Un Index des musiques médiévales, folk ou anciennes par formation

Bonjour à tous,

V_lettrine_moyen_age_passion copiaoila quelque temps déjà qu’il nous tenait à coeur de répertorier les groupes, ensembles et formations de musique médiévale ou ancienne dont nous avons parlé jusque là. Le site disposant désormais de près de 500 articles, l’idée reste comme toujours de vous faciliter l’accès à ses contenus. musique_ancienne_historique_traditionnelle_viole_celtique_jordi_savall_Les formations seront classées ici en deux grands groupes.

Dans le premier, vous trouverez les ensembles qui sont au plus proche du répertoire médiéval d’époque et de ses compositions musicales originelles. Ces formations se rapprochent clairement des anciens manuscrits et de l’ethnomusicologie. Vous trouverez dans ces articles, des extraits, des portraits et une présentation de leur travail artistique.

Dans le deuxième groupe, vous trouverez les chanteurs ou ensembles qui sont plus « d’inspiration » médiévale ou même traditionnelles : Folk, médiéval fantaisie, ou même de chansons récentes en hommage à des auteurs anciens. Nous sommes donc dans la référence au moyen-âge mais à quelques distances de lui.

ensemble_formations_musiques_anciennes_moyen_age_repertoire_medieval_ethnomusicologie
 Alla Francesca Arte Factum
 Berlin Orchestra Clemencic Consort, René Zosso
 The Dufey Collective Diabolus in Musica
Ensemble Belladonna Ensemble Gilles Binchois
Ensemble La Morra Ensemble Obsidienne
Ensemble Organum Ensemble Perceval
Ensemble Estampie, G Derrick Falsobordone
Hespèrion XXI et Jordi Savall La Reverdie
Richard Levitt Lyrebyrd Consort
Les Musiciens de Provence Micrologus
Newberry Consort Oni Wytars
Oxford Camerata Elisabeth Pawelke
Pegasus Early Music, Jose Lemos, The Unicorn Ensemble
Voices of Music Vox Vulgaris

 

Arany Zoltán Pierre Bensusan
Corvus Corax Compagnons du Gras jambon
Georges Brassens Efrén Lopez
Esquirols FAUN (néo-folk médiéval)
Léo Ferré Garmarna
Malicorne Monique Morelli & Villon
Musikantiga (Orlan Charles) Naheulband
Omnia, (folk celtique médiéval) Owain Phyfe
Sangdragon Strella do Dia
Tri Yann  Frédéric Mesnier
 Mil Marie Mougenot  Boulat Chalvovitch Okoudjava
 Eric Fraj  Gérard Zuccheto

Cet index étant appelé à évoluer, il trouvera bientôt sa place dans la navigation, et sera actualisé régulièrement.

En vous souhaitant une très belle journée.

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du monde médiéval sous toutes ses formes.

Sujet : index formation, groupes et ensemble, musiques médiévales, musiques anciennes, ethnomusicologie, inspirations, folk médiéval.

François Villon du temps de sa jeunesse folle et un extrait commenté du grand Testament

françois_villon_poesie_francais_moyen_ageSujet : poésie, littérature médiévale, réaliste, satirique, ballade, auteur médiéval, , chanson
Période : moyen-âge tardif
Titre :  « Le Grand Testament » Extrait
Auteur :  François Villon (1431- ?1463)
Interprétes ; Alain Souchon
Chanson : je plains le temps de ma jeunesse

Bonjour à tous,

N_lettrine_moyen_age_passionous faisons, aujourd’hui, un nouveau détour du côté de la poésie réaliste de François Villon avec un bel extrait de son célèbre Grand Testament. C’est un passage bien connu dont on ne cite souvent que les derniers vers et nous voulions ici les mettre un peu mieux en perspective dans leur contexte, en les accompagnant de françois_villon_grand_testament_poesie_medievale_realiste_moyen-age_tardifquelques éclairages sur les parties pouvant demeurer obscures.

