevé de Chrétien de Troyes, non sans avoir au préalable resituer l’auteur médiéval dans son innovation :

cycle_roman_legendes_arthuriennes_litterature_medievale_moyen-age_central« Chrétien est l’inventeur du chevalier errant, un pur type littéraire à concevoir dans la réalité du temps, mais qui incarne en lui cette idée d’un cheminement qui conduit à la fois à l’aventure extérieure et à la révélation de soi-même, image dont l’aventure extérieure est l’image et que l’aventure extérieure provoque, donc ce parallélisme de l’aventure extérieure de l’aventure intérieure. »  
Michel Zink – La quête du Graal – Citation Citation (Conférence citée)

Ayant suivi à la trace les premiers pas de Perceval, l’exercice lui permettra de mieux s’interroger, dans un second temps, sur le sens véritable de cette quête chevaleresque, devenue avec Chrétien et les premiers auteurs médiévaux du roman arthurien  (Robert de Boron,  Wolfram  Von Eschenbach), pétrie de valeurs chrétiennes et même cisterciennes.  Et comme nous le disions plus haut, loin d’y voir à l’oeuvre une mise en valeur sans condition de la chevalerie, Michel Zink s’évertuera à nous démontrer qu’en réalité, l’éloge qui lui est faite « n’est pas sans restriction », les aspects les plus critiques s’étant peut-être dilués avec le temps et les auteurs suivants :

« Il me semble que, tout au contraire, les tout premiers de ces romans  (ceux du cycle arthurien) montrent les tensions de l’être au monde à travers les contradictions entre la fin et les moyens, entre cette voie chevaleresque qui, seule, conduit à la révélation des mystères du Graal, et le sens profond mais aussi tout proche de ces mystères qui renvoient à leur néant l’aventure et la gloire chevaleresque. »
Michel Zink – La quête du Graal – Citation (Conférence citée)

simone_weil_philosopheAu delà des valeurs chevaleresques, le médiéviste nous expliquera finalement que, du point de vue du cheminement intérieur, cette quête du Graal qui ne regarde en rien l’habileté au combat du chevalier, pas plus que sa volonté ou sa force, nous parle aussi et peut-être même surtout de l’oubli de soi-même. S’oublier pourquoi ? Peut-être pour retrouver « l’attention » (à ce qui est tout proche, à l’autre) dans la définition qu’en donnait la philosophe Simone Weil et prise comme « la forme la plus rare et la plus pure de la générosité » (Correspondance,  Simone Weil, Joe Bousquet).

En vous souhaitant une belle journée.

Frédéric EFFE
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du Moyen-Age sous toutes ses formes.

Importance fondatrice du moyen-âge et innovations médiévales, une citation de Jacques le GOFF

citations_medievales_Sujet : citations médiévales, moyen-âge, histoire médiévale, historien, médiéviste, avenir, identités, innovation médiévale,
Auteur : Jacques le Goff
Période : moyen-âge central, long moyen-âge
Sources : Entretien vidéo,  CNRS (1991)

Bonjour à tous,

our le cas où nous en doutions encore, voici un peu de grain à moudre avec Jacques le Goff, sur les innovations médiévales et sur l’importance fondatrice du Moyen-âge pour notre civilisation actuelle. La citation est extraite d’un portrait vidéo de l’historien médiéviste, daté de 1991. Il faisait partie d’une série et d’un programme que le CNRS consacrait alors aux « têtes chercheuses » des temps modernes (voir détail ici).

« Je crois que, au Moyen-âge, du point de vue matériel, les outils, les techniques, le moulin, les divers métiers, du point de vue de la vie en société, les rapports ville/campagne, la croissance de la ville, la naissance de la société urbaine, du point de vue politique, la naissance de l’Etat, du point de vue intellectuel la littérature dite « en langue vulgaire » par rapport au latin, le mouvement universitaire, les approfondissements religieux, le passage à l’examen de conscience, une nouvelle conception du péché moins primitive, je crois que tout ceci s’est passé au Moyen-âge et que il y a là, pour la connaissance de notre identité actuelle, des éléments capitaux et qui nous permettent de mieux vivre, et je pense, de mieux préparer ce qui est quand même la suite de l’Histoire, que l’Historien ne connaît pas : l’Avenir. »

Jacques Le GOFF, historien médiéviste (1924-2014)
Extrait d’un entretien vidéo,  “Têtes chercheuses”, CNRS (1991)

En vous souhaitant une excellente  journée.

Frédéric EFFE
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du moyen-âge sous toutes ses formes.

Citation médiévale : un proverbe moral de Christine de Pizan sur la mort

christine_de_pisan_auteur_poete_philosophe_monde_medieval_moyen-ageSujet : citations médiévales, proverbe, poésie morale, morale médiévale, proverbe moral, mort, réflexions sur la mort.
Auteur :  Christine de Pizan (Pisan) (1364-1430)
Période : moyen-âge central à tardif
Ouvrage :   Oeuvres poétiques de Christine de Pisan, publiées par Maurice Roy, Tome 3, (1896)

citations_medievales_christine_de_pisan_pizan_femme_ecrivain_poete_philosophe_proverbe_moral_moyen-age

“Quoy que la mort nous soit espouventable
A y penser souvent est prouffitable.”
  

Proverbes moraux. Oeuvres poétiques, Tome 3.

Christine de Pizan, femme de lettres et de sciences, écrivain, poétesse des XIVe et XVe siècles.