Voici donc notre Villon regardant en arrière vers le temps de sa jeunesse folle, si lointaine et déjà envolée. Joyeuse insouciance de l’adolescence, changée bientôt en regrets. Misère et galères, de déboires en déboires, la faim au ventre et la panse vide. Mais le temps s’est enfui ne laissant derrière lui que le goût de nostalgie et le constat des erreurs et  l’heure est au bilan, dans cette prison froide. Souvenir d’une vie d’inconfort, d’amours laissées en chemin, et pourtant leur survit tout de même la dignité d’avoir su ne pas abuser de ses amitiés ou si peu.

Ironie de l’histoire ou exemplarité de la rédemption?, celui dont on n’a tant voulu faire le premier « poète maudit » ou le « mauvais garçon » du moyen-âge tardif s’est fait pour des générations d’écoliers quelque peu « moraliste », puisque ses vers ont longtemps été repris par l’école républicaine  pour rappeler aux têtes blondes qui auraient pu le perdre de vue, l’intérêt d’y user leurs fonds de culottes.

francois_villon_grand_testament_extrait_poesie_medievale_moyen-age_tardif_jeunesse_temps

Le grand testament de Villon – extrait

XXIII

Je plaings le temps de ma jeunesse,
Auquel j’ay, plus qu’autre, gallé * (mené joyeuse vie)
Jusque à rentrée de vieillesse,
Car son partement m’a celé*. (ce temps est parti en cachette)
Il ne s’en est à pied allé,
N’a cheval; las! et comment donc?
Soudainement s’en est voilé,
Et ne m’a laissé quelque don.

XXIII.

Allé s’en est, et je demeure
Pauvre de sens et de sçavoir,
Triste, failly* (abattu), plus noir que meure*(mûre)
Je n’ay ne cens, rente , n’avoir ;
Des miens le moindre, je dy voir* (vrai)
De me desadvouer s’avance,
Oublyans naturel devoir,
Par faulte d’ung peu de chevance*. (provisions,possession)

XXIV.
Si ne crains-je avoir despendu* (dépensé),
Par friander, ne par lescher*, (friandise et gourmandise)
Ne par trop aymer riens vendu,
Qu’amys me sceussent reprocher.
Au moins qui leur couste trop cher.
Je le dys, et ne crains mesdire.
De ce ne me puis revencher*: (m’excuser)
Qui n’a meffait, ne le doit dire. 

XXV

Bien est-il vray que j’ay aymé
Et que aymeroye voulentiers ;
Mais triste cueur, ventre affamé
Qui n’est rassasié au tiers,
Me oste des amoureux sentiers.
Au fort, quelqu’un s’en recompense,
Qui est remply sur les chantiers*, (qui est bien rassasié)
Car de la panse* vient la danse. (du ventre plein)

XXVI

Hé Dieu ! se j’eusse estudié
Au temps de ma jeunesse folle,
Et à bonnes meurs dédié,
J’eusse maison et couche molle .
Mais quoy ? je fuyoye l’escolle ,
Comme faict le mauvays enfant…
En escrivant ceste parolle,
A peu que le cueur ne me fend.

Les oeuvres complètes de François Villon annotées et commentées par P.L. JACOB

U_lettrine_moyen_age_passionne fois n’est pas coutume, nous avons quelque peu levé le nez de nos dictionnaires anciens et autres recherches comparatives cette fois-ci. De fait, les notes que nous vous fournissons avec cet extrait sont, pour la plupart, tirées de la version des Oeuvres Complètes De Villon de Paul Lacroix, alias P.L. JACOB, grand érudit, écrivain et historien français du XIXe siècle. L’ouvrage date de 1854 mais est encore édité de nos jours. Il faut dire que cette version poesie_litterature_medievale_oeuvre_completes_annotees_documentees_francois_villon_Paul_Lacroix_PL_Jacob_moyen-age_tardifprésente l’avantage d’être extrêmement bien annotée et documentée, ce qui permet d’avancer rapidement sur les points d’achoppement que peut tout de même présenter, par endroits, le beau français moyen du XVe de Maître François Villon.

Pour le cas où l’acquisition de cet ouvrage vous intéresse, en voici les liens  :  Oeuvres Completes de Francois Villon

Alain Souchon chante Villon
et le temps de sa jeunesse folle

E_lettrine_moyen_age_passionn 2011, le chanteur Alain Souchon nous gratifiait d’un album intitulé « A cause d’Elles » dans lequel il reprenait dans une chanson la dernière strophe alain_souchon_chante_villon_poesie_medievale_jeunesse_testament_chansonde Villon que nous citons ici.

Treizième album studio de l’artiste poète, Souchon y reprenait des titres, poésies ou comptines  ayant bercé son enfance et ces vers de Villon s’y trouvaient.

Quelques cinquante ans avant lui, en 1959, le poète chanteur et troubadour québécois Felix Leclerc avait lui aussi repris cette même strophe en la mêlant à d’autres vers de François Villon dans une chanson ayant pour titre le testament, et dédiée à l’auteur médiéval.

Un  excellente journée à tous !

Frédéric EFFE.
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du moyen-âge sous toutes ses formes.

Games of thrones, cover Metal symphonique, par Sangdragon

musique_heavy_death_metal_monde_medieval_trone_de_fer_games_of_thrones_sangdragonSujet : Musique, médiévalisme, Black Metal, série télévisée,cover, Metal symphonique, inspiration médiévale, rock metal
Période : haut moyen-âge, Dark ages, médiéval fantastique
Groupe : Sangdragon Akhenaton Daemonium, 
Titre : Games of Thrones cover.

Bonjour à tous,

A_lettrine_moyen_age_passionujourd’hui, nous vous proposons une incursion sur les terres du Rock Métal, avec une reprise « tendance » Folk Métal (mais pas seulement), du thème principal de la série télévisée du trône de fer (Games of Thrones) d’HBO et de GRR Martin.

sangdragon_trone_de_fer_black_metal_symphonique_guerrier_heros_epique_mystique_medieval

En réalité, vous ne manquerez pas de le remarquer en écoutant les orchestrations, le groupe SANGDRAGON AKHENATON DAEMONIUM auquel nous devons cette reprise se situe clairement au carrefour du black métal et du symphonique.

Les inspirations médiévales du Black Metal

C_lettrine_moyen_age_passionomme nous le mentionnions dans un article précédent, le moyen-âge et ses héros épiques –  que ces derniers se situent du côté des légendes celtes, saxonnes  ou nordiques -, ont inspiré le rock métal depuis les premiers pas de ce dernier. Qu’elles soient littéraires et d’époque ou plus imaginaires et fantastiques (ce qui est tout de même plus souvent le cas), du point de vue de la période de référence, nous nous situons en général plus du côté du haut moyen-âge ou des Dark ages anglais, que du moyen-âge central ou tardif.

En plus de la figure du héros et des batailles épiques qu’il lui faut affronter sur les champs de bataille physiques ou sur des terrains plus spirituels et mystiques, viennent encore souvent s’adjoindre aux racines qui alimentent ces inspirations médiévales du métal, des valeurs en provenance du paganisme, de la magie et même de l’occultisme. Cette « Dark side » que l’on prête souvent au « Dark ages » même si elle n’est pas l’unique source de référence du Heavy Metal en fait souvent partie, notamment sur ses rives les plus folks. Tout cela étant dit, on se gardera tout de même de réduire ce vaste mouvement et ses groupes à des références médiévales : la science fiction, l’horreur, les mondes lovecraftiens, l’engagement politique, la satire du monde moderne, et bien d’autres choses encore peuvent venir encore s’y adjoindre.

Quoiqu’il en soit,  Heavy Metal et monde médiéval font souvent bon ménage et s’il était besoin d’insister sur ces aspects, en voici encore une belle preuve aujourd’hui, avec cette excellente performance du groupe français de Heavy Metal Symphonique SANGDRAGON.

Games of thrones cover Heavy Metal Symphonique

Black metal symphonique :
Une trilogie mythique, occulte et épique

A_lettrine_moyen_age_passion l’origine du groupe français Sangdragon, il y a un projet et un inspirateur :  Vincent Urbain,  créatif et artiste autodidacte, compositeur et fondateur du groupe, qui posa, en 1993, les premiers jalons d’une trilogie musicale à la fusion du Heavy Metal et de la musique symphonique. Au fil des années, 3 albums virent ainsi le jour :

  1. vincent_urbain_death_black_metal_folk_sangdragon_trone_de_fer_inspiration_medievaleDAEMONIUM – Dark Opera Of The Ancient War Spirit  (1994)

  2. AKHENATON – Divine Symphonies (1995)

  3. SANGDRAGON – Requiem For Apocalypse (2015)

Dès la sortie du premier opus, l’oeuvre a connu un grand succès dans les milieux du Métal Français et elle fut largement saluée par la presse spécialisée, et même au delà des frontières.

Du point de vue  du contenu, les références de cette symphonie Metal en trois actes sont à la fois mystiques et occultes. La trilogie conte, en effet, le cheminement d’un héros guerrier à travers trois plans, chaque opus correspondant à une dimension différente avec, dans l’ordre de sortie des albums : l’esprit (le mental), le spirituel (l’éthéré), et la dimension physique (la matière, le réel palpable).

De nouvelles aventures artistiques
et épiques pour les Sangdragon

L_lettrine_moyen_age_passiona trilogie étant désormais écrite et toujours en vente d’ailleurs sur le site officiel de Sangdragon , Vincent Urbain et son groupe composé de musiciens d’excellence évoluent désormais ensemble vers d’autres horizons sans rien renier de leurs racines Black Metal et de leur goût pour la dimension épique et symphonique.  Nous sommes heureux aujourd’hui de vous faire partager cette pièce en référence à Games of Thrones pour vous donner un petit aperçu de leur  talent.

sangdragon_fusion_black_metal_symphonique_inspiration_moyen-age_mystique_epique_guerrier_heros_medieval_fantastique

Ajoutons que certains membres de la formation, actuellement basée en Région Rhône-alpes font aussi partie de ceux qui organisent le Festival de Chair et d’Acier dont nous vous parlions, il y a quelque temps et qui fusionne esprit Metal et moyen-âge dans un même festival annuel.

Pour conclure, vous pouvez retrouver et suivre le groupe SANGDRAGON sur leur Facebook officiel et sur leur chaîne youtube.

En vous souhaitant une très bonne écoute et une belle journée.

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du monde médiéval sous toutes ses formes.

Agenda médiéval : Crest, la belle drômoise fête sa pentecôte au moyen-âge

heraldique_blason_crest_drome_fete_festival_medievale_celebration_pentecoteSujet : fêtes, festivités médiévales, marché, animation, compagnie médiévale, sortie historique, agenda,
Période: moyen-âge
Lieu : Crest, Drome, Rhône-Alpes
Evénements: Les 12 médiévales de Crest
Dates : les 3  &  4 juin 2017

Bonjour à tous

O_lettrine_moyen_age_passionn a recouvert de paille les petites ruelles voilées et pentues de la cité, et déjà, dès l’aube, la bonne humeur s’est  peinte sur les visages de tous ceux qui préparent les agapes et les festivités des deux jours à venir. Campements, échoppes, musiques, danses et animations, joyeuses ripailles et banquet en prévision, les vieux pavés craquellent et s’étirent de joie sous la caresse du soleil matinal et, du haut de sa butte, même le vieux fetes_celebrations_festival_ripailles_rejouissances_medievales_pentecote_crest_drome_moyen-agedonjon de pierre, encore tout  soulagé d’être libéré de ses chaînes, s’est drapé, lui aussi, d’un sourire. La pentecôte est là. Crest, la belle drômoise s’apprête à célébrer ses médiévales.

Oyez, bonne gens, il y aura de tout ! De la vie, de la joie, des rires, de l’émotion car quand Crest la précieuse fête son moyen-âge, à chaque inspiration, exhalant des parfums, des saveurs, et des rires que l’on croyait perdus, elle se découvre enfin et dans son bel écrin de fileuse du temps, elle renaît au monde, comme au tout premier jour.

fetes_celebrations_medievales_crest_pentecote_agenda_sortie_historiques_moyen-age

R_lettrine_moyen_age_passioniez, dansez, chantez, joutez et festoyez ! Car le temps est venu pour deux jours entiers de vous laisser guider aux portes du printemps, jusqu’aux rives magiques d’un monde merveilleux. Vous voilà chevaliers, et vous voilà princesses, valets ou écuyers, artisans ou conteurs, visiteurs ébahis, amusés, ripailleurs! Dans l’ombre des Borgia ou de Diane de Poitiers, dans celle des Arnaud, seigneurs de la cité, Crista Arnaldorum, la Crête des Arnaud,  revient pour vous ici aux beaux temps médiévaux.

Un mot du programme
de ces 12e Médiévales de Crest.

• Alain Carré et Créations Internationales • Carmen Debono, Cie Absolu Théâtre • Cie Amarok • Cie les Ardans • Cie du Paladin • Cie Pescalune • Cie l’Arche en sel • Clan d’Helvie • Équid’évents • Le concert dans l’oeuf • Le courtil des courils Les Alexandrains • Les Archers d’Usson • Les lanceurs de drapeaux d’Alba • L’Ordre de la Tour La Malle de Guenièvre • Marie-Noëlle Brugerolles • Société archéologique et numismatique de la Drôme • Sylvain Sluys

A_lettrine_moyen_age_passionvec plus de vingt compagnies artistiques et médiévales sur place pour animer ces célébrations, avec encore la ville, les nombreux bénévoles, les commerçants et toutes les associations locales impliquées, ces  médiévales de Crest, désormais bien animation_fetes_compagnies_medievales_crest_2017_agenda_sorties_historiques_pentecotesrodées, s’annoncent déjà comme une belle réussite.

Téléchargez tout le programme ici

Marché médiéval, grand banquet, animations en continue, défilés et parades déambulatoire, musique, théâtres de rue, combats & escrime médiévale mais encore concours de costumes anciens,  et aussi de nombreux jeux et même un concours de dessins bestiaire fantastique pour les enfants,  rien ne manquera pour transporter les visiteurs, du plus petit au plus grand, vers les temps anciens.

Aussi, si vous vous trouviez en Rhône-Alpes ce week end, et à plus forte raison, si vous ne connaissiez pas encore le charme incomparable de Crest avec sa grande tour  en surplomb (la plus haute de France) qui veille encore sur la cité et ses myriades des petites ruelles, ne ratez pas l’occasion de ces belles réjouissances pour partir à sa découverte.

En vous souhaitant un excellent week end et de belles fêtes de fin de semaine!

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du moyen-âge sous toutes ses formes.

Le fabuleux voyage d’Ibn Battûta, grand aventurier musulman et marocain du moyen-âge central

ibn_batouta_explorateur_monde_medieval_livre_moyen-age_centralSujet : aventurier, explorateur, musulman, Islam médiéval, voyageur,
Portrait :  Ibn Battûta  (1304-1368 ?77),
Abu Abdullah Muhammad Ibn Battuta (Batutah ou Batouta)
Période : moyen-âge tardif, XIVe siècle
Ouvrage : « les voyages » ou « Un cadeau pour ceux qui contemplent les splendeurs des cités et les merveilles des voyages » (1356)

« Écrivain arabe et l’un des plus grands voyageurs de tous les temps, Ibn Baṭṭūṭa est l’auteur d’un récit de voyage (Riḥla) qui, par l’ampleur du champ parcouru et les qualités du récit, constitue une des œuvres de la littérature universelle » André MIQUEL – Encyclopédie Universalis

Bonjour à tous,

P_lettrine_moyen_age_passion copiaour les besoins de l’indexation, nous reprenons ici, en le complétant largement, le portrait que nous avons dédié au grand voyageur berbère et musulman Ibn Battûta dans l’article consacré au Festival Musique et Histoire  de Fontfroide à venir.

ibn_battuta_aventurier_pelerin_musulman_medieval__moyen-age_centralIl a fallu attendre le XIXe siècle pour que les européens découvrent ce grand aventurier, chroniqueur et témoin du monde musulman du moyen-âge central que l’on a souvent surnommé « le plus grand voyageur de tous les temps » (en opposition aux voyageurs maritimes et sur le plan de la distance parcourue par les terres, il l’est assurément).

Ayant recouvert bien plus de miles et de distance que Marco Polo, la popularité de ce pèlerin explorateur, hors du monde arabe, est sans doute, aujourd’hui plus grande dans le monde anglophone que francophone, aussi ce portrait rétablira-t-il un peu, à sa manière, l’équilibre. Voilà donc quelques mots de l’histoire de Abu Abdallah Muhammad Ibn Abdallah al-Lawati at-Tanji plus connu sous le nom de Ibn Battûta (Batutah),

ibn_battuta_aventurier_musulman_voyageur_moyen-age_central_XIVe_siecle

« Je sortis de Thandjah, lieu de ma naissance, le jeudi 2 du mois de redjeb, le divin et l’unique, de l’année 725,  dans l’intention de faire le pèlerinage de La Mecque et de visiter le tombeau du Prophète. (Sur lui soient la meilleure prière et le salut !) J’étais seul, sans compagnon avec qui je pusse vivre familièrement, sans caravane dont je pusse faire partie ; mais j’étais poussé par un esprit ferme dans ses résolutions et le désir de visiter ces illustres sanctuaires était caché dans mon sein. Je me déterminai donc à me séparer de mes amis des deux sexes, et j’abandonnai ma demeure comme les oiseaux abandonnent leur nid. Mon père et ma mère étaient encore en vie. Je me résignai douloureusement à me séparer d’eux, et ce fut pour moi comme pour eux, une cause de maladie. J’étais alors âgé de vingt-deux ans. »
Ibn Battûta — Voyages  

Un périple aux confins du monde musulman du XIVe siècle

D_lettrine_moyen_age_passione 1325 à 1349, cet aventurier berbère musulman, né à l’aube du XIVe siècle, parcourut plus de 120 000 kilomètres à l’occasion de trois grands périples qui le menèrent de son Maroc natal jusqu’aux confins du monde musulman médiéval.

Parti originellement en pèlerinage vers la Mecque, à l’age de 22 ans, il finira par visiter des myriades de destinations dans une longue aventure où il prendra toute la mesure du monde musulman, de sa diversité autant que de ibn_battuta_voyages_moyen-age_central_explorateur_musulman_monde_medievalson étendue : Inde, Asie centrale, Chine, Afrique orientale, Moyen et proche orient, Palestine, Perse, Irak, Syrie, son périple le conduira jusqu’à l’Anatolie, et encore Sumatra ou plus près l’Andalousie et il s’aventura même encore, hors des terres de l’Islam, jusqu’à la ville de Constantinople.

Si ses longs périples pourraient prendre par moments, les contours d’une longue errance, Ibn Battûta  connaîtra aussi des périodes de sédentarisation qui lui permettront de mieux approfondir ses observations. Démontrant d’une solide capacité d’adaptation et bénéficiant aussi de l’aura que son origine arabe lui confère dans les pays musulmans qu’il traverse et qui ne sont pas tous arabes, l’explorateur prodigue est aussi lettré et occupera des fonctions variées, au fil de ses voyages, dont, à de nombreuses reprises, celles de juge.

Quelques années après son retour, en 1354 et à la demande du sultan du Maroc Abu Inan Faris,  il dictera ses aventures à un historien, poète, juge et érudit, ibn_battuta_voyages_moyen-age_central_explorateur_monde_medievaloriginaire de Grenade et de la grande Andalousie d’alors (Al-Andalous), du nom de Ibn Juzayy al-Kalbi al-Gharnati, pour les inscrire dans la postérité.

Par la suite, il finira vraisem-blablement sa vie en occupant la charge de juge mais l’on n’est pas vraiment fixé sur la date de sa mort qui oscille de 1368 à 1377, suivant les historiens. A l’image des aventures de Marco Polo, la véracité de certains récits d’Ibn Battuta a été partiellement mise en doute. Sans entrer dans le détail, ces polémiques ne touchent toutefois que quelques destinations qu’il dit avoir visitées. Et pour être clair, nul ne peut aujourd’hui nier qu’il ait véritablement effectué ces immenses voyages et sillonné le monde qui lui était contemporain. Nombre des observations qu’il fut le tout premier et même le seul à faire, dans certains cas, ont d’ailleurs été corroborés par des voyageurs et observateurs ultérieurs et, pour tout dire, sa sincérité est à ce point reconnu qu’on l’a encore baptisé quelquefois : « l’honnête voyageur ».

Ibn Battuta, conteur, chroniqueur et sa contribution aux sciences humaines

« Voyager vous laisse d’abord sans voix, avant de vous transformer en conteur. »
Ibn Battûta — Voyages

B_lettrine_moyen_age_passionien sûr, même si le leg et les écrits d’Ibn Battuta restent d’une valeur inestimable, au regard des sciences humaines modernes et de leurs méthodes, on y rencontrera  des limites communes à tous les chroniqueurs du moyen-âge.

Apports historiques

Du point de vue de l’historien, les repères chronologiques manquent, des imprécisions et incohérences demeurent, certaines destinations décrites, nous l’avons dit plus haut, n’ont sans doute pas été visitées (ce qui, en soit, ne serait pas un obstacle majeur). En réalité, le récit d’Ibn Battuta s’approche plus d’un grand tableau ou d’une fresque, si l’on préfère, du monde musulman médiéval et des pays visités, que de chroniques historiques, à ibn_battuta_batutah_aventurier_moyen-age_monde_musulman_medieval_XIVe_siecleproprement parler. On ne sait s’il tenait un journal de bord systématique, il semble que ce n’était pas le cas, même si l’on sait, par ailleurs, qu’il a perdu des notes en chemin, en se faisant dérober ses effets,

Dictée de mémoire et après coup, sur la base essentiellement de ses souvenirs, cette compilation comporte forcément certaines limites « scientifiques », même si la quantité de détails et d’anecdotes fournis ne cesse de forcer l’admiration. Pour mieux comprendre cela, il faut se souvenir que durant ses périples, Ibn Battûta se rapproche souvent des rois, des émirs et des puissants pour bénéficier de leurs dons et de leur largesse. Bien décidé à vivre de ses voyages, il leur conte, à plus d’un tour, ses aventures, sous forme de récits. De fait, c’est une matière qui n’est donc pas restée cloisonnée en lui pour ne sortir,  par magie, que des années après ce qui explique sans doute aussi qu’il ait pu la garder aussi vive.

Alors, pour le reste, peut-il être considéré comme un historien ? Non. et encore moins au sens où nous l’entendons aujourd’hui. Il n’en a ni la rigueur, ni les méthodes, à son époque nul ne les a. Il n’en a pas non plus d’ailleurs la prétention. Quoiqu’il en soit, dans le domaine de l’histoire médiévale du monde musulman, sa grande contribution ne peut être niée, pas d’avantage que l’intérêt et la valeur particulière de ses récits. A cette même époque, les historiens du monde arabe sont un peu à l’image de ceux de l’Europe médiévale, nombre d’entre eux s’occupent bien plus de grandes batailles ou des hauts faits militaires ou religieux (plus ou moins enjolivés) des seigneurs et nobles (qui, la plupart du temps, les financent et les font vivre).

ibn_battuta_voyages_portrait_livre_medieval_moyen-age_central_aventurier_monde_musulman_arabe

Dans ce contexte, Ibn Battuta apparaît comme l’un des rares à dépeindre les moeurs, les cultures et les sociétés qu’il observe. Son approche est plus celle d’un chroniqueur ou d’un journaliste; il décrit plus qu’il ne questionne en profondeur ce qu’il voit, mais il a légué un témoignage précieux par la qualité autant que par l’ampleur des destinations parcourues. Il a  encore été un des premiers voyageurs à s’aventurer en profondeur dans le centre Afrique et de même qu’il n’a pas constitué un atlas et une cartographie précise des régions traversées durant tous ses périples, son apport en géographie a longtemps été reconnu.

ouvrage_ancien_chroniques_voyages_ibn_batouta_batutah_aventurier_monde_medieval_moyen-age_centralApports ethnologiques

Pour l’ethnologue, comme pour l’anthropologue, au regard des méthodologies actuelles de ces disciplines, là encore, l’ouvrage d’Ibn Battuta ne peut être considéré comme « scientifique », L’auteur médiéval  ne conduit pas une monographie précise et systématique des pays traversés ou des cultures rencontrées pas plus qu’il n’engage une réflexion profonde et conceptuelle à partir de ses observations (qui ne serait, de toute façon et là encore, pas de son temps). En revanche, sa contribution est là aussi de taille, pour ces sciences humaines. Certaines de ses observations sur les cérémonies de mariage, sur le patriarcat mais aussi le matriarcat et les lignées matriarcales de certains pays ou cultures qu’il visite sont d’un haut intérêt ethnologique. (voir à ce sujet l’article de Joseph Chelhod Ibn Battuta, ethnologue, sur persée). Au delà et sur le terrain des observations, la curiosité de l’explorateur médiéval  reste insatiable et s’exerce dans de nombreux domaines; moeurs sexuelles, techniques, musiques, monnaie, économie, bureaucratie, pratiques religieuses qui intéressent l’anthropologie comme l’ethnologie dans un perspective historique.

Se procurer les ouvrages Ibn Battuta.

D_lettrine_moyen_age_passionu point de vue de l’édition, les  récits de Ibn Battûta sont en général découpés en 3 tomes: de l’Afrique du Nord à la Mecque (tome 1), de La Mecque aux steppes russes (tome 2), et Inde, Extrême-Orient, Espagne & Soudan (tome 3).

ibn_battûta_voyages_portrait_aventurier_monde_medieval_moyen-ageLes versions que l’on retrouve le plus communément ont été traduites depuis l’Arabe en 1858 par Charles Defrémery et Beniamino Raffaelo Sanguinetti, tous deux orientalistes. On peut trouver des versions digitalisées de quelques uns de ces ouvrages d’époque sur le web.

Pour ce qui est de l’édition papier, les versions les plus récentes datent des années 1980-90. Leur traduction provient des auteurs sus-mentionnés et elles sont annotées et préfacées par Stéphane Yerasimos  (Historien, professeur des universités, spécialiste de l’empire ottoman, 1942-2005). On les trouve chez plusieurs maisons d’édition, Les éditions de la découverte sont encore, à ce jour, semble-t-il, celles qui proposent les prix les plus abordables (autour de 15 euros par exemplaire). En voici les liens:

En vous souhaitant une belle journée.

Fred
Pour moyenagepassion.com
A la découverte du monde médiéval sous toutes ses formes